Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (30)
Questions / Réponses (3 / 41)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Rocka Rolla
1976 Sad Wings Of Destiny
1977 Sin After Sin
1978 Stained Class
  Killing Machine
1979 Unleashed In The East
1980 British Steel
1981 Point Of Entry
1982 Screaming For Vengean...
1984 Defenders Of The Fait...
1986 Turbo
1987 Priest... Live !
1988 Ram It Down
1990 Painkiller
1997 Jugulator
1998 98 Live Meltdown
2001 Demolition
2005 Angel Of Retribution
2008 Nostradamus
2009 A Touch Of Evil Live
2010 British Steel 30th Anniv...
2011 The Chosen Few
2012 The Complete Albums Coll...
2013 Epitaph
2014 Redeemer Of Souls
  5 Souls
2018 Firepower
 

- Style : Heavens Gate, Burning Witches, Damien, Satan Jokers, Biomechanical, Cage, Sinner, Primal Fear, SortilÈge
- Membre : Racer X, Msg, Tipton, Entwistle & Powell, Yngwie Malmsteen , Iced Earth, Charred Walls Of The Damned, Beyond Fear, Fight, Toto, Deeds / Dirty Deeds
- Style + Membre : Halford
 

 Site Officiel De Judas Priest (2414)

JUDAS PRIEST - Screaming For Vengeance (1982)
Par JEFF KANJI le 17 Avril 2018          Consultée 391 fois

Bien sûr qu'il était difficile de succéder à "British Steel"… Néanmoins on ne s'attendait pas à une telle baisse d'inspiration sur "Point Of Entry". Il faut dire que depuis sa montée en puissance sur "Sin After Sin", la formation anglaise n'avait jamais déçu. Mais un enchaînement acéré de deux albums vont presque éradiquer le septième méfait de la carte, "Heading Out To The Highway" et "Desert Plains" étant les deux seuls titres qui ont réussi à survivre durablement aux tournées suivantes.

Et pourquoi ? Je crois que l'enchaînement épique "The Hellion" et ses guitares harmonisées triomphantes et le riff mortel de "Electric Eye" apporte à lui-seul une bonne partie de la réponse ; JUDAS PRIEST revient revigoré et, comme il l'avait fait deux ans plus tôt, continue à définir les codes du Heavy Metal. Cet héritier de BLACK SABBATH défriche, ne se refuse aucun moyen pour parvenir à ses fins, et si on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs (le très moyen "Pain And Pleasure" qui fait tache sur cet album exemplaire), le côté Hard, le Heavy de fonderie, les mélodies accrocheuses et les atmosphères, "Screaming For Vengeance" contient tout ça, et de façon admirablement dosée.

En outre, il souffle sur ce huitième album un souffle épique et une assurance de tous les instants qui fait oublier un son de guitare lead parfois franchement moyen pour KK (à moins que cet effet fuzz ne soit volontaire), lors des duels incroyables que se livrent les deux bretteurs qui font à ce moment-là partie du tout haut du panier en matière de guitare Heavy Metal. Le son est tranchant comme l'acier, la production parfaite, avec une section rythmique en béton armé, bien utile sur un "Riding On The Wind" où les guitares tirent dans tous les coins, ou encore "Screaming For Vengeance" et son riff introductif qui découpe les haut-parleurs.

"Screaming For Vengeance" est l'album qui, avec "British Steel", va fournir le plus grand nombre de classiques intemporels de JUDAS PRIEST, à commencer par le duo "The Hellion"/"Electric Eye", "Riding On The Wind", "You've Got Another Thing Comin'" qui se classera dans les charts british et américains (n°4 du Billboard Rock) et le Hard de "Devil's Child". Il ne faut pas pour autant oublier les morceaux plus atmosphériques pétris de qualité, en particulier "Bloodstone" et "Fever".

Le tout est magnifié par un Rob Halford au faîte de sa carrière, et qui délivre à mon avis sa toute meilleure interprétation en studio avec le PRIEST, le chant se faisant à la fois râpeux, mélodique, et (contrairement à "British Steel"), s'autorise de bonnes saillies dans les aigus qui viennent s'ajouter au pedigree d'un Metal God incontesté, inégalable dans son registre à l'époque. J'ai mal commencé ma connaissance de JUDAS PRIEST, et si vous n'avez pas accès à la compilation "Metal Works", commencez par celui-ci, c'est la quintessence de ce groupe tout sauf unidimensionnel !

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


IRON SAVIOR
Titancraft (2016)
Le phénix




MOTÖRHEAD
Under Cöver (2017)
Testify

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   DARK SCHNEIDER
   FENRYL
   JEFF KANJI
   ODIN
   POSSOPO

 
   (8 chroniques)



- Rob Halford (chant)
- K.k Downing (guitare)
- Glenn Tipton (guitare)
- Ian Hill (basse)
- Dave Holland (batterie)


1. The Hellion
2. Electric Eye
3. Riding On The Wind
4. Bloodstone
5. Chains
6. Pain & Pleasure
7. Screaming For Vengeance
8. You've Got Another Thing Comin'
9. Fever
10. Devil's Child



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod