Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Bon Jovi, Danger Danger, Satan Jokers, The Darkness
- Membre : Roadhouse, Riverdogs, Dio
 

 Site Officiel (285)
 Chaîne Youtube (214)
 Soundcloud (193)

DEF LEPPARD - Viva! Hysteria (2013)
Par JEFF KANJI le 10 Juillet 2017          Consultée 411 fois

Là où "Mirrorball" était juste un produit honnête, mais loin de s'affirmer comme un grand Live, DEF LEPPARD va voir beaucoup plus grand en investissant le Joint de Vegas, où la plupart des grandes légendes passées (KISS, AEROSMITH) ont déjà posé les flight cases en résidence. Avec toujours son "Hysteria" qui lui a assuré un succès planétaire, DEF LEPPARD cède à la tendance des albums cultes joués en intégralité et dans l'ordre. Avec son Hard Rock ultra mélodique, léché et bien lissé, DEF LEPPARD est une aubaine pour les spectateurs de Las Vegas qui connaissent sans doute ses hits par cœur. Mais en revanche, comme c'est souvent le cas des concerts du Joint, on est loin de la folie furieuse dans la fosse, même si là au moins, au contraire du récent Live de KISS, les gens ne sont pas assis comme au théâtre.

Mais non content de jouer son album culte, DEF LEPPARD va voir les choses en grand puisqu'il assurera lui-même sa première partie sous le pseudonyme des DED FLATBIRD, le meilleur coverband de DEF LEPPARD du monde (tu m'étonnes) dixit son vocaliste Booty Ruben (les cinq membres sont affublés de pseudos tous plus ridicules les uns que les autres, dignes des pires combos de Hair Metal ricains - STEEL PANTHER n'aurait pas fait mieux. C'est surtout l'occasion pour le groupe de se détendre et surtout de faire un cadeau à ses fans, puisqu'il va pour une fois ne pas se contenter d'égrener les hits, mais plutôt d'aller fouiller son back catalogue pour jouer des titres oubliés depuis longtemps et certains très rares sur les setlists du groupe (rien que pour "On Through The Night" et "Wasted" ça valait le déplacement quand on sait l'estime que porte Joe Elliott au premier album du LEP'). Les deux prestations démarrent au son du "Won't Get Fooled Again" des WHO

"Viva! Hysteria" c'est un coffret très complet qui renferme un DVD rempli à ras-bord (ah oui je ne vous ai pas précisé qu'on a aussi droit à un mini set acoustique en bonus) soit 31 titres au total, les deux disques présents dans le coffret reprenant "Hysteria" en intégralité pour le CD 1 et les deux sets des DED FLATBIRD sur le CD2. Mais le gros du show c'est bien évidemment le show "Viva! Hysteria" qui commence par un petit film rétrospectif nous replongeant dans le contexte de sortie du quatrième opus des Anglais, des interviews avec Steve Clark à l'inauguration de la plaque commémorative à Sheffield, ou encore l'intronisation de Vivian Campbell lors du Freddie Mercury Tribute Concert, sans rappeler les tragédies sur le chemin (l'accident de Rick Allen et la mort de Steve Clark bien sûr).

Phil Collen affiche son torse huilé sur les premières notes de "Women" et se la pète grave en roulant des mécaniques. C'est parti pour un enfilage de classiques du plus bel effet, Sav' assurant toujours, jouant la basse en même temps qu'il joue le clavier avec ses pieds, et le tout en assurant les chœurs. Certes Joe Elliott n'a plus la même patate qu'il y a vingt ans, mais il gère sans problème ses lignes de chant ainsi que les quelques braillantes qu'il réserve pour les moments-clés. Parler des titres n'a pas grand intérêt tant on les connaît sur le bout des doigts depuis une éternité. Néanmoins un "Rocket" qui sonne aussi bien (avec de chouettes chœurs de Vivian Campbell) ça ne se refuse pas, et "Don't Shoot Shotgun" qui rend particulièrement bien sur ce Live méritent d'être cités.

Un mot sur la mise en scène, sobre pendant le set des DED FLATBIRD, la batterie coincée entre les murs d'ampli, les quatre autres protagonistes occupant la scène de façon assez classique, même si le proscenium qui s'avance dans la fosse offre toujours de belles perspectives scéniques. Néanmoins gros bémol : on ne voit quasi pas Rick Allen des deux sets, et même si c'est beaucoup mieux sur le set du "vrai" DEF LEPPARD, il est quand même mis en minorité. Bien dommage, car il serait intéressant de voir un peu comment le minot de la bande s'y prend pour gérer ses parties avec un seul bras (des titres comme "Rocket" justement ou "Wasted" avait de base des parties de batterie assez ardues). L'écran vidéo gigantesque allié aux lumières donne vraiment une ambiance à chaque morceau. Le rendu est léché et la mise en image de très haute qualité (on est en HD), et c'est aussi l'occasion de faire participer Steve Clark par procuration...

Un mot sur le mixage maintenant : en live, l'album perd un peu ce côté surproduit, ce qui n'est pas un mal, car cela lui retire un peu de sa patine eighties. L'apport de Vivian Campbell est crucial lui aussi, car hormis les delays, il opte pour un son de Les Paul assez authentique qui contribue au rendu plus cru de l'ensemble. N'allez pas croire pour autant que DEF LEPPARD s'est mis à sonner AC/DC, car le kit de Rick Allen possède toujours ce son typique, et Phil Collen met le paquet sur les effets de son. De plus, le boulot derrière est conséquent, avec les passages samplés déclenchés au bon moment et les effets de toute beauté sur les voix. À cet égard un titre comme "Love Bites" sonne beaucoup plus vrai dans ses conditions, loin des cinquante couches de chœurs et de petits arrangements de guitare disséminés un peu partout.

On pourra regretter un manque de sauvagerie instrumentale, notamment par rapport aux sets DED FLATBIRD, mais DEF LEPPARD a décidé de faire les choses bien, et la perfection semble être leur mot d'ordre, si bien que rien ne dépasse, les chœurs sont parfaits (à une, deux,, voire trois voix), un véritable contrepoids pour Joe Elliott qui les exploite au mieux. Si bien que ce concert, même s'il sonne assez sage (parfait pour le public de Sin City cela dit) contribue à l'échelle du coffret à faire de "Viva! Hysteria" une expérience ultime pour le fan de DEF LEPPARD, et une porte d'entrée idéale (les deux tiers de l'opus de 1987 se retrouvant immanquablement dans tout best of) pour le néophyte, le groupe ayant eu le bon goût de finir en apothéose avec deux titres de "Pyromania" et pas des moindres, puisque ce sont deux tubes monumentaux ("Rock Of Ages" et "Photograph" qui concluent "Viva! Hysteria". Comme le disait STROMAE, quand y en a plus, et ben y en a encore. Voilà le seul produit live indispensable du LEP' avec "Live In The Round In Your Face".

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


AWACKS
Panorama (1999)
Dix années de labeur




TOTO
Isolation (1984)
Turn back 2.0


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rick Savage / Fleetwood Beck (basse, chœurs)
- Phil Collen / Chingy Chapman (guitare, chœurs)
- Vivian Campbell / Linkin Twain (guitare, chœurs)
- Joe Elliott / Booty Ruben (chant)
- Rick Allen / Camp Out (batterie)


- Viva! Hysteria
1. Women
2. Rocket
3. Animal
4. Love Bites
5. Pour Some Sugar On Me
6. Armageddon It
7. Gods Of War
8. Don't Shoot Shotgun
9. Run Riot
10. Hysteria
11. Excitable
12. Love And Affection
13. Rock Of Ages
14. Photograph

- Ded Flatbird Night 1
1. Good Morning Freedom
2. Wasted
3. Stagefright
4. Mirror, Mirror (look Into My Eyes)
5. Action
6. Rock Brigade
7. Undefeated
8. Promises
- ded Flatbird Night 2
9. On Through The Night
10. Slang
11. Let It Go
12. Another Hit And Run
13. High'n'dry (saturday Night)
14. Bringing On The Heartbreak
15. Switch 625

- Acoustic Set
1. When Love & Hate Collide
2. Two Steps Behind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod