Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (21)
Questions / Réponses (4 / 28)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Danger Danger, Satan Jokers, The Darkness
- Membre : Roadhouse, Riverdogs, Dio
 

 Site Officiel (240)
 Chaîne Youtube (201)
 Soundcloud (184)

DEF LEPPARD - Hysteria (1987)
Par JEFF KANJI le 14 Octobre 2015          Consultée 3172 fois

On parle en France de Hard FM, et c'est l'aspect radiophonique qui a dirigé dès les premiers jours de conception la composition et l'enregistrement de "Hysteria". Tout commence peu après la tournée "Pyromania". Les cinq membres, revigorés par la place qu'a su se faire Phil Collen, comptent sur leur sixième membre officieux, Mutt Lange, pour gravir encore un échelon et les aider à surpasser "Pyromania". Ça s'annonçait déjà difficile même en admettant que le plan se déroule sans accroc.

Malheureusement, Mutt Lange va faire défection : trop surmené par son boulot depuis plusieurs années, il a la nécessité de faire un break. Le compositeur Jim Steinman est appelé en renfort et si le groupe avait vraiment un état d'esprit Hard Rock, sans aucun doute que "Hysteria" aurait plus sonné comme "High'N'Dry" que comme le futur "Adrenalize". Jim Steinman veut capturer le feeling Rock'N'Roll du groupe et lui faire retrouver sa spontanéité alors que DEF LEPPARD souhaite continuer à sophistiquer sa musique. Jim Steinman est viré suite au mixage d'une version de "Don't Shoot Shotgun" qui ne satisfait pas ses géniteurs.

C'est alors qu'un drame personnel va toucher profondément le groupe : Rick Allen passe à travers le pare-brise de sa Corvette pendant les fêtes de Noël 1984, la faute à une ceinture de sécurité mal bouclée, et perd l'usage de son bras gauche, d'abord regreffé puis définitivement amputé. Même s'il est d'un naturel positif, il s'inquiète bien vite de son avenir au sein de DEF LEPPARD. Pensant pouvoir grâce à son pied gauche reproduire ce qu'il ne peut plus faire avec sa main, il entreprend de se faire fabriquer un kit de batterie électronique avec l'aide et l'encouragement de Jeff Rich (STATUS QUO) et s'exerce dans un studio à part (le groupe louera les services de trois studios, dont celui des Dames à Paris).

Le groupe est au plus mal, essuyant les déconvenues en tentant de produire lui-même cet album qui semble ne pas vouloir exister. Et courant 85, Mutt Lange est de retour ! La surprise est de taille et remotive les troupes avant que le producteur ne soit de nouveau hors-jeu après un accident de voiture (décidément) dont il se remet assez vite. C'est ensuite Joe Elliott qui doit soigner ses oreillons courant 1986. Entre temps, DEF LEPPARD retrouve la scène avec Rick Allen au Monsters Of Rock devant une audience réceptive. Le groupe prend alors une décision pas évidente mais sans doute salutaire : ils vont carrément recommencer l'album.

Début 1987, les étoiles semblent enfin alignées et Mutt Lange met en œuvre son concept : celui de proposer une version Rock du "Thriller" de Michael JACKSON, où chaque titre serait un tube potentiel (et ce ne sont pas moins de sept singles qui seront extraits de "Hysteria" soit plus de la moitié de l'album). Au bout de trois années de galère, "Animal" devient enfin un hymne et trouve enfin le son adéquat, "Armageddon It" est a priori le dernier morceau que prévoit d'enregistrer DEF LEPPARD, et fin janvier le groupe en a fini, mais rajoute une compo de dernière minute qui, elle, ne nécessitera pas plus de deux semaines de boulot. Et il s'agit du plus gros tube jamais sorti par le groupe – "Pour Some Sugar On Me".

Après trois mois supplémentaires de travail pour Mutt Lange, qui a entre autres recours au fabuleux Fairlight extrêmement complexe d'utilisation pour sampler la batterie de Rick Allen et insuffler des touches à la pointe de la modernité dans le son DEF LEPPARD, "Hysteria" voit le jour. Et si les USA mettent du temps à se réveiller au son du Heavy "Women" (l'un de mes titres favoris du groupe, sur lequel la guitare de Phil Collen est divine), la Grande-Bretagne native connaît de mieux en mieux DEF LEPPARD et lui réserve un accueil chaleureux (c'est "Animal" qui assure enfin la renommée au LEP dans sa patrie). Et à partir de là ce sera la folie dans le monde entier, "Rocket" (avec son break bizarroïde extrêmement novateur où le groupe passe des extraits de "Love Bites" et "Gods Of War" à l'envers), "Love Bites" (amené par Mutt Lange comme une ballade country – on voit ce qu'il en est advenu) est une ballade qui parvient à détrôner "Bringing On The Heartbreak", "Animal" caresse joyeusement les ondes et "Hysteria" s'impose comme une pièce-titre d'anthologie.

L'album n'a pas pris une ride mais il définit un son de référence que le groupe lui-même réutilisera par la suite et dont il aura même du mal à se défaire (la tentative plus roots de "Slang"). Il est juste dommage qu'il n'atteigne au final pas la perfection de "Pyromania", la faute à quelques titres un peu plus moyens ("Excitable" malgré son riff Hard, "Love And Affection", "Run Riot", sorte de "Let It Go" du pauvre). En outre sa surproduction pourra le rendre difficile à digérer pour certains, d'autant que l'album est incroyablement long pour l'époque (un peu plus d'une heure). Mais si les gens ont retenu cet "Hysteria" (ironiquement nommé de cette façon par Rick Allen, à la suite du tapage médiatique qui avait entouré son accident) c'est aussi pour toute la légende qui a entouré sa création. Et cela c'est bien la marque des plus grands, d'être capable de casser à nouveau la baraque et pendant un court laps de temps atteindre le but que vous vous étiez fixés à vos débuts dix ans plus tôt : devenir le groupe le plus gros de la planète.

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


TOTO
The Seventh One (1988)
La septième c'est la bonne




HAREM SCAREM
Acoustic Sessions (1991)
Valorisation des acquis


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER
   PUPPETSUCKER

 
   (3 chroniques)



- Rick Allen (batterie,choeurs)
- Phil Collen (guitare,choeurs)
- Joe Elliott (chant)
- Steve Clark (guitare,choeurs)
- Rick Savage (basse,choeurs)


1. Women
2. Rocket
3. Animal
4. Love Bites
5. Pour Some Sugar On Me
6. Armageddon It
7. Gods Of War
8. Don't Shoot Shotgun
9. Run Riot
10. Hysteria
11. Excitable
12. Love And Affection



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod