Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  COMPILATION

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Symphonic Kommandoh
 

- Style : Def Leppard, Judas Priest, Riot, SortilÈge, Patrick Rondat
- Membre : Blackstone, Vulcain, Shakin' Street
- Style + Membre : Furious Zoo
 

 Site Officiel (675)
 Myspace (452)

SATAN JOKERS - Symphönïk Kömmandöh (2018)
Par JEFF KANJI le 25 Février 2018          Consultée 2151 fois

Après une activité de stakhanoviste entre 2009 et 2014, SATAN JOKERS a acquis une reconnaissance quasi unanime grâce à "Sex Opéra", ce qui est loin d'avoir toujours été le cas de la formation francilienne, dont les premiers méfaits remontent à l'âge du Christ. SATAN JOKERS c'est un Heavy Metal aux contours flous, virtuose, et clivant. Le groupe a toujours tout fait pour et emmerde ceux qui ne savent pas lire entre les lignes, ne se gênant pas pour les qualifier de QI d’huîtres.

Mais si le groupe ne semble jamais se prendre au sérieux, les sujets abordés par Laurent Karila et Renaud Hantson le sont clairement. Renaud passe une bonne partie du temps à clamer préférer la reconnaissance de son travail par la MILDT à celle du "milieu". Et le travail sur "Sex Opéra" lui a ouvert des perspectives, en bonne partie refoulées depuis le décès de son mentor Michel Berger. Renaud a non seulement travaillé d'arrache-pied sur sa comédie musicale Rock Star et ainsi réuni les deux univers musicaux pour lesquels parfois deux franges de mélomanes quasi antagonistes le suivent depuis trente ans, mais sa rencontre avec Florent Gauthier a permis de mettre en œuvre un autre projet qui semblait fou : être le premier groupe de Metal français à proposer un album entièrement enregistré avec orchestre symphonique, l'occasion pour Renaud de se rappeler les bancs du conservatoire qu'il a usé pendant de nombreuses années.

"Symphönïk Kömmandöh", avec son titre évidemment emprunté à MAGMA, auquel SATAN JOKERS voue un culte, est à la fois une nouvelle façon d'écouter le groupe, mais aussi de célébrer l'ensemble de sa carrière avec classe. En effet, seize titres extraits des huit albums des Français (j'inclue le mini-album "III") se trouvent revisités par le quartette Hantson/Ouzoulias/Zurita/Mulot accompagnant (ou accompagné, ça dépend des moments) l'orchestre symphonique phocéen. Avec une répartition plutôt harmonieuse, respectant le succès de chaque disque (trois titres pour "AddictionS" et "Sex Opéra", deux pour chaque album de la première formation, et un pour les trois disques).

Les arrangements sont extrêmement fins, les cordes se taillent la part du lion, la plupart du temps. On ne parlera pas de la prestation carrée et impeccable des quatre musiciens qui réitèrent sans peine leurs prouesses des albums sur lesquels ils ont joué. Le plus intéressant est d'écouter comment de vieilles pièces comme "Quand Les Héros Se Meurent" prennent toute leur dimension. La première version, parue sur "Les Fils Du Metal" en 1985 avait ce potentiel épique qui est enfin pleinement exploité. Non seulement, SATAN JOKERS a réenregistré ses titres, mais il les a parfois sérieusement réarrangés ; la nouvelle version de "Justice" va sans doute diviser les anciens fans par exemple. En ce qui me concerne, cette nouvelle version, plus moderne et arrangée, est géniale, avec ces chœurs en scat.

Certains titres déjà bien chargés ou foncièrement Rock'N'Roll sont plutôt surprenants à la première écoute, et parfois particulièrement denses - "Ma Vie Sans" était déjà une épreuve de force dans sa version originelle, là il faut multiplier le tout par cinq au moins. Mais il y a dans la plupart des cas un supplément d'âme qui se dégage de ces nouvelles interprétations ("Quand Les Héros Se Meurent", "VIP HIV" bien sûr). L'écoute d'un opus de SATAN JOKERS n'a de toute manière jamais été une promenade de santé, et "Symphönïk Kömmandöh" le confirme ; la musique des JOKERS se mérite dans une certaine mesure, et ce disque est parfois dur à encaisser d'une traite, un peu comme "Psychiatric" à sa sortie.

SATAN JOKERS n'a jamais rien fait comme tout le monde, et "Symphönïk Kömmandöh" est bien plus qu'un album auquel on a collé des arrangements violoneux. C'est un Best Of d'un autre genre, qui propose véritablement une relecture intéressante des titres du groupe (beau travail des premiers violons sur "Trop Fou Pour Toi"), avec une production au poil (la basse de Pascal Mulot notamment est un véritable régal), et amène un autre regard sur le travail des Français, plus ambitieux, toujours démesuré, et donc foncièrement génial (mais là c'est le fan qui parle). Devant la qualité de la tracklist et le soin apporté à l'orchestration de tout ce bordel, je ne peux que m'incliner.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SAVATAGE
Streets: A Rock Opera - Narrated Version (2013)
SAVATAGE version comédie musicale




Jon Oliva's PAIN
'tage Mahal (2004)
Jon Oliva libéré et inspiré, révèle son génie


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Renaud Hantson (chant)
- Aurélien Ouzoulias (batterie)
- Pascal Mulot (basse)
- Michaël Zurita (guitares)
- Laurent Karila (textes sur 3,6,9-14)
- Florent Gauthier (direction, orchestration)
- Orchestre Symphonique Phocéen


1. Quand Les Héros Se Meurent
2. Justice
3. Ma Vie Sans
4. Sorcier
5. Fetish X
6. Vip Hiv
7. Usa (union Sacrée Des Assassins)
8. Trop Fou Pour Toi
9. Substance Récompense
10. Appétit Pour L'autodestruction
11. Club 6 Sex 6
12. Milfs
13. Phobies
14. Obsession
15. Pas Fréquentables
16. Les Fils Du Metal



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod