Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY NEOCLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rising Force
1985 Marching Out
1986 Trilogy
1988 Odyssey
1989 Trial By Fire : Live In ...
1990 Eclipse
1992 Fire And Ice
2019 Blue Lightning
2021 Parabellum
 

- Style : Majestic, Manigance, Virtuocity, Time Requiem, Narnia, Roland Grapow , Impelliteri, The Reign Of Terror , Kenziner, Concerto Moon, Double Dealer
- Membre : Northtale, Iced Earth, A New Revenge, Evil Masquerade, Squealer, Adagio, The Ferrymen, Fullforce, Steeler, Tungsten, Shining Black, Animetal Usa, Long Shadows Dawn, Attraction Theory, Loudness, Alcatrazz, Dokken, Black Country Communion, Doogie White & La Paz, Deep Purple, Dio, Fatal Force, Wami, Judas Priest, Swedish Erotica, Msg
- Style + Membre : Rainbow, Royal Hunt, Ring Of Fire, Stratovarius, Axel Rudi Pell
 

 Baroque And Loud (2098)
 Myspace (648)
 Site Officiel (1111)

Yngwie MALMSTEEN - Parabellum (2021)
Par DARK SCHNEIDER le 21 Août 2021          Consultée 1818 fois

Il faudrait qu'Yngwie Malmsteen comprenne que ce que ses fans aiment chez lui c'est son jeu, pas sa tronche. Il nous l'avait épargnée sur la cover de "Blue Lightning", là revoilà de "plus belle" sur ce "Parabellum" qui reprend le cours habituel des choses, là où on en était resté avec l'indigent "World On Fire". Yngwie, même stylisé ainsi ça ne te rend pas plus beau, désolé pour toi mais cette peinture est laide.

Passé cette première déception qui n'en est pas vraiment une de toute façon, rappelons-nous un peu ce que déclarait Malmsteen avant la sortie de cet album. Monsieur affirmait que la crise sanitaire lui avait permis de passer beaucoup plus de temps dans son studio personnel afin de peaufiner ses nouvelles compositions, pour proposer quelque chose de plus "écrit". Car depuis pas mal d'années les compos du Suédois ressemblent bien souvent à des jams improvisées, le tout manquant de structures et de mélodies fortes. Alors forcément, on frétille en se disant que peut-être le virtuose s'est un peu remis en question et va enfin nous pondre des compos dignes de la grande époque. C'est beau l'espoir. Évidemment vous l'aurez compris, la voici la véritable déception, car ce "Parabellum" ne change pas du tout au tout par rapport à ce que fait Malmsteen depuis une dizaine d'années, loin de là. À quelques petites nuances près tout de même, vraiment petites les nuances.

S'il y a bien un aspect positif sur cet album, c'est que la production est quand même plus claire que celle de "World On Fire" qui était alors bien trop étouffée, c'est toujours très loin des standards actuels en terme de prod' (ce qui n'est finalement pas si mal car ça donne une certaine identité sonore) mais ça passe (ça dépend quand même pas mal du système d'écoute en fait). Pour le reste on se retrouve finalement avec un album dans la veine de "Spellbound" : il contient donc quelques bonnes idées, des mélodies tout de même assez mémorisables, et aussi des instrus qui paraissent quand même réellement mieux structurés et moins fainéants que ceux de "World On Fire" même si l'aspect jam est loin d'avoir disparu. À l'image du titre final, "Sea Of Tranquility" qui s'éternise franchement pour pas grand-chose et termine donc l'album sur une note plutôt décevante, de la même façon que "Cross To Bear" sur "Relentless".

Les titres chantés sont toujours minoritaires, mais cette fois-ci au nombre de quatre tout de même. Évoquons le sujet qui fâche : c'est une fois de plus le guitariste qui interprète tout, sauf la batterie, et ses lignes de chant souvent planantes sont désormais franchement lassantes. Yngwie est meilleur dans un registre gras et bluesy, pour le néoclassique il faut qu'il laisse la place à un vrai chanteur, mais ce gros radin ne voudra jamais. Le chant tire donc systématiquement le tout vers le bas, et avec l'âge ça ne va pas en s'améliorant. C'est d'ailleurs le seul point où il est moins bon ici que sur l'opus de 2016.
Nous avons donc "Wolves At The Door", pamphlet individualiste qui commence plutôt bien jusqu'à ce qu'Yngwie nous refasse le coup du "Caprice n°24" de Paganini, qu'il avait déjà utilisé sur "Prophet Of Doom" il y a vingt ans. Foutage de gueule. "Relentless Fury" est le morceau Heavy mid-tempo de l'album, au riff agressif mais largement déjà entendu. "Eternal Bliss" est une vraie ballade qui pue d'un classicisme effarant, dans la lignée d'un "Like An Angel", tout ce miel... beurk. Bon il nous reste heureusement "(Fight) The Good Fight", avec sa rythmique très inspirée par "Fireball" de DEEP PURPLE sur les couplets, qui nous rappelle quand même que si Malmsteen est capable de pondre des ballades parfois très faibles, il sait également se montrer très agressif dans son jeu, et en remontrer à plus d'un sans pour autant bénéficier d'un mur du son en terme de prod. Il rigole pas quoi. Le bilan reste cependant maigre.

Néanmoins, on pourra tirer quelques satisfactions des morceaux instrus. Certes, Malmsteen use à mort de ses tics de compositions, souvent très prévisibles à tel point qu'on a parfois envie de lui mettre des claques à force d'entendre systématiquement les mêmes conclusions de phrases et autres tourneries en gammes diminuées. Pour autant, un "(Si Vis Pacem) Parabellum" ne me paraît pas si mal que ça, le morceau se retient en tout cas (et ça c'est quand même la grosse différence par rapport aux instrus de "World On Fire" !), "Presto Vivace In C# Minor" et "Toccata" sont impressionnants de vivacité tout en balançant pas mal de petites mélodies, et surtout le gros morceau, "God Particle", plus sombre, laissant place à plus d'alternance avec la guitare classique, est franchement une belle pièce instru, sans atteindre bien sûr le niveau de ses vieux classiques. C'est à ce niveau-là que je me dis que ouaip, il a peut-être un peu plus bossé l'aspect compo, même s'il ne faut pas se leurrer il y a encore beaucoup trop d'improvisations là-dedans.

Dernière petite chose pour conclure, mais pas des moindres. Le jeu de Malmsteen est désormais loin d'être un jeu "clinique", c'est à dire d'une propreté absolue, dénué d'approximations voire carrément de "pains". Son jeu est incroyablement Rock'N'Roll, ultra spontané et "vivant". On entend bien souvent les attaques du médiator, certains petits bruits que l'on cherche normalement à totalement effacer dans la plupart des productions où seule la perfection est de mise. Il faut dire qu'Yngwie n'a jamais été conventionnel : sa tendance à "rusher", c'est à dire à être toujours en avant dans le temps, à emmener avec lui la rythmique et certainement pas à la suivre (c'est très entendable en live, et bien souvent nombre de ses imitateurs n'arrivent pas à intégrer cette particularité de son jeu), le rendent bien plus authentique et perceptible émotionnellement, et cela se ressent désormais totalement dans son approche studio actuelle. Ce qui est drôle c'est de repenser à tous ses détracteurs habituels, notamment dans le milieu des guitaristes (souvent bourré de frustrés chez les amateurs), qui chient sur la prétendue froideur et technicité stérile de son jeu (vous savez, le fameux "y a pas de feeling"), alors que son approche est finalement très artisanale, crue et spontanée.

"Parabellum" est donc meilleur que "World On Fire", plus long que ce dernier et faisant cependant moins dans le remplissage. Cela reste cependant toujours moyen et bien en-dessous des capacités réelles du guitariste, mais on est habitué désormais avec lui. Et au fond, si l'on compare avec certains de ses contemporains, il ne s'en sort pas si mal.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


POKOLGEP
Pokoli Szinjaték (1987)
En hongrie aussi, le heavy metal existe.




VISIGOTH
The Revenant King (2015)
Tribu germanique égarée dans la ville du lac salé

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Yngwie Malmsteen (tout)


1. Wolves At The Door
2. Presto Vivace In C# Minor
3. Relentless Fury
4. (si Vis Pacem) Parabellum
5. Eternal Bliss
6. Toccata
7. God Particle
8. Magic Bullet
9. (fight) The Good Fight
10. Sea Of Tranquility



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod