Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 ...>...>>... 2507
Comment poster un commentaire ?


TYPE O NEGATIVE
WORLD COMING DOWN


Le 28 Novembre 2021 par MR TINKERTRAIN


Perso j'ai retiré la substantifique moëlle de cet album, à savoir 7 titres pour 55 min de musique (!). Quelques pépites, quelques riffs immenses, une voix immortelle et un peu de spleen. Le tour est joué.





SLAYER
REIGN IN BLOOD


Le 28 Novembre 2021 par FRED


Un album pas si bien accueilli que ça à sa sortie.
Je ne l'écoute quasiment jamais.
Je lui préfère largement son successeur, le seul SLAYER dont j'écoute encore quelques morceaux de temps en temps (avec les deux premiers). Je pioche, quoi, en me bouchant souvent les oreilles sur les passages "solos de guitare".
Point faible de SLAYER : les soli. King est non seulement un musicien bigrement limité (son comparse l'est un peu moins), mais ne fait de surcroit guère d'efforts pour tenter d'élever le niveau : il joue souvent faux et en dehors des gammes, c'est vraiment pas terrible, pour rester poli. J'attends avec impatience la vidéo de l'énervé Max Yme sur son cas, afin que "l'arnaque" soit enfin démontrée (lol... quoique...).
C'est certes un bon rythmicien, mais leur gimmick en passage lent, celui que j'aime bien, est un assez grossier "emprunt" à MERCYFUL FATE ("Melissa"), à peine remanié, sur le premier morceau, je crois. On un peu de mal à les distinguer, en fait.
En fait, ils auraient du faire du Punk, sans soli. D'ailleurs, mon album préféré de SLAYER, c'est leur album de reprises. Les soli y sont moins présents, style oblige, et surtout beaucoup plus supportables.
Après, on dira... "Oui, mais, ça fait partie du style, de l'ambiance propre à SLAYER, cette déstructuration des soli, ce sentiment de chaos". Pour moi, c'est juste mal joué et, outre me vriller le cortex, cela m'évoque surtout le célèbre "destructureur d'intemporalité" roumano-argentin Juan Romano Cucalescu (LES INCONNUS). Soit, potentiellement en ce qui concerne SLAYER, Une manière d'arnaque. "Jack adooore", à ce qu'il paraît.







SATAN
ATOM BY ATOM


Le 27 Novembre 2021 par FINISHERFRANKY


De SATAN, je n'ai que "Court In The Act". J'en garde jalousement le vinyle même si je l'ai rarement écouté depuis la période de sa sortie où je l'avais acheté. C'est une madeleine de Proust de mes années NWOBHM, et, avec le 1er Château, le souvenir de mon 1er passage chez le disquaire mythique de la Frontière Belgo-Lilloise à Courtai, Jacques Merlevede. Sous les coups de butoir de la vague Thrash j'avais dénigré le groupe à l’époque.
Alors quelle bouffée d'air que cet album de 2015, un étrange retour en arrière, comme si le temps s'était arrêté. La voix est intacte, les plans techniques sont toujours là, et le style virevoltant. Style qu'en 1983 j'avais fait l'erreur d'en trop pointer les accointances avec MAIDEN ou autres anciens. Je préfère ne plus y penser pour ne pas bouder mon plaisir. C'est une replongée directe dans les années 80 avec le son actuel et sans que ça sente trop la naphtaline. Du coup les regrets d'avoir oublié ce groupe il y a déjà près de 40 ans me donnent honte.





STRATOVARIUS
INFINITE VISIONS


Le 27 Novembre 2021 par BAKER


Toutes les entreprises ont un point de départ. Certains me connaissent peut-être, j'ai été le rédak' chef de DvDreamScapes, l'unique (à mon très grand regret.... croyez-le bien) site entièrement consacré aux vidéos musicales.

Pourquoi ai-je créé ce site ?

...Parce qu'après m'être fait méchamment empapaouter par ce DVD, j'ai ressenti le besoin d'en informer le monde entier : non, ce disque n'est pas un best-of live, mais une calamité indigne de la moindre S-VHS de vacances en Espagne avec Tata Jacqueline. Il aura fallu un certain nombre d'années (11 ou 12 je crois) pour que STRATO sorte enfin un live vidéo digne de ce nom (et franchement bon en plus), mais pendant des années, cet étron visqueux a collé à leur carrière comme le sparadrap du capitaine Haddock.

Un DVD à éviter à tout prix, quelque soit votre STRATO préféré, quelle que soit votre ouverture aux vidéos musicales plus ou plus déconnantes.





Joe SATRIANI
LIVE IN PARIS: I JUST WANNA ROCK


Le 27 Novembre 2021 par BAKER

J'ignorais que ce live était sorti en CD. Effectivement, côté setlist et ambiance, c'est vraiment bon.

Du coup, sincèrement, maintenant que ce CD a été porté à ma connaissance, EVITEZ LE DVD COMME LA PESTE. C'est une abomination.





Joe SATRIANI
TIME MACHINE


Le 27 Novembre 2021 par BAKER


Un live très bon avec un "Cryin'" extraordinaire et plein d'inédits excellents, notamment "Speed Of Light" qui est une version réussie de "Motorcycle Rider", seul mauvais morceau de l'excellent album précédent.

Reste le cas "Woodstock Jam" : une preuve que réunir des musiciens exceptionnels, si on n'a pas d'idée forte derrière, peut amener à de la... de la... Je n'ai pas de mots pour qualifier ce titre. C'est vraiment le point zéro de la musique pour moi. Il n'y a pas un atome de bon moment là-dedans et ça dure 16 minutes. Des musiciens virtuoses qui pondent une chanson de 16 minutes ? Allez au rayon Rage, case Empty Hollow.





UNTO OTHERS / IDLE HANDS
STRENGTH


Le 27 Novembre 2021 par DAVID


Très bon disque, le groupe évolue ici avec des tubes qui transportent. La composition est clairement le point fort de UNTO OTHERS. Ce groupe sait écrire de vraies chansons et se démarque avec un style assez unique qui lui permet d'être reconnaissable en quelques secondes, un signe !





TERAMAZE
SORELLA MINORE


Le 26 Novembre 2021 par AALYNKA


TERAMAZE, un groupe que je connais de loin sans trop m'être penché dessus jusqu'à cette chronique qui a éveillé ma curiosité...
Je rejoins d'ailleurs ce qui à été dit sur cet album.
La première piste éponyme m'a juste collé une grande baffe en pleine face ! Un monstre de mélodies et d'entremêlages de voix qui frisent le perfect !
Le seul problème c'est que j'ai tendance à chercher le bouton avance rapide sur les 3 pistes suivantes (effectivement bien fadasses à côté) pour pouvoir reboucler sur la première. Cinq étoiles pour la première piste qui se serait suffit à elle même en EP, le reste n'est la que pour meubler.
= moyenne 3/5

Une très belle découverte néanmoins !





TOTO
TOTO IV


Le 26 Novembre 2021 par NONO


Je rejoins pas mal Metalprog84 dans son analyse.
Personnellement je n'arrive pas à comprendre pourquoi cet album est régulièrement considéré comme le "meilleur du groupe". Et la réponse, souvent formulée (qui me fait bondir ) est toujours la même "Ben... parce qu'il y a "Rosanna" et "Africa" !

Comme si un album se contentait de deux tubes, épicétou... Mais non, un album c'est une dizaine de titres !
Avec "IV", j'ai eu la douloureuse expérience de découvrir qu'un groupe aussi illustre que TOTO, avait osé pondre un album truffé de titres de remplissage. Ce qui est doublement absurde : primo car la plupart de leurs autres albums sont bons dans leur totalité ou presque, secundo au vu de leur virtuosité, ce n'est pas concevable. Le plus frustrant est que parmi ces titres plus faibles, beaucoup ont un concept fort et même un bon démarrage, mais c'est comme si ça "tourne en rond" après une minute d'écoute, ça ne décolle jamais vraiment.

Allons droit au but : oui "Rosanna", "Make Believe", "Africa", "Afraid Of Love" et "Lovers In The Night" sont de très bons titres (même si les deux derniers cités sont un peu "faciles").
Mais désolé : "I Won't Hold You Back" me file la nausée, "Good For You" me tape sur les burnes, "It's A Feeling" est pas trop mal mais aussitôt écouté aussitôt oublié, "We Made It" est carrément insupportable (surtout la fin) et "Waiting For Your Love"... à part l'excellent groove de Jeff... le reste est aussi plat qu'une limande.

Est-ce un bon album "en soi" ? Relativement, oui.
Est-ce parmi les meilleurs albums de TOTO ? Là non, quand même pas. Le premier album, "Hydra", "Isolation", "The Seventh One" ou encore "XIV" lui sont supérieurs.





SMITH/KOTZEN
SMITH/KOTZEN


Le 26 Novembre 2021 par PAUL GILBERT


Quand un virtuose de la six cordes (Kotzen) croise le fer avec un non-virtuose, mais quand même bon guitariste (Smith), cela débouche sur un album agréable, à défaut d'être bouleversant.
Si Kotzen évolue dans le registre qu'on lui connait, Smith étonne un peu avec son jeu plus axé sur le feeling et les sons bluesy que chez Maiden.

Meilleurs titres : "Scars" et "Solar Fire".





MASTODON
HUSHED AND GRIM


Le 26 Novembre 2021 par REPLICANT


Un album magistral, intelligent, rageur, mélodique… déjà un classique.





UNTO OTHERS / IDLE HANDS
STRENGTH


Le 26 Novembre 2021 par MDT


À lire les kro-express, on a l'impression qu'une vingtaine de groupes proposent déjà la même chose que UNTO OTHERS/IDLE HANDS... En mieux. Désolé mais si SISTERS OF MERCY ou The CURE (que j'aime beaucoup) sont des influences évidentes, ils n'ont pas encore sorti d'albums de Heavy Metal gavé de riffs et soli percutants, a priori.

On peut sûrement citer quelques groupes officiant dans le même style mais je n'ai rien écouté d'aussi accrocheur pour le moment. UNTO OTHERS occupe une place laissée libre et le fait avec brio. Je peux concevoir qu'on n'aime pas le chant assez spécial de Gabriel Franco mais bon sang, pour une fois qu'on a un groupe qui nous propose du sang neuf avec une vraie personnalité, je ne vais pas bouder mon plaisir. Je vous laisse volontiers le "renouveau" des SABATON et autres POWERWOLF.

De plus, le groupe ne tombe pas dans le piège de la redite par rapport à "Mana" en nous sortant un album varié qui se découvre au fur et à mesure des écoutes. Quel pied que ce contraste entre la noirceur et l'ambiance gothique couplée à la puissance et la mélodie du Heavy, qui explose sur des morceaux comme "Heroin", "When Will Gods Work Be Done" ou "Destiny". J'en redemande !





GOREFEST
FALSE


Le 26 Novembre 2021 par DJINN


À l'époque de l'explosion du Death old school, les sorties se bousculaient et pas de YouTube pour se faire une idée. Dans Hard Rock, Phil Pestilence disait qu'il faisait le tri pour nous. Mais Fnac Music avait placé le titre "The Glorious Dead" sur le second volume de la compilation "Masters Of Brutality", et ainsi donné sa chance à un disque qui serait sinon passé inaperçu en France.

Musicalement, on est dans la seconde zone qualitative. Jan-Chris De Koeijer n'a pas de prédispositions naturelles pour le growl et on sent qu'il force un peu. Le soli de "The Glorious Dead" était très bien, on aurait aimé plus de passages comme ça pour aérer l'ensemble. La section rythmique aux accents Doom assure, mais comme chez beaucoup de groupes, nous endort sur la durée.

"False", et GOREFEST en général souffre d'être trop ancré dans une époque. Malgré un petit succès d'estime à l'international, il a manqué la timbale. Près de trente ans après, la masse des sorties s'étant tarie, il s'écoute avec plaisir, et tant qu'à en ressortir un, pourquoi pas celui-là. De là, à lui offrir le trône avec retard, c'est vous qui voyez.





MASTODON
HUSHED AND GRIM


Le 25 Novembre 2021 par METALHEAD


Je n'aurais pas pu mieux l'écrire que l'ami Ludwigretsch (deux marques de batterie que j'affectionne particulièrement) : rarement MASTODON s'est fait aussi juste, aussi émouvant, aussi puissant à la fois (quelle production !).
Le disque de l'année en ce qui me concerne, haut la main.





MASTODON
HUSHED AND GRIM


Le 25 Novembre 2021 par LUDWIGRETSCH


Fantastique !

MASTODON nous revient en 2021 avec un album triomphant et flamboyant, nous faisant presque oublier les quelques lacunes de ses opus précédents...

"Hushed And Grim" est à la fois accessible et complexe, nuancé et cérébral, atmosphérique et colossal... Un monstre de séduction, docile et prévenant, qui vous enivre longtemps après vous avoir contaminé !
D'aucuns pourraient reprocher un aspect linéaire et (trop) familier inhérents au groupe depuis quelques années... Il n'empêche, rarement MASTODON n'avait atteint une telle alchimie (guitares, chants, batterie) et un tel équilibre dans ses structures rythmiques et mélodiques... Une vraie démonstration de talent, sans esbroufe, sans forcer !

Sans pour autant aller crier au chef-d'œuvre ("Leviathan", tu conserves ton trône !), "Hushed And Grim" constitue vraiment une excellente surprise en cette fin d'année et laisse encore augurer de bien belles choses pour le quartet d'Atlanta !

5/5 amplement mérité !!!!





DOKKEN
UNDER LOCK AND KEY


Le 25 Novembre 2021 par SWISSIDOL


Dans "Stay hungry", Dee Snider chante "there's ne room for the wannabees the has beens or the bad". Je pense que DOKKEN est un peu tout cela. Un groupe qui a toujours voulu percer mais qui n'arrive pas à la cheville des maîtres qu'il souhaitait égaler.





MASTODON
HUSHED AND GRIM


Le 25 Novembre 2021 par BANE


La perfection. Ni plus, ni moins.





RAGE
PERFECT MAN


Le 24 Novembre 2021 par STEPHEN PAGE


Certains voient en cet album le début du vrai RAGE, j'y vois une évolution musicale due aux nouveaux arrivants. Cet album aurait pu être excellent s'il avait bénéficié d'un son plus massif. Ça sera le souci des productions d'Armin Sabol sur les albums jusqu'à 1990. Sinon quelques très bons morceaux, "Don't Fear The Winter", "Time And Place", "Supersonic"... et un des morceaux que je considère être le premier chef d'œuvre de RAGE, "A Pilgrim's Path", morceau génial, doté d'une intro et d'un couplet formidables (une réinterprétation avec les moyens actuels serait terrible). Un album qui sonne malheureusement daté mais qui contient quand même des putains de bons morceaux. 3,5/5.
PS : merci à Jeff Kanji de se pencher sur la discographie de ce groupe tellement sous-estimé (il y a du taf).





OMEN
BATTLE CRY


Le 24 Novembre 2021 par FINISHERFRANKY


J'avais cet album à l'époque et après l'avoir revendu avec tant d'autres fin des années 80 je l'ai racheté dans une foire aux disques à peine quelques années après parce que j'avais réalisé mon erreur. Pourtant j'ai toujours eu du mal avec la catégorie Metal Donjon & Dragon, pourtant si rependu depuis LED ZEP, à SABBATH période Dio puis MAIDEN et tous leurs descendants... Bref fallait être un peu maso parce que ça me gavait tout cet attirail cuir et glaive, ridicule. La musique me permettait de dépasser tout ce cirque et avec Omen j'y adore le sens de la composition. Ce sont avant tout des chansons, des refrains, des couplets très créatifs dans le genre. Portés par cette voix hors du commun. Ce que j'adorait aussi c'est qu'on retrouvait l'esprit des deux premiers MAIDEN, avec l'ambiance plus underground. Mais SAVAGE GRACE avait fait plus fort de son côté en conservant l'esprit urbain, exit le médiéval de pacotille, en tous cas dans le second opus "Master Of Disguise". Beaucoup de titres des deux groupes sont très proches, car je crois qu'ils ont partagé un temps le même guitariste Kenny Powell. SAVAGE GRACE avait ma nette préférence parce que plus trashy, speed et urbain, collant beaucoup plus à l'héritage des deux premiers MAIDEN qui sont mon étalon. C'est pourquoi je ne mets que 4 étoiles ici car je ne peux m'empêcher de comparer les deux groupes.





Edu FALASCHI
VERA CRUZ


Le 24 Novembre 2021 par FRED B.

Je n'ai pas encore écouté l'album dans son intégralité, mais la filiation avec "Temple Of Shadows" (album majeur du style et du groupe, apprécié à sa sortie mais qui mérite clairement d'être réévalué comme un des meilleurs albums de Heavy/speed de l'histoire) est évidente.
Je n'écoute plus trop ce style et n'attendait pas grand chose de cet album car s'inscrire dans la continuité de Temple of Shadows sans le talent de Kiko me semblait complètement vain, mais de ce que j'en ai écouté, punaise, quelle claque technique! La paire de guitariste est tout simplement impressionnante, et après recherche sur YouTube, j'ai découvert Roberto Barros, qui est un alien. C'est bien simple : il est encore plus technique que Kiko, avec des parties injouables pour 99% des guitaristes, des doigtés et démanchés complètement improbables, et une vitesse et une propreté d'exécution d'un autre monde. Je ne retrouve pas le style Fusion inimitable de Kiko, mais Roberto a son style, peut-être moins audacieux mélodiquement, mais encore plus écœurant techniquement et particulièrement déroutant dans ses cassures de phrasés. À plusieurs reprises, je me suis dit que j'étais en train d'écouter une prestation retouchée de partout, jouée au ralenti... Mais après visionnage de plusieurs vidéos, force est d'admettre que ce type est vraiment capable de jouer ce qui a été enregistré, et c'est dingue. Franchement, écoutez "The Ancestry", entre l'intro, les leads parsemant les parties chantées, le pont harmonisé rappelant "Spread Your Fire" en encore plus rapide et technique et les soli... On est dans le très très très haut du panier, à des années-lumière des parties instrumentales de groupes comme DRAGONFORCE par exemple.

Je mets donc une note technique de 5/5, reste à voir si la magie des morceaux va opérer sur moi, alors que je suis moins réceptif à ce style en 2021 qu'en 2004. J'ai entendu de très bonnes choses, notamment des idées mélodiques et changements harmoniques très intéressants, mais quelques tics agaçants également, comme les "GO!" de Edu, et une surabondance de parties harmonisées. Je posterai probablement un avis plus complet plus tard.







Commentaires :  1 ...<<...<... 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 ...>...>>... 2507






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod