Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1983 2 Les Fils Du Métal
1984 2 Trop Fou Pour Toi
1985 1 III
2009 1 Sj 2009
Fetish X
2011 Addictions
2013 Psychiatric
2014 Sex Opéra

REMIX/ARRANG.

2018 Symphönïk Kömmandöh

ALBUMS LIVE

2005 Best Of Live
2014 Live Bootleg

COMPILATIONS

2008 Hardcore Collectors
 

1983 Les Fils Du Metal
1984 Trop Fou Pour Toi
1985 Iii
2008 Hardcore Collectors
2009 Sj 2009
  Fetish X
2011 Addictions
2018 Symphonic Kommandoh
2024 Pas Fréquentables
 

- Style : Def Leppard, Patrick Rondat , Sortilège, Riot, Van Halen, Judas Priest
- Membre : Blackstone, Vulcain, Disconnected, Zouille & Hantson, The Wolf You Feed, Shakin' Street
- Style + Membre : Furious Zoo
 

 Site Officiel (1349)
 Myspace (1019)

SATAN JOKERS - Best Of Live (2005)
Par JEFF KANJI le 13 Novembre 2023          Consultée 794 fois

Au milieu des années 2000, la carrière solo de Renaud Hantson est sur la pente descendante, son dernier fait d'armes est d'avoir repris le rôle de Gringoire à Bruno Pelletier (dont il est la doublure) dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris entre 1999 et 2001. Et le soutien indéfectible des apprentis chanteurs et batteurs qu'il forme dans son école vont l'amener à renouer avec son passé Rock et Metal, qu'il avait occulté pour développer sa carrière d'artiste Pop. Il va alors remonter un groupe sans trop de prétention pour pouvoir jouer du Hard Rock et des standards des seventies : ce projet au nom inspiré par la première incursion post SATAN JOKERS de Renaud – FURIOSO – va prendre le nom de FURIOUS ZOO (dix albums à compter de 2023). Il reprend donc son poste de batteur-chanteur, avec en filigrane une recherche d'air pour se sortir de solides addictions qui flinguent sa carrière.

Il faut dire que le décès quelques mois plutôt de Laurent Bernat a été un sacré électrochoc. C'est assez naturellement dans ce genre de périodes enclines à la nostalgie que notre Renaud ouvre ses tiroirs et se décide à entreprendre avec Tony Arconte le dépoussiérage de bandes live de la première mouture de SATAN JOKERS, captées entre 1982 (soit avant même la sortie de "Les Fils Du Métal" et 1985. L'occasion aussi de proposer en CD les six titres de "III" qui a priori ne sera jamais réédité pour des questions de droits.

Les conditions d'enregistrement, hétéroclites et parfois sauvages, ont parfois nécessité un travail d'édition et d'overdubbing assez poussé, ce dont Renaud Hantson ne fait pas mystère dans le livret, certaines fins de morceaux ayant même dû être refaites à cause des limites des supports et prises d'époque. Et en plus de tout ça, on est gratifié d'une intéressante reprise de DEEP PURPLE, enregistrée en studio, et sur laquelle Pierre Guiraud révèle ses talents ; ce mec est fait pour chanter du Gillan, ça saute aux oreilles, on aurait presque envie de demander à Renaud de la mettre un peu plus en veilleuse pour s'en régaler, et vous ne m'écouterez pas souvent préférer la voix de Rahan à celle du batteur minet.

Autre curiosité, un titre inédit, jamais rendu disponible dans une autre version qui est "Business". Pas le titre le plus incroyable du répertoire des Français, mais néanmoins, il s'insère très bien avant "Derrière Les Portes Closes", un des titres où les ajouts (de claviers et de voix) sont les plus flagrants (avec "Commando Suicide" où on reconnaît la voix plus rauque et moderne de Renaud, qui ne pouvait pas approcher ce registre dans les années 80. Je pointe ce défaut car le rendu, jusque-là transparent (le travail sur les bandes est fait avec goût et ne supplante pas les performances originelles), a bien reproduit la continuité d'un Live, certes trafiqué, mais qu'on peut écouter d'un seul tenant.

La variable principale vient du chant de Pierre Guiraud, et les titres n'étant pas proposés par ordre chronologique, ni ne précisant les dates et lieux, c'est à la qualité de sa prestation que l'on peut comprendre à quelle période on est confronté. Son chant encore très gueulard et pas maîtrisé reste une souffrance, mais c'est sur une minorité de titres. Le reste du temps on doit bien observer que les progrès observés dès "Trop Fou Pour Toi" ne sont pas le fruit de bidouillages de studio, mais bien d'une montée en puissance continue. Et en cela, "Child In Time" constitue son testament musical.

Ce qui met sur le cul, c'est quand même la section basse-batterie du SATAN JOKERS de cette époque. Laurent Bernat et Renaud Hantson, les deux amis qui ont fondé le groupe, ont un placement télépathique, qui leur permet de franchir n'importe quel obstacle et de tenir n'importe quel groove. Et cela mérite d'être signalé, mais aucun passage solo de ce Live n'est ennuyeux, bien au contraire. Et je n'ai pas parlé de l'Ange Blanc (bon qui arbore un marcel noir sur la pochette), Stéphane Bonneau… Lui non plus il est pas venu pour trier les lentilles. Se dire que l'on a eu dans cette vague de Hard français, des musiciens aussi compétents que SATAN JOKERS c'est du délire.

Comme évoqué en préambule, les six titres du mini-album de 1985 sont présents, et si Renaud Hantson tend à les trouver meilleurs que leur pendant studio, je dirais plutôt qu'ils font jeu égal, hormis "Commando Suicide" dont la version originale sonne plus équilibrée. Mais il va de soi que se passer de ses versions live de "Wounded Knee 73" et de "Pas De Solution" semble un sacrilège. Mais ce sont les titres du premier album (quasi reproduit en intégralité, à l'exception de "Samouraï", "Tokyo Geisha" et "Offrande") qui en sortent grandis ; Renaud a la voix plus assurée, son jeu de batterie et plus agressif, et la cohésion des musiciens est dopée par l'énergie du live. En revanche, "Trop Fou Pour Toi" passe quasi intégralement à la trappe ! Ne pas avoir la pièce-titre, "Adrien" ou "Pas Fréquentables" peut paraître au mieux surprenant, mais une chose est sûre, ce Live est par voie de conséquence plus cohérent. Car comme me le confiait il y a peu Stéphane Bonneau lui-même, ce deuxième album avant-gardiste partait dans tous les sens, et son échec à trouver son public pouvait être prévisible. Au pied du mur, "III" a montré la version 2.0 des compositions de "Les Fils Du Métal".

Mais ce renard de Hantson en avait encore sous le coude, et la sortie de "Hardcore Collectors" en 2008, prélude à la réunion du groupe, viendra combler ce manque avec des bandes live d'une qualité encore supérieure, avec en sus les "Samouraï" et "Offrande" du premier album, non présents sur ce "Best Of Live" qui se pose en témoignage indispensable pour prendre la pleine dimension de ce qu'était SATAN JOKERS et de comment le circuit l'a remarqué, et comment le nom de Laurent Bernat a pu rester sur toutes les lèvres.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VOLBEAT
Beyond Hell/above Heaven (2010)
Nouveau leader

(+ 1 kro-express)



PRIMAL FEAR
Jaws Of Death (1999)
Science du classicisme

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Pierre Guiraud (chant)
- Stéphane Bonneau (guitare)
- Laurent Bernat (basse, chœurs)
- Renaud Hantson (batterie, chant)
- -
- Yves Radonjic (claviers additionnels)
- Jean-paul Long (guitares additionnelles)


1. Prélude
2. En Partance Pour L'enfer
3. La Marche Hérétique
4. (bienvenue Au) Sabbat
5. Âge De Confusion
6. Le Fouet
7. Justice
8. Pas De Solution
9. Les Forces Maléfiques
10. Solo Guitare
11. Wounded Knee 73
12. Solo Batterie
13. Business
14. Derrière Les Portes Closes
15. Sorcier
16. Get It On (bang A Bang)
17. Solo Basse - Batterie
18. Les Fils Du Métal
19. Quand Les Héros Se Meurent
20. Commando Suicide
21. Child In Time (studio)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod