Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 2282
Comment poster un commentaire ?


LIVRE
CTHULHU METAL - L'INFLUENCE DU MYTHE


Le 30 Juillet 2019 par FRED

Vu sous cet angle, pourquoi pas.
J'ai bien aimé l'approche de MANILLA ROAD, fan des deux auteurs, l'esprit de "The Thing That Should Not Be..." l'instru de METALLICA portait, quant à lui, un autre titre à l'origine ("When Hell Freezes Over", rien à voir avec "Ktulu").





MEGADETH
THE WORLD NEEDS A HERO


Le 30 Juillet 2019 par ESKAPEESKAPE


Dave Mustaine poursuit ses explorations musicales (Heavy, Thrash, Indé, Speed Metal...) avec plus ou moins de succès mais une réelle sincérité.

Alors, on pourrait effectivement reprocher un côté fourre-tout à l'album mais la production est bien franche et lie bien les morceaux, les solos sont exceptionnels ; on retrouve bien les ponts MEGADETH mais on se surprend à trouver ici et là des plans indé type SMASHING PUMPKINS ou SOUNDGARDEN.

Ce qui nous donne "The World Needs A Hero" qui dans notre cas est plutôt un anti-héros shakespearien, bossu et canard boiteux.

Comment ne pas s'émouvoir de titres aussi transversaux que "Moto Psycho", "1000 Times Goodbye", "Burning Bridges" ou "Losing My Senses".

L'album n'est certes pas du niveau de "Rust In Peace" ou du dernier en date, "Dystopia" mais il reste de très bonne facture et reste agréable à écouter.
Aucun titre n'est à zapper.

3/5 pour ce réel effort.





NAZARETH
LOUD'N'PROUD


Le 30 Juillet 2019 par CHRISNAKE


Sorti huit mois après le magistral "Razamanaz" qui a propulsé NAZARETH sur la voie du succès au Royaume-Uni notamment. La production de Roger Glover, son très sec et rapeux est identique à l'album précédent. Deux bons titres d'entrée : "Not Fakin' It" a été repris par Michael Monroe de HANOI ROCKS. Les pistes 3, 4 (reprise de LITTLE FEAT) et 5 sont très Rock'N'Roll, tout juste correctes mais sans plus (ce qui fait baisser ma notation) idem pour la ballade "Child In The Sun" dont le début est chanté par le bassiste Pete Agnew. Le sommet du disque c'est cette reprise complètement transfigurée de "This Flight Tonight" de Joni MITCHELL qui d'ailleurs citera ce titre comme "The Nazareth Song": ce titre est un carton en Europe (numéro 1 en Allemagne, Suisse, Suède notamment et numéro 11 en Grande-Bretagne mais pas en France !). Le groupe traverse l'Atlantique et se fait une bonne réputation au Canada avant de faire un carton aus USA avec l'album de 1975 "Hair Of The Dog" (deux millions de copies vendues !). Sur huit titres, trois sont des reprises (faute de temps sans doute), mais le groupe ne se contente pas de reproduire l'original ce qui est manifeste avec ce cover de Bob DYLAN "The Ballad Of Hollis Brown" sans doute le titre le plus Heavy des Seventies : du proto-Doom : neuf minutes d'un tempo pachydermique, une basse saturée (Fuzz), des phrasés psyché de guitares et cette voix incroyable qui monte en puissance tout au long du morceau avec Dan Mac Cafferty qui ferait passer Brian Johnson pour un chanteur Pop !





BATUSHKA
PANIHIDA


Le 29 Juillet 2019 par NORTHMATHR


Ce n'est pas mauvais, loin de là, mais passé la surprise du premier album, ce "Panihida" fait dans la redite pure et simple. Cela me donne l'impression d'écouter exactement la même chose, le même album, et en en moins bien en plus... Tenter de réitérer un succès en reprenant les mêmes ingrédients n'est pas une mauvaise chose dans le principe - tous les groupes le font - mais ici c'est une copie sans âme et c'est dommage (ça pourrait ressembler à une compil' de titres non retenus pour "Litourgyia", vous voyez ?).

Mais tout est expliqué dans le dernier numéro de Closer Black Metal, ruez-vous dessus.
Et paradoxalement, le "Faketushka" a fait mieux, même si ce n'est pas excellent non plus...





LIVRE
CTHULHU METAL - L'INFLUENCE DU MYTHE


Le 29 Juillet 2019 par LE OUISTITI

@Fred

Je trouve cela intéressant que Lovecraft réapparaisse sur le devant de la scène. Certes il y a du marketing, de la hype, une "tendance" Lovecraft, on aura toujours des marchands du temple, vive le capitalisme...

Mais on est en droit de s'intéresser à son influence dans le metal, à l'instar d'Edgar Allan Poe (dont Lovecraft était un vrai fan).
Ces auteurs ont quand même été un vivier formidable d'idées de chansons pour un paquet de groupes. Pourquoi eux et pas d'autres?
Ça veut déjà dire que Lovecraft dans les années 80 était lu, surtout dans les milieux underground et sur la jeune génération, et qu'il avait une influence que l'on ne fait que redécouvrir aujourd'hui.
Lars Ulrich a au moins lu l'Appel De Chtulhu... a priori.

Lovecraft aurait-il aimé le metal? Et pourquoi pas finalement, le côté nihiliste, misanthrope des groupes de black, la puissance évocatrice du heavy, la grandiloquence wagnérienne du sympho, l'abattage incessant de l'indus... Cette musique encore aujourd'hui si mal comprise est peut-être plus proche de Lovecraft qu'on ne le penserait. Lorsque tu lis "La musique d'Erich Zhann", ces mélodies jamais entendues auparavant, débridées, capables de retenir dans un monde parallèle des créatures horribles, n'est-on pas dans une tentative allégorique de traduction de la musique metal?

Ce que l'on peut reprocher au livre, peut-être, c'est de se limiter à cataloguer les groupes et morceaux "inspirés de" sans chercher à comprendre les raisons de cette source d'inspiration.
Mais l'intention est louable et a un intérêt pour un travail ultérieur plus fouillé sur les raisons de cette influence.






WITHERFALL
VINTAGE


Le 29 Juillet 2019 par THORPEDO

Ah enfin du WITHERFALL sur NIME!
Je suis content parce que j'en avais fait la demande dans la Boîte à demandes même si cela concernait le dernier album il me semble.
Je ne vais pas le noter car je ne l'ai pas encore mais vivement les Albums du groupe, ils en valent vraiment la peine.





AMON AMARTH
BERSERKER


Le 29 Juillet 2019 par IRONGE_MAIDENT


Cet album est comparativement aux autres flopées, est pas dans les standards du groupe.
Le mode pilotage automatique sur cet album est affreux. Même les chansons comme "Ironside" et "Shield Wall" sont les seules que je retiens. "The Berserker At Stamford Bridge" avait l'espoir d'être un hit de tueur, tellement le groupe avait l'air enthousiaste en entrevue. Comble de malheur cette chanson est un pétard mouillé, une balade mièvre et sans relief.
Même la chanson "Mjölner, Hammer Of Thor" fait le même effet, un flop.
"Valkyria" tombe à plat, les chansons sortie en guise d'amuse gueule en vidéo clip (tous pourris visuellement) son correct, sans plus.

Du remplissage du remplissage, hormis pour la dernière chanson, où malgré sa lenteur ne parle (pour une fois) pas de Vikings, et c'est tant mieux j'aime bien.
Donc pour trois chansons "Shield Wall" "Ironside" et la dernière, un bien maigre album.
Pourtant cela se sentais a des kilomètres à la ronde. Johan Hegg, en entrevue parlais que les paroles ne lui venaient pas aisément, et il avouait presque écrire juste pour le taff, pour un album et c'est tout. Cela s'en ressent dans la qualité.

Ils devraient sérieusement se poser des questions à savoir, si le filon Viking est épuisé essoré, vidé, de toute substance.





AMON AMARTH
BERSERKER


Le 28 Juillet 2019 par CANNARAS


Tiens, voici un bon album de Heavy Metal ! Oui, parfaitement, AMON AMARTH fait maintenant dans le Metal tout court, mais avec des growls. C'est en tout cas comme cela que le groupe a défini la musique de ce "Berseker" dans un Rock Hard. Et moi, amateur de Heavy, cela me va foutrement bien.
C'est peut-être l'erreur que font certains : continuer à classer AMON AMARTH dans le Death Mélodique alors qu'on ne trouve que quelques bribes éparses sur cet album. Alors évidemment, si on attend du bon Death Mélo, on peut trouver que l'album manque de hargne, c'est sûr.
Il y a de bon riffs, de bons soli, la production est très correcte. De quoi passer un bon moment. Après, pour ma part, je me passerai sans problème des growls d'ours se trimbalant une pharyngite mais que voulez-vous, il paraît que certains ne conçoivent pas le Metal sans eux.
En tout cas, si, comme moi, vous êtes passé à côté du phénomène AMON AMARTH car vous ne goûtez que très peu au Death, qu'il soit mélo ou pas, c'est peut-être le bon moment pour s'y mettre. En plus, @Northmathr le dit plus bas, le groupe semble démodé. Le Metal, c'est quelquefois encore meilleur lorsque c'est démodé, c'est là qu'on trouve des pépites alors que tout le monde se précipite sur les bouses qui se vendent par palettes (ou par gigaoctets de données pour être à la mode).





METALLICA
KILL'EM ALL


Le 28 Juillet 2019 par BORIS LE BORGNE


Si on passe la production style "enregistré dans les toilettes" (le premier SLAYER n'est pas mal non plus dans le genre), on a quand même droit à une belle leçon de fougue adolescente servie par un niveau technique incontestablement bon, surtout pour un premier album.

Personnellement je ne suis plus fan du groupe depuis bien longtemps, mais lorsque l'envie me prend, c'est sous cette forme là que j'aime les retrouver. Vraiment fun, en fin de compte.





AMON AMARTH
BERSERKER


Le 28 Juillet 2019 par NORTHMATHR


Le faible taux de commentaire (pour l'instant) en dit long sur cet album, il est plus que médiocre et ne fait pas tant parler de lui car AMON AMARTH commence à être démodé... AMON AMARTH tourne complètement en rond depuis sa formule bénie trouvée sur "Twilight Of..." (qui est un one-shot excellent par ailleurs), sur le suivant "Surtur..." ça passait encore, mais ensuite l'arnaque ne fonctionnait déjà plus, on est passé du guerrier ultra-viril et poilu au figurant avec bouclier et épée plastique. Les Vikings parfumés au One Million tournent à vide désormais...





ELDER
LORE


Le 28 Juillet 2019 par NORTHMATHR


Un monument de "Psych Prog", bien trempé, virevoltant, complexe, plein de feelings et de contrecoups, une vraie aventure sonore ! Un statut de classique instantané, et depuis sa sortie j'y reviens régulièrement avec grand plaisir et suis toujours autant ébahi par ce que ELDER propose, il y aura toujours des choses à découvrir dans ce "Lore". Son petit frère de 2017 est tout à fait excellent aussi ! Un groupe rafraîchissant dans ce beau monde du Metal.





MAJESTY
LEGENDS


Le 28 Juillet 2019 par IRONGE_MAIDENT


Cet album s'écoute très bien. Les choeurs a la "MANOWAR" sont géniaux. Si quelqu'un parmi vous à malheureusement écouté les EPs de MANOWAR, tout récemment, ben MAJESTY les enterre aisément. "The Will To Believe", "Burn The Bridges" sont très bonnes, même si ce n'est pas sérieux pour deux sous, la sauce prend et c'est bon. Comparativement MAJESTY ne se prend pas la tête, et c'est tant mieux. Quand les guerriers en slips léopard ne seront plus là, il y aura toujours MAJESTY et autres futurs groupes, qui reprendront le relais.
J'espère seulement de tout cœur qu'ils le copieront pas l'esprit "je suis un vrai de vrai, mort aux lopettes". Dans ce monde devenu tellement stressant et hyper productif, des albums comme "Legends" font un bien fou.






DIAMOND HEAD
THE COFFIN TRAIN


Le 28 Juillet 2019 par MISS DS


De plus en plus fan de DIAMOND HEAD, cet album fait partie pour moi de l'un des meilleurs du groupe.

Les morceaux sont excellents, notamment "Until We Burn" que je trouve magnifique.

DH n'est pas culte pour rien. Heureuse de pouvoir encore en 2019 entendre une telle qualité de la part d'un groupe aussi légendaire.





SAXON
LET ME FEEL YOUR POWER


Le 28 Juillet 2019 par ZEPFORCE


La version cd du Live à Chicago contient trois titres en moins que le Dvd ("Battering Ram", "20,000 Feet" et "Crusader") et non un.





IRON MAIDEN
SEVENTH SON OF A SEVENTH SON


Le 27 Juillet 2019 par ZEPEKENIO


Le 7ème fils du 7ème fils ?
Plutôt la 7ème merveille du monde oui.

Bercé depuis 1989 en compagnie de la Vierge de Fer, longtemps, très longtemps, j'ai cherché quel était mon album préféré de nos Britanniques.

Après écoute sur écoute de tous leurs albums, l'élu est dans cette chronique.

Car comment ne pas être impressionné par "Moonchild", morceau d'ouverture bien speed, racé, irrésistible ? Et ces guitares...

Comment ne pas succomber à la beauté glacée de "Infinite Dreams"?

Comment ne pas se soumettre à l'impact et à l'agressivité du fabuleux "The Evil That Men Do"?

Comment contester la classe presque insolente du titre éponyme, la partie musicale est une jouissance absolue, le témoignage d'un groupe au sommet de son art, en flagrant délit d'inspiration et maitrise absolues ?

Vous voulez pinailler sur le refrain un brin racoleur et radiophonique de "Can I Play With Madness" ? La basse en ébullition de monsieur Harris vous rappelle à l'ordre tout de suite. C'est du haut de gamme.

"The Prophecy" semble être de trop ? C'est clairement le titre le moins intéressant de l'album mais rien que pour cette outro acoustique envoûtante, pas matière à discuter non plus, IRON MAIDEN est le boss des années 80. Et il t'achève avec le si-bien nommé et émotionnel "Only The Good Die Young".

Du Heavy Metal en béton armé et qui assimile à merveille l'ouverture mélodique de "Somewhere In Time".

L'apogée du groupe, indispensable et IRON MAIDEN ne fera jamais mieux. On leur en veut pas, ils avaient atteint l'Everest sur ce "Seventh son...."

5/5, Bruce, Steve, Dave et Adrian ont donné la leçon en 1988.





DIAMOND HEAD
THE COFFIN TRAIN


Le 27 Juillet 2019 par ASTéROïDE 49


Album extra ! Mélodies au top avec accélération et intro classes, un chanteur excellent. C'est du pur bonheur made in 80s.





KROKUS
HOODOO


Le 27 Juillet 2019 par SCHOUFA


Acheté à sa sortie, un peu après "Black Ice" d'AC/DCD...
Et bien les soi-disant copieurs on dépassé les maîtres sur ce coup.
Du très bon Hard sans compromis.





ULTRA VOMIT
MR PATATE


Le 27 Juillet 2019 par I AM THE GROWL


D'accord avec Aaargh, ça casse pas trois pattes à un canard (vivant). Je pense que le problème, c'est la prod', pas aussi épaisse qu'ensuite. Pas assez sauvage d'un côté, pas assez drôle de l'autre. Les morceaux sont souvent trop courts pour marquer. Allez, je mets une étoile de plus, donc 3, histoire d'être sympa parce qu'on sent quand même les bonnes intentions. Et qu'il y a "Bouba", le petit ourson.





VIVA
WHAT THE HELL IS GOING ON !


Le 27 Juillet 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Vraiment un bel album de Hard Rock mélodique à l'européenne mais teigneux pour un style ancré dans les 80's qui n'intéresse plus grand monde. Pas grave, les amateurs de PRETTY MAIDS, VENGEANCE ou autre HEAVY PETTIN savent de quoi il s'agit et apprécient.





IRON MAIDEN
PIECE OF MIND


Le 27 Juillet 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Je trouve cet Album le meilleur du groupe toutes périodes confondues. Et puis, "Revelations" est un morceau topissime, tout en finesse et en progression tel un roc taillé dans un gant de velours. Ici, la plupart des titres sont des bijoux et le talent de compositeurs de Harris ans co. est imaginatif à merveille.







Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 2282






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod