Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
1984 Defenders Of The Fait...
1986 Turbo
1987 Priest... Live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1997 Jugulator
1998 98 Live Meltdown
2001 Demolition
2005 Angel Of Retribution
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil Live
2010 British Steel 30th Anniv...
2011 The Chosen Few
2012 The Complete Albums Coll...
2013 Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
  5 Souls
2018 Firepower
 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen, Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2426)

JUDAS PRIEST - Epitaph (2013)
Par JEFF KANJI le 12 Mars 2018          Consultée 1604 fois

Le 26 mai 2012 est la date qu'ont choisie les Prêtres de Judas pour documenter leur tournée d'adieu. Le lieu, c'est le mythique Hammersmith Odeon (Apollo Theater dorénavant). Tout est réuni pour faire de cette soirée un moment inoubliable, avec cette scène sobre mais bien mise en lumière, et cet écran vidéo discret qui affiche tout au long du set les pochettes d'album ayant émaillé les quarante années de carrière du PRIEST.

Tout n'est pas parfait certes, car il y a un grand absent : je veux bien évidemment parler de KK Downing qui a préféré jeter l'éponge avant ce qui est devenu finalement une mascarade de tournée d'adieu, là où "Nostradamus" aurait sans nul doute mérité d'être plus ardemment défendu sur scène. De là à voir un lien de cause à effet… Toujours est-il que ce concert a permis au public de découvrir Richie Faulkner, une sorte de KK en plus jeune, gaulé à peu près pareil, blond lui aussi, et accroc à la Flying V. Le jeune homme (trente piges) est un pro, restituant avec talent les parties de son prédécesseur (même s'il passe pas loin de la correctionnelle sur l'intro de "The Sentinel"), sans trop en faire, mais on peut déjà remarquer que sa présence scénique est indiscutable et qu'il dispose d'un contact des plus chaleureux avec le public.

Les briscards du groupe clament d'ailleurs à longueur d'interview et de conférence de presse que le jeune Faulkner et son envie, ainsi que sa prolixité à écrire, leur a donné un sacré coup de pied au cul et qu'il a su les remotiver (ce qui a donné "Redeemer Of Souls"). Mais à l'époque, Glenn Tipton, Ian Hill et Scott Travis continuent de tailler la route, profitant de cette pré-retraite dorée offerte par le retour au bercail de Rob Halford en 2003.

Rob Halford, qui a continué d'honorer son surnom de Metal God avec son "Live Insurrection" n'est plus le Dieu vivant du début des années 2000. Le temps fait son œuvre, et le voilà empâté, nécessitant une canne pour se déplacer (il a subi de graves problèmes de dos), et ne manque pas d'engagement pour restituer les sommets de sa carrière. Il fait toujours un interprète de talent, comme l'ouverture "Rapid Fire" ou le rafraîchissant "Heading Out To The Highway", qui fait plaisir à entendre, permettent de le constater. En revanche, il n'est plus suffisamment vert pour s'attaquer à "The Sentinel" ou même "Night Crawler". Même si c'est toujours agréable de voir revenir ces titres devenus trop rares, il vaut mieux pour les Anglais arrêter les frais et se concentrer sur la plus large part du répertoire qu'ils peuvent encore interpréter avec talent, "Heading Out To The Highway", "Starbreaker" ou "Blood Red Skies" où j'avoue que je n'attendais pas le père Rob à un tel niveau.

"Blood Red Skies". Je crois que c'est l'un de mes titres préférés du PRIEST qui prend vie devant mes yeux en visionnant ce DVD (d'excellente qualité, le concert étant disponible en Blu-ray, loin de la qualité moyenne de "Rising In The East"). Et je pense que le PRIEST a fait plaisir à pas mal de fans au cours de cette tournée, si ce n'est pour les défaillances de Rob Halford, pas si nombreuses (mais même sur un "Victim Of Changes" il chante plutôt faux par moments) avec cette volonté de revisiter chaque album… Y compris "Rocka Rolla", même si on comprendra, devant cette interprétation honnête de "Never Satisfied", qu'on était deux crans en-dessous de "Sad Wings Of Destiny" à l'époque.

Et il y en a pour les amateurs du PRIEST ! Cette setlist est sans nul doute la plus audacieuse disponible en DVD, et la prestation est largement au-dessus du "Rising In The East" qui documentait la tournée "Angel Of Retribution". Mon seul regret dans tout ça, ne pas avoir eu droit dans l'intervalle à une interprétation du concept "Nostradamus" un temps envisagée par le groupe. Honnêtement, si le groupe avait eu le cran de s'arrêter de tourner après cet "Epitaph" qui documente le tout dernier concert de la tournée, ça aurait franchement eu de la gueule.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


IMPELLITTERI
The Nature Of The Beast (2018)
Du ricain, du virtuose, du couillu




SATAN JOKERS
Iii (1985)
Le vol d'Icare


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare, chœurs)
- Richie Faulkner (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Scott Travis (batterie)


1. Battle Hymn / Rapid Fire
2. Metal Gods
3. Heading Out To The Highway
4. Judas Rising
5. Starbreaker
6. Victim Of Changes
7. Never Satisfied
8. Diamonds And Rust (cover Joan Baez)
9. Prophecy
10. Night Crawler
11. Turbo Lover
12. Beyond The Realms Of Death
13. The Sentinel
14. Blood Red Skies
15. The Green Manalishi (cover Fleetwood Mac)
16. Breaking The Law
17. Painkiller
18. The Hellion / Electric Eye
19. Hell Bent For Leather
20. You've Got Another Thing Comin'
21. Living After Midnight



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod