Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY FUSION  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Symphonic Kommandoh
 

- Style : Def Leppard, Judas Priest, Riot, SortilÈge, Patrick Rondat
- Membre : Disconnected, Shakin' Street, Vulcain, Blackstone, Zouille & Hantson
- Style + Membre : Furious Zoo
 

 Site Officiel (801)
 Myspace (571)

SATAN JOKERS - Fetish X (2009)
Par JEFF KANJI le 28 Février 2013          Consultée 3455 fois

Je crois pouvoir dire que l’expression « il faut battre le fer tant qu’il est chaud » sied à merveille à Renaud Hantson. Huit mois jour pour jour après l’album de reformation "SJ 2009", bourré de qualités et de tubes Heavy Fusion, SATAN JOKERS semble avoir à cœur de montrer à tout le monde que ce disque n’était pas un album nostalgique, surfant sur le revival des vieilles gloires du Hard français. Et si "SJ 2009" brillait par sa pléthore d’invités, ici il n’en est rien. Le groupe s’est resserré autour de ses principaux protagonistes : Renaud Hantson, tout d’abord, qui prend toute la batterie à son compte, à l’exception de deux titres sur lesquels vient taper l’excellent Aurélien Ouzoulias (LOKURAH), alors cogneur de ZUÜL FX, et amené à remplacer Renaud à ce poste, lui qui maintenant « fait le chanteur » pour reprendre son expression. Mike Zurita, Olivier Spitzer et Pascal Mulot sont heureux de pouvoir prolonger le plaisir et SATAN JOKERS nous a dégainé un nouvel album de dix titres dont l’ultime morceau "L’Enfer C’Est Ici" dure plus de vingt minutes.

"Fetish X" marque une évolution marquée par rapport à "SJ 2009" qui tentait de combiner tout ce qui a fait SATAN JOKERS dans les années 80 avec une petite recherche de modernité, beaucoup plus poussée ici. Le recours à une guitare rythmique pour grossir le son y contribuait d’ailleurs d’une certaine manière. Et Olivier Spitzer occupe une part de choix dans l’écriture de ce nouveau disque. "Fetish X" est plus Heavy que son prédécesseur, pas forcément plus varié, mais plus fouillé on va dire. D’une certaine manière, son écriture ciselée prépare un peu le chef d’œuvre "Addictions" sorti deux ans plus tard. On y retrouve cette alliance de groove Big Rock ("Éphémère"), de parties tordues aux enchaînements virtuoses ("Fetish X", "L’Enfer C’Est Ici") et de textes évocateurs posés sur des mélodies plutôt efficaces. Je dis plutôt car comme sur "SJ 2009" certaines d'entre elles s’avèrent moins marquantes que d’autres ("Presque Humains", "Chimères") ou un peu simplistes (le refrain de "Bulldozer", mais c’est à mon avis fait exprès dans ce cas-là, l’humour Hantsonien étant une donnée à prendre en compte !). Donc pas tout à fait au niveau du concept "Addictions" qui étincelle de bout en bout, et moins frais que "SJ 2009", "Fetish X" semble souffrir un peu d’être le cadet de la fratrie.

Et pourtant ce ne sont pas les perles qui manquent. Après une reprise du "Prelude" qui ouvrait le premier opus du groupe ("Les Fils Du Metal" - 1983), les définitifs "Satan", "Éphémère", "Hypnotiseur" "Fetish X" et le monumental "L’Enfer C’Est Ici" qui conclue dans une longue épopée progressive, révèlent un album plus ambitieux musicalement que son prédécesseur. Dans ce dernier titre, on comprend que l’appellation Metal Fusion colle à merveille au groupe qui part dans des délires à la MAGMA avec une maîtrise impressionnante. Pascal Mulot s’y montre particulièrement en verve et Renaud Hantson est monumental derrière ses fûts alternant patterns groovy et fills d’une efficacité redoutable.

Renaud Hantson est divin et "Fetish X" est sans doute l’album de SATAN JOKERS sur lequel il chante le mieux, nous faisant apprécier sa voix très claire, telle que la connaissent les premiers aficionados de SATAN JOKERS (je rappelle qu’il épaulait régulièrement Pierre Guiraud, chanteur lead à cette époque) ou encore les mélomanes qui ont suivi la carrière Pop de l’artiste. Il alterne entre ces vocaux ("Éphémère") et des envolées plus agressives héritées de Rob Halford ("Fetish X") lui conférant une palette d’interprétation assez vaste.

Histoire de nous gâter, SATAN JOKERS a pris le soin de réenregistrer deux de ses titres les plus emblématiques. Après "Sorcier" extrait de "III" sur "SJ 2009", ce sont ici "Les Fils Du Metal" et "Pas Fréquentables", extraits des deux premiers opus du groupe qui sont ici dépoussiérés de belle manière avec le concours de Nicolas Espinasse. Je garde une affection particulière pour la version originale de "Pas Fréquentables", parue sur "Trop Fou Pour Toi", mais pouvoir écouter les guitares telles qu’elles auraient sans doute dû sonner (de l’aveu même de Renaud Hantson) atténue un peu le côté Pop de ce titre, incontestablement l’un des hymnes du Hard/Heavy made in France. Quant aux "Fils Du Métal" ils se voient ici reburnés et cette nouvelle version sous testostérone fait plus qu’honneur à son aînée. Je prends d’ailleurs bien plus de plaisir à écouter cette version, la voix de Pierre Guiraud m’ayant toujours insupporté. Le décalage des paroles passe beaucoup mieux avec la gouaille de Renaud. Cela reste mon avis, ce dernier n’a pas son pareil pour parler de télé-réalité, de violence et surtout de cul ! De loin son sujet préféré (et on le comprend).

Ce très bon disque est donc bien différent de son prédécesseur même si on y retrouve les mêmes protagonistes. La facette oldies du groupe s’estompe et SATAN JOKERS affiche une insolente vitalité qu’aucun groupe de sa génération n’est capable de lui soutenir à l’heure actuelle (à part peut-être ADX et NIGHTMARE dans des styles beaucoup plus définis).

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


MOTÖRHEAD
Under Cöver (2017)
Testify

(+ 1 kro-express)



WARRIOR PATH
Warrior Path (2019)
La puissance du Heavy Traditionnel


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Renaud Hantson (chant, batterie)
- Michaël Zurita (guitare lead)
- Olivier Spitzer (guitare rythmique)
- Pascal Mulot (basse)
- Aurélien Ouzoulias (batterie sur 3, 5)
- Nicolas Espinasse (guitare sur 17, 18)


1. Prélude 2010
2. Satan
3. Éphémère
4. Hypnotiseur
5. Fetish X
6. Illégal
7. Presque Humains
8. Chimères
9. Bulldozer
- l'enfer C'est Ici
10. I. L’enfer C’est Ici
11. Ii. Dictateurs
12. Iii. Guérilla (instrumental)
13. Iv. Humanité Bafouée
14. V. Propaganda (instrumental)
15. Vi. Movimiento Nacional (instrumental)
16. Vii. L’enfer C’est Ici (final)
17. Les Fils Du Metal (re-recorded)
18. Pas Fréquentables (re-recorded)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod