Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (113)
Questions / Réponses (15 / 135)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Heathen, Diamond Head, Anthrax, Rage, Slayer
- Membre : Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Echobrain
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2209)
 Fan Club Officiel (2314)
 Fan Club Français (local Chapter) (3553)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2648)
 Myspace (784)
 Chaîne Youtube (749)

METALLICA - Metallica (1991)
Par DARK BEAGLE le 1er Juillet 2017          Consultée 404 fois

L’album éponyme de METALLICA aura fait couler beaucoup d’encre et aura usé beaucoup de pixels. Tout et son contraire ont été dit sur ce disque. Il suffit de jeter un coup d’œil aux commentaires autour de ce disque sur nos diverses chroniques pour s’en rendre compte. Avis enflammés, coups de gueule certifiés, mauvaise foi et humilité, nous retrouvons tout cela à travers toutes ces pages. Allez y jeter un œil, mais vous risquez fort d’y passer la journée. Une fois qu’on en commence la lecture, difficile de s’arrêter. Merci à vous pour cela.

Alors que dire de plus autour de cet opus devenu légendaire ? Qu’il n’est pas parfait ? Avec le recul, beaucoup ont pu s’en rendre compte même si à l’époque de sa sortie le tsunami était tel qu’il a tout balayé sur son passage. D’ailleurs, vous n’avez jamais trouvé ça bizarre qu’après le "Black Album", pas mal de groupes de Thrash ont tenté une percée dans le Heavy Metal ? Voilà de quoi souligner le côté très fédérateur de cet album, sur bien huit morceaux en tout cas.

Parce que oui, définitivement, ce disque est trop long et s’essouffle salement sur la fin où les refrains ont moins de répondant, où la lourdeur devient parfois trop étouffante et où les mélodies ne tapent pas toujours au cœur ("The God That Failed", "The Struggle Within"). On laissera le bénéfice du doute à "My Friend Of Misery", pour ne pas accabler ce pauvre Jason. Dommage. Avec huit ou neuf morceaux simplement, on tenait un chef d’œuvre ultime du genre, très certainement.

Parce que mené par Bob Rock – choix aussi étrange qu’intéressant d’un groupe voulant évoluer, sortir de son carcan pour ne pas imploser, METALLICA va ralentir sa musique, enlever pas mal d’éléments typiquement Thrash pour se focaliser sur des mélodies marquantes, des refrains limite tubesques ("Enter Sandman"). Il se dégage quelque chose de très classieux de l’ensemble ("Wherever I May Roam", "The Unforgiven"), de fort également, destiné à marquer les esprits.

Et malgré tout, il y a quelques parasites, comme "Don’t Tread On Me" qui n’apporte strictement rien à l’ensemble, un morceau bouche-trou comme le groupe en a souvent fait. Ensuite, on peut également se pencher sur le retournement de veste concernant les clips vidéos, chose que METALLICA ne voulait pas faire jusqu’à "… And Justice For All" où "One" aura été une véritable épreuve pour certains.

Le temps passant, ce disque provoque chez moi de moins en moins d’enthousiasme cependant. A dire vrai, je n’ai jamais été fan de "Nothing Else Matters", "Through The Never" est amusante quand on est ado, moins quand on s’approche des 40 piges, allez savoir pourquoi, il y a des choses qui ne s’expliquent pas (enfin, là, je parle pour moi, faut pas prendre ça pour une généralité). Du coup, mon enthousiasme pour cet album n’a pas survécu aux ravages du temps et quand je le ressors, c’est juste pour la tournée des titres que j’aime vraiment et que je ne renie pas, soit un peu moins que les deux tiers du disque… Sad but true, comme il disait l’autre…

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


BLACK SABBATH
Master Of Reality (1971)
Heavy Metal (is the law)




PRETTY MAIDS
Pretty Maids (1983)
Pour forger la légende


Marquez et partagez




 
   STEF

 
   BAAZBAAZ
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   FIGHTFIREWITHFIRE
   MEFISTO
   MULKONTHEBEACH
   ONCLEGUUD
   POSSOPO
   POULPI
   T-RAY
   THE MARGINAL

 
   (13 chroniques)



- James Hetfield (chant,guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Jason Newsted (basse)


1. Enter Sandman
2. Sad But True
3. Holier Than Thou
4. The Unforgiven
5. Wherever I May Roam
6. Don't Tread On Me
7. Through The Never
8. Nothing Else Matters
9. Of Wolf And Man
10. The God That Failed
11. My Friend Of Misery
12. The Struggle Within



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod