Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (6)
Questions / Réponses (2 / 3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Onslaught, Lazarus A.d, Holy Moses, Essence
- Membre : Barren Earth
- Style + Membre : Sodom
 

 Myspace (303)
 Site Officiel (295)
 Chaîne Youtube (352)

KREATOR - Live Kreation (2003)
Par T-RAY le 21 Mai 2008          Consultée 5200 fois

Après 10 albums studio, une multitude d'EPs et un retour au thrash sombre et agressif des débuts avec « Violent Revolution », c'est peu dire que ce double album live de Kreator était attendu ! Pour un groupe qui a toujours été impressionnant sur scène, il manquait un enregistrement public digne de ce nom pour compléter comme il se devait la discographie riche et influente du groupe allemand.

La chose fut donc réparée en 2003, pour le plus grand bonheur des fans, de la première heure comme de la dernière. En effet, avec ce onzième opus, enregistré en 2001 et 2002 en France (Lyon, Lille), au Brésil (Sao Paulo), en Grèce (Athènes), en Allemagne (Wacken) et en Corée du Sud (Busan) devant un public dévoué et en voix, Kreator a véritablement choisi de n'occulter aucune période de sa carrière. Avec au moins un titre issu de chaque album studio, la bande à Mille Petrozza a voulu ratisser large, et bien lui en a pris. Car tous les morceaux de ces deux disques sonnent à merveille. Le groupe est impérial en termes de puissance, d'application et de prestance. Mille chante à merveille, avec sa voix agressive reconnaissable entre... mille ! Et il est formidablement accompagné de ses compères Ventor et Speesy, ainsi que de l'excellent guitariste finlandais Sami Yli-Sirniö qui, pour sa première tournée mondiale avec la formation, assure comme une bête tant en rythmique qu'en solo.

Ainsi armé, le combo ne fait véritablement aucun quartier. Il fait en revanche la part belle aux titres issus du dernier opus en date à l'époque, celui du retour aux sources, « Violent Revolution ». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces titres sonnent immédiatement comme des classiques, passée l'épreuve du live. L'enchaînement de l'intro, "The Patriarch", suivi de "Violent Revolution" et "Reconquering The Throne" est dévastateur. "Servant In Heaven – King In Hell" et "Second Awakening" passent eux aussi comme une lettre à la poste. Quant à "All Of The Same Blood", c'est un feu d'artifice qui permet au groupe d'entrer en communion avec le public. Dans un tel contexte, ces morceaux n'ont pas à souffrir de la comparaison avec les standards que sont "Extreme Aggression", "Coma Of Souls", "Betrayer", "Terrorzone" ou "People Of The Lie" (sur lequel les spectateurs s'en donnent à cœur joie), ni même avec les exocets que restent "Flag Of Hate" - qui permet au leader de haranguer le Wacken Open Air dans la langue de Goethe - "Tormentor" ou "Riot Of Violence".

Plus surprenante est la manière avec laquelle les extraits des albums plus controversés sont intégrés à la setlist. Ils ne dépareillent absolument pas ! Toutes les critiques qui ont pu être émises envers des disques comme « Renewal », « Cause For Conflict », « Outcast » et « Endorama » ne tiennent plus dans le contexte du live, grâce à la capacité de leurs titres à aérer le concert et à développer des ambiances différentes. Ainsi, "Renewal", "Lost" et "Golden Age" font merveille avec leur côté plus heavy, mais en aucun cas plus mou. Ils acquièrent véritablement leurs lettres de noblesse sur scène. Et que dire de l'exceptionnel "Phobia", sinon que son riff et son rythme prennent ici une ampleur encore plus prenante qu'en studio. Quant à "Black Sunrise", c'est l'un des titres qui apportent le plus cette ambiance sombre et sournoise qui font d'un concert de Kreator un évènement particulier dans le monde du thrash, et du metal tout court. On en ressort suffoquant, épuisé, mais on redemande néanmoins une dose supplémentaire de la musique incendiaire des Allemands. Non, vraiment, pour achever la deuxième décennie d'existence du groupe, Kreator ne pouvait trouver mieux que ce « Live Kreation ». Si tous les live pouvaient être aussi bons, ce serait un bonheur. Ici, c'est tout bonnement parfait.

A lire aussi en THRASH METAL :


SLAYER
War At The Warfield (2003)
Thrash metal




GAME OVER [ITA]
Burst Into The Quiet (2014)
"Quand la bite a parlé, le cœur suit"


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Milland 'mille' Petrozza (guitares, vocaux)
- Jürgen 'ventor' Reil (batterie, vocaux additionnels)
- Christian 'speesy' Giesler (basse)
- Sami Yli-sirniö (guitares)


- disque 1
1. The Patriarch
2. Violent Revolution
3. Reconquering The Throne
4. Extreme Aggression
5. People Of The Lie
6. All Of The Same Blood
7. Phobia
8. Pleasure To Kill
9. Renewal
10. Servant In Heaven - King In Hell
11. Black Sunrise
12. Terrible Certainty
13. Riot Of Violence

- disque 2
1. Lost
2. Coma Of Souls
3. Second Awakening
4. Terrorzone
5. Betrayer
6. Leave This World Behind
7. Under The Guillotine
8. Awakening Of The Gods
9. Golden Age
10. Flag Of Hate
11. Tormentor



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod