Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (23)
Questions / Réponses (1 / 11)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Heavens Gate, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Deeds / Dirty Deeds, Toto, Racer X
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2240)

JUDAS PRIEST - Jugulator (1997)
Par POWERSYLV le 1er Décembre 2002          Consultée 15003 fois

La première moitié des années 90 a été dommageable au metal. Le business, le manque d'originalité, de fraîcheur de notre musique préférée a fait dire aux plus pessimistes que le metal était mort et le grunge devient la nouvelle coqueluche. Nombre de groupes de renom se sont enlisés dans des querelles internes et ont perdu leur chanteur emblématique : on citera ANTHRAX, IRON MAIDEN, MOTLEY CRUE … C'est ce qui est arrivé à JUDAS PRIEST. Après le succès de Painkiller, c'est en 1992 que Rob Halford décide alors de quitter ses compagnons (la séparation se fera en mauvais terme) pour se consacrer à FIGHT (un projet power-metal dans la lignée de Painkiller), puis à l'indus (beurrk !). Les survivants se mettent en quête d'un chanteur et des noms circulent (notamment Ralph Sheepers chanteur de GAMMA RAY puis de PRIMAL FEAR). Ce sera finalement un inconnu, Tim Owens (surnommé Ripper car c'est un fan du groupe) qui prendra la place d'Halford. Une nouvelle page s'ouvre …
Premier album avec Owens, et bon point pour le nouveau venu qui se révèle à l'aise dans ses baskets, et fait même preuve d'une assurance (insolence ?) qui est la bienvenue, car il faut le reconnaître, il se débrouille pas mal. D'autres groupes ont eu moins de chance (qui a dit IRON MAIDEN ?). Il arrive à la fois à faire penser à son prédécesseur (look, voix) sans pour autant n'en être qu'une copie. L'album est bien : Jugulator fait penser à Painkiller dont il se veut le prolongement. Seulement, beaucoup de choses se sont passées depuis Painkiller, et PRIEST insiste beaucoup trop sur les rythmiques bourrines, à l'instar d'un MACHINE HEAD, au détriment de la mélodie. Les soli de guitares aussi sont moins mélodiques, et c'est dommage.
D'où un album bien ficelé, avec des morceaux pas piqués des vers (Jugulator, Blood Stained, Bullet Train, Cathedral Spires) mais un peu rébarbatif.

A lire aussi en THRASH METAL par POWERSYLV :


WARBRINGER
War Without End (2008)
Thrash d’obédience old school




DEW SCENTED
Impact (2003)
Groove metal


Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   POWERSYLV

 
   DARK BEAGLE
   ODIN
   PUPPETSUCKER

 
   (4 chroniques)



- Tim Owens (chant)
- K.k Downing (guitare)
- Glenn Tipton (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Scott Travis (batterie)


1. Jugulator
2. Blood Stained
3. Dead Meat
4. Death Row
5. Decapitate
6. Burn In Hell
7. Brain Dead
8. Abductors
9. Bullet Train
10. Cathedral Spires



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod