Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 9)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Onslaught, Lazarus A.d, Holy Moses, Essence
- Membre : Barren Earth
- Style + Membre : Sodom
 

 Myspace (301)
 Site Officiel (292)
 Chaîne Youtube (345)

KREATOR - Extreme Aggression (1989)
Par CANARD WC le 29 Mai 2007          Consultée 9036 fois

Lorsqu’on vous dit : "Extreme Aggression", à quoi pensez-vous ?
Essayez de visualiser la chose.
Quelle est l’image qui vous vient à l’esprit ? Que voyez-vous ?

Perso, je vois des fans de SLAYER qui massacrent une petite vieille à coups de pieds-de-biche. Ouais, je suis un poète moderne.

Quand on demande à la bande à Mille ce que cela représente, il voit des actes de violence inhumains doublés d’intentions sadiques (« Extreme aggression / From an extremely insane mind / Resting unconscious / Pushed up by white lines / Inhuman violence / I never thought it would come this far / Sadistic intensions / My greed for blood is growing more / And more »). Il y a l’envie de causer une souffrance horrible et de prendre plaisir à torturer une victime expiatoire (« Seeing you suffer bring pleasure to me »). KREATOR, c’est pas le monde des Bisounours.

Observer un groupe en pleine progression, c’est passionnant (autant que constater la déchéance peut s’avérer déprimant). Et ce qui est bien avec KREATOR, c’est que le groupe a réussi à afficher une belle montée en puissance avec ses 5 premiers albums. C’est pas rien, quand on y pense, il n’y a pas 25 000 groupes qui ont réussi à progresser au fil des skeuds de façon aussi régulière.

Avec ce 4ème opus on n’est plus très loin du sommet. Sur le précédent missile ("Terrible Certainty"), le groupe avait trouvé sa « patte ». Sa « touch » si vous préférez, je ne suis pas sectaire. Sur ce "Extreme Aggression", le groupe s’est construit une « charpente ». Une construction de morceau quasi sans faille que KREATOR peut appliquer sans trop se vautrer.

En gros, ça donne :

Riff incisif moche et dissonant / accélération / couplet hurlé / re-accélération / re-couplet / transition tricotage ou break mid-tempo / solo technique et vilain / re-break (facultatif) / couplet final / accélération finale.

Évidemment, les mecs de KREATOR sont assez malins pour varier (un peu) les plaisirs. De temps en temps, on change la sauce avec un petit effet bizarre, un passage atmo, une décélération ou un rythme plus saccadé. Faut pas que l’auditeur s’ennuie, sinon après c’est plat et linéaire (effet « SODOM »).

Bref, tous les morceaux de "Extreme Aggression" sont construits sur cette ossature (vous pouvez essayer de disséquer "No Reason To Exist" ou "Love Us Or Hate Us"). Le morceau éponyme faisant office de « modèle » : "Extreme Aggression" c’est le tube témoin qui deviendra un classique en Live.

Le groupe s’est néanmoins autorisé deux petites déclinaisons de toute beauté, deux incartades à pleurer la nuit contre son oreiller :

• "Betrayer" : l’incartade brutale.
• "Some Pain Will Last" : l’incartade mid-tempo mélodieuse.

Ce sont les “alpha et omega” de l’album (avec "Extreme Aggression" qui fait l’arbitre entre les deux). Le morceau "Some Pain Will Last" justifie à lui seul l’achat de l’album, je préfère prévenir. Un des meilleurs morceaux du groupe et une merveille comme on n’en fait plus depuis 10 ans. Quoi ? Vous ne connaissez pas "Some Pain Will Last" ? Oh, je commence à en avoir marre de vous. Puisque c’est comme ça, je range mes affaires et je me casse.

...

L’autre particularité / intérêt de "Extreme Aggression" en est presque pédagogique. On sent comme un « basculement » du groupe sur cet opus. Les prémices de ce qui deviendra le Black Metal (chant aigu ridicule, ambiances oppressantes, opacité, riffs coupants, paroles « evil »...), qu’on pouvait pressentir sur les précédents albums, se sont considérablement atténuées. S’il reste un « terreau » plus que favorable au genre « noir » alors en gestation, "Extreme Aggression" est dans la droite lignée du Thrash le plus typique. Dans la plus pure tradition et conforme à l’image qu’on peut se faire du Thrash à l’allemande.

Ces quatre voyous sont presque prêts à rentrer dans l’Histoire. Presque prêts à rejoindre les « Grands » du Metal. Ils ont en tout cas fort belle allure. Il n’y a qu’à voir leur posture sur la pochette. Très « Rushmorien », ne trouvez-vous pas ?


Délivré de toutes nuances, KREATOR nous propose un Thrash affranchi et libre porté par un Mille qui assure (assume si vous préférez) intégralement le chant. KREATOR vient d’accoucher de l’archétype même du genre. Plus qu’une simple recette, cet opus deviendra le maître étalon « secret » du groupe, faisant de ce "Extreme Aggression" un album référentiel, un album constructif, un album foutrement bien gaulé... Un album Thrash tout simplement.


Note : 4/5

Morceau préféré du Canard : "Some Pain Will Last"
Classic Live : "Extreme Aggression"
Morceau représentatif : "Bringer Of Torture" (à redécouvrir)
Ça tue : "Betrayer"
Ca bourrine : "Stream Of Consciousness" (Mile qui aboie sur la double de Ventor rhaaaaa)
Pas de mauvais morceaux.

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


SEPULTURA
Machine Messiah (2017)
De retour donc et pour de bon.

(+ 1 kro-express)



GODSLAVE
Into The Black (2011)
MEGADETH SODOM-isé par KREATOR

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   BIONIC2802
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Mille Petrozza (guitare, chant)
- Jörg Trzebiatowski (guitare)
- Rob Fioretti (basse)
- Jürgen 'ventor' Reil (batterie)


1. Extreme Aggression
2. No Reason To Exist
3. Love Us Or Hate Us
4. Stream Of Consciousness
5. Some Pain Will Last
6. Betrayer
7. Don't Trust
8. Bringer Of Torture
9. Fatal Energy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod