Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wolf's Gang
- Membre : Klone
 

 Myspace (305)

BLASPHEME - Briser Le Silence (2010)
Par JEFF KANJI le 24 Novembre 2019          Consultée 631 fois

Le Paris Metal France Festival a, lors de ses six éditions, beaucoup œuvré pour raviver la flamme du Heavy traditionnel et redonner à la France un peu de sa ganache des années 80, réussissant à faire se reformer plusieurs formations emblématiques de ces années-là, et pas forcément les plus médiatiques (SQUARE, SHAKIN' STREET, DEMON EYES, ou encore OCÉAN). Dès sa deuxième édition, Phil'Em All avait réussi à convaincre les Franciliens de BLASPHÈME de reprendre du service.

Le fait d'avoir travaillé ensemble pour réarranger les morceaux pour ce concert que ses membres ne voulaient surtout pas foirer aura fait des petits. À cet égard, le batteur originel Régis Martin ne reprend pas du service, remplacé par le propre fils de Philippe Guadagnino, Aldrick, et c'est bel est bien à la composition de son troisième album qu'œuvre le groupe en 2008-2009. "Briser Le Silence" viendra, avec une belle pochette de Jean-Pascal Fournier, montrer que BLASPHÈME était loin d'avoir tout dit au moment de sa séparation. Briser un silence de vingt-cinq ans mine de rien. Pas évident, mais quand on s'appelle BLASPHÈME, ça passe crème.

La différence essentielle vient de la production, forcément bien plus costaude à l'orée des années 2000 qu'elle ne l'était en 1985 pour "Désir De Vampyr", quoique pour l'époque c'était déjà plus qu'honnête. Il faut rappeler que ce sont des Anglais qui ont repéré nos Français et leur ont permis d'enregistrer leur premier disque dans de bonnes conditions dès 1983. Le son est ici placé sous la responsabilité de Fabrice Guilloteau, et ce sous la surveillance de Philippe Guadagnino et le résultat est très probant. Redonnant un peu de puissance sans pour autant sacrifier à une surproduction tentante au vu des riffs et des enchevêtrements d'idées mises en place par Pierre Holzaheuser, toujours armé de sa fidèle Explorer, "Briser Le Silence" est très agréable à écouter, que ce soit sur les mid-tempi comme sur les parties speed.

Car sans refaire "Magie Noire", BLASPHÈME flirte avec le Power par moments ("Homme Éternel") avec succès, et cela grâce à Marc Ferry. Un Marc Ferry qui s'est bien empâté mais qui n'a rien perdu de sa faconde ni de ses aptitudes vocales plutôt impressionnantes. Celui qu'on appelait parfois le Balavoine du Metal sait toujours écrire des textes à la fois frontaux mais subtils ("The Crow" inspiré du film du même nom), et surtout poser des lignes de chant mémorables ("Qui Suis-Je ?", "Carpe Diem"). J'oserai même avancer qu'il s'approche très souvent de la majesté de Zouille (SORTILÈGE, avec lequel on peut sans mal retrouver une parenté musicale, même si ce dernier se distinguait par un univers plus fantasmagorique et épique, bien qu'ici avec "Ultime Errance" on s'en rapproche).

En neuf titres (dont un instrumental), BLASPHÈME parvient non seulement à livrer un album à la hauteur de son précédent opus d'une autre génération, mais à montrer également que malgré son split, il était loin d'être rincé et, contrairement à pas mal de combos de cette génération, avait bien davantage que de beaux restes. On peut d'un certain côté féliciter le groupe de ne pas avoir cherché à tout prix à donner un successeur (d'autant plus depuis la mise en retraite forcée de Marc Ferry) à "Briser Le Silence", qui même s'il ne possède pas ces moments de grâce qui font les chefs d'œuvre, permet de passer un bon moment de Heavy Metal avec de temps à autres un bon riff qui va bien (celui de la pièce-titre est un petit bijou).

Sachant que l'album était vendu avec en bonus un DVD reprenant leur prestation au Hellfest 2010 (devant un public hélas un peu clairsemé), il n'y aurait vraiment pas de quoi se priver hein ?

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


ORDEN OGAN
Ravenhead (2015)
Simply the best ?




SATAN JOKERS
Addictions (2011)
Le coup de maître !


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Philippe Guadagnino (basse)
- Pierre Holzaheuser (guitare)
- Marc Ferry (chant)
- Aldrick Guadagnino (batterie)


1. The Crow
2. Briser Le Silence
3. Carpe Diem
4. Cœur D’enfant
5. Qui Suis-je ?
6. Ultime Errance
7. De L’ombre À La Lumière
8. Homme Éternel
9. Memories (instrumental)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod