Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (3 / 9)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Judas Priest, Astral Doors, Helloween, Cage, Sinergy, Metalium, Silent Force, Hibria
- Membre : Last Tribe, Saidian, Thunderhead, The Sygnet , Voodoo Circle, Mat Sinner , Freedom Call, Kiske - Sommerville, Bob Catley , Magnus Karlsson's Freefall , Allen - Lande, Annihilator
- Style + Membre : Starbreaker, Midnight Sun, Gamma Ray, Cans, Sinner, Rebellion
 

 Site Officiel (356)
 Myspace (249)
 Chaîne Youtube (238)

PRIMAL FEAR - New Religion (2007)
Par CANARD WC le 11 Octobre 2007          Consultée 6829 fois

« Putain, j’en aurais mis des plombes à la chier cette chronique, bordel. Des heures par paquet de dix pour une bafouille de quelques lignes. Merde quoi, j’ai autre chose à foutre »

...

Les heures en question, ce sont les séances de rattrapage et les multi écoutes (je connaissais pas super bien le groupe avant faut dire). Vu la perfection de ma plume de Canard, on pourrait croire que c’est la rédaction qui me prend du temps. Faux, je me suis chronométré, j’ai mis 32 minutes pour la rédiger.

Non, j’ai longtemps bloqué pour résoudre cette équation : New Religion (< = >) Seven Seals ?

Finalement, je me suis rendu vite compte que ce n’était pas vraiment la bonne question à se poser en abordant le nouvel opus des schleus, étant donné que New Religion se situe avant tout dans la continuité de Seven Seals. Je préfère troquer la réponse à cette interrogation pour une certitude : New Religion est un bon album de Heavy. Point question d’album génial, de titres parfaits, de nouvel étalon et autre « cultitude », il s’agit d’un album solide aux qualités indéniables. Par les temps qui courent, c’est plutôt pas mal. On ne va pas cracher dans la soupe.

Comme je préfère être critique que dithyrambique, je vous fais juste un petit paragraphe sur les qualités de cet album :

New religion fonce droit dans le sillon du précédent album en arborant un parti pris mélodique et une volonté de diversifier son registre. PRIMAL FEAR alterne donc un Heavy avec des couilles, du Happy Metal hyper positif, la ballade larmoyante qui pue et des titres plus émotionnels. L’éventail est large et le groupe s’en tire avec les honneurs. Sans étinceler mais avec une certaine bravoure et de la ressource.

Et il y a cette ressemblance flagrante avec JUDAS PRIEST. Ralf SCHEEPERS a poussé assez loin le mimétisme, nous rappelant les meilleures heures de « Screaming for Vengeance » et même un certain « Painkiller ». PRIMAL FEAR fait un sous-JUDAS délicieux, mâtiné d’un soupçon d’ACCEPT (voire de MAIDEN période « Somewhere in Time » sur « Face the emptiness »). Et il n’est pas question d’hurler au pompage éhonté, car PRIMAL FEAR ne copie pas le PRIEST. Il s’en inspire. On est davantage dans les illustres influences et le respect mutuel, que dans le cover-band déguisé. La nuance à son importance – du moins à mes yeux (vu l’amour que je porte à JUDAS et à Rob en particulier).

Compte tenu de ce qui précède, New Religion vaut a minima un bon 3/5. Une bonne note quoi. Je recommande. Approuvé. Du Heavy qui tient la route et je suis loin d’être fan de PRIMAL FEAR. Malheureusement, cet album souffre de quelques défauts regrettables et je m’en vais vous expliquer pourquoi - si le 3/5 est assumé - le 4/5 aurait été usurpé.

New Religion souffre d’un problème de rythme. Si on ne déplore aucun titre vraiment mauvais, PRIMAL FEAR semble avoir voulu « lier sa sauce » en alternant : titre qui déboîte / Heavy mélodique / ballade qui pue. Prenons « Everytime it rains » (track 3) : même si le morceau n’est pas mauvais (tant il est vrai que je ne suis pas friand de ce genre de sucrerie), l’album retombe un peu à plat après un démarrage plutôt énergique. Il n’était à mon sens pas judicieux de caler cette espèce de simili-EVANESCENCE entre deux tueries bien Heavy. Ca plombe l’album – tout comme cette conclusion larmoyante trop « gentillette » (The Man that I don’t know).

Si cette variété de registre est plutôt une bénédiction pour PRIMAL FEAR, il reste encore une articulation à trouver. Il manque encore un « truc » qui aurait permis de relever le niveau des 2 ou 3 morceaux moyens de l’album – voire d’hisser le groupe d’un cran. Ce soupçon de « quelque chose » (inspiration, affirmation du style, tubes, mélodies marquantes...) différencie l’écoute agréable du frisson coupable. Il ne manque pas grand-chose en définitive, mais ce « pas grand-chose » nous permet de mesurer toute la différence entre un groupe comme JUDAS et PRIMAL FEAR.

Il semble assez évident que PRIMAL FEAR a cherché à conquérir un public plus large que celui du « Heavy pur et dur ». Avec ces multi facettes, New Religion lance des ponts vers le Heavy Metal mélodique, le Spimélo ou encore le Power sans s’établir dans un registre définitif. Depuis Seven Seals, son souci de soigner la production, les refrains, les riffs et surtout la mélodie s’avère payant au regard de la multitude de titres bien bourrins que le groupe a pondu au kilomètre avec ses cinq premiers albums.


Le passage d’un aigle d’acier sur Seven Seals à un aigle enflammé sur New Religion illustre bien l’évolution entre les deux albums. PRIMAL FEAR continue donc d’avancer prudemment dans le sillage du précédent album avec plus de réussites que d’écueils. Reste à savoir si le prochain album sonnera la renaissance du groupe ou sa stagnation avec ... prenons les paris... un aigle enneigé tiens.


Note : 3/5 assumé


Morceau préféré : Face the Emptiness
Morceau moyen que j’aime bien quand même : Sign of Fear
La tuerie qui met tout le monde d’accord : Fighting the Darkness
Ca colle au dents : Everytime it rains

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


WASP
Wasp (1984)
Heavy-demment culte.

(+ 2 kros-express)



ACCEPT
Blood Of The Nations (2010)
En 2010, ACCEPT encule Maiden bien comme il faut.

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   ODIN

 
   (2 chroniques)



- Ralf Scheepers (chant)
- Mat Sinner (basse)
- Stefan Leibing (guitare)
- Henny Wolter (guitare)
- Randy Black (batterie)


1. Sign Of Fear
2. Face The Emptiness
3. Everytime It Rains
4. New Religion
5. Fighting The Darkness
6. Blood On Your Hands
7. The Curse Of Sharon
8. Too Much Time
9. Psycho
10. World On Fire
11. The Man (that I Don't Know)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod