Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2069
Comment poster un commentaire ?


CRYPTOPSY
WHISPER SUPREMACY


Le 30 Juin 2017 par IRONGE_MAIDENT

Je crois que Lord Worm officie dans RAGE NUCLÉAIRE... J'ai jamais écouté CRYPTOPSY mais RAGE NUCLÉAIRE j'aime bien.


Par Nightfall In Metal Earth

En effet. C'est cependant le seul point commun de CRYPTOPSY avec RAGE NUCLEAIRE que je finirais par chroniquer... heu... un jour :)



POSITRON





MEKONG DELTA
DANCES OF DEATH


Le 29 Juin 2017 par GUEHLYNOIS


Le meilleur album de metal qui soit. Pour moi cet album symbolise tout ce que je veux entendre dans un album de metal : complexité, puissance et grosse technique. Sous-estimé est le mot tant cet album enterre tout ce qui peut se faire en thrash.





UFO
MISDEMEANOR


Le 29 Juin 2017 par EL ILLAG


Sacré feeling quand même que ce groupe et ces morceaux ici: rien que la voix magique de Phil Mogg et le tapping de Atomik Tommy M méritent de se pencher sur ce disque rare et unique dans la discographie de UFO.





BLACK SABBATH
BORN AGAIN


Le 29 Juin 2017 par LEO


@ ESKAPEESKAPE
C'est bien l'inverse ! le maxi "New Life" de DEPECHE MODE (avec une pochette similaire à "Born Again") est sorti en 1981 et l'album "Born Again" du SABB' est paru en 1983... Donc, 2 ans plus tard !

Quoiqu'il en soit, "Born Again" est de mon point de vue un excellent album !
Vu que je n'ai jamais été fan de la voix de crécelle d'Ozzy et que Ronnie James Dio s'est fait la malle fin '82, IAN GILLAN me convient parfaitement.
Certes, le choix de Ian Gillan pouvait sembler incongru, d'autant qu'il avait à ce moment-là des problèmes de voix qui l'avaient forcé à arrêter toute activité avec sa propre formation (GILLAN) à la fin de l'année 82. mais le fait est, que le bonhomme assure vraiment sur ce "Born Again ! ... Et ce sera bien la dernière fois qu'il tiendra une pareille forme vocale, car à la fin du Born Again tour, plus rien ne sera comme avant (et ce n'est pas la pitoyable reformation avec DEEP PURPLE en 84 qui prouvera le contraire !).
Effectivement, le son de "Born Again" est pas mal foutraque mais il compense en énergie ce qui lui manque en subtilité. Et puis franchement, "Trashed", "Zero The Hero", "Digital Bitch" et les hurlements de dément de GILLAN sur "Disturbing The Priest" valent bien toutes les finesses du monde !
Bon, il y a bien les 2 intermèdes instrumentaux ("Stonehenge" et "The Dark") qui font un peu bouche-trou sur les bords, mais ils n'entachent en rien le plaisir d'écoute.
Contrairement aux 2 chroniqueurs POWERSYLV et DARK SCHNEIDER (et à pas mal d'avis lu ici ou là), je suis beaucoup moins emballé par le morceau-titre "Born Again" qui traîne un peu la patte mais il faut reconnaître que la performance vocale de Ian Gillan est tout de même bluffante !
L'album se referme sur 2 très bons morceaux (bien que sans doute moins évidents), "Hot Line" et "Keep It Warm". Sur l'édition Deluxe de 2011 on peut retrouver parmi les bonus : "The Fallen", un titre non retenu lors des sessions de "Born Again".





ACCEPT
BLOOD OF THE NATIONS


Le 28 Juin 2017 par BABAR


Pour un retour c'est un sacré retour. ACCEPT revient de loin. De vraiment loin... Et en plus, sans Udo, fallait vraiment y croire !
C'est du bon gros Heavy comme on fait plus, avec un son gros comme un 38 tonnes. Tornillo assure comme un chef, il reste dans le registre d'Udo donc on est pas trop dépaysé. Quant à Hoffmann, ben comme souvent, la note qui tue au moment qui tue, un mec qui "parle" pas pour rien dire.
Et puis des tubes, beaucoup de tubes. Mais des tubes à la ACCEPT, les "balls" au balcon, toujours, comme ils savent si bien le faire. "Beat The Bastards", par exemple, me donne une pêche pas possible.

Mais, car il y a un gros "mais", l'album est beaucoup trop long. C'est une tare de notre époque, ils sont pas les seuls...





BLACK SABBATH
BORN AGAIN


Le 27 Juin 2017 par BABAR


J'avoue une fascination certaine pour le titre "Born Again", Gillan est extra sur ce titre, tout en noirceur et rage contenue. Et puis le titre est franchement bien foutu, superbes lignes de guitare du maître.
La prod est degueulasse, c'est clair, on dirait qu'ils jouent dans une cave, et ça renforce l'ambiance franchement démoniaque du disque. Et cette pochette, brrrr...
C'est loin d'être le meilleur du groupe, j'ai du mal à l'écouter d'une traite (ça braille un peu trop pour moi), mais il dispose d'une atmosphère vraiment réussie.
Un disque pas banal, à écouter pour se faire son propre avis.





SCORPIONS
VIRGIN KILLER


Le 27 Juin 2017 par BABAR


Le premier classique de SCORPIONS, et déjà la science du hit qui tue : "Pictured Life" d'entrée de jeu, ça marque direct son territoire. Un des meilleurs titres de SCORPIONS, pour ma part. Ultra mélodique, rageur, avec un refrain génial de simplicité, et la voix grandiose de Meine, rien à redire c'est du caviar, on peut se le passer en boucle sans problème.
Le reste n'est pour moi pas au même niveau, malgré quand même de sacrées balades comme "In Your Park".
Cela reste malgré tout très inspiré, varié, et entraînant, mais il faudra m'expliquer pourquoi on laisse chanter Roth et sa voix affreuse quand il y a Meine dans l'équipe...
Franchement comme faute de goût on peut difficilement faire pire ! Les titres chantés par lui sont pour moi insupportables...
Ça plombe nettement ma note, et la suite sera tellement énorme que je ne peux pas mettre plus de trois étoiles.





BLACK SABBATH
BORN AGAIN


Le 27 Juin 2017 par ESKAPEESKAPE


Une vraie expérience : un chanteur de Blues Rock qui chante dans BLACK SABBATH ?
Pari réussi: le mélange que l'on aurait pu croire indigeste se révèle goûteux !
Un très bon album bien écrit, bien speed.
Belle pochette criarde et bien dégueu (qui sera reprise bien longtemps plus tard par DEPECHE MODE).
Les chansons s'enchaînent sans pause et les règlements de compte aussi ("Digital Bitch" : Sharon Osbourne).

Seul vrai bémol : la production complètement ratée avec ce son pourri qui parfois sature, parfois écrase les instruments, bourdonne etc...

4/5 pour cet album.





EDGE OF SANITY
Crimson


Le 27 Juin 2017 par BAPTISTE89


Un pavé de 40 minutes de Death Mélodique. Un très bon titre à tiroirs, qui propose suffisamment de variations pour qu'on ne s'ennuie jamais : passages rentre-dedans avec de sacrés riffs et plus calmes avec guitare acoustique, nombreux changements de rythme, chant guttural et clair, etc. À recommander aux fans de DARK TRANQUILLITY.





MASTODON
EMPEROR OF SAND


Le 27 Juin 2017 par ALTHOR


Les ayants vu en live pour la deuxième fois sans trop les connaître au Cabaret Vert l’année dernière, je me suis dit que fallait arrêter de déconner et découvrir en profondeur ce groupe qui paraissait très intéressant...

MASTODON m’évoque désormais l’image d’un groupe de surdoués qui demeurent clairement au-dessus de la mêlée actuelle. Chacun à son poste fait sont taf (et de quelle manière), sans parler du fait que 3 sur les 4 chantent, ce qui apporte une diversité assez jouissive au niveau des mélodies et des chœurs. Cet album est une bonne synthèse de leur carrière même s’il demeure le plus accessible. Pour autant, faut remettre l'église au milieu du village, ça reste imbuvable pour les personnes qui n’écoutent pas de Metal (je rends dingue ma copine avec "Show Yourself"). "Emperor Of Sand" est extrêmement homogène (peut-être trop) et envoie du début à la fin. C’est vrai, on ressent un petit côté pilotage automatique mais ça reste tellement efficace et inspiré, y a plus de riffs dans une chanson de cet album que dans tout le dernier METALLICA. Et quelle fin ! Avec un "Jaguar God" tout en finesse. Avec ce pur joyaux, MASTODON renvoie tout le monde à sa place.

4,5/5 pour la solidité de ces Atlantiens, MASTODON est un groupe sur qui on peut sereinement compter.





IRON MAIDEN
FEAR OF THE DARK


Le 27 Juin 2017 par BAPTISTE89


Après le semi-désastre qu'était "No Prayer For The Dying", IRON MAIDEN se devait de relever la tête. C'est chose faite avec "Fear Of The Dark", qui certes n'est pas à la hauteur de ce que le groupe a fait durant la décennie précédente, mais qui redresse tout de même la barre.

On peut découper cet album en deux parties, une qui est réussie, l'autre qui l'est moins. La face A est la première, et ne manque pas de qualités : "Be Quick Or Be Dead" est un titre d'ouverture redoutable, où le chant agressif de Bruce fait mouche et où le solo de guitare est particulièrement réussi. "From Here To Eternity" est une chanson Hard Rock efficace, "Fear Is The Key" possède un break intéressant, "Childhood's End" est un joli titre émouvant et mélodique, et "Wasting Love", une ballade réussie. Mais s'il y a une chanson qui sort particulièrement du lot sur cette première partie, c'est bien "Afraid To Shoot Strangers". Un titre où les harmonies de guitare sont superbes et où Bruce incarne parfaitement ce soldat habité par la peur.

La seconde partie se révèle plus inégale, le bon côtoie le moins bon. "Chains Of Misery", "The Apparition", "Weekend Warrior"... Mouais. Heureusement que de bons titres viennent contrebalancer ces chansons moyennes : "The Fugitive", "Judas Be My Guide" et bien sûr l'incontournable chanson-titre, devenue un indispensable des concerts.

"Fear Of The Dark" est le dernier album de Bruce avant son retour à la fin des années 90. Alors que le départ d'Adrian Smith s'était fait dans la douceur (ce dernier participant au festival de Donington avec le groupe en 1992), celui de Bruce sera suivi de nombreuses invectives par médias interposés.





NAGLFAR
SHEOL


Le 27 Juin 2017 par LOUVOIR


Ayant découvert NAGLFAR avec le fabuleux "Harvest", je me suis orienté vers cet alléchant "Sheol". Et première impression : mais bon sang, le groupe a perdu un atout de choix en la personne de Jens Ryden. Non que Kristoffer Olivius soit mauvais, loin de là. Mais ses vocaux plus communs soutiennent mal la comparaison par rapport à ceux impressionnants de son prédécesseur. Ce type a une voix terrible ! Agressive, haineuse, et tout à la fois compréhensible, c'est à noter pour le genre pratiqué. Il sait magnifier les compositions abrasives de cet opus en soulignant chaque vers de sa verve.

Les compos justement, sont très largement au niveau de celles de "Harvest". "Sheol" est donc logiquement un brin supérieur à ce dernier. En bref, un excellent album de Black Mélodique et vindicatif sur lequel je reviendrai souvent.





UFO
MISDEMEANOR


Le 26 Juin 2017 par SCHOUFA


No problemo, En fait j'ai une réédition remaster Rock Candy (il font du super boulot) et honnêtement je ne sais pas sur quel support tu l'as écouté (la version vinyle et cd de l'époque craint).
Mais ça donne une autre aura à cet album je trouve.
Cordialement.





ALICE COOPER
Killer


Le 26 Juin 2017 par BAPTISTE89


Merci à toi Dark Beagle pour toutes tes kro-express des albums d'ALICE COOPER, que j'ai lues avec beaucoup d'intérêt et qui m'ont poussé à enfin découvrir l'univers du Coop'. J'ai commencé en écoutant ce "Killer", pour lequel j'ai eu un coup de coeur immédiat.

Un disque assez varié, où on retrouve des compositions directes avec des mélodies très accrocheuses ("Under My Wheels", "Be My Lover"). Des titres courts, qui en côtoient d'autres bien plus alambiqués dans lesquels les membres du ALICE COOPER BAND font preuve d'un génie créatif certain ("Halo Of Flies", "Killer"). Vincent Furnier propose un chant très varié, dont on retiendra surtout l'aspect éraillé. J'ai un gros coup de coeur pour "Dead Babies". Qu'est-ce qu'il est lugubre, ce titre.

Cet album n'est pas exempt de défauts, la paire "You Drive Me Nervous" / "Yeah Yeah Yeah" est effectivement en-dessous et constitue un petit ventre mou, mais l'ambiance folle et macabre de cet album est tellement particulière qu'il mérite amplement la note maximale.

Du coup, j'attends avec hâte le concert du Coop' à l'Olympia en décembre ! (en espérant que ses shows en mettent toujours plein les yeux et qu'il assure toujours vocalement en Live).





IRON MAIDEN
NO PRAYER FOR THE DYING


Le 26 Juin 2017 par BAPTISTE89


Avec "No Prayer For The Dying", IRON MAIDEN remonte 10 ans en arrière. Le groupe revient en effet à des compositions directes et courtes de 4 minutes, alors que les années 80 avaient vu la Vierge étirer ses chansons sur de nombreuses minutes, comme "The Rime Of The Ancient Mariner" ou encore l'excellente chanson-titre de l'album précédent. Bruce propose également une prestation plus simple, avec un chant rauque et assez brut, peu travaillé.

Un retour 10 ans en arrière, donc, mais en moins bien. Le départ d'Adrian Smith, remplacé par Janick Gers, a bien sûr fait du mal au groupe. La perte d'inspiration est très nette, l'album se révélant assez inégal, comme son successeur. Néanmoins, là où "Fear Of The Dark" s'en sort mieux grâce à deux excellents titres ("Afraid To Shoot Strangers" et le title track), ici aucune chanson ne se révèle indispensable. On retrouve tout de même des morceaux assez sympathiques, comme "Tailgunner", "Holy Smoke" ou "The Assassin" mais rien de bien enthousiasmant.

Un des moins bons de la Vierge.





ME AND THAT MAN
SONGS OF LOVE AND DEATH


Le 26 Juin 2017 par DOWNER


Je suis un peu dérouté par l'étiquette "Post-Punk" donnée par le chroniqueur (DARK BEAGLE) sur cet album, alors même que celui-ci y reconnaît l'influence de Johnny CASH. Selon moi, il s'agit bien d'une tentative de faire un album de Country-Folk, tentative si maladroite et marquée d'amateurisme qu'on pourrait y confondre la gêne ressentie à celle volontairement suscitée par le style Post-Punk.

"Cependant, cela devient répétitif sur la fin de l’album et les morceaux commencent à se suivre et à se ressembler quelque peu." Je partage totalement ce ressenti, mais je m'étonne de le lire sur la chronique d'un album noté 4/5. Ça me semble être un défaut de taille, plutôt caractéristique d'un 3/5 ou d'un 2/5.

Étant assez fan de Country et autres musiques sèches, j'attendais cet album avec une réelle envie et curiosité, d'autant que le premier single "My Church Is Black" m'avait beaucoup plu. Quelle déception d'entendre un disque ne tenant pas sur la longueur, donnant à plusieurs reprises le sentiment d'être bâclé, inachevé (les lyrics en général), parfois malaisant de cliché (les chœurs sur "Cross My Heart And Hope To Die"), ou encore à la limite du plagiat (coucou "Personal Jesus" sur "Nightride").

2/5.





MASTODON
EMPEROR OF SAND


Le 26 Juin 2017 par RICHTER

@ Thierry

Mainstream, il faut entendre des titres dans l'ensemble assez courts, très catchy par moments - "Show Yourself", c'est quand même aguicheur.
Il est évident que MASTODON ne va pas ouvrir le prochain "Les enfoirés 2018", hein mais comparé à "Leviathan" et/ou "Crack The Skye" le groupe cherche à se démocratiser davantage quand même.
Disons qu'après 2 albums de ce genre, je m'attendais à un retour du style des 2 albums précités et c'est dans la continuité.
Après c'est sacrément bon, et faut tirer le chapeau aux lascars.
Pas tout le monde qui arrive à enchaîner d'excellents disques où le moins bon vaut le meilleur pour les autres... Ce troisième disque est super, juste un peu moins surpris pour ma part.





WASP
THE CRIMSON IDOL


Le 26 Juin 2017 par SCARAMANGA6669


Si on considère les albums qui ont au moins 6 chroniques qui sont toutes à 5 étoiles, alors cet album fait partie des trois meilleurs albums de Metal de tous les temps (avec "Imaginations From The Other Side" et "Rust In Peace"). Tous les 6 y voient un chef d'oeuvre, ont-ils raison ?

Dès l'intro "The Titanic Overture" magnifique, on sent qu'on va avoir à faire à un opéra Metal influencé par "Tommy" des WHO. "The Invisible Boy" est un titre heavy fantastique où on comprend que Blackie est un chanteur de talent qui a atteint une maturité assez rapide. "Arena of Pleasure" continue dans la même veine et on est déjà comblé de cette écoute.

"Chainsaw Charlie (Murders In The New Morgue)" commence par une intro acoustique avant l'arrivée de la tronçonneuse ; à partir de là, un classique du Heavy, rapide, magnifique... Les quasi 9 min passent si vite... La première chanson que j'ai connu de l'album et toujours une de mes favorites.

"The Gypsy Meets the Boy" calme le jeu et nous fait encore voir que nous n'avons plus le W.A.S.P. très Rock'N'Roll des premiers albums mais un groupe ayant une approche plus classieuse du Heavy. "Doctor Rockter" reprend un Heavy d'un autre niveau que la plupart des autres groupes de l'époque dépassant sans problème le MAIDEN de 1992. "I Am One" fait figure de dernier tube de l'album et ne fait pas redescendre la pression.

"The Idol" est la plus belle balade du groupe, on sent un Blackie sensible qui nous ressort toute sa douleur. La suivante "Hold On To My Heart" est du même acabit, splendide, dépressive et encore une fois un coup de maître. "The Great Misconpections Of Me" est un pur morceau opératique avec ses leitmotivs et sa virtuosité. Il résume en 10 min l'album et nous permet de nous rendre compte qu'on a besoin de le réécouter encore et encore.

Je ne l'avais pas réécouté pendant 6 mois ; quel erreur!!!! Les paroles et la composition sont quasiment parfaites. Clairement l'album peut rivaliser avec les meilleurs de JUDAS PRIEST ou d'IRON MAIDEN sans hésitation. Quel dommage car W.A.S.P. ne fera plus jamais d'albums de ce génie (même s'il y en aura quand même quelques très bons).





FRAILTY
WAYS OF THE DEAD


Le 26 Juin 2017 par DFOU


Bonsoir, si vous aimez FRAILTY et SATURNUS, je ne peux que vous recommander l'écoute de l'album de FRAILTY "Melpomene" (2012), moins "arabisant", plus "mélo", bref magnifique.





DEEP PURPLE
MADE IN JAPAN


Le 26 Juin 2017 par SPI


C'est là que tout à commencé pour moi comme beaucoup d'autres ; c'était en 1976 ou en 1977 (je ne sais plus très bien) : j'avais 13 ans et et j'ai acheté chez mon disquaire local (et oui, cela existait !) "Made In Japan" et "The Song Remains The Same" avec l'argent de Noël. Pour le grand malheur de mes parents ("Ferme ta porte et baisse le son !").







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2069






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod