Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH ULTIME  |  DVD

Commentaires (1)
Questions / Réponses (2 / 3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Exodus, Lyzanxia, Sulfator, Spirit Web
- Membre : Lamb Of God, Angra, Jag Panzer, Eidolon, Savatage, Marty Friedman , F5, Hawaii, Cacophony
- Style + Membre : The Big 4 , Metallica, Md.45
 

 Site Officiel Du Groupe (1954)
 Myspace Offciel Du Groupe (788)
 Chaîne Youtube (494)

MEGADETH - Rust In Peace Live (2010)
Par FENRYL le 4 Octobre 2010          Consultée 7167 fois

"Fantasme" : fixation mentale ou croyance irraisonnée pouvant, dans certains cas, conduire à des actes excessifs.

"Rust In Peace" est l'objet de mes fantasmes Metal depuis toujours. C'est mon album fétiche, mon ultime. Si je ne devais en garder qu'un seul, ce serait celui-ci.
C'est dire toute la subjectivité de mon propos qui va suivre.
Pour vous montrer sur une anecdote que cet opus conduit à des actes excessifs, j'ai instauré une règle qui veut que tout appareil capable de lire un cd ne peut être étrenné que par mon cd de "RIP" : chaque autoradio, lecteurs DVD, chaine Hifi, ordinateur, console, que sais-je encore a systématiquement été dépucelé par cette galette... Je sais, vous vous marrez...

Pendant très très, mais alors très longtemps, j'ai guetté, j'ai acheté... Tout MEGADETH. Pour trouver des titres live tirés de cet opus. J'avais beau chercher mais rien d'officiel avec "Lucretia", "Take No Prisoners" ou "Poison Was The Cure"... Encore moins l'idée d'avoir le live complet...
Et puis quand METALLICA nous a fait le coup du "Master Of Puppets" en entier et live, je me suis pris à espérer, à rêver... A fantasmer...

Et l'annonce est tombé en même temps que le retour aussi inattendu qu'inespéré en février de cette année de Junior (vu tout ce que les deux mecs s'étaient balancés comme horreur par communiqués interposés) : MEGADETH allait s'engager dans une tournée "Rust In Peace Live 20th anniversary".

La date du 31 mars 2010 était retenue pour composer le DVD de cette prestation... Orgasme.

Second orgasme à la réception de mon DVD + Cd + Tshirt anniversaire (moins de 20 € !) tant le groupe me comble...
Attention, il n'est pas question ici de stades ou de délires grandiloquents comme certains actuellement (suivez mon regard...). Non, juste une salle chauffée à blanc, une scène modeste, Rattelhead dans son artwork originel, Shawn Drover qui nous refait même le coup du set de batterie en forme de cage comme Nick Menza à l'époque (cf le clip de "Holy Wars...")... Bref, ambiance presque minimaliste mais au service du son et de la prestation.
Car MEGADETH, c'est sacrément carré ici. Pour le côté son, je vous laisse le soin de prendre connaissance de la prose de mon collègue (si ce n'est déjà fait !) et on passera sous silence l'overdub presque quasi systématique pour ce genre d'exercice (le son et le chant de Dave n'étant pas aussi bon que sur ces enregistrements !!).

Moi je vous parle des images.
Superbe grain, aucun changement de caméra intempestif vous poussant à la gerbe, quelques plans du public mais pas trop, pour ne pas dire pas beaucoup, MegaDave en très grande forme et ses acolytes appliqués à leur tâche...
A ce titre, on retrouve souvent Dave Ellefson seul sous les feux de la rampe ("Five Magics" avec Shawn mais Mustaine backstage ?, "Dawn Patrol", "Lucretia" et le final "Holy Wars... reprise" et of course "Peace Sells... " et "Trust" !), le patron lui laissant un peu de place sur le scène. On note au passage, si l'on n'avait pas eu le temps, que ce "Rust In Peace " fait la part belle à cet instrument au final !

Pour les boulettes ou critiques, on peut noter si l'on pinaille :
- Les décalages ? Le retour en retard de Dave Mustaine face à son micro sur le final de "Five Magics", ce qui ne s'entend absolument pas sur la bande son ! Idem pour l'ouverture de la fin de "Peace Sells"...

- Les coquille ? Certes, l'interprétation n'en est pas exemptes mais comment espérer une reproduction à l'identique (outre le fait que le line up de l'époque n'était pas sur le scène), ceci enlevant toute forme d’intérêt à l'exercice de la prestation live.
Broderick fait le taff et le fait plutôt bien. On reconnaît tout de même un son un poil trop lissé parfois, sans saturation digne de ce nom (la faute à des Ibanez ?) qui vient fortement tranché avec le crunch des Dean de maître Mustaine : j'en veux pour preuve le plus beau solo de tous les temps à savoir "Tornado Of Soul" (mode Total subjectif OFF) qui manque de hargne et commence de façon hasardeuse... Limite sacrilège... Son jeu agressif et haché fait toujours autant de merveille quand il retrouve ces fondamentaux de 1990. Les fights, exceptionnels de l'album, sont toujours aussi bandants ("Holy Wars... ", "Lucretia", "Hangar 18" pour ne citer qu'eux).
A ce niveau, Dave Mustaine nous fait profiter de ses nombreuses signatures Dean comme la Dave Mustaine VMNT "Angel of Deth", la Dave Mustaine VMNT "Rust In Peace", ou la DAVE MUSTAINE ZERO. Les amoureux de belles guitares en général et de la marque en particulier vont se régaler tout comme moi !

Pourtant, l'entreprise MEGADETH n'est pas là pour faire dans la fioriture et le superflus. Chacun à sa place, au sens propre du terme. MegaDave occupe le centre et capte tous les regards, Broderick est juste insupportable à balancer sa tête de droite à gauche ou a regarder le public avec insistance (outre le fait qu'il joue de purs soli de taré ainsi, juste rageant également !!).
De temps à autre, les deux lieutenants échangent de façon très rapide leur poste ou viennent se rapprocher du boss ("Tornado Of Souls", "Five Magics", "She-Wolf").
Il n'en demeure pas moins que l'on a rarement vu Mustaine aussi bavard sur scène et sur un DVD qu'ici !! Notamment au moment de la présentation des membres du groupe et le pourquoi du comment de cette tournée (outre les $$$ hein !), de cette date et ce lieu précis (le Hollywood Paladium) : en 1983, tout a commencé ici, à Los Angeles... avec l'autre (!), comprenez Junior !
Mustaine, toujours aussi peu à l'aise, grimace mais annonce que ce show fera bien l'objet d'un DVD... Histoire de marquer la fin de cette tournée sur le sol américain.

Pendant ce moment de trance, on peut remarquer la gestion de la chemise de Mustaine. Il s'agit de la trame pour retrouver la setlist du soir ! Pourquoi ? Tout simplement car le groupe n'a pas joué ce soir là que "Rust In Peace" mais a intercalé ses classiques. Ces derniers sont au final retirés et balancés en "bonus" pour embellir la galette.
A savoir : warm-up avec "Skin O' My Teeth " enchainé "In My Darkest Hour" (deux titres fantastiques également puis le dispensable "She-Wolf"... Avant l'ouverture des hostilités et l'intégralité de l'album. Mais attention, en réalité à la fin de "Rust In Peace... Polaris", c'est un Mustaine torse nu que l'on retrouve car en fait, il s'agit bien du tout dernier morceau du concert ("Holy Wars - Reprise") mais entre temps nos lascars ont eu le temps de nous balancer "Trust", de virer du DVD les petits nouveaux "The Right to Go Insane" et "Head Crusher" (un signe ?!) avant de nous faire chavirer avec "Symphony Of Destruction" et "Peace Sells"
A noter sur l'excellente prestation de ce titre magique toujours aussi efficace la présence de Chucky Billy(TESTAMENT) et d'un autre membre (je penserais pour Rob Dukes d'EXODUS mais à confirmer !!) sur les chœurs finaux ! Un cadeau sympa et quelques souvenirs pour tout le monde !

Chronologiquement, c'est "Holy Wars - Reprise" qui achève le concert : un moment durant lequel Mustaine lance au public une baguette de Drover trouvée sur la scène puis présente (mais alors très rapidement) les différents membres (réaction du public inaudible, surprenant) avant de tuer littéralement Ellefson (?) en balançant ("What can I say ? The man with no introduction... Dave Ellefson"... Limite non ?!!)... Générique pendant la reprise du solo final, un ou deux signes de le main et tchao !

Le menu principal, d'aspect relativement classique vous propose de choisir entre le set "Rust In Peace", le "Song Selection", les bonus et le choix du son. Côté caractéristique technique, vous aurez la possibilité de vous soigner les cages à miel avec du son Dolby 5.1 surround ou le DTS 5.1 surround ou le bon vieux 2.0 stéréo !
Je me m’étendrai pas plus que le petit film introductif "Behind The Scene" d'un classicisme presque navrant qui présente juste les heures précédents le concert du point de vue et revu des files de fans hurlants dans tous les sens et de Mustaine (en charmante compagnie)... Dispensable ou à densifier le cas échéant...

Il faut rester objectif, je tente... "Rust In Peace Live" est sans doute le meilleur DVD de la DVDthèque de MEGADETH. Belle réalisation, setlist de rêve, groupe en très belle forme (surtout MegaDave, hein, les autres... accessoires !). Gonflé dans ma version, ce package est monstrueux mais il faut bien avouer que le contenu demeure relativement frugale... Dernière déception sous forme d'exigence sans doute trop élevée !?

MEGADETH est un groupe immense quand il se remémore son passé glorieux.
"Rust In Peace", symbole d'un temps béni des dieux du Metal, temps malheureusement révolu dans l'histoire du groupe... "Rest In Peace"...

Alors ne boudons pas notre plaisir immense.
MegaDave, juste merci pour avoir comblé un pur fantasme...

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


KREATOR
Phantom Antichrist (2012)
Triomphe allemand et pas romain...

(+ 2 kros-express)



HERTZ & SILENCE
You! Machine (1999)
Un bijou du PANTERA français ! Une bombe...


Marquez et partagez



Par FENRYL




 
   FENRYL

 
  N/A



- Megadave Mustaine (chant, guitare)
- Dave Ellefson (basse)
- Chris Broderick (guitare)
- Shawn Drover (batterie)


1. Holy Wars... The Punishment Due
2. Hangar 18
3. Take No Prisoners
4. Five Magics
5. Poison Was The Cure
6. Lucretia
7. Tornado Of Souls
8. Dawn Patrol
9. Rust In Peace... Polaris
10. Holy Wars – Reprise
11. Skin O' My Teeth (bonus)
12. In My Darkest Hour (bonus)
13. She-wolf (bonus)
14. Trust (bonus)
15. Symphony Of Destruction (bonus)
16. Peace Sells (bonus)
17. Behind The Scenes Footage (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod