Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  COMPILATION

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Judas Priest, Astral Doors, Hibria, Helloween, Cage, Sinergy, Metalium, Silent Force
- Membre : Last Tribe, Saidian, Thunderhead, The Sygnet , Voodoo Circle, Mat Sinner , Magnus Karlsson's Freefall , Freedom Call, Kiske - Sommerville, Viva, Allen - Lande, Annihilator, Bob Catley
- Style + Membre : Starbreaker, Rebellion, Gamma Ray, Cans, Sinner, Midnight Sun
 

 Site Officiel (430)
 Myspace (313)
 Chaîne Youtube (300)

PRIMAL FEAR - Best Of Fear (2017)
Par JEFF KANJI le 27 Novembre 2018          Consultée 392 fois

La joie des compilations ! Certains labels manient un peu trop bien la fameuse maxime "battre le fer tant qu'il est encore chaud". À ce jeu-là, peu de labels, à part peut-être Nuclear Blast, peuvent se targuer d'arriver à la cheville de Frontiers, qui ne lésine pas sur les albums collaboratifs, les compilations et autres Lives pour maintenir les projecteurs braqués sur ses formations chéries.

PRIMAL FEAR est en très bonne santé depuis quelques années, après le trou d'air "Unbreakable". Indubitablement les arrivées d'Alex Beyrodt et le retour au bercail (on espère définitif cette fois) de Tom Naumann montrent une formation qui a trouvé une certaine sérénité, ce qui se ressent aussi dans sa musique, qui quoique peu aventureuse, s'autorise désormais des incartades plus mélodiques, épiques, n'hésitant plus à ériger des forteresses de plus de huit minutes sur ses deux derniers albums pour laisser parler sa fantaisie.

Et PRIMAL FEAR a bien besoin de fantaisie, car il faut bien le dire, malgré la grande sympathie que j'éprouve pour le groupe et en particulier pour son incroyable frontman et chanteur Ralph Scheepers, PRIMAL FEAR est une formation de Heavy allemand très standard, noyée jusqu'au cou par ses influences PRIEST-iennes. Et ce bol d'air que constitue le duo Beyrodt/Karlsson permet de contrebalancer cet aspect, quitte à estomper un peu le côté Power ancré aux origines de la formation de l'ex-GAMMA RAY.

Et c'est d'ailleurs le charme de ce "Best Of Fear" qui vient documenter cette deuxième partie de carrière des Allemands, "Metal Is Forever" s'étant chargé en son temps de faire les comptes jusqu'à "Seven Seals". Sauf qu'histoire de rendre l'entreprise intéressante, PRIMAL FEAR a composé de nouveaux titres et opté pour une reprise plus inattendue que ce qu'il avait livré jusqu'à présent (et qu'on trouvait sur le cd bonus de "Metal Is Forever").

Une ouverture aux claviers sur "Area 14", comme si l'on démarrait le nouvel album (qui est paru neuf mois après "Best Of Fear"), et un premier titre fédérateur "Predator", soigné et dans la lignée de "Rulebreaker" avec peut-être un côté Power plus prononcé que ces dernières années, même si des "King For A Day" ont montré que PRIMAL FEAR n'a jamais véritablement perdu son savoir-faire dans ce domaine. Cette reprise inattendue, "If Looks Could Kill" est de HEART. Depuis le temps que Dark Beagle nous bourre le mou avec les sœurs Wilson, voici une nouvelle marque de l'influence qu'a pu exercer la formation américaine. La reprise est réussie, forcément plus chargée en testostérone que l'originale, mais cela lui donne une patte PRIMAL FEAR séduisante : une réussite.

Ensuite c'est à un florilège d'extraits de "New Religion", "16.6", "Unbreakable", "Delivering The Black" et "Rulebreaker" que nous sommes invités. Tous produits en béton armé, les extraits se mêlent facilement les uns aux autres, alternant Heavy plombé, speederies agressives et mid-tempi plus travaillés. Surtout que sur le deuxième disque de ce "Best Of Fear", le groupe en a profité pour délivrer des morceaux moins habituels pour lui, et je suis personnellement enchanté d'y retrouver l'une des pièces qui m'a le plus impressionné chez les Allemands ces dernières années : "One Night In December" et ses longues parties instrumentales que le clavier vient mettre en valeur et ambiancer, le tout une nouvelle fois tenu par un Ralph Scheepers impérial.

Et ces duos, "Every Time It Rains", auréolé de la participation de la gracieuse Simone Simons, et "Born With A Broken Heart" avec les chœurs de Liv Kristine ne sont certes pas des chefs d'œuvre, mais viennent aérer cette compilation moins difficile à digérer d'une traite que son aînée, puisqu'elle montre un groupe qui de l'extérieur semble toujours sonner pareil, mais loin du monolithe qu'on serait tenté d'y voir, sachant proposer des riffs percutants et des hymnes à la pelle. Un très bon investissement à faire en compagnie de "Metal Is Forever" si vous aimez bien le groupe mais le trouvez comme moi parfois redondant.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


VENIN
La Morsure Du Temps (2018)
Un retour qui fait plaisir




ASTRAL DOORS
Evil Is Forever (2005)
Trinquons à la margarita


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Mat Sinner (basse, chant)
- Ralph Scheepers (chant)
- Tom Naumann (guitare cd1-5,8,14, cd2-2,6)
- Magnus Karlsson (guitare, claviers sur cd1 sauf 7, cd2-4,6-10)
- Alex Beyrodt (guitare sur cd1-1-6,8-9,14-16, cd2-2-7,9-10)
- Francesco Jovino (batterie sur cd1-1-5,8,14, cd2-2,6)
- Stefan Leibing (guitare sur cd1-7, cd2-1,5,11)
- Henny Wolter (guitare sur cd1-7,10,13, cd2-1,4-5,811)
- Randy Black (batterie sur cd1-1-4,9-13,15-16, cd2 1,3-5,7-11)
- -
- Simone Simons (chant sur cd2-1)
- Liv Kristine (chœurs sur cd2-9)


1. Area 16
2. Predator
3. If Looks Could Kill (cover Heart)
4. Thrill Of Speed
5. The End Is Near
6. Strike
7. Sign Of Fear
8. In Metal We Trust
9. When Death Comes Knocking
10. Six Times Dead
11. Angels Of Mercy
12. Unbreakable
13. Riding The Eagle
14. Rulebreaker
15. King For A Day
16. Bad Guys Wear Black

1. Every Time It Rains (feat. Simone Simons)
2. We Walk Without Fear
3. Fighting The Darkness (long Version)
4. Hands Of Time
5. One Night In December
6. The Sky Is Burning
7. Where Angels Die
8. Black Rain
9. Born With A Broken Heart (feat. Liv Remix)
10. Born Again
11. The Man (that I Don't Know)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod