Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK / WTF  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (3 / 18)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Meat Loaf, The Throbs , Crash Kelly, Traumatisme
- Membre : Savatage, Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger
- Style + Membre : Dokken, Hollywood Vampires, Blue Coupe

ALICE COOPER - Welcome 2 My Nightmare (2011)
Par DARK BEAGLE le 14 Juin 2017          Consultée 391 fois

Quand le Coop’ décide de sortir une suite à son chef d’œuvre, "Welcome To My Nightmare", 36 ans après, ce n’est pas forcément rassurant. "Along Came A Spider" a peut-être fait quelques belles ventes, il n’en était pas moins bancal dans sa conception, aussi le pire était à craindre. En plus la pochette est très moche avec son espèce d’effet 3D raté. Bref, il n’y a rien de bien engageant à placer cette galette sur le lecteur, même si on note le retour de Bob Ezrin à la production et à l’écriture de certains titres.

Et effectivement, "I Was Made Of You" ne fait pas envie. Bien sûr il y a cette petite mélodie simple mais lugubre, qui évoque toujours "Steven" (logique ! c'est son thème !) aussi bien que l’Exorciste. Mais le morceau en lui-même est tellement hors de propos qu’il laisse pantois. Imaginez RADIOHEAD adaptant des paroles de Alice COOPER et vous aurez peut-être une idée du truc. Bref, ce n’est pas convaincant pour un sou et déjà les comparaisons peu flatteuses avec son glorieux modèle fusent. L’original était bon d’entrée de jeu. Pas sa suite. Aïe.

Mais très vite, on revient sur quelque chose de plus classique avec "Caffeine" et on est rassuré en parti. Cela joue bien, mais comme dit, c’est super classique, pas de quoi fouetter un chat. Et si on retrouve les membres survivants du ALICE COOPER BAND sur certains morceaux, dont "A Runaway Train", ce n’est pas non plus du « oh my goooooood j’adoooooooooooore » (ouais, bon, j’étais en panne d’inspiration, là). Disons que ces morceaux auraient été des titres moyens sur les perles des ’70 comme "Killer" ou "Billion Dollar Babies". Mais des titres moyens de cette époque, ça en fait des plutôt sympathiques sur un album moderne du Coop’, ça apporte des couleurs plus franches, plus authentiques.

Et là où l’on confine au génie pur et dur, c’est quand les compositions sortent des sentiers battus pour provoquer une cassure de son aussi improbable qu’imparable. "Last Man On Earth" est à ce titre particulièrement délicieux avec ses instruments réduits à leurs versions les plus archaïques et avec un Furnier complètement décadent derrière le micro. "Disco Bloodbath Boogie Fever" est une autre incompréhension musicale qui fonctionne, avec ce mélange de disco et de chœur qui semblent venir de l’Armée Rouge sans aller aussi loin, ni être aussi martial ! Une grosse blague qui ne plaira pas à tout le monde.

Mais le Coop’ se soucie-t-il seulement de chercher à plaire absolument ? Un duo avec Kesha, c’est presque sordide, hein ? Bon, il a fallu que je fasse des recherches sur internet pour savoir qui était cette nana, mais au final, on s’en fout un peu, non ? Elle fait son job comme elle peut, de toute façon, c’est Alice la star de "What Baby Wants", non ? Puis cet "Underture" qui est l’un des rares instrumental dans la carrière du Coop’ et qui reprend différents thèmes des deux "Welcome", c’est un peu l’arnaque, mais là encore, on s’en fout un peu. Cela termine bien l’album et voilà.

"Welcome 2 My Nightmare" est une bonne surprise au final, parce que sans être la réussite acclamée et louée, c’est une suite agréable à l’originale car très différente. Chercher à la recopier à tout prix aurait été un désastre de toute manière. Et il y a un truc qui fait plaisir à entendre, c’est que le Coop’ semble prendre énormément de plaisir à chanter sur ce disque, complètement décomplexé et sans franchement de limites. Ce n’est pas vraiment étonnant qu’il n’y ait pas eu d’enregistrement studio sous le nom d’ALICE COOPER depuis tant ce disque prend des allures de testament.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


PATH OF SAMSARA
The Fiery Hand (2015)
Les chants de kali, seconde partie




THE FIRM
The Firm (1985)
Bad zeppelin


Marquez et partagez






 
   ALANKAZAME

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Bob Ezrin (divers)
- Tommy Henriksen (guitare, divers)
- Steve Hunter (guitare)
- Jimmie Lee Sloas (basse)
- Scott Wiliamson (batterie)
- Michael Bruce (guitare 4,7,11)
- Dennis Dunaway (basse 4,7,11)
- Neal Smith (batterie 4,7,11)
- Kip Winger (chœurs)
- Autres (divers)


1. I Am Made Of You
2. Caffeine
3. The Nightmare Returns
4. A Runaway Train
5. Last Man On Earth
6. The Congregation
7. I'll Bite Your Face Off
8. Disco Bloodbath Boogie Fever
9. Ghouls Gone Wild
10. Something To Remember Me By
11. When Hell Comes Home
12. What Baby Wants
13. I Gotta Get Outta Here
14. The Underture



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod