Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2048
Comment poster un commentaire ?


ENVY [JAP]
ALL THE FOOTPRINTS YOU'VE EVER LEFT AND FEAR EXPECTING AHEAD


Le 11 Mars 2017 par NATEAG666


A la lecture des chroniques et commentaires dithyrambiques je me suis laissé tenté, persuadé que j'allais adorer, je suis plutôt bon public dans ce style Hardcore Mélodique/Postcore. Mais j'ai beau l'écouter encore et encore, le connaître maintenant par cœur, ça ne prend pas chez moi, je ne comprends pas... Où sont les émotions décrites ? Où suis-je censé être envoûté, hypnotisé, ensorcelé ? Les morceaux se suivent et se ressemblent et jamais un air ne va me revenir en tête plus tard et me donner cette irrésistible envie de le remettre le plus vite possible.
Si je veux des sensations dans ce style je vais me mettre "Polar Similar" de NORMA JEAN ou "All Our Gods Have Abandonned Us" d'ARCHITECTS, là oui ça me parle, ça va direct dans mon cortex et je trouve ça prenant, triste, beau, rageur etc, mais pas ici.
Cet album a au moins le mérite de ne pas être lassant car pas immédiat du tout, beaucoup d'écoutes sont nécessaires avant de l'intégrer et il n'est jamais écœurant, aucune mélodie entêtante ou trop sucrée, c'est déjà ça.
Déçu donc.





SEPULTURA
ROOTS


Le 11 Mars 2017 par NORTHMATHR


Un album typique d'une période où bon nombre de grosses pointures du Metal ont incorporés des éléments Neo dans leur musique. À SEPULTURA, ça leur a plutôt bien réussi car "Roots" est un album d'excellente facture. L'aspect tribal et exotique y joue aussi me direz-vous.
La simplicité des riffs et des structures Neo - que certains abhorrent - est largement compensée par une recherche sonore et une ambiance terriblement lourde, vindicative. L'album alterne entre titres chocs et directs comme "Roots Bloody Roots", "Ratamahatta" ou "Dusted" et chansons plus atmosphériques et sinueuses, je pense à "Lookaway", "Straighthate" et "Endangered Species"; voire des titres carrément non Metal avec l’acoustique "Jasco" et les Sud-Amérindiennes "Itsári" et "Canyon Jam".
Max Cavalera est complètement déchaîné, et n'a jamais sonné autant en colère contre une humanité en perdition ; les autres musiciens ne sont pas en reste, tous sont survoltés et destructeurs ici.
Album de rupture, "Roots" est un point de non retour, rétrospectivement on peut voir que "Chaos A.D." (encore Thrash) avait préparé le terrain mais ce "Roots" est à des années-lumière de ce que SEPULTURA a sorti par le passé. Je peux comprendre les avis défavorables, mais j'aime beaucoup cette nouvelle tournure artistique (qui ne fera malheureusement que s'essouffler avec SOULFLY...).





SLIPKNOT
.5: THE GRAY CHAPTER


Le 11 Mars 2017 par NATEAG666


Super cet album, je dirais qu'il est aussi bon que les autres ("All Hope Is Gone" je le connais pas), c'est du SLIPKNOT quoi, du gros bourrin qui défouraille et puis tout à coup la voix de beau gosse hyper mélodique qui arrive, enchanteur, immédiat, de la musique de djeuns, parfaite pour une B.O. de film américain à la "Scream", ça a du sex-appeal mais derrière c'est méchant, ça fait peur, c'est ce contraste qui fait la magie de cet album comme des autres albums de SLIPKNOT. Si on commence par celui-là sans connaître les autres on le préférera aux autres, même au premier éponyme qui est censé être leur chef-d'oeuvre, mais franchement c'est juste chronologique je pense, la qualité est vraiment la même et la musique vraiment similaire. D'ailleurs chapeau bas Messieurs pour garder intacte la verve de vos 18 ans 15 ans plus tard.
On peut dire que c'est de la musique fast-food, c'est sûr qu'il n'y a rien d'épique, d'ambiance de l'au-delà, de souffle True Metal là-dedans, mais on va dire que quand on écoute SLIPKNOT on s'en fout, on recherche autre chose, quelque chose de plus sexy, de plus easy listening. Car malgré l'ultra-violence, la voix claire omniprésente nous fait passer ça comme une lettre à la poste et même les petites nanas apprécient à fond, c'est pas AMON AMARTH où ça sent l'hormone et où c'est réservé aux hommes. En plus, cet album on l'écoute trois fois on le connaît par cœur, finalement c'est assez commercial derrière une façade de musique de serial killers jusqu'au-boutistes.
Sinon la première piste "XIX" elle est géniale mais c'est une reprise de NINE INCH NAILS avec Trent Reznor aux vocaux c'est pas possible, le plagiat ah ah.
Bref, vivement la nouvelle livraison dans maintenant 5 ans peut-être.





JUDAS PRIEST
JUGULATOR


Le 11 Mars 2017 par JONATHAN HUDON


Je peu comprendre le désarroi des fans du PRIEST mais moi personnellement, je vais faire simple.....

... Juste "Cathedral Spires" c'est 4/5 pour cet album tout de suite en partant. Puis on s'entend que les autres chansons du disque ça varie de genre du 'bon' à 'moyen'... Je suis au courant que c'est très Groove Metal mais ce n'est pas si honteux que ça...





PAPA ROACH
F.E.A.R.


Le 10 Mars 2017 par LORDI2


Une déception à l'écoute du dernier PAPA ROACH. les seuls hits sont "Never Have To Say Goodbye", "War Over Me". Sur les cinq premiers morceaux on se fait royalement chier ! L'album commence à devenir intéressant à partir du sixième morceau et cela jusqu'à la fin des pistes de l'album. Nous sommes loin des débuts du groupe, une bonne merde ! Rien à faire ; écoutez les débuts !





SEPULTURA
ARISE


Le 10 Mars 2017 par BABAR


Au coude à coude avec "Chaos A.D.". La balance penche selon l'envie de Thrash ou de Heavy bien lourd du moment.
C'est l'album du point d'équilibre, ni trop Thrash, ni pas assez. Avec toujours ce chant qui se démarque des autres groupes du genre, pas de place pour les aigus ici (car finalement c'est presque une exception !).
Vraiment pas grand chose à redire, quelques baisses de régime en seconde partie mais rien de méchant.
Un incontournable du Thrash, et un des rares de ce style qui ne vieillit pas.





SATYRICON
LIVE AT THE OPERA


Le 09 Mars 2017 par VALANDRYL


Je rejoins les avis précédents. Une chronique pour le plaisir de taper sur SATYRICON ?
Eh ben raté, ce Live est grand, il est même énorme ! L'apport du chœur transcende réellement les chansons, "To The Mountains" par exemple. Ou "Phoenix", qui prend un relief particulier.
Alors ok, la setlist est inégale, mais le groupe a eu l'intelligence de garder ses titres les plus forts pour la deuxième moitié du concert, ce qui nous laisse sur un ressenti très positif en fin d'écoute. On pourra reprocher le manque de titres des deux premiers albums, mais au final je ne suis pas sûr qu'ils auraient bénéficié des chœurs.

Un excellent L, à posséder ! Et à voir, pour les plans sur Frost qui vit vraiment sa musique. Par contre le public me choque, comment peut-il rester autant de glace ?





ANVIL
THE STORY OF ANVIL


Le 09 Mars 2017 par IRONGE_MAIDENT


Et pour dire ils ne l'ont pas eu facile, les gars de chez ANVIL.
"Metal On Metal" les a propulsé assez haut, pour finir au chiotte.
Ce qui est vraiment navrant pour eux.
Ils ont la hargne, la fougue tout y est.
Certains groupes ont connu la gloire et l'argent, pas ANVIL, injustement.

Un documentaire excellent, pour cause, ils représentent, malgré eux, la rudesse de cette vocation.

4,5/5.

P.S. Ayant aussi écouté le documentaire sur TWISTED SISTER (non chroniqué ici) préférer celui-ci, sous-titré français, un autre groupe ignoré un certain temps par l'establishement musical.





NEGURÃ BUNGET
'N CRUGU BRADULUI


Le 08 Mars 2017 par AGRICOL PERDIGUIER


On aurait tendance à l'oublier ce pauvre album, éclipsé qu'il est par ses illustres successeurs ; on a bien tort ! Tout est déjà là, c'est déjà un chef d’œuvre bien identifiable, trempé de folklore et de paysages évocateurs. Qui plus est, c'est sans doute leur album le plus cohérent et synthétique, ce qui ne gâche rien.
J'aime fort ce genre de groupes dont toute la musique, jusqu'à la dernière note, est habitée par un terroir, un mélange d'ambiances, de savoirs-faire (ceux qui connaissent NEGURÃ BUNGET savent combien est subtil leur artisanat folklorique), de couleurs et de mythes. Comme si cinquante minutes de Metal Atmosphérique pouvaient contenir l'âme d'un pays et nous la donner à rencontrer. Une magnifique épopée.





JUDAS PRIEST
SIN AFTER SIN


Le 08 Mars 2017 par NY JETS


"Sin After Sin" est le véritable lancement, à mon sens, de la formidable épopée du PRIEST. Voulant faire tout eux-même, mais un peu trop verts, les Anglais ont du se résoudre à faire appel à Roger Glover à la production au dernier moment...

Du coup, ils ont eu aussi le bol incroyable de se faire imposer Simon Phillips à la batterie. Un vrai monument, déjà à 20 ans...

Tous les titres sont superbes, rien n'est à jeter, on passe des instants foudroyants ("Sinner", "Starbreaker", "Dissident Aggressor", "Let Us Prey"), aux ambiances plus calmes et menaçantes ("Here Come The Tears", "Last Rose Of Summer").

Rob se démarque franchement, tandis que la paire Downing/Tipton s'affûte pour l'avenir.

C'est indémodable, ça s'écoute sur vinyle...

L'album le moins connu, mais si essentiel...





JUDAS PRIEST
SAD WINGS OF DESTINY


Le 08 Mars 2017 par NY JETS


Comment ne pas aimer ce "Sad Wings Of Destiny"? Impossible, car il propose certains des titres emblématiques du PRIEST.
C'était bien les années 70....la genèse du Heavy Metal...
Le problème, c'est que j'ai découvert ce fantastique groupe avec "Unleashed In The East"... Ce qui signifie qu'après avoir taclé "Sad Wings...", j'ai trouvé les titres beaucoup moins couillus....
Normal, sans rancune.





JUDAS PRIEST
JUGULATOR


Le 07 Mars 2017 par NY JETS


"Jugulator" est certainement l' album que j'ai attendu le plus longtemps de ma vie. 7 ans. Aujourd'hui, c'est un délai qui est plutôt courant (hum..).

7 années comblées il est vrai par les bons albums de FIGHT, voire l'album solo de Tipton... Mais ça ne fait pas la rue Michel....

Ce dernier avait d'ailleurs dit dans un "Hard Force" ou un "Hard N'Heavy" je cite : "le prochain album prendra la même direction que "Painkiller" qui, je le pense sincèrement, était un grand album". Sans blague...

Sauf qu'il y avait un facteur inconnu, et pas des moindres : qui osera prendre le relais de Rob ?

Et là, la surprise, l'étonnement, la jubilation ; cet inconnu sorti de nulle part, bien amerloque, déboule et fracasse tout sur son passage. Tim Owens sait qu'il vit un rêve, qu'il sera jugé, comparé... Mais il s'en fout. Des hurlements à couper le souffle, un coffre impressionnant. C'est moins mélodique que Rob, mais bon sang quel chanteur !

Si "Painkiller" est l'album le plus violent du PRIEST, "Jugulator" restera le plus brutal. Riffs chargés à la testostérone, batterie fracassante, bref on est dans l'époque PANTERA et MACHINE HEAD à fond.

Les lyrics ne resteront peut-être pas dans les mémoires, mais ce retour fut tellement excellent que ça mérite le respect.

Bien défendu sur scène, cet opus disparaîtra des setlists à partir de 2005... Paaaas bien...

En revanche, pochette à chier.

Top titres : "Jugulator", "Blood Stained", "Burn In Hell", "Bullet Train".





IRON MAIDEN
VIRTUAL XI


Le 07 Mars 2017 par BABAR


Erreur de casting ou style musical totalement inapproprié ? Mon coeur balance...
Je suis persuadé qu'avec Bayley ils auraient pu sortir de très bons disques bien musclés. Pour preuve des anciens titres lives avec un Bayley bien badass au chant. J'ai souvenir d'une version de "The Trooper" vraiment hargneuse qui fait son petit effet.
Mais sur ce disque ? Du Heavy Metal sophistiqué et complètement aseptisé. "The Angel And The Gambler" est une horreur sans nom, interminable en plus. Ils ont même poussé le vice à le sortir en single.
Bizarrement "Como Estais Amigos" est pour moi le meilleur titre de l'album, et n'a rien à voir avec le style de MAIDEN. Tout le reste est ultra kitsch. Même "The Clansman", souvent cité comme un classique, me semble ultra convenu et facile.
Le pire de MAIDEN, de très loin, et quelle pochette hideuse ! Eux qui sont pourtant les spécialistes de l'artwork qui tue...





D.R.I.
THRASH ZONE


Le 07 Mars 2017 par ABRACORE

Ca a vieilli, c'est sûr, à l'image du Thrash.
Finalement, c'est le premier album qui reste le meilleur. C'est celui qui a le moins vieilli.





DEADLINE
FIRE INSIDE


Le 07 Mars 2017 par LORRYRIFF


J'ai écouté quelques morceaux, je suis effectivement assez d'accord avec la critique qui est faite. La musique est plutôt pas mal, même si elle est de facture très classique, mais bon, on a le droit d'aimer le hard 80s - voire 70s parfois- un peu modernisé, par contre le chant... Il y a effectivement un problème d'accent à côté duquel il est difficile de passer, mais, au delà de l'accent, les lignes mélodiques ne sont pas des plus inspirantes. Est-ce pour ça d'ailleurs que la voix semble ne pas être suffisamment en avant dans le mix ?
Je ne veux pas m'acharner, l'ensemble est loin d'être désagréable, et les mecs font à l'évidence de leur mieux, mais il manque un petit quelque chose à tous les niveaux pour moi (prod/song writing = répétitions un peu longuettes du même riff/ et donc, chant ), du coup, ça reste un peu ... bof, bof.
Après, à chacun de se placer, soit on soutient mordicus les quelques trop rares tentatives de faire ce genre de musique en France, soit, on se montre beaucoup plus exigeant, à l'égal de ce que l'on peut attendre des prods internationales. Mon cœur balance entre ces 2 points de vue...





BLACK COUNTRY COMMUNION
2


Le 07 Mars 2017 par JOELR


Quelle classe que cet album !
Prenez le meilleur du Hard-Rock teinté de Blues des 70's, ajouté une production moderne avec une touche de vintage, et ajouté des artistes de qualité : vous obtenez BLACK COUNTRY COMMUNION.
Après un premier très bon album, le groupe décide d'en remettre un coup quelques mois après. Et ce tout modestement appelé "2" est dans la continuité.
Cet album nous propose des morceaux rock qui déménagent ("Outsider, "I Can See Your Spirit"), des ambiances travaillées (refrain de "Man In The Middle" "Save Me"), des ballades bluesy dopées aux guitares hard 70s ("Cold", "Faithless").
Il y a bien quelques défauts à souligner, notamment des titres qui auraient été meilleurs écourtés ("An Ordinary Son", "Little Secret") et des refrains moins marquants ("Smokestack Woman). Cela n’empêche pas l'album d'être une petite perle, qui sera le 2ème et dernier album intéressant du groupe, le suivant étant un ratage dû à des tensions.





RIVERSIDE
ANNO DOMINI HIGH DEFINITION


Le 07 Mars 2017 par MR TINKERTRAIN


Quand j'écoute les derniers DREAM THEATER, c'est fréquent que je zappe vite pour du RIVERSIDE. Quand j'écoute cet album, c'est fréquent que je zappe vite pour les premiers DREAM THEATER. Seule faute de parcours de ce fantastique groupe, et encore, il est bourré d'idées mais trop Metal. A quand une chronique des live et albums manquants ?





SEPULTURA
KAIROS


Le 07 Mars 2017 par BABAR


Le retour au Thrash c'est pas encore pour tout de suite.
Des titres sympas, d'autres indignes de ce groupe.
On a beau dire, on a beau essayé de se convaincre du contraire, "Roots" n'est quand même pas très loin, en tout cas beaucoup moins que les "Arise" ou même "Chaos A.D".
On sent qu'il reste quand même une âme, une identité SEPULTURA, mais le passé est tellement loin...





MARE COGNITUM
LUMINIFEROUS AETHER


Le 06 Mars 2017 par YOG

L'association est d'autant plus facile qu'ils ont partagé un split... Mais je conseille vivement aux amateurs de MARE COGNITUM d'aller creuser du côté des très... spectraux SPECTRAL LORE.





FREEDOM CALL
THE CIRCLE OF LIFE


Le 06 Mars 2017 par SABATON


FREEDOM CALL fait partie de ces groupes dont on dit qu'ils ne changent pas la recette mais qu'ils le font bien.
Bon là on va dire qu'ils ont oublié du sel dans la recette mais c'est pas pour autant fade.
Franchement je préfère le changement chez FREEDOM CALL que ce que sont devenus SONATA ARCTICA ou EDGUY !







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 2048






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod