Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (50)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Stratovarius, Dragonland, Thunderstone, Dreamtale, Soulhealer
- Membre : Northern Kings, Elias Viljanen , Altaria, Symfonia, Mehida, The Dark Element
- Style + Membre : Cain's Offering, Silent Voices
 

 Sonata Arctica France (585)
 Site Officiel (370)
 Myspace (409)

SONATA ARCTICA - Winterheart's Guild (2003)
Par JEFF KANJI le 24 Février 2018          Consultée 49 fois

Mon premier album des Finlandais. Bien que je lui préfère maintenant "Ecliptica" dans la lignée des albums Spimélo pré-"Unia", bien qu’il soit moins abouti (mais plus frais), le sens de la mélodie et le don vocal de Tony Kakko m’ont soufflé de même que la haute voltige instrumentale de l’album ("Champagne Bath" où Jani Liimatainen fait des merveilles).

Suite à une tournée triomphale en première partie de STRATOVARIUS puis avec GAMMA RAY, SONATA ARCTICA a pu miser assez facilement sur la qualité de ses deux premiers albums pour proposer un album live, et boucler en quelque sorte un cycle ; la bande a dû faire face aux incompatibilités d’humeur pour la seule fois de sa carrière avec le départ du talentueux Mikko Härkin qui malgré un don évident ne parviendra jamais à percer avec aucune de ses autres formations (CAIN’S OFFERING, MEHIDA, SYMFONIA). Il décide de quitter le groupe à l'issue de la tournée. Certes Tony Kakko était déjà seul claviériste sur "Ecliptica", mais cela continuera de poser problème quand le groupe voudra tourner, ce que son succès grandissant lui intime de faire. Il en avait été de même avec le départ de Janne Kivilahti permettant le retour au bercail de l'ex TRICKY MEANS Marko Paasikoski.

Ainsi, la quête pour un nouveau claviériste débute pendant que SONATA ARCTICA s'attelle au successeur de "Silence". Plusieurs questions font surface ; comment continuer sa marche en avant sans stagner (l'écueil qui guette toute formation de Speed Mélodique), comment stabiliser sur le long terme son line-up et quel message envoyer aux fans avec son nouveau claviériste ?

Tony Kakko se charge donc de l’intégralité des claviers sur cet album, ce qui accentue la parenté avec "Ecliptica". Cependant, notre génie est épaulé par Jens Johansson qui vient apporter de fulgurantes contributions sur quatre titres, dont les définitifs "The Cage" et "Victoria’s Secret". Si l’on a reproché la « facilité » de cet opus après "Silence" qui poussait le bouchon un peu plus loin, SONATA ARCTICA apparaît déjà plus maîtrisé et sûr de son Speed, comme le démontre avec un talent insolent le premier titre. On se rend compte aussi des progrès vocaux constants de Tony Kakko qui semble déjà avoir des velléités de diversification comme "Broken" (LA grande réussite de l’opus selon moi) où chant plus arraché et rythmiques solides font leur apparition. Excellant toujours dans les ballades, "Gravenimage" (qui en est une fausse) et surtout "Draw Me" viennent faire honneur au carton "The End Of This Chapter". "The Misery" est plus commune, mais le talent d'interprétation de Tony Kakko suffit à faire passer la pilule.

Les auditions lancées par le groupe alors en pleine ascension ont attiré de nombreux prétendants, mais deux musiciens ont été retenus, et ce sans même auditionner vu leur pedigree : Henrik Klingenberg, qui a fait ses preuves avec SILENT VOICES et qui rejoindra le groupe à temps pour la tournée de promotion de "Winterheart's Guild", et le célèbre Jens Johansson, au CV long comme le bras et à l'époque débarqué de STRATOVARIUS par Timo Tolkki. Sentant le héraut du Speed Mélodique se désintégrer, Jens a sans doute pensé logiquement à continuer avec ses successeurs évidents. Comme je le disais, il n'y avait pas besoin de savoir si les gaziers savaient jouer. Il a donc plutôt été question de savoir s'ils savaient boire… J'exagère mais l'aspect humain a été déterminant, et sans doute que la différence d'âge n'a pas plaidé en faveur de l'ex-MALMSTEEN. Toutefois, il démontre ses talents sur "Winterheart's Guild" avec des soli à couper le souffle ("The Cage") ; plutôt sympa comme lot de consolation.

La formation finlandaise prend des risques très calculés sur ce troisième opus raisonnable mais non dénué de qualités que je ne trouve personnellement pas inférieur à "Silence" mais qui ne fait pas beaucoup plus avancer le groupe qui paraît déjà avoir dit ce qu’il avait à dire en Speed Mélodique à cette époque, comme "The Misery" ou "Broken" l’affichent en tentant de s’en éloigner. Au vu du contexte, il faut avouer que SONATA s'en sort très bien, proposant quelques nouveaux hymnes à ajouter à ses setlists live, ainsi que des ballades parmi les plus réussies de son répertoire.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


CAIN'S OFFERING
Stormcrow (2015)
Jani nous livre exactement ce que l'on veut




CRYONIC TEMPLE
Blood, Guts & Glory (2003)
Pour le powor !


Marquez et partagez



Par STEF




 
   JEFF KANJI

 
   FIGHTFIREWITHFIRE
   POWERSYLV
   T-RAY

 
   (4 chroniques)



- -
- Tony Kakko (chant, claviers)
- Tommy Portimo (batterie)
- Marko Paasikoski (basse)
- Jani Liimatainen (guitare)
- Jens Johansson (clavier solo sur 3,4,6-7)


1. Abandoned, Pleased, Brainwashed, Exploited
2. Gravenimage
3. The Cage
4. Silver Tongue
5. The Misery
6. Victoria's Secret
7. Champagne Bath
8. Broken
9. The Ruins Of My Life
10. Draw Me



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod