Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (39)
Questions / Réponses (2 / 10)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1985 Killing Is My Busines...
1986 Peace Sells... But Wh...
1988 So Far, So Good... So...
1990 Rust In Peace
1992 Countdown To Extincti...
2016 Dystopia
 

- Style : Exodus, Sulfator, Diamond Head, Spirit Web, Lyzanxia
- Membre : Abattoir, Act Of Defiance, Soilwork, Scarve, Aborted, Phazm, Mortuary, Altitudes & Attitude, Warrel Dane , Metal Church, Agent Steel, Artsonic, Savatage, F5, Marty Friedman, Cacophony, Eidolon, Jag Panzer, Angra, Lamb Of God, Hawaii
- Style + Membre : Metallica, Md.45, The Big 4 , Iced Earth
 

 Site Officiel Du Groupe (2443)
 Myspace Offciel Du Groupe (1122)
 Chaîne Youtube (792)

MEGADETH - Dystopia (2016)
Par DARK BEAGLE le 30 Juillet 2019          Consultée 721 fois

Il n’y a pas à dire, même quand le groupe semble être au fond du trou, Dave Mustaine arrive à créer le buzz avec des effets d’annonce qui font le job. Même si "Super Collider" ne demandait pas une suite tant il ressemblait à un appel à une retraite bien méritée, Megadave nous donne envie de nous intéresser à ce "Dystopia" en nous révélant le nouveau line-up de ce disque. Imaginez, voir Kiko Loureiro (ANGRA) à la guitare au sein du ‘DETH et Chris Adler de LAMB OF GOD tenir les baguettes, ça a de quoi laisser rêveur. Mais bon, nous avions déjà connu MEGADETH avec des musiciens talentueux faire des albums pour le moins bancals, aussi la méfiance restait de rigueur.

Aussi quand arrive le riff de "The Threat Is Real", difficile de se voiler la face. Le riff est aiguisé, tranchant, la rythmique derrière est puissante, formant le terrain de jeu idéal pour la voix de Mustaine qui – ô miracle ! – redevient vicieuse. C’en est tellement inespéré que… Que… Excusez-moi, c’est l’émotion qui me fait monter les larmes aux yeux. Merde quoi ! MEGADETH nous balance sa meilleure ouverture d’album depuis "Endgame" minimum, mais je remonterai bien jusqu’à "The System Has Failed", voire "Countdown To Exctinction" si je me sens d'attaque.

Et des bons morceaux, il y en a encore d’autres, comme ce "Bullet To The Brain" où la voix de Mustaine me rappelle celle de Chuck Billy (TESTAMENT) avant que ce dernier ne s’inspire du Death Metal pour avoir plus de puissance et plus de lourdeur. Ou comme l’étrange et entêtant "Poisonous Shadows" qui, coincé entre deux tueries, s’avère particulièrement brillant. Il y a également ce "Conquer Or Die!" qui montre que le père Mustaine en a encore sous le capot et que "Super Collider" pouvait aussi bien être un accident de parcours qu’un énorme coup de fatigue. Ou du m’enfoutisme le plus crasse. Au moins il ne semble plus nous prendre pour des jambons.

L’apport de Loureiro est intéressant. Il se mêle à la composition et parvient à faire sortir Mustaine de sa zone de confiance et ses soli sont fluides, véloces, mélodiques, capable d’une belle agressivité également. Il est plaisant de l’entendre ici. Non pas que son travail au sein d’ANGRA était mauvais, non, mais il semble être parfaitement à sa place ici. Seulement, il reste à savoir combien de temps cela va durer, nous avons été témoins de la longue perte d’intérêt du jeu de Chris Broderick après tout.

Seulement, il y a malgré tout quelques bémols. Ce "Dystopia" a des atouts pour plaire, mais Dave Mustaine continue à battre le chaud et le froid malgré tout. Si le rouquin a su se remettre quelque peu en question et – vous me passerez l’expression – se sortir les doigts du cul, il enclenche encore souvent le pilotage automatique et laisse couler, en voyant jusqu’où ça peut aller sans devenir exécrable. Entre le sursaut créatif et la routine désespérante, "Dystopia" n’est pas tout à fait l’album du renouveau pour MEGADETH, mais il annonce un mieux. Le groupe a pris plus de temps pour le mettre en boîte, il y a mis plus d’envie également. Il n’y a plus qu’à espérer que cette dynamique va s’amplifier, prendre de l’ampleur et que la formation ne va pas retomber dans ses travers, ce qui semble malheureusement être une constante depuis quinze ans…

A lire aussi en THRASH METAL :


METALLICA
...and Justice For All (1988)
L'album le plus complexe des four horsemen

(+ 11 kros-express)



EXODUS
Shovel Headed Tour Machine -live At Wacken- And Other Assor (2010)
La ténacité et l'enthousiasme vaincront !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   DARK BEAGLE
   SHUB-NIGGURATH

 
   (3 chroniques)



- Megadave Mustaine (chant, guitare)
- Dave Ellefson (basse)
- Chris Adler (batterie)
- Kiko Loureiro (guitare)


1. The Threat Is Real
2. Dystopia
3. Fatal Illusion
4. Death From Within
5. Bullet To The Brain
6. Post American World
7. Poisonous Shadows
8. Conquer Or Die
9. Lying In State
10. The Emperor
11. Foreign Policy (reprise De Fear)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod