Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Testament, Metallica, Megadeth, Fueled By Fire, Merciless Death, Bonded By Blood, Destruction
- Style + Membre : Generation Kill

EXODUS - Another Lesson In Violence (1997)
Par CANARD WC le 7 Juillet 2007          Consultée 5122 fois

En 1991, EXODUS nous avait laissés entreapercevoir leur potentiel scénique sur le mini Live « Good Friendly Violent & Fun ». L’exercice confinait quasiment à la torture mentale, tant sa « courtitude » n’avait d’égal que son excellence. C’étaient 8 bombes terribles et à peine 40 minutes de plaisir coupable.

Ravageur comme un ouragan donc, mais fugace comme les courants d’air. Bien trop court pour tout Thrasheur en herbe.

L’offense est réparée avec ce second Live qui débarque comme une fleur dans la discographie d’EXODUS. 1997, vous imaginez ? Cinq ans après le lénifiant « Force of Habit », ça sent le groupe qui souhaite se remettre en selle. Et si je vous dis qu’en plus c’est Paul BALOFF au chant (Et non Steve « Retro » Souza) ? Quoi vous vous en foutez ? Le line up quasi originel de « Bonded by Blood » ! Merde, c’est pas rien.

Bon ce Live avoine bien comme il faut. Si vous ne le connaissez pas et que vous aimez le Thrash, c’est banco.

Une fois n’est pas coutume, on va faire l’inverse de d’habitude, je vais lister TOUS les défauts et j’essaierais ensuite de vous convaincre.

Donc :

• Sur la longueur, EXODUS n’est pas aussi dévastateur que le précédent mini Live. C’était à prévoir. Un live qui affiche près d’1h20 apparaît forcément moins percutant et imparable qu’un condensé furieux de 8 titres.

• Le son n’est pas génial, ça « crache » pour un rendu un peu « bouillis ». Mais c’est pas dramatique, c’est juste perfectible.

• C’est cool que BALOFF soit de retour, mais du coup on se fade quasiment que des titres de « Bonded » (et moi j’aurais adoré entendre des titres comme « Like father like Son » ou « Chemi-Kill »).

• On notera pas mal de remplissage et de blablas. La plupart du temps c’est 30 secondes par ci par là, mais quand c’est plus d’une minute sur « Deliver us to evil » ou « Brain Dead »… Et plus de deux minutes à la fin de « A lesson in Violence » ! Ca devient un peu chiant.

Voilà. C’est à peu près tout pour les défauts.

Pour le reste, autant vous dire qu’EXODUS balaie tout sur son passage. Cette réunification donne lieu à une prestation terrifiante. La Tracklist très « Bondedbybloodienne » est foutu pour mettre la pâtée aux fans. On retrouve tous les titres cultes de la première période (Deliver us to Evil, A Lesson in Violence, And then they were none ou encore Piranha), joués pour l’occasion avec un entrain et une bonne humeur contagieuse.

Ca rigole, ça bastonne, ça accélère, ça riffe, ça re-accélère… Another Lesson in Violence est typiquement le genre de skeud pour lequel j’envie ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de jeter une oreille dessus.

A noter deux petites originalités :

• Impaler : un morceau inédit qu’on ressort du placard (intro slayerienne façon « Fight ‘till Death » sur « Show no Mercy »). Paraît que ce titre aurait été écrit du temps de Kirk HAMMET. Un petit trésor en guise de cerise sur le gâteau.
• Seeds of Hate : un choix pas banal, foutu en plein milieu du CD. Assez surprenant et joué d’une façon si « intense » que le morceau en prend une autre dimension.

Bref, difficile de ne pas être dithyrambique.
EXODUS fait partie de ces quelques groupes à avoir réussi en Live à capter l’esprit Thrash. Que ce soit en terme de compos, d’intensité, d’état d’esprit… Leur Metal est 100 % défoulant et imparable. La puissance du combo en surprendra plus d’un. Les quelques défauts qui entachent ce Live monstrueux sont la résultante de cet « Esprit Thrash » et de cette volonté de « tout arracher ». Les poils et la peau avec.

Note : 4/5

Moments forts : L’enchaînement « Deliver us to Evil » sur « Brain Dead », A Lesson in Violence, Pleasure of the Flesh.

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


TESTAMENT
Dark Roots Of Earth (2012)
Le nouveau Testament selon Saint Canard

(+ 2 kros-express)



SODOM
Sodom (2006)
En voilà un skeud qui va vous ramoner les conduits

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Gary Holt (guitare)
- Paul Baloff (chant)
- Tom Hunting (batterie)
- Jack Gibson (basse)
- Rick Hunolt (guitare)


1. Bonded By Blood
2. Exodus
3. Pleasures Of The Flesh
4. And Then There Were None
5. Piranha
6. Seeds Of Hate
7. Deliver Us To Evil
8. Brain Dead
9. No Love
10. A Lesson In Violence
11. Impaler
12. Strike Of The Beast



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod