Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (4 / 6)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Testament, Metallica, Megadeth, Fueled By Fire, Merciless Death, Bonded By Blood, Destruction
- Style + Membre : Generation Kill

EXODUS - Fabulous Disaster (1989)
Par CANARD WC le 21 Juillet 2006          Consultée 8782 fois

S’il y avait des jeux olympiques du Thrash, EXODUS serait tout à fait le genre de groupe à finir quatrième au pied du podium (victime d’un arbitre corrompu).

Ahhhh, EXODUS, ces loosers magnifiques, ces Thrasheurs poissards qui intitulent prémonitoirement leur album de « fabuleux désastre ». Comme un pied de nez au destin. C’est bien simple, ils avaient tout pour réussir les mecs d’EXODUS : un son à eux, un premier album « culte », une puissance dévastatrice, une furia typiquement Thrash, la reconnaissance du milieu... Sans compter qu’à l’époque, le Thrash avait le vent en poupe. On se demande comment le groupe a réussi à rester « underground » ? Il devait être « écrit » quelque part qu’EXODUS n’intégrerait pas le carré magique du Thrash US (au coté de METALLICA, MEGADETH, SLAYER et ANTHRAX). L’histoire du Metal est aussi bien jalonnée de succès inexplicables (et d’hold-ups commerciaux) que de catastrophes inexplicables. EXODUS fait partie de ces exclus de la gloire.

Le pire, c’est que ça n’a pas dû se jouer à grand chose : un caprice de maison de disques, une pochette fadasse, un humour un brin décalé, un chanteur pas assez charismatique, un line-up un chouia trop instable... que sais-je encore ? La seule chose qu’on peut dire avec certitude : le ratage d’EXODUS est proprement injuste. Quand on voit la puissance d’une oeuvre comme « Bonded by Blood » (du niveau de SLAYER), cette haine vociférante de feu BALOFF, ces compos brutales et accrocheuses, ces grattes tranchantes comme une lame de rasoir, ce tempo agressif... Ce « package » avait tout pour connaître un meilleur sort et rentrer la tête haute dans le panthéon du Thrash.

Mais non. Dommage pour eux. C’est la vie que voulez-vous ma bonne dame. C’est comme ça.

Peut être la « donne » aurait-elle été différente si leur premier opus (« Bonded by Blood » initialement baptisé « Another lesson in Violence ») était sorti comme convenu en 1984 ? Calé entre le « Show no Mercy » de SLAYER et au coté du « Ride the Lightning » de METALLICA, peut-être qu’EXODUS serait passé à la postérité ? Faute d’avoir une réponse à cette question, le moins que l’on puisse faire c’est d’apprécier les quelques missiles d’EXODUS à leur juste valeur.

Enfin bref, on ne va pas (re)faire le monde et plus précisément l’histoire du Thrash, intéressons-nous plutôt à la galette proprement dite.

Alors, 1989. Le Thrash commence à montrer ses limites. Aurait-on déjà fait le tour de la question ? C’est justement l’année qu’ont choisi les ricains d’EXODUS pour sortir leur troisième album « Fabulous Disaster » avec ce secret espoir de nous démontrer que « non, tout n’a pas été dit en la matière ». Pari presque réussi, ... décidément les mecs d’EXODUS sont coutumiers du « raté à un cheveu ».

Parce qu’il faut bien l’avouer, « Fabulous Disaster » n’a pas l’aura de ce récital qu’est « Bonded by Blood ». On retrouve pourtant dans cet album les mêmes qualités du groupe avec ses morceaux de bravoure et son lot de passages particulièrement jouissifs. Seulement « Fabulous Disaster » n’est (et ne restera) qu’un très bon album de Thrash. Et c’est en cela qu’il ne remplit qu’à moitié son objectif : on attendait le renouveau, on a eu une sublime redite des précédents.

C’en est d’autant plus crispant que cet album contient peut être les plus belles perles d’EXODUS. Allez vous balancer l’entraînant « Toxic Waltz » : parfaitement maîtrisé. Ca sent le « tube » thrash à plein nez, de quoi faire secouer des têtes en concert je vous le garantis ! Ou encore ma préférée « Like Father, like Son » : ultra jouissive, dans la parfaite continuité du premier opus, 8 minutes de Thrash rageur (avec un passage mid tempo à pleurer). Du grand EXODUS ! Et ce ne sont pas les seuls morceaux excellentissimes de cet album...

Non, le vrai problème, c’est que cet album est inégal. L’excellent côtoie le moyen. Prenez « Corruption » (un peu faiblard, déjà vu, ça tourne en rond), enchaîné sur « Verbal Razors » (grand bof, répétitive et convenu). Pas des plus judicieux comme enchaînement... On a l’impression que le skeud s’essouffle un peu sur la fin et ce n’est pas la reprise d’AC/DC « Overdose » (sympa sans plus mais quel intérêt ?) qui nous fera dire le contraire (au passage deux reprises sur un CD de dix titres ça fait beaucoup). C’est d’autant plus dommage que l’avant dernier titre – Open Season - bastonne comme il faut. On dirait qu’EXODUS a tenu à se rajouter de la difficulté. Etait-ce nécessaire ?


Le mieux est donc de prendre ce « Fabulous Disaster » pour ce qu’il est : un très bon album de Thrash Old School qui frise l’excellence. Ne cherchez pas de successeur au terrible « Bonded by Blood » : il n’y en aura pas ! Cet album n’en est qu’une variation réussie, dans la continuité du Thrash que pratiquait EXODUS dans le temps. A l’époque, où tout était encore possible, avant que le groupe ne s’enterre lui même dans son fabuleux désastre. Allez, encore quelques années et l’impact sera imminent.


Note : 4/5

Morceau préféré du Canard : Like Father, like Son.
Le tube : Toxic Waltz.
Les perles : The Last Act of Defiance, Cajun Hell.
Grand bof : Corruption, Verbal Razors.

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


VENDETTA
Brain Damage (1988)
Dans le Top 5 "meilleurs albums" de Techno-Thrash




CYCLONE TEMPLE
I Hate Therefore I Am (1991)
Je hais donc c'est pas mal


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Gary Holt (guitare)
- Tom Hunting (batterie)
- Rob Mckillop (basse)
- Rick Hunolt (guitare)
- Steve "zetro" Souza (chant)


1. The Last Act Of Defiance
2. Fabulous Disaster
3. The Toxic Waltz
4. Low Rider (reprise De War)
5. Cajun Hell
6. Like Father, Like Son
7. Corruption
8. Verbal Razors
9. Open Season
10. Overdose (reprise D'ac/dc)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod