Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2174
Comment poster un commentaire ?


BLIND GUARDIAN
IMAGINATIONS FROM THE OTHER SIDE


Le 03 Juin 2018 par TAXI DRIVER


La voix forcée d'Hansi casse la tête sur cet album, sans rire j'oserais presque la comparaison avec un Phil Anselmo tellement le chant est ici hurlé (hors accalmies). Ceci dit les compos sont en elles-mêmes excellentes.

Un des intérêts que je trouve à BLIND GUARDIAN est leur volonté de fournir un travail de composition (depuis "TFTTW") plus alambiqué (ou progressif) que le sempiternel "couplet refrain solo couplet refrain" .
Dommage que cet atout ce soit transformé au fil des années en une surenchére bourrative cache-misère de la perte d'inspiration.

Verdict 4 sur 5.






VOLBEAT
LIVE FROM BEYOND HELL / ABOVE HEAVEN


Le 02 Juin 2018 par LORDI2


Très belle découverte : la voix de Michael Poulsen se révèle efficace en live. Seul regret il n'y a pas les meilleurs pistes dommage. Amusant quand même 3/5 pour l'ensemble. Il manque certaines pistes de Guitar Gangsters..." ! Ce Live regroupe les titres des deux premiers VOLBEAT !





KISS
MUSIC FROM THE ELDER


Le 02 Juin 2018 par FEELGOOD


Oui, c'est lourd, oui, c'est pompeux et passablement grotesque... Oui, Bob Ezrin est de retour, oui, il y a un orchestre symphonique... Oui, Lou Reed (!!!) a participé à l'écriture de quelques titres... Oui, ça n'a rien à voir avec le KISS de "Alive!".
Oui, ça fait drôle, surtout après les deux albums produits par Vini Poncia...
Oui, les coupes de cheveux des musiciens sont ridicules, tout comme la larme de Simmons à la fin de "A World Without Heroes".
Et pourtant...
En 1981, KISS sort cette pièce montée guère dans l'air du temps. La popularité du groupe est alors en baisse, Peter Criss est parti et nos super-héros survivants ont perdu toute crédibilité auprès du jeune public, cela même au moment où une nouvelle génération de groupes anglais a le vent en poupe.
Sortir un album conceptuel, artefact typiquement seventies, avec une production à l'avenant, n'était pas forcément le meilleur moyen de s'attirer les bonnes grâces du public et des critiques...
Je fais pourtant partie des défenseurs de "The Elder". On passera sur l'histoire proprement dite, celle-ci étant à peine esquissée. "The Oath" est un superbe morceau de heavy épique, "Dark Light" du pur Frehley avec ses riffs accrocheurs et cet excellent solo. Ces chansons sont littéralement boostées par la frappe puissante du regretté Eric Carr. "Just A Boy" dégage une réelle émotion, il s'impose comme le titre le plus « KISSien », avec cette complémentarité Stanley/Simmons.
Simmons, qui s'impose comme la véritable âme du disque, nous livre quelques pépites. "Only You", très mélodique, précède le théâtral "Under The Rose", flanqué de pesants choeurs opératiques. L'album Unplugged" offrira une seconde chance à la belle ballade "A World Without Heroes". Il y a aussi M. Blackwell, lent et inquiétant et l'enchaînement avec l'instrumental "Escape From The Island" s'avère très réussi. J'ai d'ailleurs longtemps cru qu'il s'agissait d'un seul et même morceau, vu que je possédais la version cassette.
L'autre instrumental, le bref Fanfare, semble sortir de la BO d'un film de Fantasy. Le "Finale" accentue cette ambiance Donjons et Dragons. Je n'ai, en revanche, jamais accroché à "Odyssey", chanté de manière atypique par Paul Stanley. J'ai aussi du mal avec l'ordre des titres de la version dite « internationale », ayant l'habitude de démarrer mon écoute de l'album par "The Oath", suivi de "Fanfare".
Je n'écouterais certes pas "The Elder" tous les jours mais je l'apprécie en tant que disque atypique.
Un 3,5 arrondi à 4.





KISS
CREATURES OF THE NIGHT


Le 02 Juin 2018 par LEO


Retour au Hard Rock pour KISS après la parenthèse Disco, Pop et concept-album mais entre temps la formation a beaucoup changé d'aspect.
Des membres d'origine ne reste plus que Paul Stanley et Gene Simmons, autant dire la moitié du groupe. et mine de rien ça chamboule pas mal la donne musicalement puisque Criss et Frehley n'étant plus là, le son du groupe n'est définitivement plus le même. bien plus que Peter (qui avait pourtant son p'tit mot à dire autant musicalement que vocalement), c'est surtout l'absence d'Ace qui bouleverse tout.
Le guitariste avait un jeu et un son qui n'appartenait qu'à lui (d'autant que ces dernières années, sa voix marquait d'une empreinte toute particulière ses propres compositions pour KISS).
"Creatures Of The Night" fut précédé de la compilation intitulée "Killers" qui contenait quatre inédits avec une nouvelle équipe de co-auteurs (Adam Mitchell, Mikel Japp et Bryan Adams) et qui annonçait la nouvelle couleur musicale que l'on peut entendre ici: un Hard plus massif avec un son de guitare heavy et une batterie lourde appuyée par un son de gate-reverb comme la plupart des groupes le pratiquait à partir du début des années 80.
Je n'ai jamais aimé ce genre de sonorité compressée et artificielle, pas plus à l'époque qu'aujourd'hui et je dois dire qu'à choisir, je préférais encore le Hard Disco de "Dynasty" et la Pop édulcorée de "Unmasked" !
Certes, "Creatures Of The Night" m'est globalement bien plus supportable que l'immonde Music From "The Elder", mais je ne retrouve plus le son ni le style du groupe qui était encore le sien lorsque Ace Frehley était de la partie. avec lui, la magie et la légèreté s'en est allée.





KISS
CREATURES OF THE NIGHT


Le 02 Juin 2018 par HEYDRICH


Oui l'album du grand retour, album pesant et même étonnant pour KISS, album qui revient à des sources plus Hard, plus hargneuses et avec moins de concessions. Même avec l'absence de Ace, le tout sonne très bien, surtout après les trois merdes précédentes. La basse de ce bon vieux Gene sonne toujours aussi bien, la frappe de Carr est lourde et sonne tout aussi bien tandis que Paul fait du Paul et que Vinnie Vincent remplace sans trop de problèmes un Ace de plus en plus perdu. Aucune faiblesse sur l'album (sauf possiblement 'Keep Me Comin'"), le reste fait preuve de variations mais toujours dans un registre lourd et très plaisant à écouter. Même la ballade tire très bien son épingle du jeu, étant sans aucun doute la meilleure du groupe toutes époques confondues. Du grand KISS, même après 36 ans... Au point de décerner cinq étoiles !





BLIND GUARDIAN
SOMEWHERE FAR BEYOND


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


"Theatre Of Pain" (les deux versions) et "Trial By Fire" me saoulent. Hormis cela on a un très très grand album de Metal à la sauce Fantasy. La pochette est la représentation parfaite du contenu, magique et initiatique. Merci Jeff Kanji pour ces réécritures peaufinées d'un groupe qui m'aura fait headbanguer et rêver moi et mes amis de l'époque. À ranger au côté du premier RHAPSODY, et du "Imaginations..." de BLIND GUARDIAN !!! Ce sont simplement les maîtres.





MACHINE HEAD
UNTO THE LOCUST


Le 02 Juin 2018 par MITCH


À la différence de deux premiers albums qui mettaient l'accent sur des puissantes rytmiques, ici c'est beaucoup plus mélodique, voire même de la démonstration de guitares.... qui n'est pas pour me déplaire non plus !!! (l'intro de "Be Still And Know " est juste parfaite !!).

Les morceaux sont plutôt longs et alternent puissance et mélodie, chants clairs et forcés, et beaucoup de double !

Bref, un album que j'écoute avec plaisir, et que je préfère à "The Blackening" que je trouve trop bourrin..





LIONE / CONTI
LIONE / CONTI


Le 02 Juin 2018 par HELLSOLDIER


Aïe un peu déçu par la note.
Heureusement que tu es là Jeff pour faire vivre un peu le Heavy/Power.

Perso j'ai immédiatement accroché à cet album.
Je suis tombé dessus par hasard sur un site, je n'avais pas du tout entendu parler du projet.

J'adore "Misbeliever" (étrange que tu n'en parle pas), "Glories" et "Gravity".
Ces trois morceaux montrent toute l'étendue du talent d'Alessandro Conti, étoile montante du Power mélo et sont, à mon sens, les pierres angulaires de ce disque.

Lione n'est pas en reste non plus et fait toujours autant de merveilles avec sa voix d'or ("You're Falling" en tête).

Bon quelques morceaux sont un peu moins intéressants et j'aurais aimé plus de dualité entre les chanteurs sur leurs morceaux communs, mais c'est pour moi un très bon album, excellement produit avec un son d'enfer et deux vocalistes d'exception.

Et comme toujours pour ce genre de projet, la pochette en jette carrément.





Bruce DICKINSON
BALLS TO PICASSO


Le 02 Juin 2018 par ICARE


Après un premier album dispensable (voir assez médiocre), "Balls To Picasso" ne rassure pas forcément : le commun ("Cyclops" ou "Gods Of War") côtoie quelques chansons sympathiques "Sacred Cowboys" et d'autres complètement abominables "Shoot All The Clowns". Et quand on en arrive à la dernière piste, on en espère plus grand chose ... Bah oui, mais cette dernière piste, c'est une des plus belles chansons chantée par Dickinson (accompagné d'un solo magique de Roy Z) : complètement d'accord avec Possopo, elle n'a rien à faire là, c'est même rageant qu'elle se retrouve à côté de chansons aussi insipides ... Un tournant quand même dans la carrière de Dickinson parce que tous les autres opus studio qu'il sortira seront d'une grande qualité, dans des styles différents. Mais bordel, "Tears Of The Dragon", quelle chanson !





QUEEN
SHEER HEART ATTACK


Le 01 Juin 2018 par CHRISNAKE


Dans mon top 3 avec "A Night At The Opera" et "News Of The World". Cet album sonne frais et jovial avec ces pastiches contrairement au précédent assez froid et lugubre. Les morceaux sont plus simples mais aussi plus évidents que "Queen II". "Killer Queen" devient leur premier véritable gros tube à l'instar de "Seven Seas Of Rhye" sympa mais assez mineur. Le son aussi s'est éclairci. Pas de déchets ni même "She Makes Me" dans l'esprit de George Harrison. "Brighton Rock" est un monument de guitares avec Deacon et Taylor qui assurent ("Brighton Rock" c'est un nom de friandises) ; "Stone Cold Crazy" souvent citée, c'est la première composition officielle du groupe. L'album le plus proche dans l'esprit est "Jazz" aussi fun et délirant. Le titre que j'aime le moins "Now I'm Here" car assez mou ici, en Live il se bonifie.





MUTHA'S DAY OUT
MY SOUL IS WET


Le 01 Juin 2018 par LORDI2


le style pratiqué ici est le Metal Hardcore. je cite d'autres concurrents pratiquant le même registre mais en moins intéressant : NASTASEE et MUCKY PUP (qui sont de piètres compositeurs à côté). MUTHAS'S DAY OUT sera le plus beau représentant du Metal Hardcore Fusion. 3,5/5 pour la note ! Un album de Fusion intéressant mélangeant passages excellents et d'autres tout juste mémorables. Loin de la perfection mais intéressant tout de même !





KISS
MUSIC FROM THE ELDER


Le 01 Juin 2018 par LEO


Music From "The Elder" est une aberration dans la carrière de KISS, qui pourtant n'en est pas à sa première énormité depuis le navet "KISS Meets the Phantom of the Park" !
Non seulement Stanley et Simmons refont appel au redoutable et mégalomaniaque Bob Ezrin qui était en grosse partie responsable du ramollissement musical général sur "Destroyer", mais en plus celui-ci va leur proposer (imposer ?) un concept-album foireux (ah ! Les méfaits de la cocaïne !), qu'il finira par reconnaître comme une erreur des années plus tard.
KISS faisant dans le 'Rock Opera' ! quelle absurdité !!!
Si l'abum démarre plutôt bien sur le riff couillu de "The Oath", en revanche les passages où Paul Stanley prend une voix de fausset est une idée à la con. mais ce premier titre n'est pas le pire, cela ne fait que commencer... !
"Fanfare" n'est qu'un court instrumental d'une minute avec un orchestre symphonique et aucun membre de KISS à l'horizon. inutile et pompeux.
Paul Stanley remet le couvert avec sa voix de fausset sur la ballade "Just A Boy" et le résultat est franchement grotesque et affligeant.
"Dark Light" n'est vraiment pas ce que Frehley a fait de mieux. le titre ne décolle jamais et on s'ennuie pas mal à son écoute mais ce morceau ressort un peu par rapport au reste. ça montre un peu l'état dans lequel se trouvait le groupe à cette période !!!
L'insolite "Only You" de Gene Simmons est plutôt correct et relève un peu le niveau bien que j'aurais plutôt vu cette compo sur l'album solo de Gene en 78 que sur un album de KISS.
"Under The Rose" signé conjointement Gene Simmons et Eric Carr est du grand n'importe quoi avec ses choeurs grandiloquents. du plus haut comique !
"A World Without Heroes" est une ballade ramollo et tout aussi lamentable que son clip qui a servi à faire la promo de cette horreur (écrite à quatre !) extrait en single.
"Mr. Blackwell" co-signé Gene Simmons/Lou Reed est balourd bien que je trouve son refrain assez marrant et sympa. cela n'en fait pas un bon morceau pour autant.
On enchaîne avec l'instrumental "Escape From The Island" qui n'est en fait qu'une enfilade de riffs sans queue ni tête et qui ne casse pas des briques pour tout dire.
Le summun de la ringardise et de la prétention est atteint sur "Odyssey" (composé par un certain Tony Powers) dans lequel Paul Stanley se ridiculise comme jamais avec son chant affecté et cette orchestration emphatique. il faut avoir entendu cela pour le croire tellement ce truc est totalement burlesque et à côté de la plaque.
Pour finir, "I" est un petit peu plus burné et passe plutôt bien. un genre de délivrance en somme après tout ce fatras sans nom.
Reste la coda sans intérêt (intitulé "Finale" ou accolé au titre précédent selon les éditions) dans laquelle Bob Ezrin intègre une fois de plus, ses bruitages débiles.





RIVAL SONS
GREAT WESTERN VALKYRIE


Le 31 Mai 2018 par MYSELF


En un mot : un chef d'oeuvre absolu de Hard Rock fortement teinté de Blues... Quelle claque comme je n'en avais pas prises depuis bien longtemps. Quel bonheur ! tout est parfait ! Grand bravo au chanteur qui n'a définitivement pas à rougir devant ses illustres aînés !





GENESIS
FOXTROT


Le 31 Mai 2018 par STEVEN


Dès les premières notes de "Watcher Of The Skies", distillées au mellotron par Tony Banks, "Foxtrot" vous tient en haleine, et vous invite à un voyage autant jouissif qu'intemporel. Et, 46 ans plus tard, c'est toujours avec un égal bonheur que j'entame l'écoute de ce "Graal" du Rock Progressif qu'est "Supper's Ready", quintessence de l'oeuvre de GENESIS (loin devant "The Musical Box", "The Knife" et "Firth Of Fifth"), où le chant de Peter Gabriel atteint une ampleur sans égal, évoluant des subtilités de l'intro ("Walking across the sitting-room, I turned the television off / Sitting beside you, I look into your eyes...", comme une invitation au partage) vers la maîtrise et le grandiose de l'outro que l'on voudrait ne jamais voir s'achever ("Lord of Lords, King of Kings, has returned to lead his children home, to take them to the new Jerusalem..", à vous filer des frissons de béatitude). "Foxtrot' demeurera, à jamais, l'un de mes disques de chevet de GENESIS (avec "The Lamb Lies Down On Broadway" à proximité). Ensuite, avec Phil Collins au chant, c'est une autre histoire... (cf. "Supper's Ready" sur "Seconds Out" où il est un peu à la peine sur le final...). Et, pour finir, bienvenue à Narcisse ("We watched in reverence, as Narcissus in turned to a flower.") sur ce même titre, après Hermaphrodite sur "The Fountain of Salmacis" de "Nursery Rhyme". A flower?





FIVE FINGER DEATH PUNCH
A DECADE OF DESTRUCTION


Le 31 Mai 2018 par TERRORIZER

Alors tout dépend comment on considère une compilation :

Pompe à fric ? oui dans le cas de certains : MAIDEN en tête, c'est connu.

Perso, je collectionne les vinyles alors quand sort une compil' (studio ou live), je l'achète pour ma collection car mes disques restent scellés mais, je n'achète pas le cd (aucun intérêt pour des morceaux connus par coeur). Cela reste uniquement centré sur l'objet qu'est le vinyle. Je parle des disques de MAIDEN.

Je pense plus que la compli' est éditée dans le cadre d'une fin de contrat. Ça évite de pondre un dernier album studio par exemple et ça permet de se libérer d'un label. On peut sortir un Live sinon qui est juste une compil' en concert.

Aujourd'hui si on veut connaître un groupe, on va sur YouTube pour se donner une idée et après on peut acheter certains albums studio. Une compil' n'a pas forcément lieu d'être de nos jours mais, je pense que le groupe n'a pas forcément son mot à dire là-dessus. Si le groupe n'est pas proprio de ses masters, il ne peut pas faire grand-chose, ce qui explique les nombreuses compils de certains.

Les histoires de droits, de contrats, de distribution, de licences, de masters, les labels rachetés, les rééditions de disques etc etc... les groupes n'ont pas forcément la main là-dessus. Après, rien ne nous force à acheter...


Par Nightfall In Metal Earth

Affirmer autant de choses sans aucun argument de fond, c'est risqué... Je pourrais te donner plusieurs arguments qui vont à l'encontre de ce que toi et Lovisol dites.

Les compilations peuvent aussi être le choix des groupes, et ils peuvent être consultés ou être à l'initiative de leurs rééditions, même sans posséder leurs masters, il ne faut pas tout mélanger.

Bref, un avis en vaut bien un autre, en cela l'angle choisi par Metalingus se défend totalement sur les compilations, il s'agit là d'une chronique il suffit de ne pas exprimer son avis comme une vérité absolue, voilà tout...

Car au passage, aucun de vous n'a donné son avis sur le "Decade Of Destruction" de FIVE FINGER DEATH PUNCH, et c'est UNIQUEMENT de cela qu'il est question ici.

Cordialement,

Jeff Kanji





MÖTLEY CRÜE
MÖTLEY CRÜE


Le 31 Mai 2018 par TERRORIZER

Bonsoir,

Spi, je te remercie ! Oui ce disque est une tuerie absolue ! Gros son, heavy, puissant, rageur.
Tout est bon ! Alors peut-être décalé à l'époque, le CRÜE aurait-il écouté KORN ? Car à ce moment c'est le début du Néo. Alors bien sûr on a toujours entendu que l'unique et seul chanteur du CRÜE c'était Vince Neil mais bon ce disque a le mérite d'exister.
Il est clair en tout cas comme tu le dis si bien et je te rejoins à 1000 % :
si ce disque était sorti sous un autre nom, son destin aurait été bien différent !
Vince est revenu et on a vu le désastre de "Generation Swine" mais ce n'est pas la question.
Vraiment, ce disque est énorme, le son sonne très moderne, je l'écoute toujours aujourd'hui.
Neil aurait été largué au chant. Les membres restants ont continué leur route après son départ et on sorti un album excellent. Échec commercial, tournées annulées par manque de public, la cata pour le groupe. Je pense que cet album aurait dû sortir sous un autre nom, tu as raison et tu es le seul que j'ai entendu dire ça depuis sa sortie il y a presque vingt-cinq ans alors, Spu, merci de ton commentaire !!!





KISS
UNMASKED


Le 31 Mai 2018 par LEO


Oui "Unmasked" emprunte la même voie que "Dynasty", et dans une version encore bien plus édulcorée que son prédécesseur, mais je ne peux m'empêcher de trouver un certain charme à la plupart des compos de cet album post-Peter Criss (qui n'est présent que sur la pochette du disque mais dont les parties de batterie sont assurées par Anton Fig, déjà sur "Dynasty" excepté "Dirty Livin'").
Certes "Shandi" fait racoleur et mielleux, "Talk To Me" est une Pop-song assez répétitive, le Disco "What Makes The World Go 'Round" fait un peu copier-coller de "I Was Made For Lovin’ You", "You're All That I Want" est plutôt raté et quoiqu'il en soit la majorité de ces morceaux sont très légers et complaisants mais au final j'apprécie cette désinvolture et cette facilité mélodique qui se dégage de "Unmasked" où ma foi, Stanley, Frehley et Simmons ne s'en tirent pas si mal que ça vu l'absence d'esprit de groupe chez KISS à ce moment-là (qui plus est, chacun composant et enregistrant plus ou moins de son côté, mais étrangement celà ne nuit pas trop à la cohérence d'ensemble).
Il va sans dire que KISS a fait évidemment bien mieux par le passé (ce n'est pas bien difficile vous me direz !), mais la formation fera aussi bien pire par la suite... Pas plus tard que sur le catastrophique "The Elder" qui suivra "Unmasked".





TRUST
TRUST


Le 30 Mai 2018 par CPEJ


L'association du génie de Nono et de la grande gueule de Bernie (dans le bon sens du terme) accouche du premier grand groupe Hard français.
"Préfabriqués", "Bosser Huit Heures, "L’Élite" et "Police Milice" sont pour moi des références de Hard Rock.
"H & D" me fait penser à un morceau de La MANO NEGRA.





MÖTLEY CRÜE
MÖTLEY CRÜE


Le 30 Mai 2018 par SPI


Ce album ne peut sans doute pas être considéré comme un album de MÖTLEY CRÜE mais n'en demeure pas moins un excellent album. Sans soute eut-il été préférable qu'il sorte sous un autre nom. Mais je ne peux pas être objectif : je suis un fan de Corabi.





OVERKILL
LIVE IN OVERHAUSEN


Le 30 Mai 2018 par TONTON JO


Excellent Live des vétérans d'OVERKILL ! Le groupe est vraiment en forme et permet de voir dépoussiéré leur premier album. Il va être temps pour le "grand public" Metal de voir OVERKILL comme un grand groupe et non un second couteau un peu ridicule, surtout quand on voit ce que font les groupes de Thrash plus populaires...







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2174






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod