Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL FROID  |  STUDIO

Commentaires (11)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1994 The Cube
2003 Incubation
2013 Cu3e
 

- Style + Membre : Sup

SUPURATION - The Cube (1994)
Par POSSOPO le 4 Mai 2004          Consultée 6763 fois

Ils étaient quatre, avaient de longs cheveux, des vestes en jean patchées et venaient du Nord. Leur voie était tracée et leur avenir déjà écrit. Mais ces musiciens se disaient artistes et refusaient de suivre des sentiers trop souvent empruntés. Ces jeunes gens étaient différents, ils ne vouaient pas comme tous les autres un culte unique aux idoles metalliques. Loin de leur montrer quelque irrévérence, ils avouaient néanmoins à demi-mot respecter d’autres chapelles honnies par les grands prêtres de l’extrême.

The Cube, premier témoignage de ces différences, impose un son aux caractéristiques n’ayant que peu de points communs avec le death metal souverain du début des années 90. La distorsion des guitares est élevée mais ne livre aucune chaleur ni même de véritable colère. Elle est glaciale, robotique et patine des riffs inanimés qui sont des appels à la réclusion et à l’intériorisation des sentiments. La voix de Ludovic Loez, qui sait pourtant se faire terriblement grondeuse ne communique aucun message de haine et ne constitue pas pour son porteur un défouloir peu élégant. Les passages clairs dont il use à foison sont tout aussi monocordes et ne semblent suer d’aucune passion. La batterie n’est pas plus vindicative et joue sur des tempi moyens peu enclins à vous donner envie de pratiquer un headbanging forcené. La basse oeuvre dans un registre similaire et fait état d’un groove frigorifique, dernier élément caractéristique de cette entité unique.

SUPURATION n’est pas violent et ne montre qu’une énergie retenue. Ses détracteurs le disent mou, triste et renfrogné, les autres savent simplement qu’il ne parle pas à la virilité de ses fans mais à leur intellect. Il dérange les esprits de ceux qui prendront plaisir à cette torture cérébrale. Ni death, ni doom, SUPURATION évolue dans un registre jamais labellisé qu’il est le seul à dominer.

Malgré un changement de patronyme et une récente volte-face qui amènera beaucoup de remontées de sourcils, le groupe ne s’est jamais trahi. Ce premier opus prouve que la voie suivie dès les débuts de leur aventure par les quatre Valenciennois était la bonne. Ils continuent depuis dix ans à la suivre, en découvrant au fil de leur avancement de nouveaux paysages, en l’explorant dans ses moindres recoins pour le bonheur sans cesse renouvelé de ses supporters. Les trois morceaux bonus de la réédition montrent la nature de cette évolution, et fournissent un pont entre cet album splendide et un futur artistiquement radieux.

The Cube est peut-être le plus beau joyau jamais créé en France par des orfèvres d’une telle jeunesse. Ce parallélépipède aux angles méticuleusement aiguisés et forgé dans un métal froid brille d’un éclat étrange. Sa séduction en est insidieuse. Mais une fois pris au piège, l’auditeur ne pourra pas longtemps résister au charme de ce bijou à la beauté captivante.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


DEATH
Human (1991)
Death metal froid

(+ 3 kros-express)



SENTENCED
Amok (1995)
Death metal mélodique inclassable


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Ludovic Loez (guitares, vocaux)
- Fabrice Loez (guitares, vocaux)
- Laurent Bessault (basse)
- Thierry Berger (batterie)


1. Prelude
2. The Elevation
3. Soul's Speculum
4. 1308.jp.08
5. The Cube
6. Through The Transparent
7. Partitions
8. Spherical Inner-sides
9. The Accomplishment
10. 4tx.31b
11. The Dim Light
12. The Crack*
13. The Cleansing*
14. Variations On The Theme 4tx.31b*



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod