Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, Lyzanxia, Sulfator, Spirit Web
- Membre : Lamb Of God, Angra, Jag Panzer, Eidolon, Savatage, Marty Friedman , F5, Hawaii, Cacophony
- Style + Membre : The Big 4 , Metallica, Md.45
 

 Site Officiel Du Groupe (1888)
 Myspace Offciel Du Groupe (744)
 Chaîne Youtube (444)

MEGADETH - Super Collider (2013)
Par FENRYL le 23 Septembre 2013          Consultée 7438 fois

Ah, bordel, enfin la quille...

Seul sur la plage, tranquille, au calme... Le soleil qui te cogne, ton stock de vitamine D qui se refait une santé, ton apaisement relatif, tes projets de barbeuc/binch qui prend forme dans ta tête, les yeux fermés, savourant le bruit des vagues, le...

"Chouchou, beignets, boissons, chichis, allez, ils sont tout comme il faut, n'hésitez pas.... Allez, allez..."

Roh mais putain ta gueule toi ! D'où tu viens gâcher mes vacances ?

"Chouchou, beignets, boissons, chichis, allez, ils sont tout comme il faut, n'hésitez pas.... Allez, allez..."

Mais il insiste en plus le bougre... Mais, mais, il se penche sur moi maintenant...

"Allez monsieur, vous m'en avez déjà pris un hier, je sais que vous allez encore en vouloir, vous m'avez dit que vous ne pouviez pas résister..."

Merde, je pouvais fermer ma grande gueule moi aussi, putain... Allez, si je lui prends, il me foutra la paix ensuite... Et puis merde, c'est vrai, c'est bon ses conneries à la fin...

***

Voilà où j'en suis réduit avec MEGADETH : tout comme ces putains de vendeurs de rêve low cost, dont on sait pertinemment qu'ils vendent des produits loin d'être recommandables, on ne peut pas résister. Rien à faire. Tu me fous un donut devant la bouche et rien à faire, je me fais le paquet. Je reste un fervent partisan de la théorie du complot autour de produits ultra addictifs dans la pâte de cette drogue... Pour ma bande de MegaDave, c'est le sempiternel même cirque : encore et toujours une galette, dont on est en mesure de douter de la qualité intrinsèque – entendez par là, nouveautés, énergie, plaisir et grosse trique – mais rien à faire, je suis toujours le premier à me ruer dessus en attendant le jour divin du miracle.

Là où Mustaine nous surprend, c'est plutôt lorsque qu'il laisse planer la pseudo rumeur d'un arrêt du groupe après le "13", pour finalement revenir.
Encore et encore. Avec pour la première fois depuis un bon bout de temps le même line-up studio officiel ! Assez rare pour être souligné.
Rien à faire donc car porté par un artwork présenté très tôt, ce "Super Collider" sent déjà le traquenard. 10 nouveaux titres et un bonus. Très rapidement, en découvrant les morceaux, on est décontenancé par ce retour en arrière, dans l'immense période creuse (politiquement correct) de la fin des années 90 (on pense à "Risk"...).
MEGADETH délivre des extraits mous et des nouvelles prestations bien ternes sur cet album studio.
Même si les quelques premières secondes de "Kingmaker" peuvent faire illusion, inutile de se voiler la face. "Super Collider" est un album de Heavy mou du genou, pataud qui voit s'enchaîner sans grande densité des tracks aussi "usage unique" que "quelconque".
Les riffs sont vraiment anecdotiques, tout comme le rayon solo, soit totalement aux abonnés absents , soit aux fraises...
Mustaine a eu beau nous dire avoir écrit vite cet album sous le coup de l'inspiration, il est indéniable une fois encore que "composer rapidement = le plus souvent faiblard"... On a l'impression que tout juste sorti de sa tournée "Countdown To Extinction 20 ans"/"13", le groupe voulait repartir sur les routes.

"Burn !" est chiante au possible, "Beginning Of Sorrow" énerve très rapidement (et la pseudo intro basse de Junior n'y change absolument rien, il ne faut pas déconner), et on passe quasi le reste du temps à attendre. Attendre que quelque chose se passe réellement.
Et ce n'est pas les quelques notes pseudo country de "The Blackest Crow" qui viendront nous faire crier au génie.
Une fois passé le duo "Kingmaker"/"Super Collider" acceptable, il faudra attendre la moitié de la galette pour retrouver de l'intéressant, à savoir "Dance In The Rain" qui reste plaisante même si Dave parle le plus souvent sur ce morceau (!). On y retrouve davantage de punch, de crunch que dans tous les autres titres réunis ! Ah non, c'est sans compter il est vrai le titre bonus, la cover de THIN LIZZY "Cold Sweat" qui vient littéralement nous tirer de notre léthargie en fin de session ! C'est à la fois terrible et pathétique car vous ne pourrez pas vous dire autre chose que "ah putain, c'est bon ils mettent enfin les watts.... ah non, merde, c'est une cover !!!".... Le seum, je vous dis....
Comment ne pas penser que la voix de Mustaine semble désormais trop rincée pour offrir autre chose qu'un Heavy/Hard Rock ?
45 minutes bien ternes qui ne pourront pas contenter grand monde. Il sera bien difficile de passer en commentaires pour dire "non, mais tu déconnes, c'est le meilleur album de MEGADETH depuis...", "4/5 pour moi car c'est l'album de l'année" ou autres vérités du genre.
Une nouvelle fois, nos Américains nous servent une cuvée bien peu inspirée, qui ne fait que remonter des aigreurs.
Attention néanmoins, "Super Collider" n'est pas une bouse absolue, il n'est pas à vomir mais en aucun cas un produit de qualité qui saurait vous faire prendre un réel plaisir.
Et j'écris tout cela loin de toute rancœur ou volonté de bouffer du MEGADETH. C'est un état de fait. C'est malheureusement la triste réalité ...

"Super Collider" trompe son monde avec cette production aseptisée, pur produit d'une compression exagérée au mastering notamment. Tout y est d'un classicisme énervant, sans étincelle, sans plaisir. C'est dire. Et pourtant, j'en ai mis du temps et des écoutes pour en arriver à ce triste bilan. Merde, inutile de dire donc que les vacances sont terminées et que le vendeur de donuts s'est bien foutu de ma tronche une fois encore...
VDM.

Note réelle : 1,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FENRYL :


WASP
Double Live Assassins (1998)
Un live qui tue...




SISTER SIN
Now And Forever (2012)
Pourquoi changer ce qui fonctionne grave !?


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   CHAPOUK

 
   (2 chroniques)



- Megadave Mustaine (chant, guitare)
- Dave Ellefson (basse)
- Chris Broderick (guitare)
- Shawn Drover (batterie)


1. Kingmaker
2. Super Collider
3. Burn!
4. Built For War
5. Off The Edge
6. Dance In The Rain (feat David Dreiman)
7. The Beginning Of Sorrow
8. The Blackest Crow
9. Forget To Remember
10. Don’t Turn Your Back
11. Cold Sweat (thin Lizzy Cover)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod