Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Bon Jovi, Danger Danger, Satan Jokers, The Darkness
- Membre : Roadhouse, Riverdogs, Dio
 

 Site Officiel (290)
 Chaîne Youtube (217)
 Soundcloud (197)

DEF LEPPARD - Historia / Live: In The Round In Your Face (1988)
Par JEFF KANJI le 9 Mai 2016          Consultée 1171 fois

DEF LEPPARD n'a jamais été avare en témoignage vidéo sur son œuvre. L'arrivée du support DVD est une aubaine puisqu'elle permet de mettre sur un seul support deux documents disponibles jusque-là en VHS, "Historia" d'une part, qui compile tous les clips du groupe de 1981 à 1988, sortie en 1988 et d'un Live, qu'on ne pouvait qu'attendre, étant donné que le groupe, malgré trois albums avant "Hysteria" n'avait pas encore proposé de sortie de ce type. Il est vrai que les éditions deluxe sorties depuis permettent maintenant de profiter d'un concert donné à Los Angeles sur la tournée "Pyromania". Mais pour les fans de DEF LEPPARD en 1989 (année de sortie initiale de ce Live) c'était une première !

Commençons chronologiquement avec "Historia".
Bête compilation des vidéos du groupe, elle permet, depuis la réédition DVD, une visualisation assez exhaustive des clips promo du groupe de "On Through The Night" à "Hysteria", avec notamment deux versions de "Bringin' On The Heartbreak", l'une avec Pete Willis et l'autre avec Phil Collen, et deux de "Pour Some Sugar On Me" avec pour anecdote une première version anglaise déjà présente sur l'original avec parmi la foule les membres de TESLA ! L'autre fait partie de la première catégorie de clips, à savoir ceux tournés en Live ("Armageddon It" est dans le même cas). Il est amusant de voir les touches que se payaient ses jeunes prolétaires (surtout Joe Elliot et sa moumoute châtain) et le jeunot Rick Allen sur la vidéo de "Hello America".

Le gros de ce DVD c'est ce Live d'une heure et demie donné au McNichols Sports Arena de Denver en plein cœur du Hysteria Tour. Enfin une heure et demie c'est ce qu'on retrouvera ici car le concert est amputé de "Don't Shoot Shotgun", "Tear It Down" ainsi que de la reprise des CREEDENCE "Travellin' Band". Il n'en reste pas moins qu'avec un premier opus prometteur, un second de très haute tenue et deux chefs d'œuvre, DEF LEPPARD sort ce Live au meilleur moment, la setlist s'avérant redoutable, autant que la production gigantesque développée pour ces concerts avec jeux de lumière imposants sur une scène centrale où la batterie électronique de Rick Allen domine les débats. Rick Savage, micro-casque vissé sous son épaisse crinière blonde, se chargeant avec autant de brio de la basse que du synthétiseur (on en voit deux répartis sur scène). Et les effets scéniques ne vont pas s'arrêter là, Joe Elliot se saisissant d'une guitare sans tête pour accompagner ses sbires le temps d'un solo à l'unisson sur "Hysteria".

Le ton est donné avec une paire de titres de "Pyromania", le redoutable "Stagefright" et l'hymnique "Rock! Rock! (Till You Drop)" avant le Heavy "Women" puis la plus ambiancée "Too Late For Love" où le touché de Steve Clark fait toute la différence. Personne ne s'économise et tout ce beau monde arpente la scène à cent à l'heure donnant autant de son instrument que de sa voix, les célèbres chœurs de DEF LEPPARD conservant leur impact en Live, même si bien évidemment on n'y recherchera pas la même richesse sonore. Mais il faut bien reconnaître qu'un morceau aussi produit que "Gods Of War" se fait supplanter par un "Die Hard The Hunter" sans coup férir.

Mais là je chipote, car c'est de la performance de très haut niveau, même si on peut regretter l'absence de merveilles telles que "Rocket" ou "Love Bites". Plus qu'un groupe d'AOR, plus qu'un groupe de Hard Rock ou de Heavy Metal, DEF LEPPARD est plus que tout ça réuni et allie une énergie démentielle à une mise en scène soignée. On a affaire à un document incontournable qui permet sans peine de comprendre pourquoi et à quel point DEF LEPPARD dominait la planète Rock/Metal à cette époque et comment il faisait autant la différence dans les médias que sur scène.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


X JAPAN
Dahlia (1996)
Troquer les grosses caisses pour les violons




HAREM SCAREM
Harem Scarem (1991)
Reconversion des déçus du Heavy


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rick Savage (basse)
- Pete Willis (guitare)
- Steve Clark (guitare)
- Joe Elliott (chant)
- Rick Allen (batterie)


- Dvd 1 – Historia
1. Hello America
2. Let It Go
3. High'n'dry (saturday Night)
4. Bringing On The Heartbreak (with Pete Willis)
5. Photograph
6. Rock Of Ages
7. Foolin'
8. Too Late For Love
9. Rock! Rock! (till You Drop)
10. Bringing On The Heartbreak (with Phil Collen)
11. Me And Wine
12. Women
13. Animal
14. Pour Some Sugar On Me (uk Version)
15. Hysteria
16. Armageddon It (live)
17. Pour Some Sugar On Me (live Us Version)
18. Love Bites

- Dvd 2 – In The Round In Your Face
1. Stagefright
2. Rock Rock (till You Drop)
3. Women
4. Too Late For Love
5. Hysteria
6. Gods Of War
7. Die Hard The Hunter
8. Bringing On The Heartbreak
9. Foolin'
10. Armageddon It
11. Animal
12. Pour Some Sugar On Me
13. Rock Of Ages
14. Photograph



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod