Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Traumatisme, The Throbs , Crash Kelly
- Membre : Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger, Savatage
- Style + Membre : Blue Coupe, Dokken, Hollywood Vampires

ALICE COOPER - Hey Stoopid (1991)
Par DARK BEAGLE le 18 Mai 2017          Consultée 355 fois

"Trash" n’aura pas fait plaisir à tout le monde. Il faut dire que la « touche » Desmond Child, ça peut faire feuler le metalleux comme un chat sur la queue duquel on aurait marché. Que ceux là se rassurent ! Child est très minoritaire sur ce "Hey Stoopid", produit par Peter Collins (RUSH, QUEENSRYCHE). ALICE COOPER ne va pas virer Rock Prog, il reste dans la lignée de ce qui a été fait sur l’album précédent, mais avec un son différent.

"Hey Stoopid" est direct, moins policé que "Trash". Le Coop’ est encore très à l’aise, aussi bien sur les ballades que sur les morceaux plus rentre-dedans. On pourrait dire qu’il cabotine par moment ("Feed My Frankenstein"), mais il assure son job avec une certaine classe, avec à la clé des prestations qui font mouche.

A l’instar de "Trash", on retrouve encore de nombreux invités sur cet album, et pas des moindres ! Jugez plutôt : Joe Satriani, Steve Vai, Nikki Sixx, Slash, Ozzy Osbourne, que du beau monde et qui avait bien la côte à cette époque aussi. Et si l’apport de certains (Ozzy par exemple, faut pas pousser mémé dans les orties) est assez négligeable, pour d’autres, c’est autre chose : Vai et Satriani, c’est de la plus-value assurée au niveau des soli, efficaces, concis et conservant une aura indéniablement Rock’n’Roll.

Avec "Hey Stoopid", ALICE COOPER entame de façon idéale les années 90 alors que la mode musicale prenait une direction contraire. Le succès du film Wayne’s World garantira une jolie carrière à "Feed My Frankenstein" et assurera une belle popularité au Coop’ qui joue son propre rôle avec beaucoup d’autodérision. Ce qui le rend infiniment sympathique. Ce qui ne prépare en rien l’expérience de "The Last Temptation" quelques années plus tard…

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


PATH OF SAMSARA
The Fiery Hand (2015)
Les chants de kali, seconde partie




HEART
Dog & Butterfly (1978)
De bons présages


Marquez et partagez




 
   BAAZBAAZ

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE

 
   (3 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Steph Burns (guitare)
- Hugh Mcdonald (basse)
- Mickey Curry (batterie)


1. Hey Stoopid
2. Love's A Loaded Gun
3. Snakebite
4. Burning Our Bed
5. Dangerous Tonight
6. Might As Well Be On Mars
7. Feed My Frankenstein
8. Hurricane Years
9. Little By Little
10. Die For You
11. Dirty Dreams
12. Wind-up Toy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod