Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 2236
Comment poster un commentaire ?


Tobias Sammet's AVANTASIA
THE METAL OPERA PART 2


Le 07 Février 2019 par BAPTISTE89


Les albums qui se terminent par une longue pièce géniale sont légion, surtout dans le Metal. C'est un peu la cerise sur le gâteau, le grand final. Quand on découvre un album ou qu'on le réécoute, on attend souvent impatiemment ce titre tandis qu'on écoute ceux qui le précèdent ; le plaisir est dans le désir. Les exemples sont nombreux, on peut citer les deux premiers "Keeper..." de HELLOWEEN, le "Heading For Tomorrow" de GAMMA RAY, le "Theater Of Salvation" d'EDGUY, plusieurs albums de DREAM THEATER ou plus récemment le "The Stage" d'AVENGED SEVENFOLD et le "Under The Force Of Courage" de GALNERYUS (petit clin d’œil à Jeff).

En revanche, les albums qui débutent par une longue pièce, c'est quand même moins courant. Il s'agit d'un pari plutôt risqué : inévitablement, les titres qui suivent seront jugés à l'aune de la chanson-fleuve. Autant dire qu'il vaut mieux être sûr de son coup, s'assurer que le reste de l'album est au moins très bon. Certains groupes s'en sortent très bien : je pense à MEAT LOAF avec ses deux premiers "Bat Out Of Hell", à RUSH et son "2112", à IRON MAIDEN avec "The X Factor" ou encore à DREAM THEATER avec le premier CD de "6 DOIT". Néanmoins, d'autres formations convainquent difficilement : HELLOWEEN me vient directement en tête avec son troisième "Keeper...", dont les deux longues pièces ont tendance à écraser le reste. Et il y a également AVANTASIA avec son "Metal Opera Part 2".

"The Seven Angels" est tout simplement un titre génial. Ne tournons pas autour du pot : il s'agit du meilleur titre d'AVANTASIA à ce jour. Un casting impressionnant que ce soit au niveau des chanteurs ou des musiciens (messieurs Grosskopf et Richter, quand même), une certaine grandiloquence, un "refrain" fédérateur souvent interprété en live à la fin des concerts, de l'émotion à revendre, surtout lors de son final. Tobi a vraiment été très inspiré... Mais on a l'impression qu'il a tout donné dans ce titre, au détriment des autres.

Parce que le reste de l'album est terriblement convenu... Rien de mauvais, les titres tiennent la route, mais ça entre par une oreille et ça sort rapidement par l'autre. Pas grand-chose de mémorable. Déjà que pris seuls, ils s'avèrent bons sans plus, alors en comparaison de "The Seven Angels"... Tout ça sonne EDGUY, et cette impression est renforcée par le fait que Tobi a tendance à monopoliser le micro. "No Return" se démarque quand même, parce qu'il y a Michael Kiske, et "Chalice Of Agony" et son refrain fédérateur est plutôt efficace. Dommage, on aurait pu avoir un très bon voire excellent album, si "The Seven Angels" avait été suivi de titres dignes de ce nom.





KICKBACK
FOREVER WAR


Le 07 Février 2019 par NORTHMATHR


KICKBACK, un sale groupe à part dans la sphère Hardcore et en général Rock/Metal. Un album ici ultra classique dans sa forme mais transcendé par une haine de tous les instants, ça suinte, ça crasse, ça saigne. Pas forcément leur meilleur, dans la continuité de "Cornered", mais il te casse violemment la gueule à coup de marteau dans le métro à 1h mat', les yeux vitreux de ton agresseur, sale crackman de la ligne 12, injecté d'hémoglobine. 40 min de high kick dans la nuque.





VARGRAV
NETHERSTORM


Le 07 Février 2019 par RIKKIT


On viendra avec le temps crier au plagiat ou au manque d’originalité du projet, n’empêche que ce skeud fait un bien fou et qu’il est super efficace. Tout comme EMPEROR, tout ce joue sur cette équilibre entre riffing, arrangements et atmosphères.
"Netherstorm" c’est l’esprit scandinave des 90s, le Black crado sympho et beau des premiers Norvégiens à claviers, EMPEROR, LIMBONIC ART, TARTAROS, OBTAINED ENSLAVEMENT et consorts. Cette musique qui sent l’hiver et le blizzard, les châteaux kitschos mais flippants, les pieds dans la poudreuse la tête dans le cosmos.





RIVAL SONS
FERAL ROOTS


Le 06 Février 2019 par MYSELF


Album dont je n'arrive pas à me décrocher depuis sa sortie. Hard Rock teinté de Blues de haute facture... Une petite préférence pour "Shooting Star" et ses chants gospel !





RIVAL SONS
FERAL ROOTS


Le 06 Février 2019 par SWISSIDOL


Rien à faire : j'aimerais aimer cet album mais il me manque quelque chose d'un peu indéfinissable. J'avais craqué sur "Pressure & Time", j'ai plutôt aimé "...Valkyrie" mais, contrairement à beaucoup, je trouve que ce groupe ne progresse pas.
Dans un style comparable, j'ai nettement plus accroché à GRETA VAN FLEET.





PINK FLOYD
THE FINAL CUT


Le 06 Février 2019 par SWISSIDOL


Évidemment, on est loin des grands classiques du FLOYD que je ne vous ferai pas l'injure de rappeler. Oui, Waters commence sérieusement à radoter (et il continuera sur son album solo "The Pros & Cons...") et à utiliser les mêmes recettes. Reste néanmoins quelques superbes soli du maître Gilmour ("Fletcher Memorial" par exemple).
Pas un grand album mais je le préfère à ceux qui sont sortis ensuite sans Waters.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 06 Février 2019 par SWISSIDOL


Alors là, il faudra m'expliquer en quoi cet album est génialissime. À lire les commentaires ici ou là, c'est le nouveau "Painkiller", etc. Alors certes, Halford est encore en super forme mais, pour ce qui est des compos, vous trouvez réellement que "Never The Heroes", "Rising From Ruins" ou encore "Sea Of Red" sont du niveau des meilleurs PRIEST ??
Oui, il y a de bons moments (quoique très, très classiques) mais absolument RIEN de génial.
L'album le plus surcoté de 2018.





WINDIR
SOGNAMETAL


Le 06 Février 2019 par ETIENNE


Magnifique chronique qui rend un bel hommage à Valfar, son talent et son œuvre. Je me suis complètement retrouvé dans ce qu'écrit Erwin, ce DVD m'accompagne aussi depuis longtemps et je l'écoute très régulièrement pour l'ambiance qui s'en dégage. La qualité du son est des plus appréciables et fait justice aux sonorités particulières de la musique de WINDIR : la guitare au son cristallin, les claviers majestueux, la batterie (et quel batteur) et même la guitare rythmique qui supporte comme un fond sonore les mélodies de sa voisine.

Franchement, c'est un must-have pour tous les fans de WINDIR, ils y trouveront, j'espère, une émotion palpable, un hommage à la fois triste mais incroyablement beau et classe, après tout, ce mélange de tristesse et de beauté est bien ce qui caractérise le Metal à mes yeux.

Heidra Valfar ! Un jour, j'irai poser une fleur sur ta tombe et retentiront à mes oreilles les morceaux que t'auront inspiré ces lieux.





NIGHT RANGER
MIDNIGHT MADNESS


Le 06 Février 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Ce bijou est absolument splendide de bout en bout, il représente en sorte ce que doit être le Hard Rock dit FM, a savoir de savantes mélodies agrémentées de soli efficaces, ici avec deux guitaristes doués (tapping pour l'un et vibrato pour l'autre), les claviers étant utilisés pour donner du relief à l'ensemble. Mon préféré du groupe qui ravira tout amateur de Rock Mélodique.





TENACIOUS D
POST-APOCALYPTO


Le 06 Février 2019 par LORDI2


l’essoufflement artistique continue. TENACIOUS D c'est terminé depuis "Rize Of The Phenix".





JUDAS PRIEST
ANGEL OF RETRIBUTION


Le 05 Février 2019 par BABAR


Impossible de ne pas taper du pied sur le terrible "Judas Rising" (ce titre, déjà !), super titre d'ouverture qui détruit tout. Trop peut-être car la suite me paraît moins marquante, même si excellente. Certains passages Hard Rock un peu bateaux aussi, et "Loch Ness" qui n'arrive pas encore à me convaincre totalement (mais ça viendra peut-être avec le temps !).
J'ai découvert ce disque récemment, j'aurais aimé le connaître à sa sortie ! Halford est vraiment génial !
À côté, le récent "Firepower" fait pour moi bien pâle figure...





SKID ROW
SKID ROW


Le 05 Février 2019 par DRAGAN


Suite au commentaire de Le MOUNGEPEDOUN, je ne peux pas laisser dire des inepties pareilles. Un groupe au succès éphémère ? Ok, ils ont rempli des stades au Japon, fait les 1ères parties des GUNS, et ont eu un gros succès, donc au moins de 1989 à 1996, jusqu'au départ involontaire du frontman Sebastian Bach, oui car il a été viré par les autres membres du groupe. Ceci dit, maintenant ils doivent s'en mordre les doigts, car même si le groupe est toujours en activité, il ne remplit plus guère les salles.

Tu dis que l'album a mal vieilli, je ne suis absolument pas d'accord, perso j'écoute toujours cet album avec grand plaisir. Et un groupe de poseurs ? Oui, probablement, mais pas plus que tous les autres groupes de Glam/Heavy de l'époque. Voilà, c'est tout ce que je souhaitais dire, à part que l'album suivant "Slave To The Grind" n'est rien moins qu'un chef-d'oeuvre.





PINK FLOYD
THE FINAL CUT


Le 05 Février 2019 par BABAR


Moi aussi j'aime bien !
Certes pas du calibre des meilleurs PINK FLOYD, d'où ma note de 3/5, mais très écoutable pour ma part. Et je le préfère largement à des disques comme "More" ou "Obscured By clouds" qui me sont complètement passés au dessus des oreilles.
Ce disque est très intimiste, il ne donne pas la patate, mais j'aime beaucoup la tristesse du chant de Waters, tantôt dépressive, tantôt furieuse.
Que ce soit un disque de PINK FLOYD ou de Waters tout seul je m'en balance, j'aime bien !





PINK FLOYD
THE FINAL CUT


Le 05 Février 2019 par JOE THE CUT


N'importe quoi !

Cet album est une tuerie, il aurait du juste être estampille Roger Waters et non PINK FLOYD.

Cette ambiance, cette mélancolie, cette tristesse, cette beauté.

Mais écoutez des morceaux comme "The Gunner's Dream", "The Fletcher Memorial Home" et "The Final Cut" ne vous touche pas au plus profond de vous-même ?

J'ai mis beaucoup de temps à l'apprécier car il me filait le bourdon, mais une fois qu'on est dedans on est bien hein.





PINK FLOYD
THE FINAL CUT


Le 05 Février 2019 par ANJE


La seule "continuité" avec "The Wall" reste les deux, trois morceaux centrés sur le personnage du professeur de "Another Brick in The Wall Pt2". Un ancien combattant qui revient traumatisé, alcoolique et qui du coup traumatise des gamins à l'école.





PINK FLOYD
THE FINAL CUT


Le 05 Février 2019 par LONG JOHN SILVER


Excellente chronique, en revanche je vais me montrer plus sévère sur le contenu, en dépit d'une prod très soignée. En dehors de "Not Now John" (et non Jones), j'ai du mal à sauver quoi que ce soit là-dedans."Two Suns In The Sunset", à la rigueur, oui.
Waters devient grotesque, il l'était déjà sur "The Wall", mais là ça fonctionnait, sauf que faute d'inspiration et surtout de jouer un poil collectif, il creuse une tombe. Un peu celle de PINK FLOYD, dont le retour fera office de poudre aux yeux quelques années après, et pas mal la sienne. Dommage pour tout le monde. Waters est un type brillant, intelligent et probablement sincère, mais là il est inscrit sur les stickers : musique de Roger Waters interprétée par PINK FLOYD. Mouais...
PINK FLOYD sans Wright ce n'est pas PINK FLOYD. Et après PINK FLOYD sans Waters, pas bien mieux. Quelques fragrances survivront mais Gilmour -pas plus en solo par la suite- ne parviendra pas à ne serait-ce que tutoyer la magie qui émanait de ce groupe qui avait bercé mes nuits auparavant.
Une triste (fausse) fin.





PINK FLOYD
THE WALL


Le 05 Février 2019 par LONG JOHN SILVER


"The Wall" est un disque fascinant qui n'a cessé de diviser depuis sa parution. Personnellement, j'ai écouté cette oeuvre dans diverses versions dont récemment deux fois en live, jouée en entier et en acoustique par le duo Folk/Prog ECLOSE -groupe de Clermont-Ferrand - qui en livre une interprétation remarquable. Bien entendu il y a "Is There Anybody Out There", la version Live du FLOYD, il y a celle de Waters à Berlin et l'autre du même sur sa précédente tournée, un spectacle total, grandiose, et disponible (comme la précédente ) en DVD. Il y a aussi celle dirigée par Billy Sherwood (YES) -"Back Against The Wall"- avec l'appui de plein de zicos, surtout issus de la scène Prog/Rock mais pas que : Alan White, Tony Levin, Ian Anderson, Steve Morse, Mike Porcaro, Ronnie Montrose, John Wetton, Glenn Hughes, Tommy Shaw, Robby Krieger, Geoff Downes, Rick Wakeman... Plus anecdotique mais quand on aime...
Lui attribuer un 3, semble presque lui donner une moyenne des avis alors qu'à l'époque de sa sortie ce disque s'est fait écharper par la critique. Oui mais il cartonnait. Il y a le film, qui m'a ébloui au point que je suis retourné le voir plusieurs fois au ciné, alors qu'aujourd'hui je le trouve, euh... Vraiment boursouflé.
Sauf que la musique me fascine toujours autant et que je continue de l'écouter, en entier, jusqu'à la délivrance avec "Outside The Wall", la fin du cauchemar, quelques instants de paix pour le final, quasiment bucoliques. c'est parano, pire que borderline mais ça continue de me bouleverser.





SKID ROW
SKID ROW


Le 04 Février 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Quel groupe de poseurs ! Une musique vite consommée tel un rasoir jetable à deux balles. Le succès du combo à l'époque fut éphémère, avec le recul je comprends pourquoi ; dieu que ça a mal vieilli, du Hard Rock périmé inaudible pour moi en 2019.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 04 Février 2019 par SPI


Pour rester dans les albums du come-back de R. Halford, on est bien loin de "Angel Of Retribution" et surtout de "Nostradamus". Tout juste un peu mieux que "Redeemer".

Ici aucune prise de risque... Reste la VOIX de MONSIEUR HALFORD quand même (ce type, il chanterait sur un album de bal musette, je trouverai cela génial)





RIVAL SONS
FERAL ROOTS


Le 04 Février 2019 par MICKMP


Quelle tristesse de ne pas avoir accordé la note maximale à cet album qui est, selon moi, le chef d'oeuvre de RIVAL SONS.
Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant été emballé par un CD. C'est une pure merveille tout simplement, absolument rien à jeter.
Foncez, achetez le, téléchargez-le, volez-le à votre voisin, ce que vous voulez, mais offrez ce cadeau à vos oreilles, elles vous remercieront !







Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 2236






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod