Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (3 / 21)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dokken, Unbreakable, Trance
- Membre : Electric Sun, Msg, Ufo
- Style + Membre : Uli Jon Roth

SCORPIONS - Crazy World (1990)
Par DARK BOUFFON le 2 Avril 2004          Consultée 16291 fois

Autant le dire de suite : selon moi, ce "Crazy World" est à ce jour le dernier grand classique de Scorpions. Peut-être moins évident d’approche (quoique…) que ces glorieux aînés des 80’s, cet album n’en reste pas moins une petite perle dont certains titres sont passés à la postérité.

En 1990, le combo allemand s’adjoint en effet les services de Keith Olsen pour produire un album encore bien rock tout en restant ultra-mélodique, dans la lignée d’un "Blackout" ou d’un "Lovedrive". Ici cependant, les titres hard-rock sont peut-être moins immédiatement accrocheurs que sur les albums pré-cités et méritent parfois plusieurs écoutes pour en profiter pleinement. Et, comme trop souvent chez Scorpions, ce sont les ballades de l’album qui sont restées gravées dans les mémoires.

Mais ici, force est de constater qu’il n’y a pas grand-chose à redire concernant ces dernières. En effet, sur un total de 11 titres, il n’y en a que 2, ce qui est une proportion tout à fait acceptable (quelques années plus tard, le rapport sera malheureusement inversé au détriment de la qualité des compositions). Résultat : Scorpions nous offrent deux magnifiques perles capables de rivaliser avec leur mythique "Still Loving You" : le fameux "Wind Of Change" (et oui, le mur de Berlin est tombé en 1989, lézardant le rideau de fer et annonçant l’implosion du géant soviétique deux ans plus tard… Il fallait bien que nos Allemands nous pondent un hymne à propos de cet événement majeur… et cette compo est très réussie, devenant d’ailleurs le plus gros succès du groupe en terme de ventes !!) et le très planant "Send Me An Angel" (bien qu’un peu trop larmoyant parfois) qui clôt cet album.

Le reste n’est pas de la guimauve… bien au contraire, c’est du bon hard-rock, souvent limite FM, que nous délivre un Scorpions au mieux de sa forme. Dans ce domaine, les amateurs ne peuvent être que comblés : les deux titres d’ouverture ("Tease Me Please Me" et "Don’t Believe Her") permettent une sacrée mise en bouche avec des refrains très accrocheurs, de bons riffs et des soli bien sympathiques de la paire Rudolf Schenker / Matthias Jabs et la voix inimitable de Klaus Meine. Des titres comme "Restless Nights", "Money And Fame" et, dans une moindre mesure, "To Be With You In Heaven" comportent des riffs et des ambiances assez rugueuses qui ne sont pas sans rappeler le côté lourd d’un "China White" et permettent de durcir le propos de l’album et de proposer des titres diversifiés.

Mais que ceux qui prennent leur pied sur les titres les plus enlevés de Scorpions auront là aussi de quoi se mettre sous la dent : "Lust Or Love", "Kicks After Six", "Hit Between The Eyes" et le heavy-metal "Crazy World" (au thème plus grave et sérieux que ce dont les Allemands nous avait habitués) sont là pour rappeler qu’à l’époque, dans son créneau, Scorpions n’avait de leçon à recevoir de personne. D’ailleurs, le chanson-titre n’a pas à rougir face à des bombes comme "Rock You Like A Hurricane", "Dynamite", "Lovedrive", "Another Piece Of Meat" ou autre "He’s A Woman She’s A Man"… il est du même tonneau !) Il est à noter que l’enchaînement de 6 titres heavy dans la seconde partie de l’album, encadrés des deux ballades, est une véritable tuerie. Ah ! Les bougres savaient faire de bons albums à l’époque !!!

Bref, cet album est bon, très bon même. Atteint-il le même niveau que ces aînés ? Je pense que oui, même si la postérité n’a retenu de cet opus que les deux ballades. Même si ces dernières sont somptueuses, tout cela reste trop restrictif et finalement dommage pour les autres compos qui méritent d’être (re)découvertes. Franchement, presque 15 ans après, ça le fait toujours ! Autrement dit, vous l’aurez compris, c’est un album qui mérite une place dans votre discothèque, pour peu que vous aimiez déjà le Scorpions des 80’s !!!

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


JUDAS PRIEST
Angel Of Retribution (2005)
The metal gods are back !!

(+ 3 kros-express)



BLASPHEME
Blaspheme (1983)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Klaus Meine (chant)
- Rudolph Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Francis Buchholz (basse)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Tease Me Please Me
2. Don’t Believe Her
3. To Be With You In Heaven
4. Wind Of Change
5. Restless Nights
6. Lust Or Love
7. Kicks After Six
8. Hit Between The Eyes
9. Money And Fame
10. Crazy World
11. Send Me An Angel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod