Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
1984 Defenders Of The Fait...
1986 Turbo
1987 Priest... Live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1997 Jugulator
1998 98 Live Meltdown
2001 Demolition
2005 Angel Of Retribution
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil Live
2010 British Steel 30th Anniv...
2011 The Chosen Few
2012 The Complete Albums Coll...
2013 Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
  5 Souls
2018 Firepower
 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2410)

JUDAS PRIEST - Battle Cry (2016)
Par JEFF KANJI le 22 Janvier 2018          Consultée 1298 fois

Loin de s'arrêter, le PRIEST a, depuis son épique Epitaph Tour, qui m'avait fait croire à l'époque que je raterai ma chance de voir un jour la légende du Heavy Metal en live, repris un coup de jeune sous l'influence de Richie Faulkner, qui, maintenant qu'il a pris la place de KK Downing côté jardin, assure une bonne partie du show en compagnie d'un Rob Halford vieillissant, s'armant désormais d'une canne pour monter sur scène.

Au moment de délivrer sa prestation de Wacken, les performances live du PRIEST marquent un net progrès par rapport au Epitaph Tour où Rob me faisait vraiment de la peine, s'escrimant à tenter de chanter "The Sentinel" à bout de souffle et de cordes vocales… Sur cette tournée, qui assurait la promotion de "Redeemer Of Souls", j'avais eu la chance d'assister à la messe du Hellfest, où je n'en pouvais plus d'écouter les vieux commentateurs sportifs du Heavy Metal autour de moi guettant la moindre défaillance de la légende. Et, même si je nourrissais quelques inquiétudes, les prestations sur album m'avaient relativement convaincues.

Ce jour-là Rob m'a troué le cul ! Avec le retour de "Devil's Child" ou de "The Rage" dans les setlists, et l'arrivée de "Halls Of Valhalla", on ne peut pas dire que le Metal God se simplifiait la tâche ! Je n'avais eu qu'un seul regret, celui de la prestation d'un Glenn Tipton toujours impeccable, mais beaucoup plus en retrait, et cela ne semble pas s'arranger avec les années. Sur ce "Battle Cry" enregistré au Wacken 2015, où il joue en tête d'affiche devant 80 000 metalheads acquis à la cause de la légende, on observe à peu près la même chose, même si l'Anglais est ovationné à la fin du solo de "Beyond The Realms Of Death".

Ce qui marque en premier lieu, c'est ce son massif, cimenté par la section rythmique Hill/Travis qui assure le job avec toujours autant de maîtrise. Le bassiste a une bonne tête et semble totalement investi dans son rôle, martelant le rythme comme autant de coups de boutoir assénés à l'auditoire. Et puis il y a le dynamisme et la présence scénique de Richie Faulkner qui se démène comme un beau diable, haranguant la foule le sourire aux lèvres. Poseur de première, le contraste est hélas grand à côté du plus introverti Glenn Tipton qui semble jouer à l'économie même s'il ne semble pas pour autant pointer à l'usine si ce n'est sur les titres récents qui semblent lui demander une sacrée concentration, alors que Rob est quant à lui presque meilleur qu'en studio, c'est assez flagrant sur "Redeemer Of Souls".

Et sans vouloir faire dans l'hagiographie, Rob Halford est en forme. Il bouge de nouveau bien plus, merci à lui d'avoir un peu lâché sa gestuelle robotique. On n'est plus en 86 non plus faut pas pousser, mais le bougre a un charisme impressionnant, transformant la fosse de Wacken en karaoké géant pendant "Turbo Lover". Il communique parfois assez longuement avec le public, et parvient à s'éloigner progressivement d'un discours formaté. Et ses montées dans les aigus, guettées par de nombreux observateurs, sont dévastatrices. Il les prépare bien, les distille au compte-gouttes, mais c'est à chaque fois pour agresser l'auditoire tout en puissance ("Victim Of Changes" bien sûr, "Halls Of Valhalla" où il va carrément chercher le growl avant de lâcher un scream démoniaque que les lumières achèvent de mettre en scène ou encore "Beyond The Realms Of Death" livré dans une interprétation habitée).

Le PRIEST a tellement de bonnes compos qu'il paraît difficile d'être déçu par la setlist, assez différente de celle du précédent DVD (bon point), ne conservant que les ultimes classiques. Et en plus pour ne rien gâcher, ce DVD propose quelques bonus, et pas des moindres avec "Screaming For Vengance", "The Rage" et "Desert Plains" ! JUDAS PRIEST fait avec "Battle Cry" exactement l'inverse de "Epitaph" qui montrait un mastodonte fatigué auquel la retraite bien méritée semblait indispensable pour ne pas ternir sa légende. Ici le PRIEST est de retour, et ne semble vraiment pas prêt de raccrocher les gants.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


CIRCLE II CIRCLE
Watching In Silence (2003)
Listening in silence…




ROYAL HUNT
2016 (2017)
Best of live


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Glenn Tipton (guitare)
- Richie Faulkner (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Scott Travis (batterie)


- live At Wacken Open Air
1. Battle Cry (intro)
2. Dragonaut
3. Metal Gods
4. Devil's Child
5. Victim Of Changes
6. Halls Of Valhalla
7. Turbo Lover
8. Redeemer Of Souls
9. Beyond The Realms Of Death
10. Jawbreaker
11. Breaking The Law
12. Hell Bent For Leather
13. The Hellion
14. Electric Eye
15. You've Got Another Thing Comin'
16. Painkiller
17. Living After Midnight
- bonus Tracks (live In Gdansk)
18. Screaming For Vengeance
19. The Rage
20. Desert Plains



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod