Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY FUSION  |  STUDIO

Commentaires (7)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Symphonic Kommandoh
 

- Style : Def Leppard, Judas Priest, Riot, SortilÈge, Patrick Rondat
- Membre : Disconnected, Shakin' Street, Vulcain, Blackstone, Zouille & Hantson
- Style + Membre : Furious Zoo
 

 Site Officiel (745)
 Myspace (526)

SATAN JOKERS - Addictions (2011)
Par JEFF KANJI le 10 Septembre 2012          Consultée 8238 fois

SATAN JOKERS pète le feu qu’on se le dise ! "SJ 2009" et "Fetish X" ont signé le retour de Renaud Hantson au premier plan de la scène musicale hexagonale. Chantres d’une école française qui chante dans la langue de Molière sur fond de Hard/Heavy laissant place aux expérimentations, une sorte de fusion avant l’heure, les SATAN JOKERS ont décidé de nous botter sévèrement le cul ! "Addictions" est le fruit d’une collaboration inattendue entre Renaud Hantson et son thérapeute Laurent Karila, qui l’a énormément aidé à faire le tri dans sa tête pour le faire décrocher définitivement des addictions diverses qui ont rythmé la vie très Rock And Roll du chanteur-batteur et qui ont coûté la vie au bassiste de SATAN JOKERS Laurent Bernat (R.I.P.).

"SJ 2009" était la réunion de famille, où se retrouvaient les membres historiques Renaud Hantson et Stéphane Bonnaud (qui avait arrêté la musique) et quelques figures historiques de la scène Hard Française des eighties. "Fetish X", lui, était le manifeste d’un groupe qu’on n’a pas toujours pris au sérieux dans les années 80 mais qui a encore beaucoup de choses à dire, assurant la légitimité artistique du retour de SATAN JOKERS dont le nouveau line-up se stabilise peu à peu.

"Addictions" c'est le chef d’œuvre. Peut-être même le plus grand album de Metal chanté en français, faisant autant d’ombre au "Larmes De Héros" de SORTILÈGE qu’au "Répression" de TRUST.
"Addictions" est géant sous de nombreux angles et c’est bien là sa force. Les textes forts de Laurent Karila sont diaboliquement mis en musique et leur profondeur nous font entrer dans les rouages de la drogue et de l’enfer dans lequel le junkie est plongé : une sorte de « Trainspotting » mis en musique en somme. "Reine Cocaïne" dévoile le sentiment de puissance qui vous gagne après un rail, "Une Semaine En Enfer" fait prendre conscience de la difficulté de décrocher, tandis que "Lune De Miel" traite de la prise de conscience du patient quand il s’est sorti définitivement de l’engrenage, décrit dans "Dealer" ou encore "Substance Récompense".

Les mélodies ensuite sont d’une efficacité redoutable ("Dealer" est sans doute l’un des meilleurs exemples) et restent gravées en mémoire. Renaud Hantson a su tirer parti de sa carrière Pop et les balbutiements qu’on avait pu observer sur "Trop Fou Pour Toi" sont ici totalement assumés et intégrés à la musique plus agressive de SATAN JOKERS. La voix de Renaud Hantson a également beaucoup évolué, et son aisance dans les registres clairs et plus rauques en font un des héritiers naturels de Rob Halford dont il a la classe et le charisme. Les passages les plus Speed de l’album rappellent souvent le PRIEST de "Defenders Of the Faith" où la balance entre titres Hard/Heavy ("Euphorie", "Detox") et Speederies à la "Freewheel Burning" ("Reine Cocaïne", "Appétit Pour L’Autodestruction") confère à l’alchimie. SATAN JOKERS présente même des power-ballades particulièrement bien troussées : "Une Semaine En Enfer" où il assure aussi la batterie ou encore "Lune De Miel" introduit par des arpèges acoustiques du plus bel effet.

SATAN JOKERS s’est toujours démarqué de ses collègues français par un niveau technique assez exceptionnel et cet album ne déroge pas à la règle. Aurélien Ouzoulias défouraille sec ("Reine Cocaïne") et Renaud Hantson est remarquable de groove et de finesse ("Mephredone"). Pascal Mulot, fidèle à sa réputation de poulpe, suit à la note les riffs ultra-fluides de Michaël Zurita et nous régale de sa vélocité (le break de "Dealer", le final de "Mephredone"). Michaël Zurita, qui est cette fois-ci seul aux commandes, propose des arrangements soignés où acoustique, sons clairs, crunchs et saturés peuvent s’exprimer tout en laissant la place à son homologue quatre-cordiste. Un régal pour les guitaristes assurément qui ne manqueront pas de trouver des idées dans les parties riches de Michaël Zurita qui remplace avantageusement son prédécesseur.

Ce disque tourne en boucle et révèle de nouvelles nuances à chaque écoute : il est inusable. Les textes rentrent en tête et les mélodies ultra-catchy ne vous quitteront plus. Vraiment hâte d’entendre la suite des aventures de SATAN JOKERS après une mandale pareille !

Titres préférés : TOUS !!!

La parution de cette chronique un peu tardive et qui plus est en Sélection Du Site, la crème de la crème de NIME, peut paraître surprenante. Hormis sa date de parution supérieure au délai de 6/8 mois que nous accordons au statut de nouveauté (condition sine qua non pour postuler en Sélection), "Addictions" est entièrement représentatif de la raison d’être de la Sélection Du Site ; mettre en valeur un album pas forcément attendu (mais qui peut l’être), qui témoigne d’un véritable élan créatif et qui marquera son temps (en tout cas nous l’espérons) et qui récompense le travail acharné de véritables amoureux de notre musique que vous êtes et que nous sommes.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


Nozomu Wakai's DESTINIA
Metal Souls (2018)
Percée japonaise en occident




IRON SAVIOR
Live At The Final Frontier (2015)
À la maison avec les copains


Marquez et partagez






 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Renaud Hantson (chant, batterie sur 6, 10, 12)
- Pascal Mulot (basse, chœurs)
- Michaël Zurita (guitares, chœurs)
- Aurélien Ouzoulias (batterie)
- Laurent Karila (textes)


1. Reine Cocaïne
2. Dealer (docteur Vice)
3. Substance Récompense
4. Euphorie
5. Appétit Pour L’autodestruction
6. Une Semaine En Enfer
7. L’effet Parano
8. Detox
9. Lune De Miel
10. Mephredone
11. Puzzle Cérébral
12. Chute Ma Rechute
13. Ma Vie Sans



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod