Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (1 / 7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (344)
 Myspace (230)

KISS - Hotter Than Hell (1974)
Par POWERSYLV le 17 Décembre 2006          Consultée 10526 fois
Après un premier opus remarquable pour la postérité mais pas forcément remarqué à l'époque, KISS s'embarque pour une tournée américaine et canadienne. Ses performances scéniques attirent l'attention et en font un combo à suivre. KISS devient LE groupe à voir sur scène à partir de cette année 1974. Cependant, il leur faut déjà retourner en studio pour confectionner leur deuxième album afin d'entretenir ces premiers succès. Les producteurs du premier opus sont rappelés (Kenny Kerner et Richie Wise) et tout ce beau monde met le cap sur un studio de Los Angeles, le Village Recorder.

Ce deuxième disque s'intitule "Hotter Than Hell". Il propose un artwork beaucoup plus coloré que celui du premier album avec des allusions à la culture asiatique. KISS voudrait-il d'ores et déjà draguer le Pays du Soleil Levant, véritable Eldorado du Hard Rock comme l’avait prouvé deux ans auparavant le "Made In Japan" de DEEP PURPLE ? Ce désir de donner pour mieux recevoir se concrétisera quelques temps après par une KISSmania de folie … Mais nous en sommes encore loin avec les ventes de disques qui ne comblent pas les espoirs de Casablanca, car ce sera le sort encore une fois de ce deuxième essai à l'époque de sa sortie. "Hotter Than Hell" est pourtant pas mal, même s’il n’égale pas à mon sens le potentiel hymnique du premier album. Ce disque prolonge le premier effort et confirme le style KISS, ce bon Hard Rock’N'Roll qui sent bon le fun, les paillettes, le sexe et la décadence. Il suffit de regarder les petites images au dos de la pochette pour voir que nos quatre amis sont bien dans le trip :).

Musicalement, "Hotter Than Hell" est plus varié que son prédécesseur. Certains titres sont plus lourds ("Got To Choose" qui ouvre l’album et le final "Strange Ways" chanté par Peter – le morceau le moins bon par rapport au reste du disque) voire plus menaçants (le lubrique "Watchin' You"). Niveau hymnes, 2 titres se détachent qui passeront à la postérité : le virulent "Parasite" avec son couplet au riff agressif qui tient tête à la voix de stentor de Gene « Vampire » Simmons, son break et le solo d’Ace. Et aussi la chanson titre "Hotter Than Hell", Heavy et groovy à la fois où Paul Stanley s’impose, sûr de lui, avant un refrain fédérateur aux chœurs insolents. Ah ce riff, si simple et si … bandant ! Ace Frehley s’affirme comme un guitariste qui sait à la fois nous sortir des riffs basiques qui font mouche tout en démontrant un sens mélodique remarquable. Idem pour celui de "All The Way", titre plus méconnu mais avec un refrain irrésistible.

Comme son nom l’indique, "Let Me Go Rock’n Roll" fonce dans le tas dès le début avec la guitare tourbillonnante d’Ace Frehley. Ce titre fun et enjoué n’aurait pas dépareillé dans la folie du premier album. Même esprit dans un tempo un peu plus mesuré et plus mélodique avec "Comin' Home" et avec la voix légèrement éraillée de Peter Criss au chant pour "Mainline". KISS - et particulièrement Gene - se plie aussi à l’exercice de la ballade (la première de leur carrière… et il y en aura d’autres) avec la langoureuse "Goin' Blind" d’où l’on peut deviner quelques petites tonalités asiatiques dans les guitares, ce qui, somme toute, sied bien à l’image de l’album et son artwork. Une jolie chanson, très réussie où Ace brille de mille feux sur un solo émouvant.

Pour ma part et même si j’aime aussi beaucoup ce disque, "Hotter Than Hell" est le disque que je trouve le moins bon de la période pré-"Alive!". Il reste quand même un indispensable pour cerner le KISS de la première époque. Malgré le potentiel musical et scénique du groupe bien perceptible, les patrons de la maison de disques Casablanca voient poindre des ennuis financiers à l'horizon car comme pour le premier album, les ventes ne décollent pas vraiment encore et le succès commercial se fait attendre, contrairement à l’affluence des concerts qui va s’accroissant. Le dieu Dollar voit rouge. Finalement Casablanca se donne encore le temps d'un album pour juger de la situation. Ce sera "Dressed To Kill" l'année suivante.




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Paul Stanley (chant, guitare)
- Gene Simmons (chant, basse)
- Ace Frehley (guitare, chant)
- Peter Criss (batterie, chant)


1. Go To Choose
2. Parasite
3. Goin' Blind
4. Hotter Than Hell
5. Let Me Go Rock'n'roll
6. All The Way
7. Watching You
8. Mainline
9. Comin' Home
10. Strange Ways



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod