Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blaze Bayley, Iron Maiden
 

 Site Officiel Du Groupe (341)
 Myspace Officiel Du Groupe (294)

ARIA - Armageddon (2006)
Par JEFF KANJI le 25 Avril 2012          Consultée 2238 fois

ARIA, à la suite de son retour réussi avec un bon "Baptism By Fire", qui marquait les débuts d’Artur Berkut au chant, vient nous proposer son onzième album studio : "Armageddon". Sa tâche n’était pas aisée, car le départ de Valery Kipelov, chanteur charismatique et historique de la formation, a fait beaucoup de malheureux parmi les fans du groupe. Sans leur donner tort (le lyrisme et l’aura légendaires de ce dernier n’étant pas usurpés), je trouve que l’arrivée de Berkut a permis aux Russes de s’affranchir un peu du qualificatif de "Iron Maiden russe" qui semblait devoir leur coller à la peau jusqu’à la fin de leur carrière. Et c’est sur cet "Armageddon" (je vais utiliser comme l’ami Dark Schneider les traductions anglaises des titres, le groupe chantant exclusivement dans sa langue natale) que l’on perçoit au mieux le nouveau visage du groupe.

Composant à la fois avec les acquis du passé ; à savoir le jeu de basse caractéristique de Vitaly Dubinin, très inspiré de Steve Harris, un sens de l’efficacité à toute épreuve et un sens de la mélodie empreint de couleurs slaves, le groupe apporte à sa mixture de nouveaux éléments. Artur Berkut, de par son chant plus rock change déjà considérablement la donne. Là où Kipelov amenait du lyrisme, il apporte de l’énergie. Et les influences Power Metal qui parsèment la galette, soutenues par la double pédale de Maxim Udalov (qu’on avait déjà vu à l’œuvre sur le référentiel "Hero Of Asphalt") et les riffs acérés de Sergey Popov amènent un vent de changement (toute allusion à un hymne Allemand des 90’s est purement fortuite) qui permet d’apprécier au mieux les dix compositions de cette livrée 2006. "Last Sunset" représente la quintessence de l’ARIA des années 2000. Une batterie percutante et dynamique (ce son de caisse claire miam !), des guitares à la fois virevoltantes et musclées et des lignes de chant alternant envolées mélodiques ("Last Sunset"), chant plus rageur ("Alien"), narrations sombres (la langue Russe apporte, selon moi, beaucoup de profondeur à ce type de passage : "Messiah" est un bon exemple).

Après quelques écoutes on comprend bien vite que le disque est articulé autour de deux premiers titres forts ("Last Sunset", "Marked By Evil"), une pièce plus ambitieuse en milieu de disque dans la lignée de "Play With Fire" ("Messiah") et deux derniers titres efficaces et plus groove ("Your Day" et "Alien", cette dernière ayant été N°1 en Russie et illustrée par un clip). Ce qui fait déjà la moitié du disque si vous comptez comme moi et au sortir de ce constat, on pourrait aisément mettre un bon 3,5/5. Mais il faut reconnaître que "Guardian Of The Empire" si elle est moins hymnique, recèle de bonnes parties de guitare et des lignes de chant accrocheuses. Il en va de même pour "Viking" sont la structure est un peu plus fluide. Chacun des autres titres amènent un élément qui maintient l’attention, là un break de batterie, là un son de guitare particulier. Les deux bretteurs font preuve à cet égard d’une créativité sonore assez inattendue à ce stade de leur carrière. Ce qui nous amène au constat suivant, signe des très bons disques : une fois terminé, il faut le remettre sur la platine.

Il me faut tout de même préciser qu’on n’est pas ici dans la seconde zone du Heavy. Et que, comme les notes des autres albums vous le laissent suggérer, on a affaire à du haut niveau. Et une nouvelle fois à une belle offrande d’ARIA qui malheureusement je pense, ne fera pas plus grimper la popularité du groupe en Europe occidentale mais qui lui a permis de tourner deux excellents DVD live, dont un "Hero Of Asphalt XX" devant une place bondée comme un parc des princes et faisant la part belle à cet opus qui semble avoir trouvé son public en concert. Vitaly Dubinin et Vladimir Holstinin, les deux piliers de la formation semblent avoir encore de belles mélopées slaves à nous servir et Margarita Pushkina, l’auteure principale du groupe, des aventures littéraires passionnantes à écrire, mais ce sera sans Artur Berkut qui a quitté la formation après huit ans de bons et loyaux services. Reste cet "Armageddon" qui s’est hissé dans mon top 3 des albums du groupe derrière "Play With Fire" et "Chimera".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


PRIMAL FEAR
Delivering The Black (2014)
Après 16 longues années




IRON SAVIOR
Live At The Final Frontier (2015)
À la maison avec les copains


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Artur Berkut (chant)
- Vladimir Holstinin (guitare)
- Sergey Popov (guitare)
- Vitaly Dubinin (basse)
- Maxim Udalov (batterie)
- Igor Lobanov (textes sur 1 & 5)
- Nina Kokoreva (textes sur 2)
- Margarita Pushkina (textes sur 3, 4, 6, 7, 8, 9, 10)


1. Последн&
- Last Sunset
2. Меченый
- Marked By Evil
3. Страж им
- Guardian Of The Empire
4. Новый кр
- The New Crusade
5. Мессия
- Messiah
6. Кровь ко
- The Blood Of Kings
7. Викинг
- Viking
8. Чужой
- Alien
9. Свет был
- The Light Of Bygone Love
10. Твой ден
- Your Day



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod