Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
1984 Defenders Of The Fait...
1986 Turbo
1987 Priest... Live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1997 Jugulator
1998 98 Live Meltdown
2001 Demolition
2005 Angel Of Retribution
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil Live
2010 British Steel 30th Anniv...
2011 The Chosen Few
2012 The Complete Albums Coll...
2013 Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
  5 Souls
2018 Firepower
 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2421)

JUDAS PRIEST - Turbo 30 [2017] (1986)
Par JEFF KANJI le 8 Avril 2018          Consultée 1987 fois

Cette chronique n'a pas pour but de rédiger un nouvel avis sur l'opus le plus controversé de la carrière du PRIEST mais plutôt de s'attarder sur le principal intérêt résidant dans les versions 30th Anniversary des albums des Anglais sortis depuis 2010 pour les enregistrements live qu'ils contiennent, qui viennent considérablement enrichir le catalogue de JUDAS PRIEST, surtout cantonné dans les mémoires collectives à une prestation anthologique lors du Hell Bent For Leather Tour et l'autre mixant deux dates américaines de la tournée Fuel For Life - pour un résultat surproduit qui le rend un poil difficile à apprécier sur la longueur - et c'est désormais encore plus vrai aujourd'hui avec ce Live enregistré le 24 mai 1986 à Kansas City soit un mois avant les prestations gravées sur "Priest.. Live!".

Que dire de ce concert ? Le groupe a alors sorti un "Turbo" novateur pour l'époque et qui cède aux sirènes FM tellement populaires aux USA. Il n'est pas le premier à le faire, défendant ardemment son nouveau bébé avec la bagatelle de cinq titres. L'atmosphérique "Out In The Cold", nettement moins difficile d'écoute que son pendant studio ou sa version captée sur "Priest… Live", montre un visage à la fois plus sombre et atmosphérique du combo anglais, le putassier "Private Property" lorgne méchamment sur "Living After Midnight", et celui qui je trouve tire son épingle du jeu est "Rock You All Around The World" qui prend une autre dimension sur scène, sans parler de "Turbo Lover", devenu un classique du groupe. Ils se mêlent aux titres plus radio-friendly sortis au début des années 80 comme "Heading Out To The Highway" ou encore le vicelard "Love Bites" à la fin duquel Rob lâche complètement les chevaux, récidivant sur le final de "Some Heads Are Gonna Roll" et sa rythmique écrasante.

Les titres du PRIEST sonnent beaucoup mieux en live, bien aidés par une production puissante, notamment la batterie de Dave Holland, dont la prestation est époustouflante… Et qu'on vienne me dire ensuite qu'il était moins bon que Les Binks… Il suffit de l'écouter à l'œuvre sur "Victim Of Changes" (car oui contrairement à "Priest… Live!" elle est là !) ou encore sur la reprise de FLEETWOOD MAC, présentée dans une version démentielle qui n'a rien à envier à son pendant de "Unleashed In The East". Mais les artisans de ce succès sont cinq, et la paire Tipton/Downing atteint des sommets ("The Sentinel", "Electric Eye" ou le croisement des deux six-cordes est remarquable d'agressivité contenue et de mélodie, ou encore "Freewheel Burning" où elles volent presque la vedette au Metal God).

Si vous voulez comprendre d'où lui vient ce surnom, écoutez ce Live qui efface toutes les polémiques qui ont pu émailler la sortie de "Unleashed In The East" sept ans plus tôt. Maîtrisant sa voix à 100%, il excelle autant dans le registre mélodique que dans celui plus agressif qu'il adopte progressivement depuis "Screaming For Vengeance" et les hurlements dans les aigus sont conquérants comme jamais. D'un certain côté on pourra sans peine comprendre le côté plus musculeux qu'il aidera à donner au futur "Ram It Down", composé je le rappelle en parties de chutes de studios de "Turbo", l'album de 86 ayant seulement conservé les aspects les plus soft de sa musique pour tenter (et réussir) de séduire le marché américain. JUDAS PRIEST est grand en cette année 1986 ! Très grand !

Comme Live des années 80 je conseillerai ce "Turbo 30" devant tout autre enregistrement disponible du PRIEST. Vu sa qualité, même si vous possédez déjà "Turbo", l'investissement en vaut très clairement la peine !

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


PRETTY MAIDS
Motherland (2013)
Confirmation pour les Danois !




BLACK SABBATH
Heaven And Hell (1980)
Histoire d'un miracle

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- Kk Downing (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Dave Holland (batterie)


- Disc 2
1. Out In The Cold
2. Locked In
3. Heading Out To The Highway
4. Metal Gods
5. Breaking The Law
6. Love Bites
7. Some Heads Are Gonna Roll
8. The Sentinel
9. Private Property
10. Desert Plains
11. Rock You All Around The World

- disc 3
1. The Hellion
2. Electric Eye
3. Turbo Lover
4. Freewheel Burning
5. Victim Of Changes
6. The Green Manalishi (with The Two-pronged Crown)
7. Living After Midnight
8. You've Got Another Thing Comin'
9. Hell Bent For Leather



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod