Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 2138
Comment poster un commentaire ?


SAVATAGE
POWER OF THE NIGHT


Le 16 Février 2018 par CLANSMAN57


Je préfère encore le sympathique, mais pas indispensable "Sirens".
Je n'ai jamais aimé ce "Power Of The Night" qui s'écoute certes, mais à aucun moment je n'ai ressenti le besoin pressant de l'écouter.

"In The Haaaaaall Of The Mountaaain Kiiiing!!!"






SAVATAGE
SIRENS


Le 16 Février 2018 par CLANSMAN57


Je mets la même note que les deux chroniqueurs.
C'est un album de Heavy Metal sympathique, mais loin de leur sommet dans ce genre, qui reste "Hall Of The Mountain King".
Enfin, je me demande si c'est pas leur meilleur tout court, peu importe les périodes.
On reconnait déjà une patte SAVATAGE, malheureusement encore trop encombrée par les influences européennes.
La voix particulière de Jon, les riffs à part de Criss, ses solos...
Il y a déjà presque tout.

J'ai également une petite préférence pour l'EP "The Dungeons Are Calling".





LED ZEPPELIN
LED ZEPPELIN I


Le 16 Février 2018 par NOORS


Comme THE SEVENTH SON.
On peut ne pas aimer c'est certain. Trouver que le son, les compos sont datées etc. Soit. C'est bien naturel, ils furent des premiers.
Mais tout de même, Il y a dans cet album tout ce que le Hard Rock et le Metal poursuivront dans le temps. Des hymnes, de la puissance, des accélérations, de l’agressivité, de la puissance, et j'en passe.
Ils sont les pères fondateurs, innovateurs majeurs.





LED ZEPPELIN
LED ZEPPELIN I


Le 16 Février 2018 par THE SEVENTH SON


Je ne comprends pas...
Je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas aimer cet album : "pas mon style, pas ma came, j'aime pas les vieux trucs, ça sent le vieillot, trop de blues pas de assez de tout ce qu'on veut"... Ça ok pourquoi pas...

Mais quand on l'aime, je ne comprends pas qu'on puisse l'aimer moyennement, modérément, le trouver juste pas mal, ou encore se réfréner pour des raisons "politico-politicardes" de manque de reconnaissance aux contributeurs originaux, ou je ne sais quoi d'autre...

Comme le dit très bien Clansman57 cet album il est juste totalement addictif !
Des reprises ? et alors ? Quand on prend à ce point possession d'un titre et qu'on parvient à le transcender, je n'y entends que du bonheur !

Référence historique incontournable ? LED ZEP est-il ou n'est-il pas un des fondateurs du Hard Rock ? Franchement je m'en fiche totalement, je savoure cet album !

7/5.





SCORPIONS
WORLD WIDE LIVE


Le 16 Février 2018 par FRED


@Swissidol.
Catastrophique, le son de caisse claire ? Non... Rédhibitoire ! Mais c'était déjà un problème sur le "Tokyo Tapes".
Il y a le problème de la production très années 80, mais aussi le style du batteur. Puissance incontestable, mais sans subtilité aucune. Plus adapté à la musique de ce disque, il était souvent incongru sur les envolées délicatement lyriques de Roth... Qui a fini par quitter le groupe... À cause du batteur !





ANNIHILATOR
FOR THE DEMENTED


Le 15 Février 2018 par NY JETS


Un de plus... Eh oui, Jeff Waters conserve un rythme hallucinant depuis 1989.

Ce nouvel album propose en effet quelques nouveautés, tout en étant carrément ancré période 93-96... Les fans dont je fais partie applaudissent et courent les voir avec TESTAMENT et DEATH ANGEL en Décembre dernier.

Excellent, pas 5 étoiles car "Dark" est inutile, et je préfère le délire Western quand c'est VOLBEAT qui s'y colle... En revanche, "Twisted Lobotomy" devient un incontournable absolu dans la discographie d'ANNIHILATOR...






SCORPIONS
WORLD WIDE LIVE


Le 15 Février 2018 par SWISSIDOL


Un des très grands Lives des 80s, à ranger à côté du "Live After Death" de MAIDEN. Set list de folie. Seul problème : je ne l'avais plus entendu depuis un moment et, quand je l'ai redécouvert, j'ai trouvé le son de caisse claire catastrophique !





YOUNG AND IN THE WAY
WHEN LIFE COMES TO DEATH


Le 15 Février 2018 par MR LARSEN


Ton premier paragraphe m'a mis en bouche, je m'attendais tellement pas au #nutellagate ! Bien joué ISAAC ! ah ah
Pour ce qui est de la musique en elle-même, je trouve ça presque plus Black que Crust à proprement parler. Du coup, le mélange des ambiances est moins harmonieux que chez DÖDSRIT je trouve, mais ça reste quand même une sympathique découverte, avec ce piano fantomatique inquiétant sur le titre introductif, du plus bel effet ! A l'image de cette pochette, équivoque ! Vivement ta prochaine chronique sur un obscur groupe du genre !





YOUNG AND IN THE WAY
WHEN LIFE COMES TO DEATH


Le 15 Février 2018 par BORAHKRETH

Bon, et ben ISAACRUDER, chineur de branlées, a encore frappé. C'est de la bonne et ça arrive à concilier la violence haineuse du Black avec l'efficacité stupide mais concise du Crust. J'en veux encore et ça va encore tourner quelques fois avant d'en tirer un avis définitif.

Ah et putain j'ai failli oublier de faire une remarque sur la chronique : trop politique.





ENSLAVED
BELOW THE LIGHTS


Le 15 Février 2018 par JOE LE PANCHO


Le plus grand disque de Metal au monde c'est celui-ci

Un disque au firmament !

le groupe est au top de son inspiration, confirmé 1 an plus tard par la deuxième grosse tuerie du groupe le virtuose ISA

Below The Light
ISA
Riitiir






ANNIHILATOR
FOR THE DEMENTED


Le 15 Février 2018 par BIFIDUSMETALLUS


Bonjour à tous,

J'attendais cette chronique avec impatience, merci !
Et j'avoue avoir eu peur que l'album se fasse démonter (pour je-ne-sais quelle raison), mais me voilà rassuré, je suis assez en phase avec Fredouille.

Pour moi un des meilleurs albums d'ANNIHILATOR. Varié, "novateur" (toute proportion gardée) et surtout inspiré (ce qui manquait à "Suicide Society").

Quelques pépites du type "Pieces of You", "Phantom Asylum", "For the Demented", "Twisted Lobotomy", "One to Kill"... Bref, quasiment tout l'album en fait.

Jeff Waters, en plus de sembler être un type tout à fait sympathique, persévère malgré les difficultés (j'ai encore le départ de Dave Padden en travers de la gorge) propose encore aujourd'hui une musique de qualité, qui a un son propre à lui, sans faire trop de redite, et ça, j'achète ! Pour moi, c'est le haut du panier en matière de Thrash.

On se voit en octobre au Petit Bain à Paris.





YOUNG AND IN THE WAY
WHEN LIFE COMES TO DEATH


Le 15 Février 2018 par BORAHKRETH

Après la claque DÖDSRIT, avec une chronique pareille, je vais écouter ça les yeux fermés





DEVIL DRIVER
PRAY FOR VILLAINS


Le 14 Février 2018 par CAPTAIN IGLOO


La chronique est drôle mais ne reflète absolument pas ce que je pense de cet album !
Une bonne tuerie avec toujours ces touches mélodiques bien inspirées sur quasi chaque morceau.
En ôtant "Pure Sincerity" et "It's In The Cards", cela serait le sans faute !
3.5/5 arrondi à 4 car ça bute.





PANTERA
COWBOYS FROM HELL


Le 14 Février 2018 par BABAR


Le titre éponyme est génial, et "Cemetary Gates" très bonne, même si un peu datée quand même...
Les autres titres, oubliés après chaque écoute.
Anselmo me gonfle terriblement sur cet album.
La star de cet album c'est Dimebag, il explose tout avec ce son si particulier. Mais les compos ne suivent pas encore, elles viendront par la suite.





BLACK SABBATH
TYR


Le 14 Février 2018 par JULIENB


Pour moi, le pire album de la discographie : calme plat, rien à signaler. La guitare de Iommi serait sans doute intéressante, mais elle est peu audible, au contraire de la batterie très en avant de Powell dont le jeu rentre-dedans, sur ce disque en tout cas (oui, il est très bon sur d'autres !), me fait regretter la finesse de celui de Ward...





BLACK SABBATH
DEHUMANIZER


Le 14 Février 2018 par JULIENB


Le dernier grand album de BLACK SABBATH ? Presque ! Un bon disque en tout cas, assez homogène. Pour moi, aucun titre faible. Iommi offre son lot de riffs plombés et de solos jouissifs, Butler martèle ses interventions et lignes de basse telluriques, Dio est égal à lui-même (c'est-à-dire excellent), et Appice fait le boulot (même si je ne suis pas particulièrement fan de son style Hard Rock, si différent du quasi Jazz de Bill Ward). Pochette à la con, certes. À noter : un album qui annonce les "Strange Highways" et "Angry Machines" de DIO, dans la même lignée (musique et thème), et à part dans sa discographie.
3,5/5 que j'arrondis à 4, parce que ça fait du bien après les disques précédents un peu mous du genou, voire chiants.





The SINS OF THY BELOVED
LAKE OF SORROW


Le 14 Février 2018 par LORDI2


Je vais rejoindre Karl Von Karl dans son raisonnement. Karl dit vrai! Les violons sont époustouflants c'est d'ailleurs la force principale de cet album j'ai rarement entendu des arrangements aussi peaufinés. Le gros problème est la guitare qui est peu inspirée ! La force de persuasion de l'oeuvre réside dans la technique de la chanteuse et des arrangements. Un généreux 2/5. Comme une illusion ou un mirage cet album déçoit et séduit à la fois !





MORK
Den Vandrende Skygge


Le 14 Février 2018 par MARADONA


Raaah mon bon Père Fransoua, comment tu me fais plaisir avec tes chros sur MORK !
Vraiment un groupe excellent, le gars a tout compris en matière de Norwegian True Black Metal.
Le son déjà, juste parfait pour ce style. Les compos, super équilibrées avec toujours le riff ou le plan de batterie qui fait mouche. La batterie, parlons-en, un modèle de simplicité et d'efficacité, Fenriz doit apprécier. J'ai toujours préféré ce minimalisme à ces Drum Heroes comme le mec de SÜHNOPFER par exemple.
Merci pour la découverte, je pensais pas que du True black aussi bon pouvait encore être enregistré de nos jours, bon il y a bien eu TAAKE au début des années 2000 (merde presque vingt ans déjà !) mais Hoest aussi semble avoir perdu la flamme vu ses dernières sorties, pas catastrophiques mais assez anecdotiques.
J'en profite aussi pour dire que le premier album, "Isebakke", est bon aussi, mais celui-ci le surpasse en tout point.





DIABLO SWING ORCHESTRA
PACIFISTICUFFS


Le 14 Février 2018 par CANNARAS


Moui, bof. Déjà, si la nouvelle chanteuse a un joli brin de voix, c'est un brin pour le moins très commun qui ne sort pas du lot. Rien à voir avec les vocalises opératiques de l'ancienne chanteuse, Annlouice, qui ajoutait en plus des intonations décalées ou déjantées. En somme, avec le départ d'Annlouice, DIABLO SWING ORCHESTRA perd une grande part de sa personnalité.
De plus, les compositions restent dans la lignée des albums précédents. Pas de grande révolution sous le soleil. En plus, les morceaux me semblent d'une qualité inférieure aux précédents skeuds. Peut-être parce que je suis habitué ? Enfin, les divers interludes n'apportent pas grand chose et, au final, il n'y a pas beaucoup de chansons.
Si vous ne connaissez pas, peut-être allez vous apprécier l'album et découvrir un bon groupe.
Si vous avez fui ce groupe parce que l'ancienne chanteuse vous insupportait, c'est le moment de redonner sa chance à DSO.
Par contre, les amateurs qui se sont délectés des premières offrandes ne devraient pas être éblouis outre mesure. Peut-être même pourraient-ils être déçus.
Un disque sympa mais pas transcendant. A des années-lumière de l'extraordinaire "The Butcher's Balroom" qui reste à mes yeux inégalé en intensité et en créativité.





LIMBONIC ART
MOON IN THE SCORPIO


Le 14 Février 2018 par MAIDENIEN


Une pièce maîtresse du Black Metal Sympho tout simplement !!!!! Pour moi seul le "Anthems...." d'Emperor arrive à rivaliser avec celui6ci. Une atmosphère incroyable et tellement riche, aujourd'hui encore il arrive à me surprendre malgré il est vrai le son un peu faiblard mais qui ne gâche en rien la musique. L'écoute au casque est obligatoire ; voyage dans les étoiles garanti !!!!! Un chef d'oeuvre.







Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 2138






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod