Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 ...>...>>... 2507
Comment poster un commentaire ?


DEMONS & WIZARDS
I I I


Le 28 Septembre 2020 par THORPEDO


Contrairement au commentaire précédent, je suis un peu déçu par ce disque...
Les mélodies sont bonnes, les gars sont talentueux, j'aime ICED EARTH et BLIND GUARDIAN et voue moi aussi un culte au premier DEMONS & WIZARDS...
sauf que là, je trouve les riffs moins réussis, moins mémorables.
Jon Schaffer aurait-il perdu la main?

Alors, cela reste un bon disque, plaisant et varié.
Je le préfère au second que j'avais trouvé franchement en-deçà mais on est encore loin de l'excellence du premier opus.






AMORPHIS
QUEEN OF TIME


Le 28 Septembre 2020 par THORPEDO


Depuis que je me suis mis à apprécier le chant growlé il y a environ deux ans, j'ai cherché sans relâche des chanteurs pouvant me satisfaire aussi bien en chant clair qu'en growl.
(parce que je n'en suis pas encore au 100% growlé et que je trouve que le passage de l'un à l'autre permet de varier encore plus les plaisirs).

Autant vous le dire tout de suite, ce n'est pas toujours simple.

C'est grâce à l'ami Mikael Åkerfeldt d'OPETH que j'ai entrepris cette démarche et j'écoute maintenant pas mal de choses que je n'aurais jamais imaginé tenter il y a quelques années.
SWALLOW THE SUN, HAIL SPIRIT NOIR, KHONSU, BARREN EARTH, NE OBLIVISCARIS, WILDERUN, etc.
Autant de groupes qui alternent parfaitement les deux chants et dont les chanteurs sont performants dans les deux styles.

Voilà, AMORPHIS fait définitivement partie des groupes dont le chant me satisfait complètement. Le père Joutsen a une voix claire de toute beauté et des growls "monumentaux" comme dit Louvoir.

Le Death Mélo d'AMORPHIS me convient mieux que celui des autres géants du genre de par les petites touches orientales ou prog parsemées par-ci par-là.
Tous les titres de cet album me plaisent et je ne vois aucun moment faible.
Une réussite du début à la fin.
Mention spéciale aux quatre premiers morceaux et à "Pyres On The Coast".

Il n'y a qu'une chanson que je trouve largement inférieure aux autres c'est le duo avec Anneke Van Giesbergen. Tout comme Chapouk, je pense que c'est le point faible de ce disque.
Je trouve son chant trop convenu sur ce morceau, cela aurait pu être n'importe quelle autre chanteuse.
D'habitude, ce qui la rend plus intéressante que les autres chanteuses, c'est son originalité, le fait qu'elle arrive à nous embarquer dans son univers...
mais là, rien.

Un gars qui découvre AMORPHIS en 2020, est-ce possible ?
Bin oui, en fait !
Je connaissais de nom mais je n'avais jamais écouté car Death.
Dommage!

La bonne nouvelle, c'est que j'ai maintenant de quoi faire avec un groupe qui a sorti pas mal d'albums depuis le début des années 90... J'ai presque de la chance.

Ma note : 4,5/5 qui aurait pu être un 5/5 sans ce duo raté.





AYREON
TRANSITUS


Le 28 Septembre 2020 par LOUVOIR


Je n'ai pas pu m'empêcher d'être déçu en déballant mon exemplaire de ce "Transitus". Parce qu'en effet, comme le souligne Valandryl, le livret est quasiment inexistant dans la version basique. J'avais pour habitude, lors d'une première écoute, de découvrir l’œuvre accompagnée des paroles. Elles me semblent toujours particulièrement importante, notamment pour AYREON.

Mais ce premier point négatif évacué, tentons de profiter de l'essentiel : la musique. Et on peut dire que sur ce point-là, nous sommes servis. Plus d'une heure d'une fresque impressionnante, entrecoupée de narrations qui apportent, une fois n'est pas coutume, un vrai plus à cet album. Grâce, bien évidemment au talent de Tom Baker. Reste à savoir si à la longue ces instants ne deviendront pas plus gênants qu'autre chose...

Mais en dehors de cela, force est de constater que l'on a affaire à du AYREON plutôt classique, avec son lot d'invités, ses synthés, ses mélodies folk, ses guitares aériennes, sa surcouche de heavy. Pour moi, la surprise est aux abonnés absents. Mais cela ne signifie pas pour autant que l'on s'ennuie à l'écoute de cet album.
L'introduction "Fatum Horrificum" est un exemple de mise en bouche particulièrement réussie. L'exploit d'Arjen a également été de savoir composer de vrais "tubes" qui ne dépareillent pas pour autant dans l'ensemble du disque. On aurait pu en effet redouter que cette œuvre soit un bloc indissociable et qu'aucun morceau ne se distingue des autres.
On pourra noter pour exemple "Get Out! Now!" (avec un Dee Snider excellent), ou bien "Talk OF The Town".

Pour finir, je soulignerais la performance de Cammie Gilbert qui est comme d'ordinaire excellente, ainsi que celle encore une fois bluffante de Tommy Karevik.

En bref, je n'ai pas l'impression de tenir là un grand album. Mais je reste prudent, je me suis déjà trompé avec AYREON. Au premier abord, je n'avais pas apprécié "The Theory Of Everything" à sa juste valeur avant qu'il ne se révèle finalement à moi. Donc voilà, la note est moyenne pour l'instant mais je ne m'interdis pas d'y revenir...





DEMONS & WIZARDS
I I I


Le 28 Septembre 2020 par OURWINGSAREBURNING


pas un commentaire ???
Bon, ça ne sera pas vraiment objectif. Pour l’album, je m’attendais à écouter du DEMONS & WIZARDS. Et je m’en suis délecté. Cependant, à partir de "Timeless Spirit", j’ai vraiment pris conscience à quel point D&W réitérait l’exploit de construire une pièce maitresse et je me suis dit quel side projet parvient à construire une identité musicale si intense ? Et donc, non, je n’écoutais pas du D&W. J’écoutais D&W et me suis remis à replonger dans leurs histoires et me laisse embarquer encore et encore. À l’instar du clip de "Diabolic", Schaffer et Kürsch sont en union permanente. Le nom du groupe n'a jamais été aussi bien porté que sur "III". Même si je voue une dévotion sans faille au premier album, on ne peut nier que les deux maîtres ne forment qu’un ici. Merci les mecs.





DEFIANCE
PRODUCT OF SOCIETY


Le 27 Septembre 2020 par HELHEIM


Mettre une seule étoile à cet album, j'ai déjà vu sur NIME des skeuds bien plus merdiques obtenir bien plus d'étoiles. Ce disque mérite mieux et ces musiciens aussi!





NAPALM DEATH
INSIDE THE TORN APART


Le 26 Septembre 2020 par BORIS LE BORGNE


Je rejoins le concert d'éloges pour ce monument de violence bien senti, pesé et haché selon les règles de l'art de la boucherie.

Rien que pour "Breed To Breathe"...

Plus du tout Grind mais always Hardcore !








GODFLESH
POST SELF


Le 26 Septembre 2020 par BORIS LE BORGNE


Je découvre enfin ce dernier GODFLESH. Un album vraiment déroutant, non pas par son originalité, mais parce que j'ai l'impression de retrouver exactement le même groupe que sur "Songs Of Love and Hate", la lumière en moins...

Reste l'énergie du désespoir.





MSG
ASSAULT ATTACK


Le 26 Septembre 2020 par MAGNU

Bon album, bonne production. Je préfère largement Graham Bonnet à Gary Barden. Je trouve que le titre "Desert Song" est très inspiré de "Love to Love" de UFO, même si pour moi c'est le meilleur titre de l'album.





AYREON
TRANSITUS


Le 25 Septembre 2020 par GOLGOTH 68

À Valandryl, Arjen a mis les paroles en ligne à ce lien we.tl/t-UiDOMy6uzJ

À NIME, ce n'est pas vraiment un commentaire mais je ne savais pas faire autrement. Mon avis sur l'album viendra plus tard.





MSG
ASSAULT ATTACK


Le 25 Septembre 2020 par CPEJ


Acheté à sa sortie, trente-huit ans plus tard, j'ai toujours des frissons en écoutant le solo final de "Rock You To The Ground". À l'image des couleurs chaudes de la pochette de l'album, les guitares sont plutôt dans les aigus, tout comme la voix du chanteur Graham Bonnet. Chanteur qui est le point faible de l'album, ce n'est pas qu'il chante mal ce brave Graham, il y met aussi beaucoup d'applications mais je trouve sa voix rebutante, je préférais Gary Barden. Les claviers apportent un plus au bon Hard/Heavy du groupe.
Morceaux préférés : "Rock You To The Ground" et "Searching For A Reason".





JUDAS PRIEST
JUGULATOR


Le 25 Septembre 2020 par CPEJ


Mais qu'est-ce que c'est ce truc ? On me l'aurait fait écouter en aveugle, je n'aurais pas mis un kopeck sur JUDAS PRIEST, pourtant c'est un de mes groupes préférés. Non seulement l'emblématique Halford n'est plus là, mais le groupe est passé au Thrash Metal, style que je n'apprécie pas. Bien que JUDAS PRIEST ait collé souvent à son époque, je ne savais pas qu'ils avaient flirté avec ce type de Metal.





AYREON
TRANSITUS


Le 25 Septembre 2020 par VALANDRYL


Très content que Jeff se soit chargé de cette chronique, à titre personnel c'est lui que j'attendais sur ce disque et je dois avouer que le texte semble juste et rend justice à l'album.

Pour ceux qui ont la chance d'avoir une version du disque incluant la BD, celle-ci aide beaucoup car, hélas, le disque ne comporte pas les paroles. Un disque étrange d'AYREON, mais une très bonne comédie musicale au final.





DEFTONES
SATURDAY NIGHT WRIST


Le 25 Septembre 2020 par I AM THE GROWL


J'aime cet album de DEFTONES parce qu'il exsude une forme de désespoir terminal. Chino Moreno sonne encore plus aérien que les précédents mais aussi encore plus dans le gouffre. Les hurlements sont fatigués, les murmures sont violents. Question riffs, c'est plus old-school, à part sur "Mein" qui tranche avec sa tonalité Neo. C'est plus Pop aussi, y a une emphase sur les refrains, ça se chante, et malgré ça, c'est plombant pour le moral. Ça se réveille un peu sur "Rapture" et sur "Rats!Rats!Rats!", mais pas tant. Il y a quelque chose qui plane sur ce disque, qui ressemble à une comète qui pénètre lentement dans l'atmosphère. Une fois qu'elle parviendra sur le sol, l'impact sera fort, la douleur sera grande. Alors on la regarde juste arriver, et on l'admire, parce que pour l'instant, elle est juste somptueuse.





METALLICA
S&M


Le 25 Septembre 2020 par BAPTISTE89


A la fin des années 2000, j’ai eu une grosse période METALLICA, je collectionnais tous les DVD et cassettes vidéo, même ceux qui n’étaient pas officiels, ainsi que plusieurs livres. Ça ne me dérangeait pas de sortir le vieux magnétoscope familial pour regarder "Cliff’Em all" et l’année et demie dans la vie de METALLICA lors de la conception de l’album noir. Je me rappelle être allé acheté "Death Magnetic" le jour de sa sortie à la Fnac de Velizy 2 après les cours, je venais d’entamer ma seconde année de DUT. Bref, j’étais un grand fan du groupe, et il ne se passait pas une semaine sans que je regarde un Live du groupe. Le culte "Live Shit : Binge & Purge" avait ma préférence, suivi de près par ce Live "S&M". Un Live avec orchestre dont l’idée avait germé dans l’esprit de Cliff, avant que Michael Kamen ne relance le groupe en 1992. Il faudra attendre 1999 pour que ce concert voit le jour.

Alors certes, l’orchestre n’apporte pas toujours une plus-value, certains titres s’en sortent mieux que d’autres, mais cela ne gâche en rien à mes yeux l’expérience. Hetfield a un charisme énorme et son chant se veut moins agressif et plus mélodique, Newsted se donne à fond aussi bien dans son jeu de scène que quand il fait des back vocals, les soli d’Hammett sont particulièrement bien exécutés (celui en tapping de "One" est superbe, sans parler de ceux de "The Outlaw Torn" ou "Fuel") et Lars fait le taf.

"S&M" contient certaines des versions Live que j’aime le plus de plusieurs titres. L’interprétation de "One" est particulièrement excellente, notamment grâce à Hetfield dont le chant est habité et à l’orchestre qui apporte vraiment quelque chose. "The Call Of Ktulu" est superbe également, avec la basse de Jason qui est bien audible (ce qui est indispensable pour ce titre). "The Thing That Should Not Be" est particulièrement malsain, notamment grâce au rire d’Hetfield à un moment (qui, pour la petite anecdote, est dû au fait que le chanteur s’est pris les pieds dans des câbles). "The Outlaw Torn" est particulièrement réussie, James est une nouvelle fois impressionnant au chant, et alors ce solo de Kirk ! L’interprétation de "Nothing Else Matters" est également ma version préférée de la chanson, James excelle au chant ; il s’illustre également sur "Wherever I May Roam".

Un très bon Live, qui a le mérite de comprendre deux titres inédits. "Human" ne marquera pas les esprits, mais "No Leaf Clover" est réussi. La setlist n’est pas irréprochable ("Of Wolf And Man", "Devil’s Dance", mouais), ce qui est un des rares défauts de ce DVD. Elle a quand même le mérite de délaisser les titres Thrash, qui s’en seraient probablement mal sortis (« Battery » le montre bien). Une belle expérience, je fais partie de ceux qui aiment beaucoup ce Live qui divise.





TENHI
MAAäET


Le 25 Septembre 2020 par MR TINKERTRAIN


Mox et les autres ont tout dit mais bon le dernier comm date de 2011, alors je lance une piqûre de rappel à ceux qui veulent planer au dessus des contrées glacées...





KING CRIMSON
IN THE COURT OF THE CRIMSON KING


Le 24 Septembre 2020 par VALEK

Beaucoup de feeling se dégage de cet album surtout au niveau de la partie instrumentale. J’aime particulièrement la partie instrumentale mais j’ai un problème avec le chant qui n’est pas très Rock.





METALLICA
S&M 2


Le 24 Septembre 2020 par DINICED


J'adore le premier CD, bon compromis entre l'hommage des vingt ans du "S&M" et quelques nouveautés qui sonnent vraiment bien avec l'orchestre. Le deuxième CD est beaucoup plus faible pour moi. Déjà beaucoup trop calme de "Scythian..." à "Pulling Teeth". Je n'ai rien contre les morceaux qui font descendre la sauce, surtout chez METALLICA, mais pas pendant trente-cinq minutes. J'achète plus pour METALLICA que pour l'orchestre de San Francisco.
Bref pour moi pas mal mais peut mieux faire niveau setlist.





ESTATIC FEAR
SOMNIUM OBMUTUM


Le 23 Septembre 2020 par MR LARSEN


Je découvre tout juste ESTATIC FEAR à l'écoute de cet album et j'avoue être séduit par cette recette de Doom/Goth mâtiné de sonorités presque néoclassiques qui entrent en parfaite adéquation avec cette sublime pochette. Les parties acoustiques m'ont renvoyé au superbe "Orchid" d'OPETH sorti un an plus tôt. J'y ai aussi retrouvé la mélancolie des premiers ANATHEMA (période "Eternity")? notamment sur la première partie du morceau-titre. En somme, un album de qualité. J'y reviendrai !





DIO
DREAM EVIL


Le 23 Septembre 2020 par TONIO


Même s'il reste un solide album de Heavy, je trouve ce disque inférieur aux trois précédents. DIO donne tout ce qu'il a mais il n'y a pas la magie immédiate des refrains, certains sont un peu trop facile et tournent un peu en rond. De plus à trop forcer sur la puissance notre lutin met quelque peu de côté l'émotion et la sensibilité qui le caractérisent si bien. Pas mon album préféré donc même si hautement recommandable.





METALLICA
S&M 2


Le 23 Septembre 2020 par VALEK

METALLICA divise énormément comme IRON MAIDEN. D’un côté nous avons les puriste des années 80 et de l’autre côté les fans qui soutiennent toutes les périodes confondues. Les puristes des cinq premiers METALLICA sont peut-être trop durs avec la carrière des années 90 et 2000. Du moment que la musique nous parle, il ne faut pas perdre son amour pour ce groupe légendaire.







Commentaires :  1 ...<<...<... 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 ...>...>>... 2507






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod