Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Meat Loaf, The Throbs , Crash Kelly, Traumatisme
- Membre : Savatage, Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger
- Style + Membre : Dokken, Hollywood Vampires, Blue Coupe

ALICE COOPER - Greatest Hits (1974)
Par ALANKAZAME le 30 Avril 2009          Consultée 3127 fois

En 1974 meurt l'un des plus grands groupes de toute l'histoire du rock. Le "Alice Cooper Group", après la laborieuse écriture de "Muscle of love" et son succès commercial trop maigre par rapport à ses prédécesseurs, met officieusement un terme à son parcours. Officieusement car le groupe, selon ses membres, n'est alors qu'en pause, après que des divergences d'ordre purement artistique entre Vincent Furnier et ses musiciens aient convaincu tout le monde de prendre de la distance. Mais la sortie en 1975 de "Welcome to my nightmare", premier album solo d'ALICE COOPER au succès international retentissant, mettra définitivement un terme à l'aventure débutée en 1965. Voyant poindre la menace du split, la Warner profite du succès encore vif du Alice Group et décide de battre le fer pendant qu'il est encore chaud en publiant le premier vrai best-of d'ALICE COOPER. Douze titres, que des tubes, et une huitième place dans les charts nord-américains : ce disque multi-platine aura paradoxalement été l'un des plus grand succès commercial du groupe (le mieux vendu après "Billion dollar babies" et "School's out"), alors même qu'il se trouvait au crépuscule de son existence. Cela ne changera rien à l'affaire ; pris en tenaille entre un chanteur extravagant voulant aller toujours plus loin dans l'excès et les mises en scène théâtrales, et des musiciens qui souhaitent se concentrer d'avantage sur des aspects d'ordre purement technique, le "Alice Cooper Group" ne reverra jamais le jour.

Le disque en lui-même arbore une track-liste tout ce qu'il y a de plus prévisible pour ne pas dire basique. Si l'on fait abstraction de "Is it my body" et de "Desperado", toutes les pistes sont des singles. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il s'agit d'une compilation de singles agrémentée de suppléments, puisque "Reflected" et surtout "Caught in a Dream" n'y figurent pas. Le tout est classé dans l'ordre chronologique en fonction de la date de sortie de l'album dont sont issus les différents titres. On retrouve donc ici deux titres de "Love it to death", trois titres de "Killer", un titre de "School's out" (éponyme cela va de soi), quatre titres de "Billion dollar babies" et enfin deux titres issus de "Muscle of love". Ces proportions sont tout ce qu'il y a plus juste d'un point de vue strictement commercial, mais d'un point de vue artistique j'ai tendance à trouver cette sélection trop maigre. Bien entendu rien n'est à jeter, mais un seul titre de "School's out" je trouve ça trop faible, j'en aurais bien adjoint un second, "Blue Turk" ou "My stars" par exemple. Le problème vient probablement du fait que le seul single issu de cet album ait été son titre éponyme, mais vu les propriétés de la compilation je doute qu'il s'agisse là d'une raison valable. L'absence de "Caught in a Dream" m'apparaît aussi comme étant particulièrement dommageable, ce titre faisant partie des pièces maîtresses de "Love it to death" au même titre que ses deux congénères ici présents. Je trouve enfin dommage que les deux premiers albums "Pretties for You" et "Easy action" aient été bannis de la sélection, même si leur profil rock psychédélique n'a pas grand chose à voir avec le style des galettes qui suivirent. Leur insuccès commercial doit là encore y être très probablement pour quelque chose...

C'est d'ailleurs tout le problème de cette compilation : elle est bling-bling à mort. Car si les douze pistes qu'elle contient sont, je le répète, toutes excellentes (bien que j'ai toujours pensé que "I'm 18" et "Hello Hooray" étaient des navets), elles ne sont pas représentatives à elles seules des multiples facettes qu'a arboré le groupe au travers de ses sept albums. Outre le passage sous silence des deux premiers disques, les titres jazzy de "School's out" et de "Muscle of love" ne sont pas représentés, et surtout les bizarreries qu'affectionne tant Furnier, "I love the dead", "Killer", "Ballad of Dwight Fry" ou encore "Dead Babies", pour ne citer qu'elles, sont aux abonnées absentes. Alors bien sûr il faut aussi tenir compte du contexte de l'époque : impossible de faire tenir vingt titres sur un malheureux vinyle. Auquel cas ce best-of est tout bonnement dépassé, et son manque d'exhaustivité ne saurait plus être excusé à l'heure où j'écris ces lignes. Si vous ne connaissez pas encore les débuts de l'artiste, vous n'aurez ici droit qu'au strict minimum, ce qui n'est pas vraiment une bonne chose compte tenu de la grande complexité de son œuvre. "Greatest Hits" a été un immense succès, mais il a aujourd'hui fait son temps. Douze tubes faciles d'accès, ça n'est pas (que) ça, ALICE COOPER.

A lire aussi en HARD ROCK par ALANKAZAME :


ALICE COOPER
The Life And Crimes Of Alice Cooper (1999)
Une rétrospective dans les règles de l'art !




DEEP PURPLE
Machine Head (1972)
Smooooke on the waaaater

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Alice Cooper (chant)
- Glen Buxton (guitare)
- Michael Bruce (guitare & claviers)
- Dennis Dunaway (basse)
- Neal Smith (batterie)


1. I'm Eighteen
2. Is It My Body
3. Desperado
4. Under My Wheels
5. Be My Lover
6. School's Out
7. Hello Hooray
8. Elected
9. No More Mr. Nice Guy
10. Billion Dollar Babies
11. Teenage Lament '74
12. Muscle Of Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod