Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 2322
Comment poster un commentaire ?


RUNNING WILD
GATES TO PURGATORY


Le 15 Janvier 2020 par VALEK


RUNNING WILD démarre fort en cette année 1984 avec "Gates To Purgatory". Mes titres préférés : "Soldiers Of Hell", "Diabolic Force", "Adrian S.O.S", "Genghis Kahn", "Prisoner Of Our Time". Un album imparable et efficace presque parfait.





WASP
THE CRIMSON IDOL


Le 14 Janvier 2020 par VALEK


En 1992 "The Crimson Idol" est un grand retour pour WASP et l’effet est dévastateur. Je retire juste le prologue de la fin qui casse l’ambiance de ce chef-d’œuvre. A posséder dans toute discographie Heavy Metal.





MEMORIAM
REQUIEM FOR MANKIND


Le 14 Janvier 2020 par VILE


Le premier album était moyen, le second carrément médiocre, celui-ci est étonnamment sympathique, le groupe arrive enfin faire quelque chose de plaisant à défaut d'original ou même mémorable.

Le gros problème de MEMORIAM, c'est que d'entrée de jeu, c'est présenté et voulu comme une alternative au son unique de BOLT THROWER, vu la discographie qui force plus que le respect des anglais, le challenge est de taille et vu qu'ils revendiquent clairement l'étiquette, la comparaison est inévitable et sans pitié.

Le groupe devrait arrêter de vouloir n'être qu'un substitut et exister de lui-même, Willets n'a plus sa voix d'antan mais fait encore le taff, Andy Whale en revanche est toujours aussi impérial. Les gars de BENEDICTION font le taff.

Avec ce line-up, il y a moyen de faire des albums très plaisants, celui-ci est le premier qui arrive à me convaincre, en tant que fan ultime de BOLT THROWER.

Bonne surprise, à voir sur la durée et surtout la suite.

3,5/5.





WHITESNAKE
FLESH & BLOOD


Le 14 Janvier 2020 par JULIEN G.


WHITESNAKE sort un bon album en 2019.
David Coverdale a perdu une partie de sa voix mais c'est surtout en concert parce que sur disque, le résultat est plus que correct.

Reb Beach et Joel Hoekstra ont pris les choses en mains et cela se traduit par une nette mise en avant des guitares et une belle abondance de soli.

L'album est équilibré, varié et fort plaisant:

L'énergie ne manque pas: "Good To See You Again", "Shut Up And Kiss Me", "Trouble Is Your Middle Name" sont incisifs et pêchus.

Ça riffe sévère avec le heavy "Hey You (You make me rock)" ou "Flesh & Blood".

Mais les subtiles mélodies ne sont pas délaissées et David Coverdale, c'est pas nouveau, excelle dans ce registre: "When I Think Of You", "After All". Mention spéciale au très bon "Heart Of Stone" gorgé de feeling.

"Sands Of Time" s'aventure effectivement dans les sonorités orientales avec une certaine réussite pour clore impeccablement le disque.

Certes l'album n'est pas exempt de 2-3 fillers mais sur un total de 13 chansons, c'est plutôt un bon ratio.

Ma note est entre 3 et 4 mais compte-tenu de mon côté fan invétéré, j'ai arrondi à 4.





WASP
INSIDE THE ELECTRIC CIRCUS


Le 13 Janvier 2020 par VALEK


En 1986 WASP ne fait plus le même effet que par le passé. La musique restera bonne malgré tout. Mes titres préférés : "Restless Gypsy", "Shoot From The Hip", "I’m Alive", "Mantronic", "King Of Sodom And Gomorrah", "The Rock Rolls On".





WASP
WASP


Le 13 Janvier 2020 par VALEK


WASP met le feu à la scène en cette année 1984. Blackie Lawless atteint des sommets avec sa voix criarde. La musique est inspirée et efficace. A posséder dans toutes discographie Heavy Metal. La reprise des ROLLING STONES est incroyable. Mes titres préférés : "Animal", "I Wanna Be Somebody", "Love Machine", "School Daze", "Hellion", "Sleeping", "On Your Knees", "The Torture Never Stops".





IRON MAIDEN
POWERSLAVE


Le 13 Janvier 2020 par PATATUS EMERITUS


MAIDEN au sommet de son art. Rien à jeter sur cet album puissant et racé. Le groupe n'a jamais autant acéré ses riffs ("2 Minutes To Midnight", "Flash Of The Blade") ni multiplié les ambiances sombres ("Powerslave") et les soli virtuoses (le bien nommé "The Duellists") que sur cet opus plus que parfait. Bruce Dickinson écrase la concurrence sur un "Ace's High" jubilatoire, "Rime Of The Ancient Mariner" confirme le goût du groupe pour les fins d'album travaillées et épiques... Mon album de Heavy favori, rien à apporter à la grande réputation de ce disque, mais ça fait du bien de le dire.





Ozzy OSBOURNE
DIARY OF A MADMAN


Le 13 Janvier 2020 par VALEK


"Diary Of A Madman" est vraiment un très bon disque de OZZY OSBOURNE. Mes titres préférés: "Over The Mountain", "Believer", "Little Dolls", "Tonight", "Diary Of A Mandman".





TRUST
TRUST IV


Le 13 Janvier 2020 par MEGIDDO

Fred, je voulais dire pour la musique de TRUST. Nicko est incontestablement un batteur de qualité mais le jeu plus groovy du regretté Clive Burr collait bien mieux à TRUST tout comme à IRON MAIDEN d'ailleurs mais ça c'est un avis personnel et un autre débat ! :-)
Son jeu resplendit sur cet album bien plus que celui de McBrain sur "Marche Ou Crève".
Une valeur ajoutée rare pour cet opus unique dans la carrière du groupe.





TRUST
DANS LE MêME SANG


Le 13 Janvier 2020 par FRED


En 2020, un disque de TRUST, ça ne s'achète pas.
On le vole (Rock 'n Roll !), on le copie à la bibliothèque (pour les plus prudents), on l'écoute sur Youtube... Bernie sells, but who's buying ? Pas moi, en tout cas.
Ce groupe ne signifie absolument plus rien. Quand le gros Bernie évoque le flamboyant pirate écossais Bon, il salit sa mémoire, il lui crache à le gueule !
Krief « emprunte » aux Pistols pour servir sur un plateau un texte bobo nullissime anti-FN : on croirait du NOIR DESIR, dans le texte ! 'Faut dire que Bernie, c'est le pote aux Trintignant, alors… Quand je pense que Sid arborait la Croix Gammée, pour bien faire chier tous ces connards ! Sans adhérer, certes, mais pour les faire chier, tous ces moutons systémiques, pour le simple et pur plaisir de la provoc' Rock 'n Roll ! Au lieu de ça, le gros Bernie lèche les couilles de ses futurs producteurs chez Nagui pour obtenir du pognon pour son prochain film, avec un texte bien dans le ton de l'établissement politico-financier. Monsieur Comédie paye son écot en direct, ça c'est du spectacle, mes braves gens, c'est encore mieux que la femme à barbe ou que le lancer de nains !
TRUST n'aura finalement été qu'un minable groupe de Hard anti-Giscard, c'est tout, préconisant une pseudo-révolte prolétarienne pour faire passer un « socialiste » décoré de la Francisque par Pétain himself ! Le résultat ? En 2020, il n'y a quasiment plus de classe ouvrière française, celle dont les fils avaient acheté « Antisocial » ! J'en fus et je sais parfaitement de quoi je parle ! Au final, les derniers ouvriers français ou ceux déjà chômeurs, laissés pour compte de la mondialisation immigrationniste voulue par les Bouygues et consorts (regroupement familial pour tirer vers le bas les salaires de l'autochtone), votent en masse... FN. Qu'on le déplore ou pas, là n'est pas la question : la question c'est : « Bernie, t'arrive à regarder ta gueule, le matin dans la glace ? ». Bon, la question ne se pose pas pour Krief, il est inexistant, c'est un ectoplasme, un robot qu'on sort du formol chaque fois que le Boss va à la soupe. Le Kirk Hammett « franchouille » !
Au final, le gars qui achète ce disque, il se fait doublement escroquer : c'est à peine de la bonne musique et surtout ce n'est certainement pas du Rock 'n Roll, c'est de la prostitution ! 1/5, pour la leçon de sociologie exemplaire que constitue le triste parcours de ces vendus.





TRUST
TRUST IV


Le 12 Janvier 2020 par FRED


Le meilleur album de TRUST, définitivement, à l'époque où ce groupe signifiait VRAIMENT quelque chose, avant que sa seigneurerie Bernard Bonvoisin ne devienne un insupportable bobo systémique donneur de leçons et Krief un musicien cachetonneur dénué d'ambition.
Une très grande maturité musicale, sur ce disque.
Par contre, Megiddo, tu dis : "Enfin un batteur de classe internationale derrière les fûts." Tu n'oublies pas que McBrain jouait sur le précédent ?






GRETA VAN FLEET
ANTHEM OF THE PEACEFUL ARMY


Le 12 Janvier 2020 par SPI


Je ne comprends pas le bashing que subit ce jeune groupe. Il n'est ni meilleur ni pire que tous les autres groupes de la mouvance "Hard Rock old school". Que les railleurs de tout poil et les éternels blasés passent leur chemin. GVF, c'est plutôt pas mal : certes les compos ne sont pas très innovantes mais la production est au rendez-vous et met très bien en valeur et à part égale les quatre composantes majeures.





UFO
THE VISITOR


Le 12 Janvier 2020 par RED ONE

Peter Pichl, de nationalité allemande, a également été le bassiste de RUNNING WILD pendant plusieurs années. C'est lui qui joue notamment sur "The Brotherhood" et "Rogues En Vogue", si je ne m'abuse.
J'ignorais cependant que c'était lui qui remplaçait Pete Way sur cet album d'UFO, merci pour l'info !





RUSH
VAPOR TRAILS


Le 11 Janvier 2020 par BAKER


@HEMISPHERES : Je partage cet avis sur un album que j'adore, très brut, très mélodique et très accessible.

Penser que cet avis a été publié après la mort du Prof mais avant qu'on ne le sache, ça me rappelle à quel point l'humain est mortel et son oeuvre déjà beaucoup moins. RUSH est fini mais c'est un groupe qui aura marqué son époque d'une façon indélébile.





TERAMAZE
HER HALO


Le 11 Janvier 2020 par MEGIDDO


Bon album.
En restant aux antipodes, un autre groupe Prog australien de Perth est à mon sens meilleur :
CHAOS DIVINE. Leurs albums "The Human Connection" et "Colliding Skies" sont splendides.





VAN HALEN
DIVER DOWN


Le 11 Janvier 2020 par DJINN


Cette impression de patchwork musical est ce qui ressortait à l'époque, et face à l'enchaînement de hits que représentait le premier album ou "1984", "Diver Down" sonnait comme un produit de Noël. Ils auraient pu raconter que ce n'était pas un vrai disque de VAN HALEN mais un clin d'oeil pour faire patienter les fans.

Cette diversité est finalement ce qui fait sa force. Vous n'aimez pas "Big Bad Bill" ou "Happy Trails" ? Mais ces morceaux ne sont pas faits pour en mettre plein la vue ou finir sur un best of. Ils captent l'attention et donnent au final une identité au disque. Impossible de dissocier "Intruder" de la reprise de Pretty Woman. "Where Have All The Good Times Gone" s'insère parfaitement dans le style du groupe, là où sa version de "Dancing In The Street" a en revanche des arrangements discutables. "Cathedral" est un instrumental fort intéressant. Toutes les chansons originales sont bonnes.

Comme dit un autre, c'est un disque pour faire la route. A l'aire d'autoroute on le trouvait en K7 bon marché à côté d'"On Through The Night" de DEF LEPPARD ou "Back In Black" d'AC/DC. Ca le faisait bien.





VAN HALEN
FOR UNLAWFUL CARNAL KNOWLEDGE


Le 11 Janvier 2020 par DJINN


Evidemment, si on est fan de "1984", ça n'a rien à voir.

"5150" n'était pas totalement réussi, on a parlé de produit d'époque typique qui a mal vieilli. Mais la soupe 80 a son charme et on fredonne volontiers un hit d'ASIA ou un "Why Can't This Be Love".

Le souci d'un "F.U.C.K." c'est qu'il ne s'en dégage aucune sorte de nostalgie. Et au fond, je me demande si ce genre de disques n'a pas encore plus mal vieilli. L'argumentaire pour un tel disque est téléphoné et on le connaît d'avance : c'est plus Heavy donc c'est mieux, il y a pas de clavier donc c'est mieux.

Ca ne doit tout simplement pas s'adresser au même public.





TRUST
TRUST IV


Le 11 Janvier 2020 par MEGIDDO


Un retour en forme après un "Marche ou Crève" en demi-teinte. L'apport du talentueux Clive Burr. Enfin un batteur de classe internationale derrière les fûts.
La "Face du Diable" est dantesque.
Contrairement à ce qui est dit dans la critique, je trouve que cette pochette est une des plus iconiques du groupe après celle de "Répression". Une vraie réussite.
Le dernier grand album de TRUST.





UFO
THE VISITOR


Le 11 Janvier 2020 par MEGIDDO


Pas mauvais en soi mais clairement l'album de trop. Pete Way est l'âme du groupe. Son absence a toujours été un indicateur quant à la qualité des compositions. "Making Contact" était le premier exemple en date dans la chronologie du groupe. Un bon album mais il manquait quelque chose. Ici, nous sommes dans la même situation mais 26 ans plus tard. UFO arrive en bout de piste avec l'immense Phil Mogg devenu l'ombre de lui-même.
Sacré bon parcours malgré tout.
Pour l'anecdote de la dernière nuit de Bon Scott à Londres, Il aurait passé une partie de la nuit avec Pete Way et Paul Chapman à écumer les bars et les boites. Ils s'étaient connus lors d'une précédente tournée commune aux USA. Le goût pour la bouteille les avaient vite réunis.
Le trouble est venu du timing sur l'information de la mort de Bon que Chapman aurait eu via un coup de téléphone avant la découverte du corps dans la R5. Ce qui met à mal la version officielle de cet ami mystère Alistair Kinnear qui disait avoir constaté le décès du chanteur au petit matin, incapable de le sortir le voiture dans la nuit, trop bourré lui aussi.
Le récit aussi détaillé que possible avait fait l'objet d'un article très intéressant sur le site Classic Rock. L'éclairage apporté par Paul Chapman était plus que troublant.





LEAVES' EYES
VINLAND SAGA


Le 11 Janvier 2020 par MEGIDDO


Etant branché Metal gothique à chanteuse à l'époque , j'avais acheté cet album après avoir lu quelques critiques dithyrambiques sur cette production.
L'apparition remarquée de Liv sur le titre "Nymphetamine" de CRADLE OF FILTH en 2004 m'avait aussi motivé.
Seulement voilà .... quelque déception ! Tout y est en terme d'ennui. Un manque d'inspiration flagrant, aucune lumière de génie vient éclairer cette tracklist sans relief qui défile. J'ai été jusqu'au bout, investissement oblige. Liv Christine est incontestablement le facteur sur lequel le groupe mise tout mais cette faiblesse de voix à la sensibilité certaine serait bien mieux mise en valeur dans un contexte plus intimiste. Le point faible de ce combo reste la présence d'ALexander Krull.
Contre-balancer le chant fluet de Liv par les grognements ridicules de son mari de l'époque a un effet dévastateur. Très mauvaise idée. Chacune des interventions de ce Krull fait tomber la composition dans le grotesque. Qui a eu l'idée de le laisser utiliser un micro pendant l'enregistrement ? Aussi mauvais et inutile que le chanteur de CREMATORY, c'est dire.
En comparaison, EDENBRIDGE avait sorti "Shine" un an auparavant et la réussite était au rendez-vous.
Par conséquent, j'ai abandonné ce groupe après avoir très vite remisé ce digipak.

A oublier très vite.







Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 2322






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod