Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD NEOCLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (2 / 11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Time Requiem, Majestic, Virtuocity, Manigance, Narnia, Roland Grapow , Impelliteri, The Reign Of Terror , Kenziner, Concerto Moon, Double Dealer
- Membre : Wami, Judas Priest, Loudness, Dio, Alcatrazz, Doogie White & La Paz, Dokken, Msg, Swedish Erotica, Fatal Force, Deep Purple, Black Country Communion
- Style + Membre : Rainbow, Ring Of Fire, Axel Rudi Pell , Royal Hunt, Stratovarius
 

 Baroque And Loud (1740)
 Myspace (342)
 Site Officiel (423)

Yngwie MALMSTEEN - Odyssey (1988)
Par NAUSICA75 le 7 Décembre 2005          Consultée 27314 fois

En cette année 1988, Yngwie J. Malmsteen est une véritable star mondiale de la guitare (concert au Zénith de Paris). Après avoir explosé début 83, il a acquis au fur et à mesure des années une aisance, une maîtrise totale de l'instrument qui confère à la dévotion. Attention, Dieu Malmsteen est de retour avec "Odyssey" (12 titres pour 51mn), son plus grand succès jusqu'à maintenant. Un nouveau venu chez Malmsteen, le chanteur Joe Lynn Turner (ex-Rainbow, Deep Purple) qui apporte son talent et sa notoriété (et qui a écrit tous les textes). Leur collaboration s'arrêtera avec cet album. La légende voulait que Malmsteen et Elektra (sa maison de disque) aient offert un gros paquet d'argent à Turner pour qu'il vienne enregistrer l'album "Fire & Ice" en 1992. Ce qui ne s'est pas fait à cause d'une énième dispute entre les deux hommes lors des enregistrements ...

Fidèle au poste, les deux frères Johannson, Anders et Jens, sont présents pour leur dernier album avec le suédois. A noter qu'Yngwie Malmsteen a été un des premiers artistes occidentaux à jouer des concerts en URSS.
L'album commence avec l'ultra-classique (joué presque à chaque fois pendant ses concerts) "Rising Force" : synthé angoissant, choeurs, batterie militaire puis déboule le riff ultra-speedé. Le chant de Turner apportant un coté plus rock que par rapport aux albums précédents. Duels guitare/clavier ravageurs, fort bien maîtrisés, rythmique efficace. Tous les ingrédients sont présents pour en faire un hit.
Des hits, parlons-en. Il semble que tous les titres de l'album aient été plus ou moins formatés pour le succès. Ce n'est pas l'efficace "Hold on" (qui met bien en valeur la performance vocale de Joe Lynn Turner) qui me contredira, ni l'ultra-commercial "Heaven Tonight" passant en boucle sur toutes les radios de l'époque. Terriblement efficace (voir le live "Live in Leningrad").
Quatrième morceau et déjà une ballade "Dreaming (Tell me)" : fort bien réussie je vous l'accorde. Turner chantant avec émotion relayée par la sensibilité pour une fois plus humaine d'Yngwie Malmsteen. Viendront deux morceaux qui fonctionnent ensemble "Bite the bullets", une sorte d'intro au titre suivant entièrement instrumental, puis "Riot in the dungeons" qui est une des grandes réussites de cet album. Chants plus agressifs mais toujours aussi mélodiques, guitares omniprésentes.

Jamais la notion de groupe chez Malmsteen n'a été aussi forte. Refrains imparables, riffs frondeurs et puissants, mélodies ultra-travaillées, soli titanesques. Tels sont les ingrédients de cet album comme sur le titre "Déja vu", ou "Now is the time" (Ohhh OOOhhh Nooow is the tiiime) . Le coté bluesy d'Yngwie est aussi présent avec le titre "Crystal Ball", un classique. Le titre suivant porte bien son nom "Faster than the speed of light" tant la vélocité du notre homme impressionne des générations de guitaristes. Véritable hymne, le chant de Turner se confond à merveille avec la guitare de Malmsteen. Une vraie réussite. Que seraient les albums du suédois sans les instrumentaux? L'album se conclut avec deux instrumentaux, "Krakatau" un de ses meilleurs (qui dure plus de 6mn) et "Memories" vraiment magique et vibrant.

Cet album d'Yngwie J. Malmsteen lui a ouvert les portes de la gloire, son talent étant alors au sommet. Le contenu de l'album est vraiment homogène, de qualité et même si il se fait beaucoup plus commercial, Yngwie ne se corrompt pas à faire du n'importe quoi. Une vraie réussite commerciale donc mais aussi artistique. Et c'est ce qui est le plus important ...

A lire aussi en HARD FM / A.O.R  :


DANGER DANGER
Danger Danger (1989)
Hard neoclassique




MR BIG
Mr Big (1989)
Hard neoclassique


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
  N/A



- Joe Lynn Turner (chant)
- Yngwie Malmsteen (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Anders Johansson (batterie)
- Jens Johansson (claviers)


1. Rising Force
2. Hold On
3. Heaven Tonight
4. Dreaming (tell Me)
5. Bite The Bullet
6. Riot In The Dungeons
7. Déjà Vu
8. Crystal Ball
9. Now Is The Time
10. Faster Than The Speed Of Light
11. Krakatau
12. Memories



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod