Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blaze Bayley, Iron Maiden
 

 Site Officiel Du Groupe (1075)
 Myspace Officiel Du Groupe (506)

ARIA - Chimera (2001)
Par JEFF KANJI le 18 Avril 2012          Consultée 2895 fois

Il fait parfois du bien de réécouter avec plus d’attention certains albums que l’on croyait chérir. En effet, lorsqu’on découvre un groupe, il arrive souvent que la frénésie et l’excitation des premiers instants et la masse d’informations à disposition (merci Internet) nous fassent prendre un avis aussi subjectif qu’arbitraire sur telle ou telle livraison, soit parce que l’artwork plaît un peu plus ou bien encore à cause de la présence d’un titre fort. Ainsi, j’ai trifouillé le net pour obtenir des informations sur le groupe après l’avoir découvert au travers des chroniques de Dark Schneider. Leurs albums étant relativement difficiles à trouver (mais pas introuvables hein !, j'y suis arrivé moi), j’ai vite eu à disposition l’ensemble de la discographie à écouter et c’est là l’erreur que je ne commettrai pas une seconde fois. Car ce "Chimera", huitième opus studio d’ARIA est en fait beaucoup plus inégal que l’idée que je m’en étais (trop vite) fait. Je reste donc conforté dans mon idée qu’un album doit s’écouter comme un tout – reflet de la pensée et de la sensibilité artistique du musicien à l’instant T qui donne son âme à l’œuvre.

Un titre fort donc. Il s’appelle "Calm" (ou encore "Shtil’") et il est en plein milieu de la galette. Ce morceau, à la mélancolie exacerbée, où Valery Kipelov brille de mille feux, est très certainement l’une des plus belles et l’une des meilleures compositions du groupe russe. La mélodie, obsédante et dramatique vous hantera pour longtemps. On ne se doute pas encore à ce moment-là que l’on ressent toute la verve et l’expressivité de Valery Kipelov pour l’une des dernières fois au sein d’ARIA (1). Sa prestation est éblouissante et finit d’établir sa légende. Mais voilà, le problème de "Shtil’" c’est qu’elle enterre le reste de l’album, loin d’être mauvais au demeurant.
Le groupe livre ici une suite logique de "Generator Of Evil" (1998) mais sans apporter beaucoup de nouveauté à sa mixture. Si "Chimera", le morceau-titre (toujours très important sur les albums d’ARIA), est d’une efficacité sans faille (on profite notamment des lignes de chant sublimes qui permettent d’apprécier l’aisance et le lyrisme de Valery Kipelov, qui se montre parfaitement à son aise sur tout le disque), on roule au diesel dès le deuxième titre. Et les petites accélérations de bon aloi associées à une production un peu plus percutante que sur leurs précédentes productions sont très appréciables mais ont peu d'éléments à mettre en valeur. L’artwork signé Leo Hao, la première de leurs pochettes qui ne soit pas complètement hideuse, va dans ce sens.

Mais on sent le groupe un peu bloqué dans un carcan musical dont il n’arrive pas vraiment à se sortir. Les tensions au sein du groupe, qui ont conduit au départ de Sergey Mavrin puis de Valery Kipelov une première fois (ce dernier est rentré au bercail sous la menace de la maison de disques, c’est vous dire l’ambiance qu’il devait régner au studio : il n’avait ainsi déjà pas participé à la composition de "Night Is Shorter Than Day" (1995)) n’ont pas du aider le groupe à retrouver la sérénité. Toutefois, la démocratisation de l’État et le succès de "Shtil’" vont rendre ARIA plus célèbre que jamais et les concerts de la tournée font le plein.
Les Russes vont même se payer le luxe d’effectuer une tournée avec orchestre symphonique sous le nom "Classical Aria". Malgré la nonchalance qu’on peut ressentir en rapport à l’exécution de cet album, le groupe se montrera toujours aussi percutant sur scène, donnant le change. Mais à l’écoute de la pièce composée par Sergey Terentiev, "I’m Not Mad", on ne peut s’empêcher de se dire qu’on a un bon disque tant on y retrouve les ambiances si particulières qu’on pouvait trouver sur "Play With Fire". Mais le souffle épique a disparu, les compositions du groupe semblent un peu en pilotage automatique. Mais là encore, le solo de flûte de "Vampire" vient amener un peu d’inattendu. L’utilisation plus régulière de la mandoline également ("Shtil’").
Mais des morceaux comme "Burning Arrow" ou la composition de Kipelov "Path To Nowhere" montrent très clairement les symptômes d’un roc qui s’érode doucement. Ces morceaux sont efficaces mais vus et revus de la par des Russes qui retombent pour le coup dans les travers un peu trop "Maidenisant" de leurs débuts.
"Chimera" est à cet égard assez proche, dans l’esprit, de "Fear Of The Dark" (IRON MAIDEN), où se côtoient bons morceaux et plus moyens, écrasé par le poids de sa pièce-titre, devenu le plus gros classique de la Vierge De Fer.

L’album suivant devra tenir ses promesses et sera le théâtre d’une mutation profonde pour le groupe qui lui permettra de traverser les années 2000 avec une sérénité retrouvée. Un album globalement moyen mais dont le niveau est redressé par quelques pièces où ARIA montre encore des qualités incontestables et qui renferme un des plus gros classiques du groupe.

(1) Voir ma kro de "Baptism By Fire".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VENIN
La Morsure Du Temps (2018)
Un retour qui fait plaisir




STRYPER
No More Hell To Pay (2013)
La classe trente ans plus tard


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Valery Kipelov (chant)
- Vladimir Holstinin (guitare, claviers)
- Sergey Terentiev (guitare, claviers)
- Vitaly Dubinin (basse, claviers, chant sur 4)
- Alexander Manyakin (batterie)
- Margarita Pushkina (textes sur 3, 5, 6, 7, 8, 9)
- Alexander Yelin (textes sur 2, 4, 10)
- Oleg Mission (flûte sur 4)
- Sergey Naumenko (claviers sur 7)


1. Химера
- Chimera
2. Небо Теб
- Heaven Will Find You
3. Я не Cошёl
- I’m Not Mad
4. Вампир
- Vampire
5. Горящая
- Burning Arrow
6. Штиль
- Calm
7. Путь в Ни
- Path To Nowhere
8. Ворон
- Raven
9. Осколок
- Splinter Of Ice
10. Тебе Дад
- You Will Be Given A Sign



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod