Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Traumatisme, The Throbs , Crash Kelly
- Membre : Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger, Savatage
- Style + Membre : Blue Coupe, Dokken, Hollywood Vampires

ALICE COOPER - Alice Cooper Goes To Hell (1976)
Par DARK BEAGLE le 15 Avril 2017          Consultée 204 fois

Ouh bon sang, ce qu’elle est moche cette pochette ! La trogne du Alice, en vert pas frais, ça a de quoi provoquer un infarctus à une vieille qui n’y est pas préparée. Et à l’intérieur, ça donne quoi ? Parce que si la musique est à l’image de la jaquette, y a de quoi passer un sale moment.

"Goes To Hell" est un album frais, qui s’écarte de ce qui a été fait sur "Welcome To My Nightmare". Ici, l’ambiance est bien moins pesante, ou horrifiante. Nous retrouvons même un Vincent Furnier taquin, qui joue avec les auditeurs, entre farce macabre ("Go To Hell") et surprises musicales plus ou moins réussies ("You Gotta Dance", la reprise d’un vieux standard de Broadway avec "I’m Always Chasing Rainbows"). Bref, "Goes To Hell" est un album très ouvert et qui a tendance à explorer plusieurs styles musicaux.

Si l’on retrouve bien une base Hard Rock ("Go To Hell", "Guilty", "Wish You Were Here"), on dérive rapidement vers des choses plus groovy ou jazzy, à l’image de "You Gotta Dance", justement, ou encore "I’m The Coolest", étrange aux premières écoutes mais qui se révèle petit à petit comme étant un des meilleurs titres de la galette. On remarquera aussi une certaine propension à glisser vers des ballades sirupeuses. Il semblerait que "Only Women Bleed" sur le précédent opus ait donné quelques idées à Furnier et Bob Ezrin qui s’y donnent à cœur joie ("I Never Cry" un brin pataude malgré une belle carrière dans les charts, "Going Home" un rien trop guimauve pour ne pas faire mal aux dents).

Du coup, "Goes To Hell" est un disque qui alterne les bonnes idées et les mauvaises. La production est toujours aussi efficace, mais il y a un sérieux coup de mou au niveau de l’inspiration, comme si "Welcome To My Nightmare" avait vampirisé toute la créativité d’ALICE COOPER. Il y a de l’idée, mais cela ressemble parfois étrangement à une certaine forme d’opportunisme. L’approche très Disco de "You Gotta Dance", par exemple, n’est pas franchement innocente mais comme c’est bien fait, on dira que ça passe pour cette fois.

Baisse de régime donc pour le ALICE COOPER avec ce "Goes To Hell", une baisse qui n’a malheureusement rien d’accidentelle comme le prouvera l’album suivant…

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Little Queen (1977)
Pour les amoureux du LED ZEP' IV




BLUES PILLS
Lady In Gold (2016)
Essai transformé


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Steve Hunter (guitare)
- Dick Wagner (guitare)
- John Tropea (guitare)
- Tony Levin (basse)
- Babbitt (basse)
- Jim Gordon (batterie)
- Jim Maelen (percussions)
- Bob Ezrin (claviers, chant)
- Al Macmillan (piano)


1. Go To Hell
2. You Gotta Dance
3. I'm The Coolest
4. Didn't We Meet
5. I Never Cry
6. Give The Kid A Break
7. Guilty
8. Wake Me Gently
9. Wish You Were Here
10. I'm Always Chasing Rainbows
11. Going Home



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod