Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  COMPILATION

Commentaires (15)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2278)

JUDAS PRIEST - Single Cuts (2011)
Par CANARD WC le 9 Janvier 2012          Consultée 6795 fois

Lorsqu’ils vieillissent, la façon dont nos héros putassent pour gratter quelques thunes en rab me répugne. Je connais personnellement des putes du Bois de Boulogne qui tapinent avec plus de classe. Les voir en fin de carrière essayer de nous refourguer des Best Of à la mords-moi-le-paf et autres compiles de merde, ça me donne juste envie de leur cracher à la gueule. Dans le cas de JUDAS(perge), disons plus sobrement qu’un truc comme ce "Single Cuts" entame quelque peu le respect et la dévotion que je leur voue. C’est pas si grave dans le fond, calmons-nous.

Dans un monde idéal, j’aimerais que JUDAS(talavista) prenne gentiment sa retraite, pour de bon, sans aller-retour, sans tournée pourrie à la KISS et évite de nous faire chier avec des para produits à peine bons à « gratouiller » quelques trimestres de retraite supplémentaires à la CNAV des « Metal Heroes ».

Le décor étant planté, posons la question fondamentale :

Hormis à faire de la thune facile, à quoi ça sert une compile genre "Single Cuts" ?

Puisque vous posez la question, je vous réponds :

A pas grand-chose.

Donc forcément, ce "Single Cuts" va se faire massacrer par mes soins. Et c’est normal, pas la peine de faire vos yeux humides, JUDAS(ticot) le mérite. Je verrais pas pourquoi on ferait un traitement de faveur pour la bande à Robinou Halfordounet et pas avec IRON MAIDEN.

"Singles Cuts" ne sert à rien : stricto sensu. Néant absolu, vide abyssal. Tout ce que vous voulez. Le groupe va écouler quelques rondelles en plus au bout d’une carrière vénérable qui se suffisait à elle-même. Rien que pour cela, carton rouge. Un Live présente TOUJOURS un intérêt résiduel. Une compile de raretés, de B-Sides peut se défendre (surtout si vous êtes un con de fan). Mais une compile de singles… Nul. Zéro. Autant acheter un JUDAS(stomouth) que vous n’avez pas (genre "Point Of Entry") ou les albums nazes avec Ripper.

Aimant par nature jouer avec les limites de la vacuité et blablater jusqu’à plus soif sur le sexe des anges, je me suis posé sérieusement la question de l’utilité – in abstracto – de cette compile et voici une liste des enseignements que j’en tire-toi de là que je m’y mette :

- A l’exercice des « singles », nous pouvons dire que JUDAS(de pique) tape plus souvent à côté que dedans. J’adore par exemple "Take On The World" et même "Evening Star" mais : 1) je suis un con de fan du groupe, 2) il y avait bien mieux sur "Killing Machine" pour aguicher le chaland (ne serait ce que "Running Wild" qui déchire tout en moins de 3 minutes et avec un riff à écorner les bœufs). Je ne vous parle pas de "Don’t Go" qui donne envie de fuir et de "Locked In", qui est aussi dispensable que DREAM THEATER l’est pour la scène Metal (métaphore under construction).

- Le déroulé de "Single Cuts" est chronologique et couvre la période 1977 - 1992. Du coup, on peut « apprécier » l’évolution de JUDAS(sedic) à travers les âges, voire de sentir comment le groupe est passé d’un "Before The Dawn" - un peu tata et très seventies – à un "Breaking The Law" qui défonce ta putain de mère (oui lecteur, je suis en train d’insulter ta reum). D’où ma réflexion suivante : l’album « avant / après » chez JUDAS(ton Martin) n’est autre que "British Steel". Le commencement de la dureté du son et la véritable « heavymetalisation » du groupe date de 1980, "Painkiller" jouant davantage le rôle de paroxysme en la matière, un pic, que dis-je, une péninsule (je tiens une super forme en ce moment).

- "Better By You" est un super morceau méconnu (si la sauce 70’s vous écœure pas trop). Le riff, le break et un peu d’émotion de la part de Robinou Halfordounet : y'a tout là-dedans. C’est complet, ça tient bien le pavé et je vais avoir du mal à dépasser les 4 lignes vu que j’ai pas beaucoup d’autre chose à dire sur ce morceau (ah si j’y suis arrivé en fait).

- "Freewheel Burning" préfigure ce que sera le Heavy moderne à tendance Spimélo. Cette agressivité associée au tempo, cette énergie qui déborde du slibard de Rob : tout cela est très novateur pour l’époque (1984 hein). Écoutez un peu le phrasé (quasi Rap avant l’heure), le break et les parties de grattes enchaînées… c’est délicieux.


Mais bon, à ce tarif-là, autant acheter "Defenders Of The Faith", non ? Tout le problème de ce "Single Cuts" qui enchaîne de façon approximative des titres de JUDAS(censeur) - pas plus, pas moins - ce qui fait que même moi je ne suis pas arrivé à trouver un intérêt au schmilblick. Tout juste de quoi faire une chronique pourrie.


Note : 1/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


ENFORCER
Death By Fire (2013)
Du bon Speedheavy (Gonzales) en 2013, c'est rare.

(+ 1 kro-express)



BLACK SABBATH
Sabotage (1975)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



Non disponible


1. Diamonds & Rust
2. Better By You, Better Than Me
3. Evening Star
4. Before The Dawn
5. Take On The World
6. Evening Star
7. Living After Midnight
8. Breaking The Law
9. United
10. Don't Go
11. Hot Rockin'
12. You've Got Another Thing Comin'
13. Chains
14. Freewheel Burning
15. Some Heads Are Gonna Roll
16. Turbo Lover
17. Locked In
18. Painkiller
19. A Touch Of Evil
20. Night Crawler



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod