Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
1984 Defenders Of The Fait...
1986 Turbo
1987 Priest... Live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1997 Jugulator
1998 98 Live Meltdown
2001 Demolition
2005 Angel Of Retribution
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil Live
2010 British Steel 30th Anniv...
2011 The Chosen Few
2012 The Complete Albums Coll...
2013 Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
  5 Souls
2018 Firepower
 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen, Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2426)

JUDAS PRIEST - British Steel 30 (2010)
Par JEFF KANJI le 20 Avril 2018          Consultée 1643 fois

Cette chronique n'a pas pour but de rédiger un nouvel avis sur l'un des opus les plus légendaires de la carrière du PRIEST mais plutôt de s'attarder sur le principal intérêt résidant dans les versions 30th Anniversary des albums des Anglais sortis depuis 2010 pour les enregistrements live qu'ils contiennent, qui viennent considérablement enrichir le catalogue de JUDAS PRIEST, plutôt limité depuis le retour du Metal God en 2003. C'est aussi l'occasion d'avoir entre les mains le dernier témoignage officiel de KK Downing, qui a quitté le groupe le 20 avril 2011, soit moins d'un an après la sortie de ce coffret célébrant les trente ans de cette pierre angulaire du Heavy Metal.

Capté le 17 août 2009 en plein milieu de la tournée couronnant les trente ans de "British Steel", c'est l'occasion, après la sortie d'un peu satisfaisant "A Touch Of Evil: Live", à la production boursoufflée malgré ses intentions louables de ne proposer, comme son précédent témoignage de '87, aucun doublon avec les précédentes sorties du genre, de retrouver le PRIEST sans artifices, dans le cadre d'un concert complet, procédé qu'il a d'ailleurs reproduit systématiquement depuis avec "Epitaph" et "Battle Cry".

Nous sommes en Floride à la Seminole Hard Rock Arena, devant un public bruyant acquis à la cause du Prêtre de Judas, trop heureux d'assister à une performance intégrale de l'album qui en 1980 a définitivement installé le groupe au panthéon Heavy Metal, et surtout d'entendre "You Don't Have To Be Old To Be Wise", "United" ou "Steeler" qui ne sont jamais jouées par le groupe, qui peut difficilement se passer de "Breaking The Law" ou "Metal Gods" (quoique celui-là de temps en temps je pourrais m'en passer).

Et que dire ? Le début de concert tonitruant avec un "Rapid Fire" monumental et un "Metal Gods" qui voit un Rob possédé hurler à s'en faire péter les cordes vocales nous met dans d'excellentes dispositions, d'autant que la suite est réjouissante, avec ce "Grinder" vicieux qui s'accommode très bien du chant plus rocailleux adopté par Rob depuis quelques années. Cependant il a tendance à utiliser ce subterfuge assez souvent pour masquer un manque de condition physique qui l'empêche de tutoyer les sommets qu'il atteignait six ou sept ans plus tôt. Mais parfois ça le fait, car il compense souvent en intensité et c'est ce qu'il faut retenir de sa prestation, notamment sur "The Rage" et "Steeler". En cela ce Live est bien supérieur au "Rising In The East" sorti en DVD en 2005.

Et une fois avoir charrié le public trop heureux de s'être mangé l'intégralité de "British Steel" dans l'ordre, il leur en donne pour leur argent avec un petit choix de titres alléchant, même si on déchante un peu devant ce "Hell Patrol" manquant de hargne, le public étant le meilleur ami de Rob sur le refrain. Il s'en sort un peu mieux sur "Freewheel Burning", mais c'est vraiment sur "Diamonds And Rust" de retour dans sa config' électrique que Rob se montre sous son meilleur jour.

Mais venons-en au gros point fort de ce concert ; la prestation de la paire Tipton/Downing ! Enchaînant poses, changements de guitare, soli déchaînés, avec un Glenn tout sourire, qui headbangue et bouge beaucoup (ce que les dernières années nous ont hélas un peu fait oublier), mais pas autant que ce bon vieux Ken qui déborde d'énergie et donne une intensité dingue à ce concert, plus, encore une fois que "Rising In The East". Il laisse ainsi le souvenir d'un guitariste hors-pair, proche du public et garant de la sauvagerie qui faisait partie de l'identité du PRIEST, contrebalancée par Glenn et ses soli mélodiques de haute volée. Un bon Live de plus à mettre à l'actif des Anglais, et un testament honnête pour le PRIEST classique, avant le départ en retraite de Mr. Kenneth Downing, en partie pour différends personnels avec l'un des membres du groupe

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


STRYPER
In God We Trust (1988)
Plus fm et commercial mais toujours efficace




PRIMAL FEAR
Primal Fear (1998)
Comme la plume d'acier au vent

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- K.k. Downing (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Dave Holland (batterie)


1. Rapid Fire
2. Metal Gods
3. Breaking The Law
4. Grinder
5. United
6. You Don't Have To Be Old To Be Wise
7. Living After Midnight
8. The Rage
9. Steeler
10. The Ripper
11. Prophecy
12. Hell Patrol
13. Victim Of Changes
14. Freewheel Burning
15. Diamonds And Rust
16. You've Got Another Thing Comin'



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod