Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (15)
Questions / Réponses (1 / 4)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, Lyzanxia, Sulfator, Spirit Web
- Membre : Lamb Of God, Angra, Jag Panzer, Eidolon, Savatage, Marty Friedman , F5, Hawaii, Cacophony
- Style + Membre : The Big 4 , Metallica, Md.45
 

 Site Officiel Du Groupe (1888)
 Myspace Offciel Du Groupe (744)
 Chaîne Youtube (444)

MEGADETH - Th1rt3en (2011)
Par FENRYL le 25 Novembre 2011          Consultée 11580 fois

Je sais que tout le monde (ou presque) attend la chronique du dernier MEGADETH. Quand un groupe de cette trempe est de retour aux affaires, on est presque (trop) impatient de savoir à quelle sauce on va être bouffé ou se les bouffer...

Il faut dire que depuis le temps, le groupe a su souffler le chaud et le froid côté discographie. Entre les merveilles et les daubes (je ne vous ferai pas l'affront de vous citer des noms, on s'est bien compris de toute façon), MegaDave a joué avec nos nerfs.
Le dernier retour de la bande il y a maintenant deux ans en avait presque surpris tout le monde. Attention toutefois à ne pas céder aux sirènes de l'enthousiasme débordant comme (beaucoup) trop l'on fait. "Endgame" était inespéré car en progrès, mais encore loin des références établies par le groupe, la faute à un passé récent des plus douloureux. Du médiocre de luxe...

Depuis donc cet encourageant "Jeu final", on ne peut pas dire que MEGADETH ait disparu du devant de la scène : entre un "Big "business" 4" qui les en a sortis grandis (cf. le coffret, leur prestation est franchement convaincante) avec juste avant, le retour aux affaires totalement inattendu de Junior (c'est dingue comme les histoires de royalties et de gros sous se règlent finalement vite après une série d'attaques en règle par presses interposées...), co-fondateur du groupe absent depuis 2002 et un jouissif "R.I.P anniversary" (cd et DVD bien bandants), l'un de mes groupes fétiches m'avait fait plaisir. Beaucoup de remue-ménage qui laissait espérer que l'actualité du groupe n'allait pas en rester là...

Et cette cuvée ? Le groupe a-t-il confirmé son coup de barre et sa reprise de cap ?
Une fois passée l'anecdotique fait qu'il s'agisse du 13ème opus du groupe (blabla chiffre 13, porte bonheur, malchance, Dave a commencé à jouer à 13 ans de la guitare, y a 13 chandelles sur la pochette...), on note de prime abord le retour de Rattlehead (certes de dos pour nous faire comprendre qu'il s'agirait du dernier opus du groupe, cela reste à voir !), plaisant.
Chose toujours aussi hallucinante (mode "exagération" OFF), le line-up est encore une fois conservé (outre of course le retour de Dave Ellefson) mais c'est toujours Mustaine à la composition.
En fait, si vous jetez un coup d’œil à ce niveau, c'est la surprise/soupe à la grimace : histoire de nous pondre une galette avec 13 titres (vachement recherchée l'idée), on se retrouve avec deux titres qui font apparaître Nick Menza et Marty Friedman à la composition ("New World Order" et "Millenium Of The Blind") !! Ces deux compositions ont d'ailleurs été proposées en démo au moment de "Youthanasia" bien qu'écrit en 1991 (pendant la tournée "Clash Of The Titans").
Mais ce qui commence à puer, c'est que plus on lit la presse et les déclarations des membres du groupe (à ce petit jeu là, les deux Dave sont intarissables) on se rend compte que le riff de "Deadly Nightshade" date de "Youthanasia" ou de "Cryptic Writings" et que "Black Swan" est un morceau inachevé de "United Abominations". De là à dire que le groupe ne s'est pas trop pris la tête, il n'y a qu'un pas. Enfin, le groupe, je veux dire Mustaine car autrement seul le nom de John Karkazis apparaît ! C'est le producteur de l'album et a participé à l'écriture des morceaux.

Tout cela pour vous dire que cet album n'est pas un véritable album de MEGADETH line-up 2011, entendons nous bien, même tout le monde sait bien que le combo n'est en fait que le bébé de Dave "moins sociable" Mustaine depuis toujours et que les autres membres ne sont que des musiciens (en tout cas c'est le cas ici).

A ce petit jeu, on peut entrevoir l'ouverture de ce "Th1rt3en" comme le lien logique avec son ainé "Endgame". Une intro solo, des soli "descente/branlette de manche" typiques depuis l'arrivée de Broderick et un côté bien Speed /Thrash. C'est mélodieux mais beaucoup trop classique désormais...

On le comprend très vite : on est en terrain (particulièrement) connu. C'est bien clair : on anticipe quasi tous les riffs et les plans. On sait quand va se pointer le solo, on sent poindre le pseudo break à chaque fois. Mustaine est impeccable au chant : comme toujours. Peu ou pas de changement de ce côté, vous continuerez à le ranger dans la catégorie "horripilant" ou "fantastique". Ainsi, "Public Enemy N°1" ou "We The People" ne sauront vous surprendre...
On touche même le fond avec des tracks fadasses voire ridicules au rang desquelles on pourra citer sans hésitation un "Guns, Drugs, & Money" ridicule de bout en bout et ceux qui ont permis de boucler le skeud avec 13 titres (ces derniers seront facilement identifiables).

Au cours de ce périple, on fait le constat que parfois :

- les chevaux semblent être lâchés : "Whose Life (It's Anymaways?)" balancent des leads de grattes dans tous les sens par exemple.

- la mayonnaise prend (davantage) : "Public Enemy N°1" pêchu, catchy dans sa construction est plaisant. Après une introduction ambiancée, "Never Dead" déboule, rapide et efficace (bien que convenu). "Fastlane" roule bien dans les rails MEGADETHiens. Le trio "Fastlane"/"Black Swan"/"Wrecker" est finalement le meilleur moment de cet album : les riffs de Thrash moderne résonnent ouvertement. La batterie est poussée en avant et la magie opère correctement. On se laisse emporter. Mais avec toujours un sentiment de retenue. Impossible de crier au génie. C'est plaisant. Voilà tout... Je suis dur car il faut attendre le morceau éponyme pour enfin fermer les yeux et apprécier tout le talent du rouquin : chant à fleur de peau pour ce mid-tempo, réussite majeure de cet album.

Une fois oublié tout le bazar autour de ce "Th1rt3een", il faut dresser un bilan de tout cela. Un nouvel opus, au final, un de plus... Des textes engagés comme à son habitude, des partitions communes et loin de soulever les foules. Il ne faudrait pas non plus perdre toute objectivité à l'écoute de MEGADETH et ne pas voir à crier au génie quand d'autres formations œuvrent à des niveaux supérieurs.
On tient ici un "Th1irt3en" honorable, loin de regorger de perles et autres hymnes du groupe. Juste un 13ème album. En imaginant déjà le 14ème... En ayant l'impression de réécouter le 12ème...

Verdict : 2,5/5.

Morceaux favoris : "13", "Black Swan", "Fastlane", "Wrecker", "Whose Life (Is It Anyways?)".

Top du morceau qui pue : "Guns, Drugs, & Money" et les "bouches trous".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


SEPULTURA
Chaos Dvd (2002)
Compilation des vhs de la grande époque ! r.i.p...




KREATOR
Phantom Antichrist (2012)
Triomphe allemand et pas romain...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez



Par BIONIC2802




 
   FENRYL

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Dave Mustaine (chant, guitare)
- Chris Broderick (guitare)
- Dave Ellefson (basse)
- Shawn Drover (batterie)


1. Sudden Death
2. Public Enemy No. 1
3. Whose Life (is It Anyways ?)
4. We The People
5. Guns, Drugs And Money
6. Never Dead
7. New World Order
8. Fast Lane
9. Black Swan
10. Wrecker
11. Millennium Of The Blind
12. Deadly Nightshade
13. 13



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod