Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK/METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Meat Loaf, The Throbs , Crash Kelly, Traumatisme
- Membre : Savatage, Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger
- Style + Membre : Dokken, Hollywood Vampires, Blue Coupe

ALICE COOPER - Dragontown (2001)
Par DARK BEAGLE le 30 Mai 2017          Consultée 388 fois

Ouah, le Alice, il se prend pour Elektra sur la pochette ! Pauvre Elektra… Bref ! Un an à peine après un "Brutal Planet" étonnant pour du ALICE COOPER, ce dernier nous pond ce "Dragontown" qui est donc le deuxième volet de la trilogie initiée sur le précédent opus. Le Coop’ 2.0 est donc de retour avec son concept post-apocalyptique.

Quelques changements toutefois. On note quand même un certain retour aux sources, avec une approche plus Rock’N’Roll, des sonorités plus proches que ce que l’on connait du Coop’. Mais très vite, en arrière-plan, on distingue les machines qui ont fait de "Brutal Planet" ce qu’il est. Mais ici, c’est plus discret, incorporé dans la construction mélodique des morceaux. Ce n’est pas l’approche extrême du disque précédent, mais on est encore dans cette ambiance un peu sale avec surplus de morpions.

Est-ce meilleur pour autant ? Ben en fait, pas franchement. C’est même un peu moins bon. Autant sur "Brutal Planet" on pouvait s’émerveiller des capacités d’adaptation du Coop’ face aux musiques nouvelles même si celles-ci ne lui ressemblent pas franchement, autant ici on voit que les limites dans le style sont déjà atteintes et que forcément, on se retrouve face à du vide artistique.

Allez, on ne va pas être cynique plus longtemps, mais ALICE COOPER en version Hard Rock Indus les Mains dans les Poches, ce n’est vraiment pas bandant. Autant j’admets avoir eu la dent dure face à "Brutal Planet", autant celui-ci se veut insipide. Et ce n’est pas le clin d’œil à Elvis PRESLEY, "Disgraceland", qui va sauver les meubles. Encore une fois, la musique est trop froide, trop figée, elle ne dégage aucune émotion. Et le Vincent ? Ben il se contente de faire le boulot et c’est frustrant, parce qu’il y a des titres qui méritaient mieux, comme "Sister Sara", qui tombe complètement à plat parce que trop convenu, parce que sans âme, parce que ce n’est pas bon…

"Dragontown" est donc le second volet d’une trilogie. Celle-ci ne sera jamais terminée, les ventes n’ayant pas été au rendez-vous. En même temps, ce n’est peut-être pas plus mal, ALICE COOPER semble avoir tout dit dans ce genre…

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


MOUNTAIN
Climbing ! (1970)
Le point culminant du groupe




HEART
Dog & Butterfly (1978)
De bons présages


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Ryan Roxie (guitare)
- Tim Pierce (guitare)
- Wayne Swinny (guitare)
- Grey Smith (basse)
- Kenny Aronoff (batterie)
- Sid Riggs (samples, keyboards)
- Bob Marlette (guitare, basse, keyboards, vio)
- Autres (choeurs)


1. Triggerman
2. Deeper
3. Dragontown
4. Sex, Death And Money
5. Fantasy Man
6. Somewhere In The Jungle
7. Disgraceland
8. Sister Sara
9. Every Woman Has A Name
10. I Just Wanna Be God
11. It's Much Too Late
12. The Sentinel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod