Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH MÉLODIQUE  |  DVD

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

2017 Gods Of Violence
 

- Style : Onslaught, Lazarus A.d, Holy Moses, Essence, Nervosa
- Membre : Barren Earth, Waltari, Loudblast
- Style + Membre : Sodom
 

 Myspace (562)
 Site Officiel (544)
 Chaîne Youtube (698)

KREATOR - London Apocalypticon (2020)
Par FENRYL le 12 Octobre 2020          Consultée 456 fois

L’objet est sublime… L’objet était attendu, dès son annonce… L’objet a mis du temps à arriver à bon port…
KREATOR n’a pas son pareil pour offrir à ses fans des prestations scéniques mémorables mais également à suivre des coffrets/captures vidéos de toutes beautés.

"London Apocalypticon" ne déroge pas à cette règle immuable : artwork spécifique pour ce coffret dépliable en différents volets.
Il contient deux Blu-Ray et un superbe livret A5. Celui-ci regroupe de classieux clichés issus de la tournée. Joliment mis en valeur, ce travail permet une fois encore de mesurer tout le respect de KREATOR pour ses fans (The Hordes).
Je ne m’attarderai donc pas sur l’un des cds à savoir la version audio du concert pour détailler davantage ce qui nous attend ici : des heures de prestations live des Allemands sur ces dernières années.
Une fois engagé, le Blu-Ray s’affiche avec classe et beauté par un menu avec le nom du groupe, lequel se voit rempli par un artwork différent quand vous naviguez…

PARTIE 1 : "London Apocalypticon – Live At The Roundhouse"

Dernier concert de la tournée "Gods Of Violence", cette soirée à Londres s’annonçait épique et furieuse, elle le sera. 1h20 d’un set assez classique côté titres proposés mais avec toute la maestria d’un groupe au sommet de la hiérarchie mondiale depuis de nombreuses années désormais. Ambiance surchauffée dans cette salle anglaise de toute beauté, travail sur les éclairages toujours impressionnant de soin (les Allemands sont reconnus comme de sacrés références), passage en noir et blanc avec effets d’usures de la pellicule et changements frénétiques d’angles de vue comme de coutume… Tout y passe.
J’avoue saturer sur ces changements hystériques de points de vue qui ne permettent pas de savourer la prestation soit du groupe soit du musiciens mis en valeur.
À ce titre, Ventor apparaît un peu plus souvent que de coutume quand Speesy reste toujours aussi discret… pour cette tournée d’adieu le concernant. Il a depuis quitté le groupe, remplacé par le Frenchy Frédéric Leclercq (ex-DRAGONFORCE).
Globalement, j’ai trouvé le groupe "fatigué" : l’énergie si souvent dégagée est plus mesurée. Comme à l'économie ou très appliqué car il se sait filmé, le groupe est un peu plus statique que de coutume.
Objectivement, il faut avouer que la scène n'est pas immense et que je chipote. Vous pourriez imaginer que je ruine déjà l'idée d'une tuerie totale.
Non, vous pouvez reprendre votre souffle et soigner votre demi AVC : KREATOR nous délivre bien évidemment une setlist féroce et enthousiasmante, mais en retenue à mon sens.
C'est bien simple, en faisant le choix assumé de considérer ces morceaux joyaux post-2000, KREATOR est inattaquable ! Chaque musicien est appliqué et il en ressort une sacrée qualité des morceaux, lesquels sont une fois de plus magnifiés en live. Une succession de tubes !


PARTIE 2 : "Hey, y a du rab’, vous en voulez encore ?" - BONUS à gogo.

"Violent Visions" : vous retrouvez dans ce sous-menu (encore une fois avec un artwork sombre et glauque, du plus bel effet – porte avec un démon orné du signe du diable…) toutes les vidéos issu du dernier album en date.
"Fallen Brother" (superbe hommage aux disparus du Metal en général), "Hail To The Hordes" (tiré des concerts, assez classique), "Gods Of Violence" (en noir et blanc, sublime et satanique à souhait), "Satan Is Real" (visuellement superbe grâce à des teintes épurées) et "Totalitarian Terror" (résumant tout ce talent autour d’un thème lourd de sens sur le régime nazi). Soit ving-cinq minutes de superbes images complémentaires pour des Allemands passés maître depuis des années dans cet exercice du clip.

"Live In Chile – Live At Movistar Arena".

Parce que cela ne suffisait pas, KREATOR nous assène un second uppercut avec une capture live d’un set au Chili, à Santiago du Chili ! Inutile pourront juger certains, ils auraient comme souvent bien tort ! Les allemands nous reviennent pour 14 titres, du pur classique. Ce qui frappe ici c’est l’énergie et la volonté affichée d’en découdre de suite par un KREATOR totalement lâché ! La Créature est bien de retour comme ils aiment à le dire… Salle immense, grosse ambiance dans le pit (le public sud-américain est à la hauteur de sa réputation !). C'est bien dans l'urgence que le combo excelle...
La scène en T permet à Sami de s’afficher, notamment par une réalisation superbe. Il est bon de retenir que le gratteux semble apprécier cette configuration (et moi également), principe qu’il faudra retenir encore et encore lors des prochaines prestations pour mettre en valeur les différents musiciens (remarque formulée également quand j’ai pu voir le groupe au Hellfest à plusieurs reprises ou en salle, effet différent). Éclairages encore une fois fantastique (bien que Mille semble un peu trop souvent dans le noir sur de nombreux plans), production et montage plus posés ici. À ce titre, même le générique de fin avec sa petite animation fait son effet !
"Flag Of Hate" annoncé… et directement enchaîné sans le rituel habituel !!! Inutile de vous dire que l’immédiateté est palpable ! Pas une minute à perdre, Mille et sa bande ne sont pas venus pour enfiler des perles. On ne verra pas un morceau d’un bout de drapeau !! C’est vous dire !
L’incroyable Sami, qui n’en finit plus de m’impressionner avec ce toucher et ce feeling hors-normes, nous gratifie de la véritable intro live de "Gods Of Violence" là où, trop souvent, le combo se cantonne à une bande-son avant de reprendre la main. Tant de facilité et de maestria dans cette superbe dose de mélodicité avec ces teintes hispanisante. Une manière sans doute de nous annoncer une prestation fantastique de ce titre : le solo semble sans fin et sans aucune limite ! Mille et Sami semblant se rendre coup pour coup ! Sami toutefois vainqueur par KO, la technique ou la production semblant quelque peu pénaliser Petrozza sur la fin ! Durant ce nouveau set, Ventor ne lève pas la tête et malmène ses fûts comme jamais/toujours ! Speesy, quant à lui, reste toujours aussi "discret" et appliqué.

Même si certains chœurs ont tendance à gâcher par moments l’ambiance ("Fallen Brother"), KREATOR n’a pas son pareil pour vous mettre les poils encore et encore : "Hordes Of Chaos" et son riff d’intro ravagent tout sur leurs passages, les titres instru et leur binôme associé comme autant de moments épiques ("Violent Revolution", "Phantom Antichrist"…). Bref, c’est un nouveau triomphe ! Le final sur "Apocalypticon" fait encore une fois son effet.

"Masters Of Rock" : bonus d’1h30 datant du passage du groupe au festival en 2017.
Orgie totale avec ce cadeau bonus/bonux en guise de grosse cerise sur le gâteau : on retrouve certes beaucoup des titres précédemment cités (sans critique ni reproche à formuler) mais on peut voir passer un petit "Total Death" (période "Endless Death", soit 1985) rafraîchissant !
Quelques faussetés sur l’intro de "From Flood Into Fire" (le riff déraille sur les premières notes tout de même) mais rien de bien choquant… On se dirige vers le final annoncé sur le packaging, c’est à dire "Civilisation Collapse" – surprenant, mais bon – et hop, on note rapidement l’erreur entrevue dès le menu de lancement, à savoir du rappel !
En effet, le groupe revient pour "The Patriarch"/"Violent Revolution" enchaînés avec "Pleasure To Kill"/"Death Becomes My Light" ! Que s’est-il passé lors du pressage du produit ? Volontaire ? Involontaire ? On s’en cogne totalement et on savoure jusqu’à la dernière miette !
Réclamant un wall of death sur le final de "Pleasure To Kill", Mille a du mal à obtenir quelque chose de plaisant sur cette fin d’exercice. Dommage mais pas dommageable tant le groupe soigne son interminable exercice sur ce morceau : confettis, effets pyrotechniques, effets de lumières dans tous les sens… The Kreator will return !
Juste déçu de constater que "Death Becomes My Light" ne sert que pour le générique (et encore, non audible ici !) alors que ce morceau est tout simplement fantastique (l’un de mes préférés de l’album).

"London Apocalypticon" est un nouveau très bon Live de KREATOR. Il ne révolutionne en rien les précédentes productions – il est d'ailleurs bougrement "classique" au final – n'apportant que peu de nouveautés pour trve fans. Ce produit me fait terriblement penser à celui proposé par AMON AMARTH ("Wrath Of The Norsemen" paru en 2006 avec ses cinq concerts !) : peu de diversité mais quand c'est aussi bon, on ne fait pas la fine bouche !

KREATOR est un monstre vivant, pour moi le groupe le plus enthousiasmant avec ce Thrash Mélodique qui fait mouche encore et encore. Ce produit ne fait que confirmer encore et encore toute ma passion pour les allemands.

À recommander pour tous néophytes, à savourer pour sa classe et un son kolossal.

Hail To The Hordes.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


HATCHET
Dawn Of The End (2013)
Thrash bay area

(+ 1 kro-express)



AUSTRIAN DEATH MACHINE
Double Brutal (2009)
Le ULTRA VOMIT américain ? Broutal...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Mille Petrozza (chant, guitare)
- Sami Yli-sirniö (guitare)
- Christian 'speesy' Giesler (basse)
- Jürgen 'ventor' Reil (batterie)


- partie 1 : London Apocalypticon
1. Choir Of The Damned
2. Enemy Of God
3. Hail To The Hordes
4. Awakening Of The Gods
5. People Of The Lie
6. Gods Of Violence
7. Satan Is Real
8. Mars Mantra
9. Phantom Antichrist
10. Fallen Brother
11. Flag Of Hate
12. Phobia
13. Hordes Of Chaos
14. Patriarch
15. Violent Revolution
16. Pleasure To Kill
17. Apocalypticon

- bonus 1 : Live In Chile.
1. Mars Mantra
2. Phantom Antichrist
3. Hail To The Hordes
4. Satan Is Real
5. Civilization Collapse
6. Flag Of Hate
7. Phobia
8. Gods Of Violence
9. Fallen Brother
10. Hordes Of Chaos
11. The Patriarch
12. Violent Revolution
13. Pleasure To Kill
14. Apocalypticon

- bonus 2 : Master Of Rock.
1. Choir Of The Damned
2. Hordes Of Chaos
3. Phobia
4. Satan Is Real
5. Gods Of Violence
6. People Of The Lie
7. Total Death
8. Mars Mantra
9. Phantom Antichrist
10. Fallen Brother
11. Enemy Of God
12. From Flood Into Fire
13. Apocalypticon
14. World War Now
15. Hail To The Hordes
16. Extreme Aggression
17. Civilization Collapse
18. The Patriarch
19. Violent Revolution
20. Pleasure To Kill
21. Death Becomes My Light

- bonus 3 : Violent Visions.
1. Fallen Brother
2. Hail To The Hordes
3. Gods Of Violence
4. Satan Is Real
5. Totalitarian Terror'



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod