Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Paragon
- Membre : Ape, The German Panzer , Beast In Black, Northtale, Merging Flare
- Style + Membre : Accept, Herman Frank
 

 Site Officiel (1682)
 Myspace (879)

UDO - Touchdown (2023)
Par DARK SCHNEIDER le 17 Octobre 2023          Consultée 1520 fois

Bon, il est temps d'étudier la situation de la personne placée sous main de justice, prénommée Udo Dirkschneider, qui a de nouveau récidivé cette année. Nous allons pour cela procéder à une évaluation structurée de cette personnalité délinquante avec pour objectif de déterminer si un plan d'accompagnement est envisageable afin de protéger au mieux la société de ses agissements.

Nous pouvons d'ores et déjà constater que l'intéressé présente de nombreux facteurs de risques statiques de récidive. En effet, nous constatons que ses premiers méfaits remontent à l'âge de seize ans et que depuis ses premiers braillements gravés sur sillon avec son ancien gang il n'a cessé de réitérer ses agressions sonores. Pire, nous constatons que lorsque ses premiers complices ont tenté de se réinsérer, lui, au contraire, à persister dans ses actes, en l'assumant totalement, poussant même le vice à signer ses méfaits de son prénom. Ainsi, cette absence totale de hiatus dans son parcours délictueux est révélateur d'une incapacité à se remettre en question.

Dès lors, nous ne serons guère étonnés de constater que M. Dirkschneider, malgré son âge avancé, a décidé de publier cette année un nouveau recueil de ses "exploits". L'examen des facteurs dynamiques de risque de récidive sont sans appel : il remplit tous les critères. M. Dirkschneider nous délivre ainsi un "Touchdown" dans lequel il ne se gêne pas pour étayer ses croyances et ses pensées. Notre individu nous parle de sa conception de la liberté qui lui est toute personnelle et qu'il estime devoir imposer au monde entier, sans considération pour l'opinion d'autrui. Il se pose même en défenseur d'une démocratie qu'il estime en danger en évoquant des "violences", ce qui prête à sourire lorsque l'on pense à ce que nos oreilles subissent. Son timbre de voix agressif est un signe de son évidente impulsivité et de son comportement antisocial. De plus, il se complait parmi ses pairs délinquants, pour lesquels il fait office de leader charismatique, allant jusqu'à faire rechuter un de ses anciens complices, un certain Peter Baltes, dont le CV en matière d'agressions métalliques est également bien rempli. Nous constatons également un évident penchant pour la provocation et le sarcasme envers ceux qui l'ont trahis, en faisant interpréter par un de ses sous-fifres le "Rondo Alla Turca" d'un certain Mozart, autre délinquant des temps anciens, ceci étant un pied de nez évident à son rival, l'homme Loup. M. Dirkschneider n'a donc aucune volonté d'apaiser les tensions, bien au contraire, il les attise.

La situation est d'autant plus grave que les facteurs de protection semblent très faibles, alors que la famille peut être un soutien important pour adopter une vie saine nous déplorons que l'intéressé ait au contraire entraîné son propre fils au sein de son cercle de relations pro-délinquantes.
Nous détectons cependant que notre individu a investi la sphère des loisirs. Ce qu'il met particulièrement en avant sur ce "Touchdown" dont le morceau-titre évoque sa passion pour le football américain. Cet attrait pour ce sport en particulier nous questionne cependant quant à ses besoins criminogènes en terme de violence, d'autant qu'il s'agit sans doute là du moment où il fait le plus preuve de toute sa conviction. Cela traduit aussi un certain mauvais goût évident, nous aurions en effet été plus compréhensif s'il s'agissait de Rugby.

Il semblerait cependant qu'il ait un certain attrait pour l'Histoire, du moins le pense t-il. Ainsi il se sent obligé de nous faire partager son point de vue sur les nazis, qu'il considère comme des méchants, et rend hommage à l'opération Overlord. M. Dirkschneider semble ainsi montrer qu'il est capable d'évoluer, ayant abandonné ses accoutrements militaires, et laissant tomber l'hymne de la Wehrmacht, à moins qu'il ne s'agisse que d'une technique de dissimulation typique des gens radicalisés. Tout cela est un peu lénifiant.

Quoiqu'il en soit, sa réceptivité nous paraît très faible. M. Dirkschneider ne tient pas compte des remarques qui lui sont faites. Il continue toujours aussi régulièrement de n'en faire qu'à sa tête sans jamais ralentir le rythme de ses agressions. Il est évident qu'à son âge il ne parviendra jamais à la désistance. De surcroît, si son dernier délit était relativement oubliable, ce n'est pas le cas de celui-ci qui révèle au contraire un regain d'inspiration dans l'agression sonore, sans jamais laisser la place à une quelconque accalmie, ne parlons même pas de prise de conscience.

Il nous apparaît donc vain de vouloir élaborer un plan d'accompagnement pour l'aider à sortir de la délinquance. M. Dirkschneider prend un malin plaisir à faire en sorte de rajouter des mentions à son casier, et il est très probable que cela continue ainsi les prochaines années. Manifestement, il a bien compris que seul le crime paie.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


LOUDNESS
Soldier Of Fortune (1989)
Plus virtuose que jamais

(+ 1 kro-express)



CRYSTAL VIPER
The Curse Of Crystal Viper (2007)
Heavy traditionnel avec chanteuse, excellent


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Udo Dirkschneider (chant)
- Andrey Smirnov (guitares)
- Dee Dammers (guitares)
- Peter Baltes (basse)
- Sven Dirkschneider (batterie)


1. Isolation Man
2. The Flood
3. The Double Dealer's Club
4. Fight For The Right
5. Forever Free
6. Punchline
7. Sad Man's Show
8. The Betrayer
9. Heroes Of Freedom
10. Better Start To Run
11. The Battle Understood
12. Living Hell
13. Touchdown



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod