Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (9)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1972 Lonesome Crow
1974 Fly To The Rainbow
1975 In Trance
  Fuchs Geh Voran (the Hun...
1976 Virgin Killer
1977 Taken By Force
1978 Tokyo Tapes
1979 Lovedrive
1980 Animal Magnetism
  Hey You
1982 Blackout
1984 Love At First Sting
  Still Loving You
1985 World Wide Live
  Gold Ballads
1988 Savage Amusement
  To Russia With Love
1989 I Can't Explain
1990 Crazy World
  Wind Of Change
1992 Living For Tomorrow
1993 Face The Heat
1994 White Dove
1995 Live Bites
1996 Pure Instinct
  You And I
1997 When You Came Into My Li...
  Deadly Sting : The Mercu...
1999 Eye Ii Eye
  Best
2000 Moment Of Glory
  A Tribute To The Scorpio...
  Moment Of Glory Live
2001 Acoustica
  When Love Kills Love
2002 A Savage Crazy World
  Bad For Good
2004 Unbreakable
  Six Strings - Twelve Sti...
  Box Of Scorpions
  Miracle
2005 One Night In Vienna
2006 N°1's
2007 Humanity - Hour 1
  Live At Wacken Open Air ...
2009 Amazonia - Live In The J...
2010 Sting In The Tail
2011 Still Loving You - Je T'...
  Live 2011 - Get Your Sti...
  Comeblack
  Live In 3d
2013 Mtv Unplugged In Athens
2014 Rock You Like A Hurrican...
  We Built This House
2015 Return To Forever
  Forever And A Day
2017 Follow Your Heart
  Born To Touch Your Feeli...
2020 Sign Of Hope
  Wind Of Change
2021 The Other Side Of The Sh...
  Peacemaker
2022 Rock Believer
 

- Style : Existance, Auroch, Rough Silk, Unbreakable, Trance
- Membre : Warrant, MotÖrhead, Michael Lee Firkins , King Diamond, A New Revenge, Kingdom Come, Fargo, Ufo, Michael Schenker, Electric Sun
- Style + Membre : Uli Jon Roth, Wild Horses

SCORPIONS - Rock Believer (2022)
Par STEPHEN PAGE le 15 Mars 2022          Consultée 4004 fois

1972-2022.
Soit 50 années d’une discographie assez incroyable.
SCORPIONS est encore un des derniers dinosaures du Hard Rock en activité. Un dinosaure qui nous a fait grâce de certains des morceaux les plus emblématiques du style. Des morceaux Hard à la "Blackout", "Rock You Like A Hurricane", des ballades chantonnées par des millions de gens : "Still Loving You", "Wind Of Change", "Holiday" et j’en passe. SCORPIONS est le groupe qui m’a fait connaitre le Hard Rock, dans les années 80, ces mêmes années 80 où SCORPIONS était à son apogée. Une gigantesque machine à remplir les stades et les charts, une bête de scène capable de faire chanter les Américains, les Russes et j’en passe encore.
Quasiment le seul grand groupe de Hard Rock à ne pas être anglo-saxon.

Puis, vinrent les années 90 et malgré un très bon "Crazy World" et un plutôt bon "Face The Heat" la carrière discographique des SCORPIONS va qualitativement décliner jusqu'à ce jour. Des expérimentations très Pop, des albums acoustiques à gogo, des Lives, des réenregistrements pas forcément nécessaires. Bref, le fan que j’étais n’a pu que constater que les SCORPIONS n'étaient plus venimeux.

Puis, pendant la période pandémique SCORPIONS nous annonce un retour aux sources pour leur nouvel album. Bon, autant vous dire que je me méfie sérieusement des annonces des SCORPIONS. Entre un "Farewell Tour" qui dure depuis quinze ans, des albums mollassons et des prestations scéniques moins flamboyantes le doute était largement permis.

Pourtant, SCORPIONS nous avait quand-même lâché quelques indices. Le recrutement de Mickey Dee, qui, orphelin de Lemmy (comme beaucoup d’entre nous), s’est trouvé un nouvel employeur prestigieux, des studio-reports en veux-tu en-voilà et un single "Peacemaker" sorti en novembre dernier, qui à défaut d’inventer le fil à couper l’eau chaude, montre un SCORPIONS en bonne forme.

Pour ce "Rock Believer" SCORPIONS nous avait annoncé un album qui serait une sorte d’album rétrospectif rendant hommage à ce glorieux passé et clairement ils n’ont pas menti. C’est bien simple, quasiment chaque morceau nous rappelle la gloire d’antan et le côté nostalgique est clairement présent. Auto-hommage qu’ils disaient.

On pourrait pêle-mêle citer que l’énergique "Roots In My Boots" ressemble à "Blackout", le "Rock Believer" à un plagiat à peine voilé de "No One Like You", "Knock 'Em Dead" à "Don’t Believe Her", que "Shining Of Your Soul" nous rappelle "Is There Anybody There?" et ainsi de suite.

Oui c’est clairement le cas, on traverse la glorieuse période de SCORPIONS de "Lovedrive" à "Crazy World" (j’y retrouve même parfois un petit soupçon de "Taken By Force") et on pourrait se dire que les gars ne se sont vraiment pas cassé le cul à nous distiller des riffs déjà entendus.

Pourtant au-delà de ce côté "plagiesque" se cachent quand-même de sacrés bons morceaux. Des morceaux qu’on osait plus espérer de la part des SCORPIONS. Ce "Roots In My Boots" par exemple, un pur brûlot Hard Rock, le Heavy "Seventh Sun" et son côté "China White".
Autre point que je trouve très positif, une seule ballade, "When You Know...", certes pas la meilleure des SCORPIONS, mais très pertinente en fin d’album. Et que dire de l’excellent "When I Lay My Bones To Rest", un Boogie Rock endiablé avec un Klaus Meine impérial.

En parlant de Klaus Meine, autant ses dernières prestations scéniques me faisaient peur, autant là il éblouit cet album de son aura. Quelle prestation du haut de ses (presque) 74 ans !!!!
La paire Schenker (74 ans aussi !!!)/Jabs est toujours aussi solide, le père Rudolf a toujours eu le don de pondre des bons riffs, et Pawel Maciwoda apporte le groove nécessaire avec une basse bien mise en avant.
Quant au petit nouveau, Mickey Dee, force est de constater qu’il a su insuffler une sacrée dynamique au groupe. Ceux qui espéraient de la double pédale à la MOTÖRHEAD en seront pour leur frais. Mickey Dee joue simple et se met clairement au service du groupe.

Vous l’aurez sans doute compris, j'ai pour le coup été très enthousiasmé par ce nouveau SCORPIONS, qui en jouant sur la fibre nostalgique a réussi le pari risqué de revenir 40 ans en arrière tout en sonnant résolument moderne. Je trouvais une certaine mégalomanie dans la démarche de se rendre ainsi hommage mais force est de constater que SCORPIONS a brillamment relevé ce défi.
La notion de plaisir est évidente, et au final n'est-ce pas le but final de la musique que de nous procurer des émotions (pour le coup positives) ?.

À noter que la version deluxe (2 cd) comporte deux petites tueries que sont "Shot For Your Heart", bon morceau bien énergique, et le furieux (ça reste du SCORPIONS hein !!!) "When Tomorrow Comes".
C'est un bon 3,75/5, que dis-je un excellent 3,75 et seul le sentiment de "déjà entendu" m'empêche d'aller au 4.
Chapeau bas messieurs.

A lire aussi en HARD ROCK :


SLADE
Old, New, Borrowed And Blue (1974)
Slow, deep and hard




KINGS OF THE SUN
Kings Of The Sun (1988)
Une des bonnes surprises hard rock de 1988


Marquez et partagez




 
   STEPHEN PAGE

 
   DARK SCHNEIDER
   JEFF KANJI
   JOHN DUFF
   MULKONTHEBEACH

 
   (5 chroniques)



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Pawel Maciwoda (basse)
- Mickey Dee (batterie)


1. Gas In The Tank
2. Roots In My Boots
3. Knock ’em Dead
4. Rock Believer
5. Shining Of Your Soul
6. Seventh Sun
7. Hot And Cold
8. When I Lay My Bones To Rest
9. Peacemaker
10. Call Of The Wild
11. When You Know (where You Come From)

- deluxe
1. Shoot For Your Heart
2. When Tomorrow Comes
3. Unleash The Beast
4. Crossing Borders
5. When You Know (where You Come From)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod