Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH MÉLODIQUE  |  DVD

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Onslaught, Lazarus A.d, Holy Moses, Essence
- Membre : Barren Earth
- Style + Membre : Sodom
 

 Myspace (306)
 Site Officiel (297)
 Chaîne Youtube (355)

KREATOR - Dying Alive (2013)
Par FENRYL le 12 Mai 2014          Consultée 3307 fois

Le Père Noël est passé en avance du côté de Oberhausen le 22 décembre 2012... À cette date, la fierté du Thrash allemand, KREATOR, est venu délivrer un véritable récital dans le cadre de sa tournée "promotionnelle" du fantastique "Phantom Antichrist"...
Et comme on a affaire à une bande de petits malins, tout ceci a fait l'objet d'une prise de vue aux petits oignons pour notre plus grand, que dis-je, notre immense plaisir ! Car les fans du groupe et les autres aussi d'ailleurs le savent, quand KREATOR entre dans la danse des DVD (et maintenant Blu Ray donc), le combo ne fait pas du tout semblant : je vous invite à vous tourner vers ou tout simplement à vous remémorer le terrible "Enemy Of God Revisited" pour en être convaincu !

Donc, une nouvelle fois en possession du dit objet, on est gâté : j'ai investi dans la box DVD. Artwork splendide, boîte cartonnée du plus bel effet, s'ouvrant un peu comme un grimoire, contenant un livret/poster avec TOUS les lyrics une fois encore des titres joués (et oui messieurs-dames, KREATOR est un groupe engagé avec des textes à lire !) et rien de moins que 3 galettes : le show live filmé (115 minutes) et sa version audio en 2 cd (respectivement 57 et 58 minutes) !!! Si vous n'êtes pas trop mauvais en Maths, vous aurez remarqué la différence de durée, c'est tout simplement car la version autoradio (!) est gonflé de titres bonus mes amis !
On sent déjà poindre le bonheur... Car on peut dire que sur la forme, les Allemands ont déjà mis le paquet...

Dès l'accès au menu, pas de fioritures : un accès direct au concert, le classique title selection qui va bien, le rayon bonus et les réglages (audio en PCM stéréo, Dolby Digital 5.1, DTS 5.1 mais surtout la possibilité de mettre les titres en mode karaoké partiel, c'est à dire avec les paroles en sous-titres ! Je trouve cela mortel pour un groupe comme KREATOR, encore une fois, les lascars étant coutumiers du fait). Du classique certes, mais une petite surprise systématique apparaîtra si vous restez à chaque fois un peu longtemps sur chacun des menus (je vous laisse le loisir de découvrir, histoire de ne pas vous spoiler la petite animation !).

L'impatience vous guettera et vous plongerez donc immédiatement dans l'enfer d'un concert de KREATOR... Car soyons clair et franc : qui n'a jamais connu un concert de KREATOR n'a jamais pris la claque de sa vie (et n'est pas véritablement un trve thrasheur je trouve !) ! Ce groupe met tout le monde d'accord depuis tellement longtemps et surtout via la scène. Les voir 25 ans après leur début renvoyer à leur joujou les autres groupes plus récents ne fait que renforcer l'admiration que ce groupe m'inspire.
Dès l'intro "Mars Mantra" (que l'on jurerait née pour la scène) enchaîné comme souvent par le title track du dernier opus, on est littéralement pris à la gorge ! Et oui, c'est ça un set de KREATOR ! Mille, armé de sa Jackson déboule après la chute de l'immense voile masquant la scène. Les plans sont larges (pour tenter de nous masquer les techniciens rangeant le drap géant !) mais aussitôt très particulier : on a l'impression de marcher à la place de Petrozza ! La mode Go Pro est passé encore une fois par là et c'est armé d'une caméra sur sa sangle de guitare que l'on peut avoir des plans "marins" (ça bouge, il faut le cœur bien accroché !) du manche de guitare et de la main gauche de Mille (voire de ses cheveux !!) pendant une démonstration de tous ses talents de frontman.

En jouant à la maison, pas de doute, le groupe est en terrain conquis, certes, mais il faut dire que les morceaux de bravoure vont s’enchaîner... En fait, ils ne vont faire que cela. KREATOR enfile les monuments comme les perles d'un collier. Inutile de jouer aux tatillons : le petit dernier bébé de la bande est déjà totalement adopté. Le public réagit au quart de tour, connaît les paroles par cœur et les hurlent comme des morts de faim !

Côté cadre, le fond est dantesque (tiré des artworks de "Phantom Antichrist") et la scène immense ! C'est d'ailleurs le seul point "négatif" que j'ai pu dénicher à la suite de tous mes visionnages : les 4 membres du groupe font parfois un poil perdu mais bien vite la réalisation va masquer toute cela.
Les changements d'angles sont légion (sans pour autant vous donner la gerbe), les fumigènes sont lâchés à bonne fréquence ("From Flood Into Fire" qui prend tellement d'envergure live c'est bluffant ! Ou "Phobia" par exemple).
Personne n'a le temps de comprendre ce qui lui arrive que nous sommes déjà au début du quatrième morceau ! Mille nous balance, nous assène, son classique "The Kreator as returned" le temps d'une prise de parole minimaliste pour nous balancer rien de moins que... "Enemy Of God" ! C'est du délire ! Et c'est une boucherie totale avec l’enchaînement de psychopathe "Phobia" (putain d'intro de fou) puis "Hordes Of Chaos" (putain ce que je peux adorer ce titre !), puis "Civilization Collapse" !!!!
Les ingés son ont fait un travail de dingue mais ne passons pas à côté de celui des responsables éclairage qui ne sont pas en reste ! Mille, le public, Ventor, Sami, Speesy, tout le monde est tour à tour valorisé.
Placé comme une bête féroce derrière son pied de micro avec cette position si caractéristique, Petrozza et son timbre de voix si désormais classique n'ont de cesse de nous bluffer.
KREATOR est une machine de destruction en règle : tout semble parfaitement huilé, le groupe semble plus fort et plus sûr de lui que jamais.

Vous l'aurez compris, tout est hallucinant ici : les prises de son, de vue mais surtout cette setlist qui fait la part belle aux "classiques" récents du groupe dans le domaine du Thrash mélodique. Exit les grands classiques des années 90 et bonjour les tueries plus récentes.
Comme pour remercier le public de répondre à toutes ses demandes comme ce Wall of Death à la fin de "Death To The World" ou les nombreux circle pits, KREATOR se permet de livrer une version de "Coma Of Souls" avec simplement son intro ! En outre, les fans de BLIND GUARDIAN apprécieront la partie acoustique de Sami au début de "United In Hate" !
Rassurez-vous les mordus de la premières heure, les règles de base sont toujours là, immuables : de "Pleasure To Kill" en terminant par un "Flag Of Hate"/"Tormentor" (durant lequel Mille harangue la foule comme jamais et comme toujours avec "It's time to rase the flag of hate" hurlé à plein poumons par une salle totalement chauffée à blanc, sur le bord de l'implosion), vous ne serez pas totalement dépaysés même si on ne retrouve que 9 titres identiques au dernier Live du groupe qui se permet donc de remodeler avec classe et brio sa prestation sans aucune conséquence néfaste ! Bien au contraire...

Il est ainsi impossible de faire ressortir un titre plus qu'un autre (même si "Civilization Collapse" quand même... !!) : cette setlist et ce concert sont dantesques et figent pour l'Histoire ce qu'est KREATOR... Rien de moins que l'un des monuments intemporels du Thrash en particulier, du Metal en général.

En retournant dans le menu racine et ses bonus, vous trouverez simplement la classique et dispensable backstage video, les clips de "Phantom Antichrist" et "Civilization Collapse" (disponibles en ligne depuis toujours, donc vraiment peu d'intérêt). Bref, à voir une fois pour la forme mais vite oublié !

Les deux cd audio reprennent donc ce concert pour le bonheur de vos oreilles et de votre poste autoradio mais se voient augmentés de 5 autres excellents morceaux que sont "Intro - The Pestilence" avec "Impossible Brutality", "Amok Run", "Demon Prince", "When The Sun Burns Red", et "War Curse" !!! ORGASME !!
On comprend d'ailleurs qu'avec le concert principal, s’arrêtant avec "Flag Of Hate/Tormentor", ces morceaux sont issus d’un ou plusieurs autres concerts (l’ambiance y est moins ultime).

Vous l'aurez compris : KREATOR, s'il en avait besoin, met tout le monde d'accord avec un nouveau Live rageur, bourré d'énergie, de Thrash, de folie après tant d'années.
Au moment où beaucoup (trop) de gloires passées sont occupées à ne rien faire, nos Allemands ne lâchent absolument rien et enfoncent le clou de façon magistrale.
Total triomphe romain... KREATOR, invaincu, sur un grand chelem "album/tournée/dvd" !

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


DESTRUCTION
Mad Butcher (1987)
Boucherie de malade ? !




SEPULTURA
Chaos Dvd (2002)
Compilation des vhs de la grande époque ! r.i.p...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Mille Petrozza (chant, guitare)
- Sami Yli-sirniö (guitare)
- Christian 'speesy' Giesler (basse)
- Jürgen 'ventor' Reil (batterie)


1. Intro - Mars Mantra
2. Phantom Antichrist
3. From Flood Into Fire
4. Enemy Of God
5. Phobia
6. Hordes Of Chaos
7. Civilization Collapse
8. Voices Of The Dead
9. Extreme Aggressions
10. People Of The Lie
11. Death To The World
12. Coma Of Souls (intro Seulement)
13. Endless Pain
14. Pleasure To Kill
15. Intro 2 - The Patriarch
16. Violent Revolution
17. United In Hate
18. Betrayer
19. Flag Of Hate – Tormentor
20. Outro/credits
21. Intro - The Pestilence (bonus Cd Audio)
22. Amok Run (bonus Cd Audio)
23. Demon Prince (bonus Cd Audio)
24. When The Sun Burns Red (bonus Cd Audio)
25. War Curse (bonus Cd Audio)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod