Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Paragon
- Membre : Ape, The German Panzer , Beast In Black, Northtale, Merging Flare
- Style + Membre : Accept
 

 Site Officiel (1380)
 Myspace (606)

UDO - Arising (dirkschneider & The Old Gang) (2021)
Par GEGERS le 31 Juillet 2021          Consultée 1271 fois

Udo Dirkschneider. Un bloc, un mastodonte. Un pilier court sur pattes mais inébranlable, au caractère aussi doux que sa voix est râpeuse. Le visage buriné par les tempêtes, le chanteur, interprète depuis plus de quarante ans d'un Heavy Metal tantôt flamboyant, tantôt bas du front, cache un cœur tendre qui se laisse découvrir au détour de quelques réalisations artistiques dont la douceur se mêle parfois à la mièvrerie. Quelques réussites, notamment le duo "Dancing With an Angel" avec DORO (album "Man And Machine", en 2002), nous permettent d'apprécier les quelques sursauts de subtilité dans le répertoire d'un intégriste de la distorsion, qui mène sa barque avec une régularité et une conviction qui ne peuvent que laisser admiratif.

À près de 70 ans, le chanteur n'en démord pas. Désireux de filer un coup de main aux membres de son équipe technique, au chômage technique suite à l'arrêt brutal des tournées au printemps 2020, Udo a monté un nouveau projet annexe, DIRKSCHNEIDER & THE OLD GANG et enregistré cet EP trois titres, distribué en CD et vinyle, et dont les bénéfices seront reversés aux techniciens du groupe UDO. Une noble cause qui sert de prétexte à un prolongement des retrouvailles avec deux anciens camarades des années ACCEPT, Peter Baltes et Stefan Kaufmann. Après avoir collaboré de nouveau ensemble sur l'album "We Are One", publié l'an passé, les trois artistes se voient ici accompagnés par Matthias Dieth (guitariste sur les trois premiers UDO), le fiston Dirkschneider, Sven, qui cogne depuis 2015 sur les fûts du groupe de papa, et par la chanteuse Manuela Bibert, invitée sur l'album "We Are One". Ensemble, les vieilles canailles (on est pas loin du trio Hallyday / Mitchell / Dutronc, version "teutonic terror") donnent une nouvelle chance à quelques morceaux laissés de côté lors de l'enregistrement de l'album de 2020, et proposent ainsi ce triptyque de chansons sympathiques autant qu'inoffensives.

Point ici de symphonique, de tut tut et de pouet pouet. "Arising" propose un Hard Rock gentiment Heavy, basé sur quelques riffs bien sentis et énergiques. Sans se mettre en danger, Udo sort tout de même légèrement des sentiers battus, notamment en laissant une belle place au chant à Peter Baltes, dont l'organe vocal est fort appréciable, et à la chanteuse Manuela Bibert dont la prestation, neutre bien qu'investie, n'est pas désagréable. "Face Of A Stranger" n'est pas le morceau du siècle, mais il bénéficie d'un riff parfaitement mis en valeur (quel son !) et d'un solo dont l'audace et les harmonies sont à saluer. Il y a ici des mélodies fortes, qui se seraient en effet trouvées bien mises en valeur dans le contexte symphonique de l'album "We Are One". Avec des arrangements ici purement Hard Rock, on en retient une belle énergie et une interprétation sans faille. "Every Heart Is Burning", avec ses sonorités résolument orientées années 80 (heureusement que les nappes de claviers ne sont pas plus appuyées, auquel cas le kitsch n'aurait pas été loin), s'inscrit dans une veine similaire, bien que plus Heavy et mordante. L'alternance des chanteurs constitue l'intérêt majeur d'un morceau par ailleurs plutôt anecdotique, mais qui transpire en effet d'une alchimie retrouvée entre trois anciens ACCEPT, qui fait plaisir à entendre. On lui préfèrera "Where The Angels Fly", pièce bien plus ambitieuse et épique introduite par des sonorités acoustiques. Débutant sur des sonorités calmes, qui permettent d'apprécier la combinaison des trois voix, le morceau monte en puissance pour se révéler sur le refrain, produisant alors une intensité dramatique remarquable. Il y a ici une double facette, martiale et poétique, qui rend l'ensemble à la fois imposant et subtil, résolument inspiré. Sans doute le meilleur des trois morceaux de cet EP.

Pas sûr que sur l'intégralité d'un album la recette ici proposée fonctionne aussi bien. Toujours est-il que, sur les trois morceaux ici proposés, on apprécie la fausse légèreté ainsi que le mélange réussi entre Hard Rock musclé et moments plus audacieux, étonnants, qui permettent de découvrir non pas une nouvelle facette de la personnalité d'Udo, mais une branche supplémentaire de son talent. Un EP réalisé entre amis, pour les amis, et dont la vocation solidaire n'éclipse en rien le véritable intérêt artistique.

3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


NOCTURNAL RITES
Phoenix (2017)
Le Grammy Award du meilleur comeback, s'il existe




LORDI
Scare Force One (2014)
Monstres & compagnie


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Udo Dirkschneider (chant)
- Peter Baltes (basse, chant)
- Manuela Bibert (chant)
- Stefan Kaufmann (guitare)
- Mathias Dieth (guitare)
- Sven Dirkschneider (batterie)


1. Face Of A Stranger
2. Every Heart Is Burning
3. Where The Angels Fly



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod